Aller au contenu principal

Le mardi 4 mai 2021

D’aucuns suggèrent que nous vivons une crise multidimensionnelle, notamment écologique, sociale et institutionnelle. Si les entreprises privées sont parfois présentées comme des coupables, d’autres leur reconnaissent un rôle essentiel dans la résolution des enjeux sociaux et écologiques auxquels fait face le monde. Historiquement, c’est à travers le concept de responsabilité sociale des entreprises (RSE) que l’engagement des entreprises au développement durable a été conceptualisé. Essentiellement, la RSE appelle à revoir la conception traditionnelle des entreprises selon laquelle celles-ci sont uniquement économiques, pour en faire des acteurs de changement qui intègrent le développement durable dans leur mission, leurs pratiques et leurs décisions. Si la RSE était, au mieux, mentionnée dans quelques rapports annuels dans les années 1980, elle occupe aujourd’hui un rôle essentiel dans les objectifs stratégiques, les discours et les rapports annuels des entreprises.

Parallèlement à la démocratisation de la RSE se sont développées de nouvelles formes organisationnelles visant à créer de la richesse de manière plus durable et plus respectueuse de la société et de l’écologie : les coopératives, l’entrepreneuriat social, l’entrepreneuriat vert, les entreprises hybrides et les « B Corps » en sont de bons exemples. Ces organisations utilisent les mécanismes du marché pour résoudre des problèmes sociaux chroniques et contrer la dégradation de l’environnement, brouillant ainsi la frontière traditionnelle entre entreprise à profit et organisation à but non lucratif. Les organisations hybrides ne rejettent pas le profit ni la croissance; les profits sont le moyen par lequel elles peuvent accroître leur impact social et écologique. Cependant, ces nouvelles réalités posent d’importants défis stratégiques, notamment en matière de conciliation des logiques marchande et civique, et de gestion des tensions organisationnelles liées aux prises de décision quotidiennes lorsque les solutions semblent paradoxales.

Lire la suite »

Remerciements

Nous tenons à remercier le Centre Lemaire de l'École de gestion de l'Université de Sherbrooke ainsi que Maxime Plante, professionnel de recherche du créneau d'expertises en gestion responsable, pour leur appui dans l’organisation de ce colloque.

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

  • Anne-Marie Corriveau
    UdeS - Université de Sherbrooke
  • Sofiane Baba
    UdeS - Université de Sherbrooke
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 45 à 09 h 15
Panel
Panel / Atelier
Accueil
Batiment : En ligne
Local : Salle virtuelle A
08 h 45
Accueil des participants
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 15 à 10 h 15
Communication orale
Communications orales
L’hybridité sous toutes ses formes
Batiment : En ligne
Local : Salle virtuelle A
09 h 15
L’analyse des fondements éthiques et durables des organisations : quelle gouvernance pour quelle performance ?
Sharam Alijani (NEOMA Business School)
Résumé
09 h 30
La théorie des conventions comme grille d’analyse du discours de différentes formes d’organisations – proposition de recherche
Lionel Bahl (UdeS - Université de Sherbrooke), Corrine Koho (Université de Sherbrooke)
Résumé
09 h 45
Convaincre d’autres à amorcer une démarche de RSE : le défi des organisations engagées
Carole Leblond (UQAM - Université du Québec à Montréal), Nathalie Lemieux (UQAM)
Résumé
10 h 00
Comprendre l’engagement volontaire dans les initiatives philanthropiques de lutte contre la pauvreté: Histoires de vie, émotions et justification
Saouré Kouamé (HEC Montréal), Maziar Jafary (Université d’Ottawa)
Résumé
10 h 15 à 10 h 30
Panel
Panel / Atelier
Pause
Batiment : En ligne
Local : Salle virtuelle A
10 h 30 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
Tensions et paradoxes de l’hybridité
Batiment : En ligne
Local : Salle virtuelle A
10 h 30
Trouble dans le genre : le cas d’Insertech
Marie-Luc Arpin (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
10 h 45
La dimension hybride de l’entrepreneuriat autochtone : rencontre entre la marginalité et les tensions organisationnelles
Emilie Fortin-Lefebvre (UQAM - Université du Québec à Montréal), Sofiane Baba (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
11 h 00
Étude des paradoxes associés au développement de la capacité d’agir
Nadia Girard (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
11 h 15
Démocratisation de l’accès aux biens et services d’organisations visant à solutionner les crises sociales
Emilie Nollet (USP - Université Saint-Paul)
Résumé

Dîner

11 h 30 à 12 h 45
Diner
Dîner
Grande conférence du Centre Lemaire en gestion responsable
Batiment : En ligne
Local : Salle virtuelle B
11 h 30
La reconnaissance au travail : un facteur de la santé durable
Jean-Pierre Brun (Université Laval)
Résumé
12 h 15
Discussion

Après-midi

13 h 30 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Regards croisés sur les pratiques et les enjeux des organisations responsables
Batiment : En ligne
Local : Salle virtuelle A
13 h 30
Portrait de Spektrum Media : une entreprise responsable et durable en matière de mobilisation au travail
Isabelle Létourneau (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
13 h 45
Mesurer et divulguer la performance en DD : un enjeu pour les PME québécoises
Caroline Blais (UdeS - Université de Sherbrooke), Lionel Bahl (Université de Sherbrooke)
Résumé
14 h 00
Développer l’impact social d’une innovation sociale : une perspective de management stratégique
Jamel Stambouli (USP - Université Saint-Paul), Sofiane Baba (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
14 h 15
Les effets de l’évaluation d’impact social sur les bénéficiaires : étude de trois projets exécutés en Afrique subsaharienne.
Guido Niyokwizigira (USP - Université Saint-Paul), Jamel Stambouli (Université Saint Paul)
Résumé
14 h 30
Vers une intégration efficace des petites entreprises à vocation communautaire dans le marché international.
Arelis Medina-Recio (USP - Université Saint-Paul), Jamel Stambouli (Université Saint Paul)
Résumé
14 h 45
La clarté stratégique comme base pour agir sur les enjeux sociétaux (perspective d’un praticien)
Yann Pezzini (Credo)
Résumé
15 h 00 à 15 h 35
Panel
Panel / Atelier
Activité synthèse
Batiment : En ligne
Local : Salle virtuelle A
15 h 00
Discussion
15 h 30
Mot de clôture