Aller au contenu principal

Le jeudi 30 mai 2019

Tout en procurant de nombreux bénéfices, les migrations internationales contemporaines posent des défis importants aux migrants et aux sociétés d’accueil. Ces défis, lorsqu’ils ne sont pas surmontés, entraînent de nombreux coûts sociaux allant du capital humain inutilisé et sous-utilisé à une fragmentation et à une aliénation sociales grandissantes. Les contextes urbains locaux influencent considérablement les besoins en matière d’établissement et les problèmes auxquels sont confrontées les personnes immigrantes. Il est nécessaire d’explorer comment les problèmes d’établissement, l’accès aux services sociaux et le vécu des personnes immigrantes sont façonnés par les dynamiques locales de migration et les tendances en matière d’installation, en particulier dans des centres urbains de tailles différentes.

La notion de résilience correspond à la capacité de récupérer à la suite d’une perturbation. Elle conçoit l’adaptation comme un phénomène dynamique où chaque défi surmonté entraîne une amélioration des capacités à relever les défis à venir. Plusieurs des questions qui se posent dans le domaine de l’établissement des migrants font référence à la notion de résilience. Pourquoi certains migrants réussissent-ils leur insertion sur le marché du travail, alors que d’autres peinent à y arriver? Pourquoi certaines personnes immigrantes se sentent-elles socialement isolées même lorsqu’elles ont bien réussi sur le plan économique?

La résilience s’expérimente et s’exprime à de multiples échelles. Elle se vit chez l’individu, dans les familles, les quartiers, les communautés, les villes, etc. Quoique la résilience à chacune de ces échelles est distincte, elles sont toutes interreliées à divers degrés. Avec le dévoilement de résultats de diverses recherches et la mise en commun d’expertises complémentaires, l’objectif du colloque est de cerner les caractéristiques locales, propres à différents contextes urbains, qui contribuent et nuisent à la résilience des migrants à ces quatre échelles, et de mettre en lumière les interactions qui interviennent entre les différentes échelles.

L’échelle de la ville permet d’explorer les rôles que peuvent jouer les municipalités dans l’établissement des migrants, notamment dans l’assistance officielle aux personnes immigrantes. À l’échelle du quartier, nous pouvons voir comment l’environnement social et spatial (services offerts, composition démographique, parc immobilier, etc.) influence l’expérience d’établissement et d’intégration de migrants. À l’échelle de la famille, nous examinons comment la famille peut favoriser ou entraver la résilience de ses membres et quel rôle peut jouer le contexte urbain à cet égard. Finalement, nous analysons comment se vit la résilience à l’échelle communautaire et institutionnelle.

Lire la suite »

Remerciements

Le comité organisateur remercie sincèrement le Partenariat CRSH Immigration et résilience en milieu urbain (IRMU) pour son soutien financier à la fois au colloque et à plusieurs des projets de recherches qui feront l’objet d’une communication. Nous remercions aussi chaleureusement tous les participants qui ont généreusement accepté notre invitation, notamment ceux issus du milieu de la pratique.

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Anyck Dauphin
    UQO - Université du Québec en Outaouais
  • Luisa Veronis
    Université d’Ottawa
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 09 h 30
Communication orale
Communications orales
Introduction et bienvenue
Présidence/Animation : Anyck Dauphin (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.321
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 10
Allocution d’ouverture au colloque
Maude Marquis-Bissonnette (Ville de Gatineau)
09 h 30 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
Séance 1 : Résilience à l’échelle de la ville
Présidence/Animation : Anyck Dauphin (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.321
09 h 30
Immigration et résilience au niveau municipal : analyse comparative des discours politiques et des structures de gouvernance à Ottawa et à Gatineau
Luisa Veronis (Université d’Ottawa), Virginie Mesana (Université d’Ottawa)
Résumé
10 h 00
Résilience et diversité : une alliance émergente en matière de gestion des migrations
Marie-Claude HAINCE (UdeM - Université de Montréal), Phillip Rousseau(Conseil interculturel de Montréal)
Résumé
10 h 30
Pause
10 h 45 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Séance 2 : Résilience à l’échelle du quartier
Présidence/Animation : Anyck Dauphin (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.321
10 h 45
Comment les espaces du quartier influencent la résilience des immigrants: une étude comparative de trois quartiers à Ottawa-Gatineau
Brian Ray(Université d’Ottawa), Luisa Veronis (Université d’Ottawa), Lily Xia(Université d’Ottawa), Lina El Bakir(Université d’Ottawa), Anyck Dauphin(UQO - Université du Québec en Outaouais), Jen Ridgley (Carleton Universtiy)
Résumé
11 h 15
Vivons nos quartiers: accompagner et soutenir les intervenants qui accueillent les nouveaux arrivants dans les quartiers de Montréal
Anna Goudet (INRS - UCS - Institut national de la recherche scientifique - Urbanisation Culture Société), Gabrielle Désilets (Université Concordia), Florence Bourdeau(TCRI), Myriam Richard(Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI))
Résumé
11 h 45
Réflexions d'une conseillère municipale
Maude Marquis-Bissonnette (Ville de Gatineau)

Dîner

12 h 15 à 13 h 30
Diner
Dîner
Dîner
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.321

Après-midi

13 h 30 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Séance 3 : Résilience à l’échelle de la famille
Présidence/Animation : Luisa Veronis (Université d’Ottawa)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.321
13 h 30
Réunification des familles (élargies) et la réinstallation des réfugiés au Canada
Stefanie Morris(Université d’Ottawa), Patti Lenard (Université d'Ottawa)
Résumé
14 h 00
Dynamique intrafamiliale de la résilience chez les réfugiés syriens accueillis en Outaouais
Anyck Dauphin(UQO - Université du Québec en Outaouais), Maxime Drolet(UQO - Université du Québec en Outaouais), Fadoumo Mohamed Farah(UQO - Université du Québec en Outaouais), Siham Shoubaky(UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
14 h 30
Réflexions d'une praticienne : Bettyna Bélizaire (Association des femmes immigrantes de l'Outaouais)
15 h 00
Pause
15 h 15 à 16 h 15
Communication orale
Communications orales
Séance 4 : Résilience à l’échelle communautaire
Présidence/Animation : Luisa Veronis (Université d’Ottawa)
Batiment : Cégep G.-Roy
Local : 2.321
15 h 15
Collaborations intersectorielles et convergence des services au profit des nouvelles arrivantes mal logées ou en situation d’itinérance
Sonia Ben Soltane (Université d’Ottawa), Jill Hanley (Université McGill), Nicole Ives (Université McGill), Christine Walsh (University of Calgary), David Este (University of Calgary)
Résumé
15 h 45
Réflexions d'une praticienne
Fernanda Gutierrez (USP - Université Saint-Paul)
16 h 15
Mot de clôture