Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Du jeudi 6 au vendredi 7 mai 2021

Les travaux se situant dans le champ de la justice organisationnelle proposent d’analyser les perceptions de justice du travailleur à l’égard du traitement qu’il reçoit dans son organisation selon quatre dimensions : distributive, procédurale, interpersonnelle et informationnelle (Colquitt, 2001). Une méta-analyse des effets de l’injustice organisationnelle sur la santé des salariés a permis de montrer que les perceptions de l’injustice sont associées à une mauvaise santé tant mentale que physique : l’injustice perçue entraîne des réactions de stress psychologiques qui, à leur tour, sont associées à des problèmes de santé physique (Robbins et al., 2012). 

Ces travaux de psychologie industrielle gagnent à être enrichis par d’autres approches. L’injustice organisationnelle doit d’abord être articulée sur le plan de l’analyse tant des impacts des comportements de discrimination, d’intimidation ou de harcèlement que des environnements à risque. L’analyse compréhensive des sentiments d’injustice conduit d’autre part à explorer les multiples principes qui sont mobilisés par les travailleurs pour dénoncer les injustices et la manière avec laquelle les « intermédiaires du droit », y compris les syndicats, sont amenés à constituer des ressources pertinentes pour la mise en visibilité de ces injustices et pour leur conversion en demandes de réparations et en revendications collectives. L’étude des représentations et des éthos de travail conduit enfin à comprendre les conditions sociales d’émergence des comportements, des stéréotypes et des préjugés nuisibles à la santé en milieu de travail et à tenir compte de la censure par les employeurs ou les travailleurs mêmes de la conscience des injustices vécues ou des problèmes de santé qui en découlent.

Par ailleurs, la crise du coronavirus a conduit à sortir le questionnement sur le lien entre justice et santé du cadre restreint de l’organisation productive. Elle a d’abord suscité ou fait réémerger de nombreux questionnements transversaux de justice sociale tels que l’iniquité des rémunérations et l’inégalité face à l’insécurité financière, au télétravail ou à l’exposition à des risques sanitaires. L’épidémie du coronavirus a aussi mis en lumière le rôle crucial de l’État, le seul à même de gérer la sortie de crise, mais dont les services publics et les personnels ont été mis à mal par les réformes néolibérales des dernières années.

Ce colloque vise à réunir des chercheurs qui étudient l’impact des injustices perçues en milieu de travail sur la santé des travailleurs. Il a pour objectif d’enrichir la compréhension du lien entre injustice perçue et santé en temps normal comme en temps de crise. Ce colloque sera aussi l’occasion de célébrer le lancement d’un deuxième ouvrage de la collection « Inégalités et justice sociale » des Presses de l’Université Laval, intitulé Perceptions de justice et santé au travail : l’organisation à l’épreuve. 

Lire la suite »

Remerciements

Remerciements envers le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) et la Région Auvergne-Rhône- Alpes qui soutiennent la réalisation de cet événement. 

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 45 à 09 h 45
Communication orale
Communications orales
Justice organisationnelle et santé psychologique des employés et des gestionnaires
Présidence/Animation : Samantha Vila (Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
08 h 45
Mot de bienvenue
09 h 15
La perception de justice des gestionnaires à l’égard des rétributions offertes à leurs subordonnés : quelle influence sur la détresse psychologique?
Sabrina Pellerin (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Julie Cloutier (UQAM - Université du Québec à Montréal)
09 h 45
Un cas d'école en matière de justice organisationnelle : organisation de travail et impacts différenciés sur la santé au travail des femmes et des hommes
Margaux Vignet (Anact), Florence Chappert (ANACT), Philippe Sarnin (Université Lyon 3 - GREPS)
10 h 30 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
L’impact de la division du travail sur les injustices et la santé au travail
Présidence/Animation : Sylvie Monchatre (Université Lumière Lyon2)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
10 h 30
Fabrication de silence sur l’injustice et la santé au travail. L’exemple de la division du travail dans les restaurants d’un quartier parisien gentrifié
Jiyoung Kim (Université Paris Nanterre )
11 h 00
Là pour faire tout ce que le serveur ne veut pas faire ? Quand la division du travail (dé)masquent les injustices
Samantha Vila (Université de Montréal)

Dîner

11 h 30 à 13 h 00
Diner
Dîner
Dîner libre
Batiment : En ligne
Local : En ligne

Après-midi

13 h 00 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Les manifestations plurielles de la discrimination
Présidence/Animation : Mathieu Lizotte (Université d’Ottawa)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
13 h 00
Perceptions et réalités de la discrimination ethnique à l’embauche à Québec : enjeux de santé mentale et stratégies d’évitement
Jean-Philippe Beauregard (Université Laval)
13 h 30
The puzzle of perceived discrimination
Fullin Giovanna (University of Milano-Bicocca), Ivana Fellini (University of Milano-Bicocca)
14 h 00
Discriminations quotidiennes à l’emploi et santé mentale au Canada
Lamyae Khomsi (UdeM - Université de Montréal)
14 h 30
De quoi les discriminations sont-elles le nom ? Les dimensions individuelles et collectives des différences illégitimes de traitement au travail
Sylvie Monchatre (Université Lumière Lyon2)
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
L’impact des comportements hostiles en milieu de travail : harcèlement psychologique, violence et stigmatisation
Présidence/Animation : Stéphane Moulin (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
09 h 00
(In)Justices et harcèlement psychologique au travail
Angelo Soares (UQAM - Université du Québec à Montréal)
09 h 30
Front-line workers and relations with guests: client-centered service and abuse in high-end hotels
Fabio Gaspani (University of Milano-Bicocca)
10 h 00
Les bâtons, les pierres et les mots : les effets des préjugés à l’égard de la pauvreté en lien avec le marché du travail et la santé
Mathieu Lizotte (Université d’Ottawa)
10 h 45 à 11 h 45
Communication orale
Communications orales
Le rôle de l’évaluation juridique et médicale
Présidence/Animation : Lamyae Khomsi (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
10 h 45
“Santé, droit anti-discrimination et facteurs de risque : perceptions de justice dans le contexte du travail des services”
Tiziana Vettor (Milano, Italie)
11 h 15
Sentiment d’injustice et évaluation de la douleur chronique en milieu de travail
Estelle Carde (UdeM - Université de Montréal)
12 h 15
Mot de clôture

Après-midi

13 h 00 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Lancement du livre Perceptions de justice et santé au travail : l’organisation à l’épreuve, PUL **Inscription : bit.ly/3t2blRC**
Présidence/Animation : Stéphane Moulin (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne