Aller au contenu principal

Le mercredi 10 mai 2017

Si la littérature sur la migration reste dominée par l’échelle nationale ou fédérale, il est généralement reconnu que les villes jouent un rôle important quant aux politiques et programmes visant l’intégration des nouveaux arrivants. L’étude des relations sociales dans les espaces urbains pluriethniques n’est pas nouvelle en sciences sociales. Le vaste champ de recherche sur l’ethnicité en contexte de migration, s’inspirant de la sociologie critique de l’École de Chicago mais aussi de l’anthropologie sociale de F. Barth et d’autres, a beaucoup contribué à notre compréhension des rapports sociaux dans les contextes pluriethniques. Des recherches sur les interactions dans les espaces publics des quartiers multiethniques ont démontré que les échanges sont souvent caractérisés par la civilité ou l’évitement, mais les dynamiques de la cohabitation continuent à être une source de préoccupation. Si les craintes à ce sujet reviennent souvent, c’est en partie parce que nous sommes mal outillés pour comprendre les dynamiques de la cohabitation et les paramètres de son fonctionnement. Une littérature récente se développe autour de la notion de « citoyenneté urbaine ». La citoyenneté urbaine demeure fragile parce que non inscrite dans un système de droits et de responsabilités; pourtant, plusieurs villes d’Europe ont été très actives dans l’obtention du droit de vote pour les immigrants sans statut officiel. D’un autre point de vue, la citoyenneté urbaine est plus accessible que la citoyenneté traditionnelle (passeport) puisqu’il est plus facile de s’identifier à une ville qu’à une nation. Dans ce colloque, nous examinons l’intérêt croissant pour l’échelle municipale comme objet d’étude et nous proposons un rapport plus étroit entre les approches citoyennes et les approches interculturelles dans l’analyse des dynamiques de cohabitation en contexte pluriethnique. (Bibliographie disponible sur demande)

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 10 h 45
Communication orale
Communications orales
Table de présentations 1
Présidence/Animation : Danielle GRATTON (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 721
09 h 00
Virage municipal ou retour de la cité?
Bob W. White (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
09 h 30
La concertation à l’ère de la superdiversité
Stéphanie Larouche-LeBlanc (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
10 h 00
La « gestion de la diversité » à l’échelle municipale : mémoire (dys)fonctionnelle et reconnaissance
Marta MASSANA MACIÀ(UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 00 à 12 h 45
Communication orale
Communications orales
Table de présentations 2
Présidence/Animation : Bob W. White (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 721
11 h 00
Le travail moteur du projet migratoire : levier à l’intégration ou trahison d’une meilleure vie
Sylvie Gravel (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Jessica Dubé (UQAM), Daniel Côté (Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail )
Résumé
11 h 30
La vision systémique de Barth : une relecture de la pensée sur l’ethnicité
Sylvie GENEST (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
12 h 00
La notion de rétrochoc culturel : pour combler un vide conceptuel dans un modèle interculturel général et systémique
Danielle GRATTON(UdeM - Université de Montréal)
Résumé

Dîner

12 h 45 à 14 h 00
Diner
Dîner
Rencontre amicale

Après-midi

14 h 30 à 16 h 00
Communication orale
Communications orales
Table de présentations 3
Présidence/Animation : Sylvie GENEST (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 721
14 h 30
Proximité et distance : l’immigration contemporaine vue à travers les travaux de Georg Simmel et Louis Wirth
Catherine Montgomery (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 00
Lieux de culte et interculturalisme dans le quartier Parc-Extension de Montréal
Alfredo Ramirez-Villagra (Université Laval)
Résumé
15 h 30
L’expérience de la diversité dans les quartiers de classe moyenne à Montréal : entre inconforts et attachements
Sandrine Jean (Collège de Maisonneuve)
Résumé