Aller au contenu principal

Du mardi 9 au mercredi 10 mai 2017

Les pratiques discursives en santé publique s’objectivent à travers diverses interventions sociales dont la prévention des maladies, l’éducation sanitaire, la promotion, la surveillance et la protection de la santé. L’éducation à la santé a pour objectif de prévenir le développement des maladies et s’est élaborée à partir de savoirs épidémiologiques précisant non seulement les maladies, mais aussi les facteurs de risques et les populations vulnérables associées. Son but est de transmettre des savoirs légitimés par des normes scientifiques issues de la médecine à des groupes cibles pour modifier leur comportement à partir d’injonctions comportementales souvent basées sur la peur ou la culpabilisation. L’éducation sanitaire peut ainsi être lue comme une technologie de contrôle des gens et comme une technologie éducative pour « normer » les corps à partir de dispositifs éducatifs divers. L’éducation à la santé s’est ainsi structurée, non seulement en médecine, mais aussi en santé publique, comme « un nexus de pouvoir-savoir-vérité » exerçant un pouvoir par la construction de normes sociales. Autrement dit, les processus de référenciation de la normalisation biologique pathogénique gouvernent les corps. L’éducation à la santé est ainsi davantage centrée sur les formes de gouvernementalité du corps favorisées par la pathogenèse. Or, la salutogenèse (et la perspective qui en découle) privilégie de nouvelles stratégies éducatives pour fabriquer de la santé et des dispositifs éducatifs favorables au corps capacitaire. La salutogenèse ne peut toutefois être réduite au seul jeu de contre-pouvoir aux intérêts économiques et politiques de la pharmacologie, de la marchandisation des corps, ni de la critique de domination des savoirs rawlsiens qui s’établissent par les pouvoirs disciplinaires et les technologies de gouvernementalité d’auto-surveillance des corps. Elle nous oblige à penser de nouvelles formes d’éducation à la santé qui renvoient à diverses questions, notamment : 1) quelle sera la fabrique d’une éducation à la santé basée sur la salutogenèse?; 2) comment construire des dispositifs de prévention et d’éducation à la santé par cette approche positive?; 3) comment miser sur les forces, atouts, capacités et ressources pour que les individus et populations créent de la santé et du bien-être?; 4) comment les acteurs de santé publique peuvent créer des dispositifs basés sur la salutogenèse?; 5) est-ce que la salutogenèse participe à la libération des corps favorisée par le changement éthique de soi?; 6) est-ce une condition de résistance à la domination pathogénique?; 7) est-elle un contre-pouvoir à la pathogenèse?; et 8) comment la salutogenèse peut être source de production de subjectivité? C'est à ces questions que notre rencontre scientifique cherchera à répondre.

Lire la suite »

Colloque

Enjeux de la recherche
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 30 à 10 h 00
Communication orale
Communications orales
Présentation du colloque franco-québécois
Présidence/Animation : jacqueline descarpentries (Université Paris8 Vincennes Paris Lumières)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
09 h 30
Mot de bienvenue
jacqueline descarpentries (Université Paris8 Vincennes Paris Lumières)
09 h 45
Mot de bienvenue
Mathieu Roy(CIUSSS de l'Estrie - CHUS)
10 h 00 à 11 h 45
Communication orale
Communications orales
Les pratiques de recherche sur la salutogenèse : quel dialogue entre les approches quantitatives et qualitatives?
Présidence/Animation : jacqueline descarpentries (Université Paris8 Vincennes Paris Lumières)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
10 h 00
La mesure des actifs de santé dans un échantillon représentatif d’adultes québécois (Cantons-de-l’Est, Québec, Canada) pour guider l’élaboration des interventions de promotion de la santé à une échelle locale et régionale
Mathieu Roy(CIUSSS de l'Estrie - CHUS)
10 h 30
L’apport de la philosophie empirique dans les approches pathogéniques et salutogéniques dans l’éducation à la santé
jacqueline descarpentries (Université Paris8 Vincennes Paris Lumières)
11 h 00
Discussion

Dîner

11 h 45 à 14 h 00
Diner
Dîner
Dîner

Après-midi

14 h 00 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Les dimensions organisationnelles et populationnelles des approches salutogéniques
Présidence/Animation : Mathieu Roy (CIUSSS de l'Estrie - CHUS)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
14 h 00
Quand le paradigme de la complémentarité des savoirs et des acteurs dans le soin impacte la norme et l’élaboration des usages et technologies innovantes
Luigi FLORA(UdeM - Université de Montréal)
14 h 40
Promotion du travail en santé par l’approche salutogénique
Pierre-Alain LOLLIA(Aix-Marseille Université)
15 h 20
Pratiques de salutogenèse reposant sur la participation sociale des aînés autochtones : bénéfices pour le bien-être et la santé des communautés
Chantal Viscogliosi (UdeS - Université de Sherbrooke)
16 h 00
Comment les composantes clés des collectivités favorisent-elles la santé positive, la participation sociale et l’équité en santé des Canadiens vieillissants?
Mélanie Levasseur(UdeS - Université de Sherbrooke)
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Les dimensions développementales des approches individuelles de la salutogenèse
Présidence/Animation : jacqueline descarpentries (Université Paris8 Vincennes Paris Lumières)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
09 h 00
Étude exploratoire sur les effets perçus d’une formation corps/esprit fondée sur les pratiques du Sensible auprès de médecins
Josée Lachance (UdeS - Université de Sherbrooke)
09 h 40
Approche salutogénique dans l’analyse des témoignages d’un malade Alzheimer à un stade avancé et de sa proche aidante
Lucie Ouimet (Université de Vincennes Saint Denis (Paris 8))
10 h 20
Le souci de soi par l’oubli de soi
Olivia Gross (Université Paris-Nord (Paris 13))
11 h 00
Communication et prévention des maladies chroniques non transmissibles en Afrique : pour une capabilité et une performativité discursive dans les campagnes de sensibilisation
Ano Jean-louis ANO(Université Alassane Ouattara (Bouaké, Côte d'Ivoire))
11 h 30
Discussion

Dîner

12 h 00 à 13 h 30
Diner
Dîner
Dîner

Après-midi

13 h 30 à 15 h 30
Panel
Panel / Atelier
Table ronde interactive avec les communicateurs
Présidence/Animation : jacqueline descarpentries (Université Paris8 Vincennes Paris Lumières)
Participants : Ano Jean-louis ANO (Université Alassane Ouattara (Bouaké, Côte d'Ivoire)), Luigi FLORA (UdeM - Université de Montréal), Olivia Gross (Université Paris-Nord (Paris 13)), Pierre-Alain LOLLIA (Aix-Marseille Université), Josée Lachance (UdeS - Université de Sherbrooke), Mélanie Levasseur (UdeS - Université de Sherbrooke), Lucie Ouimet (Université de Vincennes Saint Denis (Paris 8)), Mathieu Roy (CIUSSS de l'Estrie - CHUS), Chantal Viscogliosi (UdeS - Université de Sherbrooke), jacqueline descarpentries (Université Paris8 Vincennes Paris Lumières)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
15 h 30 à 16 h 00
Communication orale
Communications orales
Perspectives et conclusions
Présidence/Animation : Mathieu Roy (CIUSSS de l'Estrie - CHUS)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
15 h 30
Mot de clôture
jacqueline descarpentries (Université Paris8 Vincennes Paris Lumières)
15 h 45
Mot de clôture
Mathieu Roy(CIUSSS de l'Estrie - CHUS)