Imprimer

546 - Coopérer pour innover en enseignement supérieur : le cas des curricula centrés sur l’apprentissage

Le jeudi 30 mai 2019

Que peuvent faire les universités et les grandes écoles pour offrir des programmes d’études centrés sur l’apprentissage? Ce colloque apporte quelques éléments de réponse à cette question qui, dans la mouvance du Scholarship of Curriculum Practice (SoCp), invite les enseignants, les étudiants, les conseillers pédagogiques, les administrateurs et les membres de la communauté à explorer de quelles façons ils peuvent interagir, et coopérer, pour déployer une nouvelle offre de formation innovante qui place l’apprentissage des étudiants au cœur de tout projet de transformation partielle ou totale (Pelletier et Huot, 2017). Les dimensions sociales, politiques et culturelles de toute entreprise de conception (besoins et design), d’implantation (comportements décisionnels) et d’évaluation (qualité et pertinence) de programmes sont discutées. Ces trois temps de déploiement balisent la présentation de différentes recherches sur le curriculum, concept englobant à fois les contenus d’enseignement, les dispositifs pédagogiques, les programmes d’études, les valeurs éducatives et les idéologies qui influencent le développement de ces dimensions (Béchard, 2016). Afin de refléter la diversité curriculaire, des comptes rendus de pratiques réflexives centrées sur la création ou la réforme de programmes existants dans les champs professionnels, dans les sciences et technologies et dans les arts et sciences humaines sont décortiqués. À la toute fin, la notion de coopération, objet bien connu en sciences sociales, sert de trait d’union entre toutes ces expériences de terrain et soulève une série de questions n’ayant pas encore trouvé de réponses satisfaisantes. Il est entendu que la coopération, qu’elle soit spontanée ou organisée, formelle ou informelle, relève de l’action conjointe pour répondre à un but commun. En termes sociologiques, elle s’inscrit dans la logique du don (donner, recevoir, rendre), et non dans celle du tout pour soi (prendre, refuser, garder). Ainsi, une innovation réussie est la manifestation d’une dynamique de coopération organisationnelle centrée sur le don-contre-don (Alter, 2009).

Lire la suite »
Colloque
Section 500 - Éducation
Responsables
Patrick PELLETIER
TÉLUQ - Université du Québec
UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 09 h 15
Communications orales
Mot de bienvenue et intentions du colloque
Discutant : Alain Huot (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Patrick PELLETIER (TÉLUQ - Université du Québec)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.315
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 15 à 10 h 00
Communications orales
Réforme 1 : Sciences biomédicales
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.315
09 h 15
Vers une démarche érudite de transformation curriculaire en sciences biomédicales
Maxime Denis (UdeM - Université de Montréal)

Comment aligner révision curriculaire "centrée sur l'apprenant", contraintes facultaires et intérêts particuliers des enseignants? Dans le cas présenté ici, une pré-analyse des besoins a suggéré au porteur du projet de réforme curriculaire d'offrir d'abord aux personnels enseignants de 12-15 heures de formation aux bonnes pratiques éducatives. Cette approche visait à informer les enseignants de l'existence de pratiques pédagogiques érudites afin d'éviter que les acteurs ne perpétuent les vieux systèmes. Les formations permettaient d'apporter rapidement des changements simples aux pratiques éducatives ancestrales, initiant déjà ainsi une culture d'innovation pédagogique. D'ailleurs, cette approche porte déjà fruits dans les salles de classe. Par la suite, un comité de révision de programme a été formé afin d'amorcer une analyse formelle des besoins auprès des différents détenteurs d'enjeux: les étudiants actuels, les diplômés, l'industrie, les personnels enseignants, ainsi que les directions départementale et facultaire. Des questionnaires et des entrevues individuelles ont été privilégiés pour la collecte des données.

Résumé
10 h 00 à 11 h 00
Communications orales
Réforme 2 : Sciences de l’éducation
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.315
10 h 00
Analyse de l’importance accordée à l’évaluation dans la formation des maîtres
Nadine Talbot (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Ousmane Sy (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Plusieurs universités ont choisi d’élaborer certains de leurs programmes de formation selon une approche par compétences dont les programmes de baccalauréat en enseignement et de maîtrise en enseignement. Toutefois, dans un programme élaboré selon une approche par compétences, l’évaluation des apprentissages intégrée à l’enseignement est prônée. Ainsi, l’évaluation des apprentissages en situation de développement des compétences occupe plus de place dans le processus d’apprentissage et permettrait ainsi d’augmenter le niveau d’engagement de l’étudiant dans ses études. Considérant l’importante place que prend l’évaluation des apprentissages dans la tâche enseignante, une question centrale concernant l’alignement des programmes de la formation des maîtres à l’approche par compétences se pose.  Ainsi au cours de cette communication, la place occupée par l’évaluation des apprentissages dans la formation des maîtres sera présentée. Afin d’avoir un meilleur état de la situation, une comparaison avec des programmes de la formation des maîtres dispensés dans d’autres pays sera aussi exposée.

