Aller au contenu principal

Du lundi 8 au mardi 9 mai 2017

Ce colloque propose d’explorer les organisations dites hybrides à partir d’une perspective communicationnelle. De manière générale, les organisations hybrides sont définies comme des assemblages hétérogènes, caractérisés par une pluralité d’idéaux types, de cultures, de mécanismes de coordination, de rationalités ou de logiques d’action (Brandsen et Karré, 2011; Karré, 2011). Ces organisations sont bien souvent localisées à la frontière des trois secteurs propres à la société, à savoir les secteurs public, privé et civil. Cette rencontre intersectorielle produit un certain nombre de tensions; de fait, la combinaison de valeurs contradictoires peut générer paradoxes et conflits difficiles à manœuvrer (Ciesielska, 2010).

Pour une bonne part, la recherche sur les organisations hybrides a cherché à résoudre ces tensions, tendant à aborder cette résolution en termes binaires, soit comme un choix entre des pôles opposés. Par exemple, dans le cas des OBNL, le choix s’opère entre la logique de marché et la mission non lucrative de l’organisation (Sanders, 2015). Ce raisonnement, basé sur un mécanisme de sélection, conduit souvent à la promotion d’une des logiques au détriment de l’autre (Putnam et al., 2016). Au contraire, dans ce colloque, nous proposons d’explorer les tensions qui émergent du croisement des logiques des secteurs publics, privés et civils comme étant constitutives des organisations hybrides. En ce sens, nous ne cherchons pas à les résoudre, mais plutôt à en rendre compte afin d’explorer la nature paradoxale des organisations hybrides (Hardy, 1991 ; Hardy et al., 2003, 2014 ; Trethewey et Ashcraft, 2004). Cela permet in fine de comprendre comment les acteurs organisationnels vivent, conçoivent et manœuvrent à travers ces tensions dans leurs pratiques quotidiennes.

L’objectif de ce colloque est donc d’explorer la contribution d’une approche constitutive des tensions, ancrée dans une analyse de la communication, pour la compréhension de l’hybridation des organisations. Pour ce faire, nous explorerons trois axes : 1) terminologie, définitions et acceptions de « l’hybridation organisationnelle »; 2) apports des approches communicationnelles pour l’étude de l’hybridation organisationnelle; et 3) approches, outils et stratégies méthodologiques pour étudier les organisations hybrides.

Outre ses apports en matière d’avancement des connaissances, cette approche a de claires implications pratiques qui permettent d’outiller les praticiens à reconnaître et à « saisir » les tensions émergeant de ces contextes, et à les concevoir comme étant productrices. C’est pourquoi nous voulons créer un espace de réflexion et de discussions entre les praticiens et les chercheurs, où nous souhaitons privilégier des analyses de cas d’organisations hybrides.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Consuelo Vasquez
    UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Marie-Claude Plourde
    UQAM - Université du Québec à Montréal
  • François Lambotte
    UCL - Université catholique de Louvain
  • Sophie DEL FA
    UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Viviane Sergi
    École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
  • Joanne Jojczyk
    UCL - Université catholique de Louvain
  • Christel Christophe
    UCL - Université catholique de Louvain
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 15
Communication orale
Communications orales
Mot de bienvenue, présentation générale du colloque et conférence d’introduction
Présidence/Animation : