Aller au contenu principal

Le mercredi 10 mai 2017

Tant à des fins analytiques que militantes, la notion de néolibéralisme est de plus en plus utilisée en sciences sociales et dans l’espace public pour désigner l’évolution actuelle de nos économies — en y associant, entre autres, l’augmentation des inégalités, la montée d’un individualisme méritocratique qui vient justifier ces mêmes inégalités, etc. Par l’entremise d’une réflexion sur le néolibéralisme comme stratégie de relance économique et mode de gouvernement, notre séance se propose d’étudier l’état de nos sociétés depuis la crise financière de 2008. Nous traiterons donc des rapports entre la financiarisation des économies capitalistes avancées et l’augmentation des inégalités qui s’y observe depuis quelques décennies ainsi que des croisements entre cet accroissement des inégalités socioéconomiques et le renforcement d’autres axes d’inégalité tels que le genre et la race. L’effet du néolibéralisme nous semble double, soit, d’une part, de contribuer à l’augmentation notable des inégalités et, d’autre part, de rendre difficile la dénonciation de ces mêmes inégalités en fonction d’identités collectives incarnées par des groupes de revendication, des syndicats et des mouvements sociaux. Nous conclurons en examinant les manières de résister au système néolibéral, en proposant notamment des articulations entre les différentes forces progressistes et en promouvant d’autres formes de vivre-ensemble.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Barry Eidlin
    Université McGill
Afficher tous les résumés

Après-midi

13 h 00 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Effets du néolibéralisme : inégalités, précarité, résistance
Présidence/Animation : Barry Eidlin (Université McGill)
Discutant : Barry Eidlin (Université McGill)
Batiment : (MH) MACDONALD-HARRINGTON
Local : (MH) G-01
13 h 00
Libéralisation de l’emploi et précarisation de la main-d’œuvre féminine au Québec
Marie-Pierre Boucher (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
13 h 15
Le néolibéralisme et les inégalités ethnoraciales : le cas du Canada et des États-Unis
Emanuel Guay (Université McGill)
Résumé
13 h 30
Grève, piquets, occupations : une explication du militantisme des étudiants du postsecondaire au Québec
Alessandro Drago (Université McGill)
Résumé
13 h 45
Politique de la rue : des Indignés à Occupy
Pascale Dufour (UdeM - Université de Montréal), Marcos Ancelovici(UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 00
Commentaires des participants et des experts
Barry Eidlin(Université McGill)
14 h 10
Période de questions
14 h 45
Pause
15 h 00 à 16 h 45
Communication orale
Communications orales
Le néolibéralisme en évolution
Présidence/Animation : Marcos Ancelovici (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Discutant : Marcos Ancelovici (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : (MH) MACDONALD-HARRINGTON
Local : (MH) G-01
15 h 00
Le néolibéralisme, stade suprême de l’entreprise-monde?
Yves-marie Abraham (HEC Montréal)
Résumé
15 h 15
Repenser le postcapitalisme : démocratie économique, communs et dotation inconditionnelle d’autonomie
Jonathan Durand Folco (USP - Université Saint-Paul)
Résumé
15 h 30
Financiarisation des économies et accroissement des inégalités
Audrey Laurin-lamothe(UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 45
Néolibéralisme et travail reproductif
Céline Hequet (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
16 h 00
Commentaires des participants et des experts
Marcos Ancelovici(UQAM - Université du Québec à Montréal)
16 h 10
Période de questions