Aller au contenu principal

Du mardi 28 au mercredi 29 mai 2019

Inscrit dans le champ des études du genre et de la parenté contemporaine, ce colloque analyse la question des « origines » dans les familles constituées par procréation assistée ou par adoption. Témoignant d’un processus de dissociation croissante de la procréation et de la parenté, ces dispositifs produisent des situations où des parents d’intention deviennent mère(s) ou père(s) sans avoir nécessairement procréé, tandis des personnes procréent, mais ne deviennent pas parents, demeurant « aux marges » de la parenté. Le traitement de ces marges a connu d’importantes évolutions durant ces dernières décennies, sous l’effet conjugué des dispositions internationales relatives aux droits des enfants adoptés, des savoirs psychanalytiques encourageant l’accès aux « origines personnelles » et des revendications des personnes adoptées ou issues de don. Un relatif consensus tend aujourd’hui à faciliter, de différentes manières, l’information des personnes adoptées ou nées de don sur les circonstances de leur naissance.

Les enjeux de cette évolution sont analysés dans une comparaison internationale explorant de manière privilégiée les cas du Québec et de la France, où cette question s’avère particulièrement actuelle du fait des changements législatifs récents ou en cours. Au Québec, la loi 113 permet, depuis juin 2018, que les personnes adoptées aient accès aux données nominatives de leurs parents de naissance, si ces derniers y consentent. Les possibles incidences de cette disposition peuvent être comparées au cas français, où la création du Conseil national d’accès aux origines personnelles (CNAOP) en 2002 a organisé le recueil d’informations et un accès plus important des personnes nées dans le secret aux données administratives et personnelles concernant leur naissance. Le champ de procréation assistée n’est pas en reste, alors que la levée de l’anonymat des personnes qui donnent leurs gamètes est à l’agenda de la révision actuelle de la loi française de bioéthique, suscitant de nombreux débats et de nouvelles questions. Le Comité consultatif québécois sur le droit de la famille, dans son rapport déposé en 2015, recommande la levée de l’anonymat des donneur.se.s de gamètes, considérant le droit de connaître ses origines comme étant dans l’intérêt supérieur de l’enfant.

En explorant ces situations, mais aussi dans l’étude d’autres contextes culturels ou nationaux, nous souhaitons mettre en perspective l’évolution des dispositifs juridiques et des pratiques institutionnelles, administratives ou médicales associées à la connaissance des origines et l’étude, au sein des familles, de la part des donneur.se.s et des personnes adoptées ou conçues par don, des discours, des usages et d’éventuelles relations nouées aux marges de la parenté.

Lire la suite »

Remerciements

Ce colloque s'inscrit dans le programme de recherche internationale et interdisciplinaire Aux marges de la parenté : origines et nouvelles configurations familiales financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR, France).

Colloque

Section 600 - Colloques multisectoriels
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 09 h 15
Communication orale
Communications orales
Accueil
Discutant : Isabel Côté (UQO - Université du Québec en Outaouais), Kévin Lavoie (Université Laval), Agnès Martial (CNRS)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 15 à 11 h 00
Communication orale
Communications orales
Session 1 : Don de sperme
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210
09 h 15
« Ces étrangers qui partagent la moitié de moi » : recherche des origines et ADN chez les adultes conçu·e·s par don de sperme en Angleterre
Anaïs Martin(Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (France))
Résumé
09 h 45
Récits de conception de mères lesbiennes françaises ayant eu recours à un don de sperme
Martine Gross (Centre national de la recherche scientifique)
Résumé
10 h 15
Période de questions
10 h 45
Pause
11 h 00 à 12 h 30
Communication orale
Communications orales
Session 2 : Gestation pour autrui
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210
11 h 00
« Tu étais dans la bedaine de matante » : mise en récit des origines et liens familiaux en contexte de gestation pour autrui au Canada
Kévin Lavoie (Université Laval), Isabel Côté (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
11 h 30
Du corps et de l’intention. À propos des origines d’un enfant né d’une GPA
Jerome COURDURIES(Université Toulouse Jean Jaurès)
Résumé
12 h 00
Période de questions

Dîner

12 h 30 à 14 h 00
Diner
Dîner
Dîner libre
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210

Après-midi

14 h 00 à 15 h 45
Communication orale
Communications orales
Session 3 : Récit de conception et travail psychique
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210
14 h 00
De la narrativité au génogramme libre pour penser les origines : une recherche québécoise sur le don d’ovules dirigé
Raphaële NOËL(UQAM - Université du Québec à Montréal), Marie-Alexia Allard (Université du Québec à Montréal), Gabrielle Pelletier (Université du Québec à Montréal), Mégan Turgeon (Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 30
Le roman familial au risque de la « parentalité médicalement assistée » : quand le médical s’invite sur la scène des origines
Delphine Collin(Université Paris Descartes France)
Résumé
15 h 00
Période de questions
15 h 30
Pause
15 h 45 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Session 4 : Analyse des enjeux juridiques et normatifs
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210
15 h 45
L’accès aux origines des personnes issues de la procréation assistée au Brésil : analyse du contexte juridique et normatif
Flávio TARNOVSKI(Universidade Federal de Mato Grosso)
Résumé
16 h 15
Quelle place pour le droit aux origines de l’enfant : de l’adoption à la PMA
Michelle Giroux (Université d’Ottawa), Laurence Brunet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne )
Résumé
16 h 45
Période de questions
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 10 h 45
Communication orale
Communications orales
Session 5 : Adoption internationale
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210
09 h 00
La place accordée aux origines en contexte de contact virtuel entre les personnes adoptées à l’international et leur famille biologique
Johanne Thomson-Sweeny (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
09 h 30
Chercher ses origines, trouver des sœurs et frères
Mylène Hernandez(CNRS)
Résumé
10 h 00
Période de questions
10 h 30
Pause
10 h 45 à 12 h 45
Communication orale
Communications orales
Session 6 : Adoption locale
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210
10 h 45
Être le parent d’un enfant placé jusqu’à majorité : origines familiales et désignation des différents acteurs parentaux
Amilie DORVAL (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 15
L’ouverture face aux origines en adoption Banque-mixte au Québec : l’influence des contacts préadoptifs et de l’attitude des intervenants
Geneviève Pagé (UQO - Université du Québec en Outaouais), Béatrice Decaluwe (CISSS-Chaudière-Appalaches), Doris Chateauneuf (Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles)
Résumé
11 h 45
Période de questions
12 h 45 à 13 h 00
Communication orale
Communications orales
Clôture
Discutant : Isabel Côté (UQO - Université du Québec en Outaouais), Kévin Lavoie (Université Laval), Agnès Martial (CNRS)
Batiment : UQO A.-Taché
Local : B1210
12 h 15
Mot de clôture