Aller au contenu principal

Le mercredi 29 mai 2019

Les nombreuses réformes opérées dans le réseau de la santé et des services sociaux depuis les 20 dernières années se sont réalisées dans le sillon de la nouvelle gestion publique (NGP). Ces réformes ont contribué à transformer la pratique d’intervention sociale individuelle, de groupe et collective dans les secteurs institutionnels et communautaires. Plus récemment, le projet de loi no 10, communément appelé la réforme Barrette, marque une transformation majeure du réseau public par la création d’un nombre réduit de mégaétablissements centralisés, visant à favoriser l’accès aux soins tout en réduisant les coûts du système. Des mégaétablissements ont été créés en fusionnant les établissements d’un territoire donné en un centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), certains avec un statut universitaire (CIUSSS). La majorité des services du réseau a été regroupée dans divers secteurs : CLSC, CJ, CR, CH, CHSLD, GMF. Dans le contexte de cette fusion – forcée –, les intervenants sociaux font face à des changements importants : réorganisation des programmes et des services, nouvelles équipes de travail et nouveaux collaborateurs, déplacement dans des territoires immenses, changements de poste, surcharge de travail, détresse, etc. Quatre ans après l’entrée en vigueur du projet de loi no 10, plusieurs questions et enjeux soulevés par la pratique méritent d’être posés : comment se sont opérés les changements au sein des établissements? Quels ont été les facteurs facilitant ou compliquant les transferts de personnel – du CLSC au GMF, d’une équipe à une autre? Comment se déroule la pratique, notamment en GMF et en protection de la jeunesse? Quelles sont les retombées pour les services à la population, notamment les plus vulnérables? Quels sont les nouveaux enjeux pour les intervenants sociaux et pour les cadres? Plusieurs autres questions sont susceptibles d’émerger de ce contexte en pleine transformation appelant à une adaptation et à une réorganisation inachevées.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Josée Grenier
    UQO - Université du Québec en Outaouais
  • Mélanie Bourque
    UQO - Université du Québec en Outaouais
  • Marie-Joëlle Robichaud
    UQO - Université du Québec en Outaouais
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 15 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
Les nouvelles normativités – enjeux de transformation et de réorganisation
Présidence/Animation : Josée Grenier (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Discutant : Romain PAUMIER (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.431
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 15
Les organisations communautaires et la création de nouvelles catégories de l’action publique : le cas de l’intervention de première ligne en usages de drogues.
Romain PAUMIER (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
09 h 45
Les figures d’usagers à domicile et la relation d’aide : quelques nouvelles balises
Lucie Dumais (UQAM - Université du Québec à Montréal), Christian Jetté (UQAM), Audrey-Anne Dumais-Michaud (UQAM), Stéphanie Éthier (Université de Montréal)
Résumé
10 h 15
Pause
10 h 30 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Politiques publiques, dispositifs organisationnels et répercussions sur la pratique
Présidence/Animation : Josée Grenier (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.431
10 h 30
Le travail invisible des intervenantes : dualité entre le travail prescrit et travail réel
Audrey-Anne Dumais Michaud (UQO - Université du Québec en Outaouais), Éthier Stéphanie (Université de Montréal), Christian Jetté (UQAM), Lucie Dumais (UQAM)
Résumé
11 h 00
L’évolution de la qualité du travail des cadres suite à la mise en œuvre de la réforme de 2015 : description et enjeux pour les services sociaux.
François Bolduc (Université Laval)
Résumé
Impacts des transformations du réseau de la santé et des services sociaux : Opinions et réflexions des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux
Josée Grenier (UQO - Université du Québec en Outaouais), Mélanie Bourque (UQO)
Résumé

Après-midi

13 h 00 à 14 h 45
Communication orale
Communications orales
Entre tensions, résistance et réappropriation
Présidence/Animation : Mélanie Bourque (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.431
13 h 00
Épuisement et perte de sens : la mobilisation et la solidarité sont-elles des remèdes à la souffrance des intervenant(e)s du réseau de la santé et des services sociaux du Québec?
Mylène Barbe (UQO - Université du Québec en Outaouais), Justine Guillot (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
13 h 30
Il faut un changement structurel dans le réseau de la santé et des services sociaux pour assurer sa démocratisation et que l’intervention sociale sorte de la marge
René Lachapelle (UQO - Université du Québec en Outaouais), Denis Bourque (UQO)
Résumé
14 h 00
une expérience de mobilisation citoyenne ayant une influence sur les pratiques sociales.
Yvon Boucher (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
14 h 30
Pause
14 h 45 à 16 h 45
Communication orale
Communications orales
Enjeux de la transformation dans les sphères connexes à la pratique du travail social
Présidence/Animation : Mélanie Bourque (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.431
14 h 45
Quand la transformation des services sociaux s’invite dans la salle de classe : enjeux et perspectives de l’enseignement des conditions de pratique des praticien.ne.s du social
Christian Guillemette (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
Résumé
15 h 15
Quand le travail social est dans tous ses états : constater, réfléchir, se mettre en action avec d’autres.
Geneviève CLOUTIER (Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec), Marie-Lyne Roc (OTSTCFQ)
Résumé
15 h 45
Mot de clôture