Résumé
10 h 45
Pause
11 h 00 à 11 h 45
Communications orales
Réforme 3 : Sciences de la gestion
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.315
11 h 00
Quelle gestion pour réformer un programme d’enseignement en gestion?
Patrick PELLETIER (TÉLUQ - Université du Québec)

Adoptant la méthodologie du compte-rendu de pratique, cette communication apporte quelques éléments de réponse à cette question en prenant pour objet la réforme du programme de baccalauréat en administration de l’École des sciences de l’administration (ÉSA) de l’Université TÉLUQ. Initiée en janvier 2014 et complétée en août 2018, cette réforme n’a pu être porteuse sur le plan pédagogique et curriculaire sans présence d’un projet collectif qui, progressivement légitimé et réalisé dans et par l’action, répondait aux intérêts individuels et disciplinaires des professeur(e)s. Pour mieux comprendre la gestion de ce processus, une attention particulière est donnée aux spécificités de l’université, organisation qualifiée de complexe puisque jugée difficile à changer en raison de ses objectifs multiples, ses sources de pouvoir et de décision diffuses et ses processus de travail peu standardisés. Le cadre conceptuel de l’anarchie organisée (March, 1978) revisité dans une perspective rhétorique et institutionnaliste (Suddaby et Greenwood, 2005) est utilisé. Ce cadre nous montre que les préférences des acteurs sont incertaines, se découvrant et se modifiant dans et par l'action. La décision et le résultat de l’action ne sont pas essentiellement le résultat d’une démarche dictée par la rationalité (définition des objectifs, des solutions et de leurs conséquences) mais résultent notamment des circonstances et de coïncidences.

Résumé
Dîner
11 h 45 à 13 h 00
Dîner
Dîner
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.315
Après-midi
13 h 00 à 13 h 45
Communications orales
Réforme 4 : Droit
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.315
13 h 00
Accompagner l’Universidad del Norte lors de la réforme de son programme de droit
Anastassis KOZANITIS (UQAM - Université du Québec à Montréal)

L’Universidad del Norte est une université privée de la région nord de la Colombie. Près de 20 000 étudiants sont inscrits à l’un de ses 28 programmes de premier cycle ou 127 programmes de cycle supérieur. En 2000, elle est la première université à obtenir une accréditation internationale, fondée sur les principes de l’Outcome-Based Education, pour ses programmes de génie, de médecine et de psychologie. Après quelques années, les bénéfices pour la formation des étudiants se font remarqués et inspirent l’Université à vouloir étendre les principes de telles réformes à l’ensemble de ses programmes de premier cycle. Cela fait deux ans que j’accompagne les responsables du programme de droit pour les aider dans le processus de réforme curriculaire et didactique. Ce processus complexe s’est fait en plusieurs étapes. La première étant une analyse FFOM (forces, faiblesses, opportunités et menaces) du programme. Elle a été réalisée par plusieurs professeurs et étudiants actuels et anciens du programme ainsi que par divers employeurs du domaine. Par la suite, un comité de programme a été mis sur pied afin de proposer un profil de finissant qui tienne compte des conclusions de cette analyse. Puis, un plan d’action, accompagné d’un cahier des charges précis, a été proposé et validé auprès des parties prenantes pour s’assurer de la pertinence des décisions. Plusieurs séances d’information et de formation ont été nécessaires pour que l’implémentation du nouveau programme soit une réussite.

Résumé
13 h 45 à 14 h 45
Communications orales
Réforme 5 : Administration scolaire
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.315
13 h 45
L’utilisation d’une matrice de Colletti pour accompagner une réforme de programme en administration de l’éducation
Alain Huot (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Depuis plusieurs années, la gouvernance en éducation est axée sur les résultats (Brassard, Lusignan et Pelletier, 2013). Dans les écoles, ce mode de gouvernance engendre de la résistance (Dallaire, 2018) et de l’incompréhension (Dutercq et Cululou, 2013) de la part des différents acteurs qui y travaillent. Pourtant, tous s'accordent avec cet idéal de réussite éducative (Feyfant, 2014). Dans ce contexte, comment peut-on amener les programmes universitaires qui forment les directions d’école à s’intéresser à la gestion axée sur les résultats ? L’amélioration continue des programmes de formation exige une planification initiale rigoureuse et une mise à jour continue afin de bien répondre aux besoins de formation. Comment peut-on suivre ces évolutions?

C’est à ces questions que souhaite répondre cette communication en présentant l’utilisation d’une matrice de Colletti (2013) en tant que tableau de bord de gestion (Voyer 1999) au service des pratiques évaluatives (Beaudoin, Lefrançois et Ouellet, 1986) et pédagogiques. Les tableaux de bord permettent à la fois un moyen de prise de conscience (Temperman, Depover et De Lièvre, 2007) et de suivi. Leur utilisation favorise la collaboration des différents acteurs (Mouvement québécois de la qualité, 2018) en milieu universitaire en plus de rassembler des résultats pour suivre et améliorer la réussite académique. Ainsi, la communication présentera et analysera un cas expérimenté en milieu universitaire québécois.

Résumé
14 h 30
Pause
14 h 45 à 16 h 30
Communications orales
Panel et synthèse des réformes
Discutant : Alain Huot (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Patrick PELLETIER (TÉLUQ - Université du Québec)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.315
15 h 30
Une tentative d'explication par la sociologie du don
Jean-Pierre Béchard (HEC Montréal)
16 h 00
Mot de clôture