Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le jeudi 6 mai 2021

La problématique du colloque s’insère dans le débat de l’exercice de la fonction professorale, dans le contexte de la montée de la nouvelle gestion publique (NGP) dans les universités.

La NGP est présentée comme la clé de l’amélioration des services publics. Pourtant, les pratiques de gestion qui en découlent soumettent les universités à des logiques de normalisation et de contrôle, basées sur des objectifs de réduction des coûts, d’efficacité (remise en question des modes d’organisation du travail) et d’efficience (par un réexamen des missions et des responsabilités des acteurs parties prenantes). Ainsi, on attend de la recherche universitaire qu’elle produise des retombées économiques et que les programmes d’enseignement s’arriment aux besoins du marché du travail. Dans le secteur universitaire, la quête d’économie, d’efficacité et d’efficience prend une signification et une portée particulièrement emblématiques en raison de ses impacts sur les tâches, les fonctions et les responsabilités des professeur.e.s, surtout lorsque la collégialité attachée organiquement à leur fonction est mise à mal. En d’autres mots, la NGP introduirait dans les universités des pratiques de gestion incompatibles avec sa mission fondamentale et sa gestion collégiale. Si les indicateurs de mesure du rendement et d’évaluation de la performance individuelle et institutionnelle offrent des mesures (nombre et valeur des subventions et des contributions, nombre de diplômés, coût par étudiant, durée du programme), ils ne témoignent pas pour autant de la qualité des programmes d’enseignement et de recherche.

La NGP ferait perdre aux professeur.e.s l’autonomie liée à leur fonction, l’autonomie se définissant par la discrétion et la maîtrise que peut exercer une personne dans l’exercice de son travail. Par ailleurs, les pratiques de la NGP entraîneraient de la détresse psychologique chez les professeur.e.s. Des pressions pour publier, une course aux demandes de subvention, une surcharge de travail, une bureaucratie subie et autres sont autant de facteurs qui menaceraient la santé et la qualité de vie au travail des professeur.e.s.

Le colloque sera divisé en trois séances et une table ronde. Les trois séances s’articuleront autour d’un sous-thème : les manifestations de la NGP dans les universités, l’autonomie dans l’exercice de la fonction professorale et la qualité de vie au travail. La table ronde réunira des panélistes qui discuteront des pistes d’action, tant individuelles que collectives, susceptibles d’être mises en œuvre pour soutenir l’autonomie des professeur.e.s et leur qualité de vie au travail.

Lire la suite »

Remerciements

Les responsables de ce colloque remercient la Fédération des professionnèles (FP-CSN) ainsi que le service de recherche de la CSN pour le soutien accordé à ce projet (https://fpcsn.qc.ca/2019/02/07/soutenir-la-fonction-professorale-afin-dassurer-la-realisation-de-la-mission-du-reseau/).

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 08 h 40
Communication orale
Communications orales
Mot de bienvenue
Discutant : Louise Briand (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
08 h 40 à 10 h 15
Communication orale
Communications orales
Manifestations de la nouvelle gestion publique dans les universités
Présidence/Animation : Sid Ahmed Soussi (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
08 h 45
« One is never doing enough ». Nouvelle gestion publique et détérioration des conditions du travail professoral dans les universités anglaises
Louis Demers (ENAP - École nationale d'administration publique)
Résumé
08 h 55
Définition, origine et mise en œuvre de la nouvelle gestion publique au Québec.
François Bolduc (Université Laval)
Résumé
09 h 05
Période de questions
09 h 25
Les déclinaisons de La Nouvelle gestion publique (NGP) dans les universités québécoises
Jean Bernatchez (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
Résumé
09 h 35
Déqualification du travail professionnel : les effets de la NGP sur l’autonomie professionnelle
Stéphanie Demers (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
09 h 45
Période de questions
10 h 15
Pause
10 h 35 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
Autonomie dans l’exercice de la fonction professorale
Présidence/Animation : Geneviève Hervieux (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
10 h 40
L’autonomie : entre liberté et indépendance. Regards croisés de Thucydide à Isaiah Berlin
Serigne Touba Mbacké Gueye (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)
Résumé
10 h 50
L’autonomie des professeures, professeurs à l’épreuve de la nouvelle gestion publique
Louise Briand (UQO - Université du Québec en Outaouais), Marie-Laure Dioh (UQO - Université du Québec en Outaouais), Sid Ahmed Soussi (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 00
Période de questions
11 h 20
Synthèse

Dîner

11 h 30 à 13 h 00
Diner
Dîner
Dîner libre
Batiment : En ligne
Local : En ligne

Après-midi

13 h 00 à 14 h 35
Communication orale
Communications orales
Qualité de vie au travail
Présidence/Animation : Marie-Laure Dioh (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
13 h 05
Risques psychosociaux du travail, responsabilités familiales élevées et détresse psychologique des femmes : une étude prospective de 5 ans
Mahée Gilbert-Ouimet (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Chantal Brisson (Université Laval), Michel Vézina (Université Laval)
Résumé
13 h 15
La nouvelle gestion publique (NGP) et l’érosion de l’âme des professeures et professeurs d’université
Angelo Soares (UQAM - Université du Québec à Montréal), Henriette Bilodeau (Université du Québec à Montréal), Pascale Denis (Université du Québec à Montréal), Geneviève Hervieux (Université du Québec à Montréal)
Résumé
13 h 25
Période de questions
13 h 45
La qualité de vie au travail des professeures et professeurs universitaires : Une réalité ou un objectif ?
Geneviève Hervieux (UQAM - Université du Québec à Montréal), Henriette Bilodeau (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Pascale Denis (Université du Québec à Montréal), Angelo Soares (Université du Québec à Montréal)
Résumé
13 h 55
Comment se portent les professeures et professeurs de l’Université Laval : portrait de la situation
Marc Desgagné (Université Laval), Benoit Raymond (Université Laval), Ghislain Leveillé (Université Laval), Eric Frenette (Université Laval), Claire Bilodeau (Université Laval)
Résumé
14 h 05
Période de questions
14 h 25
Synthèse
14 h 35
Pause
14 h 55 à 15 h 50
Communication orale
Communications orales
Pistes d’action individuelles et collectives
Présidence/Animation : Louise Briand (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
15 h 00
Passion, compétition, aliénation : La liberté de l'angoisse
Michel Lacroix (UQAM - Université du Québec à Montréal)
15 h 10
La mobilisation des universitaires en France contre la loi LPR, porteuse de la Nouvelle gestion publique (NGP) : quels enjeux pour le syndicalisme universitaire ?
Donna Kesselman (Université Paris-Est Créteil)
Résumé
15 h 20
Période de questions
15 h 40
Synthèse
15 h 50 à 16 h 00
Communication orale
Communications orales
Mot de clôture
Discutant : Henriette Bilodeau (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
Batiment : En ligne
Local : En ligne