Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Du mercredi 5 au vendredi 7 mai 2021

La COVID-19 est devenue une menace majeure pour les populations vulnérables dépendantes de l’action humanitaire, avec un impact potentiel dévastateur dans les zones densément peuplées, préalablement fragiles et/ou dans les zones où les systèmes de santé sont dysfonctionnels. La pandémie exerce également une pression énorme sur les organismes humanitaires internationaux qui se voient limités dans leur capacité d’accès et plus généralement de réponse, laissant une plus grande place aux organismes humanitaires locaux. Le lancement récent du Plan global de réponse humanitaire en mars 2020 a confirmé la nécessité d’un financement important et souple. Cependant, de nombreux autres défis restent à relever pour garantir l’apport d’une action humanitaire efficace dans le respect de la dignité, à la fois pour les civils qui subissent cette crise sanitaire en plus des autres crises auxquelles ils font face et pour les travailleurs humanitaires exposés au virus dans le cadre de leurs fonctions. Mais les crises créent des occasions pour le changement. Le secteur humanitaire l’a démontré à plusieurs reprises en revoyant ses pratiques au moyen de nouveaux programmes internationaux, notamment après le génocide au Rwanda en 1994 ou encore le séisme en Haïti de 2010. Depuis 9 mois, la crise sanitaire mondiale a envoyé une onde de choc dans tout le secteur humanitaire, suscitant de nouvelles questions et accélérant aussi l’importance de répondre aux anciennes. Quels impacts cette crise mondiale sanitaire aura-t-elle sur le secteur humanitaire? Quels changements faut-il envisager? Quelles agences et organisations humanitaires survivront à la crise et pourquoi? Quels seront les changements pour l’action humanitaire canadienne? Que faudra-t-il considérer en plus pour intégrer une réponse d’urgence et humanitaire dans la voie des objectifs de développement durable? Finalement, à quoi ressemblera l’action humanitaire post-COVID-19? Existe-t-il des pistes de solutions à envisager?

Lire la suite »

Remerciements

L'OCCAH souhaite remercier l'ACFAS, tous les participants-es et conférenciers-ères mais également tous nos partenaires. 

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

10 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Panel 1 – La réponse canadienne à la COVID-19 d’un point de vue local et international
Présidence/Animation : Olivier Arvisais (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Discutant-e- : Yannick Hémond (UQAM - Université du Québec à Montréal), Stéphanie Maltais (Université d’Ottawa), Andréanne Martel (Réseau de coordination des Conseils provinciaux et régionaux de coopération internationale (RCC))
Batiment : En ligne
Local : En ligne
10 h 00
Mot de bienvenue
10 h 15
La gestion de crise dans les organisations : ce que nous apprend la pandémie de la COVID
Yannick Hémond (UQAM - Université du Québec à Montréal), Caroline Coulombe (UQAM), François Audet (UQAM)
10 h 30
Le renouveau de l’humanitaire canadien en temps de COVID-19
Stéphanie Maltais (Université d’Ottawa)
Résumé
10 h 45
L’impact de la pandémie de Covid-19 sur l'adaptation et la résilience des organisations canadiennes
Andréanne Martel (Réseau de coordination des Conseils provinciaux et régionaux de coopération internationale (RCC)), Andrea Parras (Université Guelph)
Résumé
11 h 00
Période de questions
11 h 30
Synthèse

Après-midi

13 h 30 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Panel 2 – Constats des difficultés rencontrées par les ONG sur le terrain
Présidence/Animation : Francois Audet (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
Discutant-e- : Olivier Arvisais (UQAM - Université du Québec à Montréal), Mouhmoudan Moussa Ahmed (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Morgane Rosier (Université d’Ottawa), Isabelle Thibault (LA Fondation KANPE), Nooma Doriane Yameogo (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
13 h 30
Accueil des participants
13 h 40
Impact de la pandémie sur les organisations humanitaires du Sahel
Mouhmoudan Moussa Ahmed (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
Résumé
14 h 00
Yumi stanap strong : Localisation de l’aide et Covid-19 au Vanuatu
Morgane Rosier (Université d’Ottawa), Marie-Claude Savard (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 20
Plan d’urgence COVID-19 en Haïti Facteurs de succès, défis rencontrés et leçons apprises
Isabelle Thibault (LA Fondation KANPE), Aurore Dupain (KANPE)
Résumé
14 h 40
Réponse du CECI au COVID 19: Défis rencontrés, bonnes pratiques, leçons apprises
Nooma Doriane Yameogo (UQAM - Université du Québec à Montréal), Federica Gino (Centre d'étude et de Coopération Internationale (CECI))
Résumé
15 h 20
Période de questions
16 h 50
Synthèse
17 h 00
Mot de clôture
Afficher tous les résumés

Avant-midi

10 h 00 à 11 h 45
Communication orale
Communications orales
Panel 3 – Enjeux de localisation de l’action humanitaire dans une perspective critique
Présidence/Animation : Francois Audet (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
Discutant-e- : Diane Alalouf-Hall (UQAM - Université du Québec à Montréal), Janyck Beaulieu (Université Laval), Valérie Leon (Groupe URD), Marie-Claude Savard (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
10 h 00
Mot de bienvenue
10 h 10
Paradoxe et complémentarité entre l’évolution de standards universels SPHERE et les enjeux de localisation
Diane Alalouf-Hall (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 25
Covid-19 et crises systémiques de demain, un moment décisif pour refonder les articulations entre acteurs locaux et internationaux de l'aide humanitaire ?
Valérie Leon (Groupe URD), Camille Guichard (Groupe URD)
Résumé
10 h 40
Lunettes intersectionnelles et réflexions décolonisantes pour envisager une localisation de l’aide inclusive et sensible au genre
Janyck Beaulieu (Université Laval), Katherine Robitaille (Université Laval)
Résumé
10 h 55
La coopération volontaire : artefact du passé ou changement incrémental pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 ?
Marie-Claude Savard (UQAM - Université du Québec à Montréal), Marie-Pierre Leroux (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 25
Période de questions
11 h 55
Synthèse
12 h 05
Mot de clôture