Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Du mardi 4 au mercredi 5 mai 2021

Depuis les années 1980, le secteur extractif connaît un boom sans précédent à l’échelle mondiale. Les exploitations minières, agro-industrielles, d’hydrocarbures, et d’hydroélectricité ne cessent de se multiplier, malgré les résistances qu’elles provoquent. Le modèle extractiviste a renouvelé les formes de dépendance et de primarisation des économies, particulièrement en Amérique latine, en Afrique et en Asie-Pacifique, et traverse le spectre politique, faisant consensus dans les États tant néolibéraux que postnéolibéraux (Acosta, 2011; Gudynas, 2011; Svampa, 2013). Sous le mirage des retombées économiques, les États mettent en place des cadres législatifs, juridiques et des allègements fiscaux dont la balance surpasse pourtant les redevances perçues (Deneault, 2012, 2014).

Aujourd’hui, une partie de la recherche sur l’extractivisme continue d’évaluer les rapports de celui-ci à la croissance, à la dépendance économique et aux régimes patrimoniaux et rentiers. D’autres s’intéressent à la forte répression contre les opposant·e·s à l’extractivisme. L’exploitation des ressources étant justifiée au nom de l’« intérêt national », l’urgence et l’exceptionnalité sont invoquées pour défendre la prérogative étatique de disposer des ressources, criminalisant les luttes pour la défense du territoire. Surtout, nous nous interrogeons sur ces politiques dans le contexte où l’extractivisme au 21e siècle semble repousser toutes les frontières. La raréfaction des ressources pousse à l’exploitation de gisements non conventionnels dans des zones géographiques jusque-là hors de portée de l’expansion capitaliste. Même la transition énergétique, préconisée pour lutter contre le bouleversement du climat, entraîne une intensification de l’extraction minière par la valorisation de nouveaux métaux. Ce colloque vient s’intéresser à l’articulation des conflits sociaux créés par l’extractivisme contemporain et les réponses sociales, universitaires et militantes avancées face à ces problématiques.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 30 à 11 h 00
Communication orale
Communications orales
Nouvelles analyses de l’économie canadienne des ressources
Présidence/Animation : Leila Celis (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
09 h 30
Mot de bienvenue
09 h 35
Analyse des retombées socio-économiques locales de l’exploitation du minerai de fer au Québec et réflexions sur la pertinence de l’extractivisme comme mode de développement
Samuel Bédard (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
09 h 50
L'innocence blanche, le cas du développement hydroélectrique au Québec
Justine Grandmont (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 05
Le Canada et ses compagnies minières en Amérique Latine : un colonialisme d’extraction
Alexandre Beaudoin Duquette (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 20
Période de questions
10 h 50
Pause
11 h 30 à 13 h 00
Communication orale
Communications orales
Conflits territoriaux et processus de résistance aux projets extractifs
Présidence/Animation : Emmélia Blais-Dowdy (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
11 h 30
L’engagement transnational des migrant·e·s dans des luttes contre l’extractivisme
Zaïnab El Guerrab (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Résumé
11 h 45
Paroles de femmes en résistance face à l’extractivisme dans les Amériques
Marie-Eve Marleau (Comité pour les droits humains en Amérique latine)
Résumé
12 h 00
La contre-cartographie comme mode de résistance aux industries extractives. Le cas de la Guyane française
Matthieu Noucher (CNRS - Centre national de la recherche scientifique)
Résumé
12 h 15
Le rêve de Bolsonaro et le cauchemar des autochtones : débats autour de l’exploitation minière dans les territoires autochtones au Brésil
Ana Catarina Zema (Université Laval), Tédney Moreira Da Silva (Faculdade de Direito )
Résumé
12 h 30
Période de questions
13 h 00
Pause

Dîner

13 h 00 à 14 h 00
Diner
Dîner
Dîner
Batiment : En ligne
Local : En ligne

Après-midi

14 h 00 à 15 h 15
Communication orale
Communications orales
L’extractivisme dans le capitalisme vert et la transition énergétique
Présidence/Animation : Andres Larrea (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
14 h 00
Les projets miniers de la transition énergétique : quelle responsabilité sociale et environnementale ?
Emmélia Blais-Dowdy (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 15
L’exceptionnalisme canadien et l’écoblanchiment de l’impérialisme : l’État, la transition énergétique et la légitimation discursive (contestée) de l’extractivisme minier
Aidan Gilchrist-Blackwood (Université McGill)
Résumé
14 h 30
Perspectives critiques au sein d’un conflit socio-écologique en contexte de transition énergétique : le cas du projet Authier
Gabrielle Roy-Grégoire (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 45
Période de questions
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 30 à 11 h 00
Communication orale
Communications orales
États et entreprises extractives : entre accumulation et répression
Présidence/Animation : Alexandre Beaudoin Duquette (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
09 h 30
L'agroindustrie du cannabis canadien en Colombie. Enjeux et conflits devant la légalisation de ce secteur extractif
Leila Celis (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
09 h 45
Plans nationaux d’action et la responsabilité des entreprises minières transnationales dans les violations des droits humains en Amérique Latine
Jânia Maria Lopes Saldanha (Universidade do Vale do Rio dos Sinos)
Résumé
10 h 00
Les tribunaux d'arbitrage : une justice privée à sens unique
Frédéric Paquin (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 15
Généalogie de la « réconciliation extractiviste »
Jean-Philippe Desmarais (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 30
Période de questions
11 h 00
Pause
11 h 30 à 13 h 00
Communication orale
Communications orales
Imaginaires de lutte et autodétermination face à l'extractivisme
Présidence/Animation : Jânia Maria Lopes Saldanha (Universidade do Vale do Rio dos Sinos)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
11 h 30
Résonance du zapatisme au Québec : luttes face à l’extractivisme et formes de vies alternatives
Jeansol Goulet Poulin (Université Laval)
Résumé
11 h 45
Cosmopolitique territoriale de la Nation Wampis : visions d’autonomie dans l’Amazonie péruvienne
Andres Larrea (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
12 h 00
Les rencontres internationales de femmes autochtones qui militent face à l’extractivisme : possibles espaces de création normative ?
Mélisande Séguin (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
12 h 15
La résistance sociale en contexte de conflit socioécologique, un creuset de développement des dimensions critique et politique de l’éducation relative à l’environnement
Isabel Orellana (UQAM - Université du Québec à Montréal), Gabrielle Roy-Grégoire (UQAM), Andres Larrea (UQAM - Université du Québec à Montréal), Felipe Rodríguez Arancibia (UQAM), Gabriel Poisson (UQAM), Guillaume Moreau (UQAM), Centr'ERE Resistaction (UQAM), Daniela Guerra Carranza (UQAM)
Résumé
12 h 30
Période de questions
12 h 55
Mot de clôture