Aller au contenu principal

Le lundi 7 mai 2018

Les personnes composant avec des problèmes de santé mentale ou avec un handicap intellectuel et qui adoptent des comportements dits problématiques sont susceptibles de subir un processus d’exclusion sociale au sein d’espaces hétérotopiques (Foucault, 1967). Ces espaces sont variés et peuvent, par exemple, se reporter à la rue, à l’unité psychiatrique ou à la prison. Indépendamment de la volonté des acteurs, la judiciarisation de ces personnes prend la forme d’une conséquence non intentionnelle (Giddens, 1987). Ce phénomène semble inéluctable. Devant ce problème, qui souligne les limites du travail institutionnel disciplinaire cloisonné, les acteurs mobilisés reconnaissent la nécessité de croiser leurs « mondes » (Linder, Meyer et Skuza, 2016) et de repenser leurs modes d’intervention dans une posture collaborative. Par exemple, des tribunaux « spéciaux » se réclament d’une justice thérapeutique (Dumais Michaud, 2017), les agents correctionnels se détournent du modèle punitif pour se redéfinir en facilitateur de réinsertion sociale, le travail policier s’inspire de l’approche psychosociale et les agents caritatifs adoptent un rôle parfois disciplinaire. Ces approches forment ainsi un vaste réseau de prise en charge de la crise psychique et s’interrogent sur la nature du rapport que les intervenants entretiennent à l’égard de leurs propres interventions. Ce portrait témoigne des interactions entre les normes du droit et ses normes de réalisation (Agamben, 1998; 2003). Or, une sous-problématisation du lien unissant ces pôles normatifs peut avoir pour effet de favoriser « l’abandon du vivant au droit » (Agamben, 1998; 2003, p.10). Quels sont les effets potentiels issus du croisement de ces modes d’intervention? Assistons-nous à l’émergence de disciplines hybrides propres à l’interface sociojudiciaire? En adoptant une perspective pluraliste et interdisciplinaire, ce colloque propose de réfléchir aux réponses probables qu’il est possible de formuler.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 15 à 09 h 30
Communication orale
Communications orales
Conférence d’ouverture
Discutant : Audrey-Anne Dumais Michaud (UQO - Université du Québec en Outaouais), Guillaume Ouellet (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales / UQAM), Pierre Pariseau-Legault (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : UQAC
Local : H0-1110
09 h 15
Mot de bienvenue
09 h 30 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
Tensions et convergences dans les pratiques professionnelles
Présidence/Animation : Pierre Pariseau-Legault (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : UQAC
Local : H0-1110
09 h 30
SMUR/CUP : compétences complémentaires entre l’infirmier somatique et psychiatrique
Annick Wohlhauser (Centre neuchâtelois de psychiatrie ), Fabien Piaget (Service Mobile Urgences Réanimation - Hôpital neuchâtelois), Romuald Droczinski (Centre Neuchâtelois de Psychiatrie)
Résumé
10 h 00
Formation professionnelle à l’intervention d’urgence psychiatrique : tension entre prérogatives professionnelles exclusives et métissage.
Gilles Bangerter (Haute Ecole de Santé Vaud (HESAV) Lausanne)
Résumé
10 h 30
Pause
10 h 45 à 11 h 45
Communication orale
Communications orales
Pratiques en situation de crise : entre soin et contrôle
Présidence/Animation : Guillaume Ouellet (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales / UQAM)
Batiment : UQAC
Local : H0-1110
10 h 45
Réflexion dans le champ clinique de l’intervention de crise, en partant de notre expérience d’intervenante de crise en Centre d’intervention de Crise (CIC) à Montréal
Carole Dupeyras(UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 15
Interprofessionnalité et métissage des scripts. Projet de recherche appliquée sur la polymorphie des rencontres police/psychiatrie en Suisse romande
Krzysztof Skuza (Haute Ecole de Santé Vaud - HESAV), Michaël Meyer (Haute école de santé Vaud )
Résumé

Dîner

11 h 45 à 13 h 15
Diner
Dîner
Lunch libre
Batiment : UQAC
Local : Dîner libre

Après-midi

13 h 15 à 15 h 30
Communication orale
Communications orales
Interface du droit et de la psychiatrie : entre normes, risques et contraintes
Présidence/Animation : Guillaume Ouellet (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales / UQAM)
Batiment : UQAC
Local : H0-1110
13 h 15
Une analyse méta-ethnographique de l’autorisation de soins comme dispositif de prise en charge de la maladie mentale récidivante
Pierre Pariseau-Legault (UQO - Université du Québec en Outaouais), Marie-Hélène Goulet (Université McGill), Anne G. Crocker (Université de Montréal)
Résumé
13 h 45
Intervention psychosociale, contraintes normatives et institutions judiciaires et pénales
Stéphane Handfield (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 15
Pause
14 h 30
La contrainte : une nécessité à la justice thérapeutique
Audrey-Anne Dumais Michaud (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
15 h 30 à 15 h 45
Communication orale
Communications orales
Mot de fin
Discutant : Audrey-Anne Dumais Michaud (UQO - Université du Québec en Outaouais), Guillaume Ouellet (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales / UQAM), Pierre Pariseau-Legault (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Batiment : UQAC
Local : H0-1110
15 h 30
Mot de clôture