Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le mercredi 5 mai 2021

Il semble exister un certain dilemme chez plusieurs enseignants entre la place légitime que doit occuper le curriculum et celle de l’attention portée au bien-être des élèves (Morvan, 2015; Rousseau, 2013). À ce titre, la question du bien-être de l’élève à l’école connaît actuellement un véritable développement, aboutissant à la publication de nombreux travaux anglophones et francophones (p. ex. : Bradshaw, Keung, Rees et Goswami, 2011; Macro, Rambaud, Florin et Guimard, 2011; Rousseau, 2016; Rousseau et Espinosa, 2018). Les enfants passant une partie importante de leur vie à l’école, la qualité de l’expérience scolaire est essentielle pour le développement de leurs compétences sociales et de leurs capacités d’apprentissage. L’école, « comme lieu, ensemble de situations et de personnes » (Charlot, Bautier et Rochex, 1992, p. 29), devrait donc s’efforcer de garantir les conditions de bien-être de tous les élèves qu’elle accueille, et ainsi offrir un milieu sécuritaire, autodéterminant, accueillant et stimulant (Moldoveanu et Da Silveira, 2015), malgré la présence de situations familiales, économiques ou sociales compliquées (Espinosa, 2016), dans le but de favoriser le développement global et les apprentissages des enfants et des jeunes qui lui sont confiés. Si les enseignants s’entendent sur la complexité d’enseigner à une diversité d’élèves, l’équilibre entre le curriculum et le bien-être est difficile à trouver. Les moyens à mettre en œuvre font également défaut. Cette situation n’est pas sans lien avec l’utilisation ou non des connaissances issues de la recherche (CIR), un enjeu d’envergure en éducation (Brodeur, 2016). En réponse à ces préoccupations, ce colloque vise à dégager les CIR s’y rapportant autour de trois axes :

• la voix de l’enfant, du jeune, sur son expérience scolaire;

• la place de l’enfant, du jeune, dans la décision d’aide et l’aide elle-même;

• l’affectivité et les émotions de l’enfant, du jeune, qui influencent son expérience scolaire.

Ainsi, la place de l’enfant et du jeune de même que l’espace accordé à leur parole et à l’expression de leurs émotions participent à leur bien-être. Trop souvent, l’élève est considéré comme l’objet de l’enseignement de l’adulte, et non comme le sujet des apprentissages. Il s’agit donc d’articuler, à l’école, le projet de l’enseignant — défini dans le plan d’études — et les besoins de l’élève en tant que sujet apprenant.

Lire la suite »

Remerciements

Le Réseau de recherche et de valorisation de la recherche pour le bien-être et la réussite en contexte de diversité (RÉVERBÈRE), un réseau pancanadien et francophone qui repose sur l’alliance entre chercheurs et acteurs de terrain tient à remercier le Ministère de l’éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) et le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes pour leur soutien financier.

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 500 - Éducation

Responsables

  • Nadia Rousseau
    UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
  • Gaëlle Espinosa
    Université de Lorraine
  • Pierre Vianin
    Haute école pédagogique du Valais (Suisse)
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 08 h 40
Communication orale
Communications orales
Ouverture du colloque
Présidence/Animation : Nadia Rousseau (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 40 à 09 h 30
Communication orale
Communications orales
La voix de l’enfant, du jeune, sur son expérience scolaire
Présidence/Animation : Gaëlle Espinosa (Université de Lorraine)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
08 h 40
Apprendre de la voix des jeunes: l'expérience scolaire d'adolescents et de jeunes adultes
Nadia Rousseau (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Résumé
08 h 55
Période de questions
09 h 05
L’expérience d’accompagnement vers la réussite décrite par des élèves du secondaire participant au programme Accès 5
Anne Lessard (UdeS - Université de Sherbrooke), Leblanc Marjorie (Université de Sherbrooke), Sylvain Bourdon (Université de Sherbrooke), Jean Gabin Ntebutse (Université de Sherbrooke)
Résumé
09 h 20
Période de questions
09 h 30 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
La place de l’enfant, du jeune, dans la décision d’aide et l’aide elle-même
Présidence/Animation : Nadia Rousseau (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
09 h 30
La place des jeunes adultes dans la décision d’aide et l’aide elle-même : une approche artistique, critique et dialogique
Marta Teixeira (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
09 h 45
Période de questions
09 h 55
Pause
10 h 15
La place de l’élève dans le processus d’aide : l’exemple d’une pratique d’orthopédagogue
Pierre Vianin (Haute école pédagogique du Valais (Suisse))
Résumé
10 h 30
Période de questions
10 h 40
Repenser la continuité éducative : quelle place pour l’enfant ?
Benoit Dejaiffe (Université de Lorraine (France))
Résumé
10 h 55
Période de questions
11 h 05
Le jeu réflexif : une voie de gestion pour entendre la voix de l’élève
Alain Huot (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Mélanie Grenier (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Résumé
11 h 20
Période de questions
11 h 30 à 11 h 55
Communication orale
Communications orales
L’affectivité et les émotions de l’enfant, du jeune, qui influencent son expérience scolaire
Présidence/Animation : Pierre Vianin (Haute école pédagogique du Valais (Suisse))
Batiment : En ligne
Local : En ligne
11 h 30
L’affectivité et les émotions de l’enfant, du jeune en œuvre dans son expérience de l’école
Gaëlle Espinosa (Université de Lorraine)
Résumé
11 h 45
Période de questions
11 h 55 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Synthèse
Présidence/Animation : Gaëlle Espinosa (Université de Lorraine)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
11 h 55
Le bien-être à l’école - une synthèse
Angela Aucoin (Université de Moncton)
Résumé