Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le lundi 27 mai 2019

En 1996, le rapport de la Commission royale sur les peuples autochtones (CRPA) recommandait aux Canadiens d’amorcer un processus national de réconciliation. En 2015, la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVRC) appelait à un pacte de réconciliation, considérant que l’appel lancé 20 ans plus tôt par le CRPA n’avait été ni entendu ni mis en œuvre. Dans son rapport publié en 2015, la CVRC mettait l’accent sur les nombreux obstacles qui freinent cette réconciliation, tels que les malentendus culturels qui ternissent les relations entre Autochtones et allochtones dans les domaines de la santé, de la justice ou de l’éducation et la divergence des points de vue sur la signification même de la réconciliation. Ce rapport souligne en effet qu’il n’y a pas une vérité ou une vision de la réconciliation, mais de multiples perspectives. Depuis la parution du rapport, la réconciliation est devenue une préoccupation politique et sociale au Canada. Elle oriente les directions prises au sein des ministères, elle imprègne les décisions politiques en lien avec les peuples autochtones et les programmes qui leur sont adressés. Comment penser cette notion aujourd’hui sans en faire pour autant une évidence? Comment faire en sorte que la réconciliation nationale ne soit pas un cadre trop rigide reproduisant des rapports de pouvoir asymétriques? Comment prendre en compte les multiples attentes à l’égard de ce processus, toutes situées dans des contextes subjectifs, historiques, culturels et politiques différents? Avec ce colloque, la Chaire de recherche Sentinelle Nord sur les relations avec les sociétés inuit (CRSI) propose de jeter les bases d’une réflexion critique sur le concept de réconciliation, en montrant comment il est apparu à la croisée d’événements historiques et politiques, en mettant en évidence la diversité des points de vue sur le sujet et la nécessité de repenser ce qu’on entend même par relation harmonieuse.

Lire la suite »

Remerciements

La CRSI tient à remercier tous les conférenciers qui ont accepté de se pencher sur le concept de réconciliation dans le cadre de ce colloque. Nous remercions également Sentinelle Nord, le Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones(CIÉRA), particulièrement Madame Lise Fortin, et l'Acfas pour leur appui essentiel à l'organisation de cet événement. 

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 09 h 15
Communication orale
Communications orales
Ouverture
Présidence/Animation : Caroline Hervé (Université Laval)
Batiment : UQO L.-Brault
Local : B1028
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 40
Conférence d'ouverture
Michèle Audette (Enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées )
Résumé
09 h 15 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
Interventions en matière de réconciliation
Batiment : UQO L.-Brault
Local : B1028
09 h 15
Les jeunes examinent les appels à l'action pour la vérité et la réconciliation
Marie Plamondon (Association canadienne pour les Nations unies )
Résumé
09 h 30
La réconciliation avec les peuples autochtones: les initiatives de la Ville de Montréal
Marie-Eve L. Bordeleau (Ville de Montréal)
Résumé
09 h 45
Projets en réconciliation de la Commission canadienne pour l'UNESCO
Katharine Turvey (Commission canadienne pour l'UNESCO)
Résumé
10 h 00
Le Cercle Kisis, espace de rencontre et de rapprochement entre les cultures et les peuples
Alexandre Bacon (Cercle Kisis), Sarah Clément (Cercle Kisis)
Résumé
10 h 15
Période de questions
10 h 30
Pause
10 h 45 à 12 h 15
Panel
Panel / Atelier
Table ronde sur les différentes perspectives sur la réconciliation : ses barrières et ses facilitateurs
Présidence/Animation : Caroline Hervé (Université Laval)
Participant-e-s : Sharon Hunter (Conseil de bande), Viviane Michel (Femmes autochtones du Québec), Robert-Falcon Ouellette (Winnipeg Centre (député fédéral)), Ghislain Picard (Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador)
Batiment : UQO L.-Brault
Local : B1028

Dîner

12 h 15 à 13 h 30
Diner
Dîner
Dîner
Batiment : UQO L.-Brault
Local : B1030

Après-midi

13 h 30 à 14 h 45
Communication orale
Communications orales
Recherches sur la réconciliation
Batiment : UQO L.-Brault
Local : B1028
13 h 30
Perspectives autochtones de la réconciliation: une revue de la littérature
Marie-Pierre Renaud (Université Laval)
Résumé
13 h 45
Le processus de réconciliation : reproduction ou transformation de la colonialité de la société ?
Jean-Philippe Desmarais (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 00
Réconciliation en contexte de recherche pour la santé autochtone : ruptures et asymétries
Martine Lévesque (Université McGill), Elyse Tratt (Hôpital Général Juif)
Résumé
14 h 15
Période de questions
14 h 30
Pause
14 h 45 à 15 h 50
Communication orale
Communications orales
Conférence
Batiment : UQO L.-Brault
Local : B1028
14 h 45
Les perspectives inuit sur la réconciliation au Canada et à l'international
Lisa Koperqualuk (Conseil circumpolaire inuit)
Résumé
15 h 30 à 17 h 00
Panel
Panel / Atelier
Atelier de discussion sur les voies de la réconciliation
Présidence/Animation : Caroline Hervé (Université Laval)
Discutant-e- : Michèle Audette (Enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées ), Alexandre Bacon (Cercle Kisis), Sarah Clément (Cercle Kisis), Sharon Hunter (Conseil de bande), Marie-Eve L. Bordeleau (Ville de Montréal), Martine Lévesque (Université McGill), Viviane Michel (Femmes autochtones du Québec), Bernard Roy (Université Laval)
Batiment : UQO L.-Brault
Local : B1028
15 h 30
Discussion
16 h 50
Mot de clôture