Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Du lundi 3 au mardi 4 mai 2021

Ce colloque rassemble des contributions issues des études féministes de la santé. L’espace politique de la santé ne cesse de croître et de déployer ses effets, notamment en ce qui concerne les normes de genre et de sexualité. Les recherches féministes sur cet espace prennent en compte les rapports de pouvoir qui le traversent en s’intéressant à la façon dont les savoirs et les pratiques de santé sont institués et instituent des normes de genre, ainsi qu’à la façon dont l’expérience de soin et les ressources en santé sont façonnées par les rapports sociaux de sexe et d’autres rapports de pouvoir, tels ceux de classe et de race. Ce colloque réunira des contributions qui s’interrogent sur les enjeux féministes des pratiques, des politiques et des savoirs de la santé.

Nous avons invité les contributions à travailler de manière critique la notion de santé et à prendre en compte les processus sociaux, politiques, scientifiques et professionnels qui produisent les définitions et les pratiques de la santé. Pour saisir l’emprise globale de la santé comme champ d’expertise, comme terrain de pratiques et comme valeur culturelle, les travaux peuvent porter sur les soins et l’organisation du travail de santé, y compris la santé publique et la santé mentale, sur les pratiques alternatives de santé, sur les mobilisations, notamment féministes, en lien avec la question de la santé, sur les controverses et les résistances aux institutions de santé, de même que sur la diffusion des discours sur la santé (y compris mentale) en dehors du champ traditionnel de la santé (médias, groupes de femmes, de patient.e.s, etc.). Les communications articulant ces enjeux autour de la période actuelle de pandémie sont également bienvenues. Nous considérerons les contributions de toute discipline, mais attendons des contributions qui usent des sciences sociales comme d’un outil de déconstruction des évidences prétendues naturelles qu’on associe à la notion de santé ainsi qu’à la notion de sexe biologique.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 45
Communication orale
Communications orales
Inégalités et santé publique
Présidence/Animation : Isabelle Courcy (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Participants : Estelle Carde (UdeM - Université de Montréal), Genevieve Drolet (Université Laval), Ouassila Salemi (Université Oran 2, Algérie), Louise Virole (Université de Paris)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
08 h 30
L’intérêt de l’intersectionnalité pour l’étude des inégalités sociales de santé
Estelle Carde (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
09 h 00
La santé au prisme du genre : l’exemple des femmes diabétiques en Algérie
Ouassila Salemi (Université Oran 2, Algérie)
Résumé
09 h 45
Les inégalités de santé périnatales des femmes étrangères en France : un enjeu féministe
Louise Virole (Université de Paris)
Résumé
10 h 15
Promotion de l’activité physique auprès des femmes de 65 ans et plus : repenser la conceptualisation de la notion d’espace sécuritaire
Genevieve Drolet (Université Laval)
Résumé
11 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Santé mentale
Présidence/Animation : Tommy De Ganck (Université libre de Bruxelles)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
11 h 00
Les défis de l’analyse féministe des représentations de la santé mentale dans les séries télévisées québécoises
Carolanne Magnan-St-Onge (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 30
Violence interpersonnelle et psychiatrisation : expérience des femmes au sein des services publics québécois
Katharine Larose-Hébert (TÉLUQ - Université du Québec)
Résumé
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 00
Communication orale
Communications orales
Pratiques professionnelles
Présidence/Animation : Margaux Nève (EHESS)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
08 h 30
Gynécologie et féminisme à Bruxelles, 1890-1935. L’absence des femmes médecins, indice d’une vision et de pratiques médicales alternatives ?
Tommy De Ganck (Université libre de Bruxelles)
Résumé
09 h 00
La sociologie des émotions dans le cas d’une condition de santé contestée : la reproduction de normes genrées dans le domaine de la chirurgie de l’obésité
Anouck Alary (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
09 h 30
Analyse féministe des mouvements de contestation de professionnel·le·s du milieu de la santé et des services sociaux
Joelle Dussault (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 15 à 11 h 45
Communication orale
Communications orales
Résistances et réappropriations
Présidence/Animation : Stéphanie Pache (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
10 h 15
Demander, résister et s’emparer de soins
Résumé
10 h 45
L’allaitement et ses injections sociales : Entre autonomisation et maternité intensive
Sandrine Vallée-Ouimet (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
11 h 15
L’infertilité et la fécondation in vitro : la galerie comme lieu de résistance aux définitions normatives
Heidi Barkun (UdeM - Université de Montréal)
Résumé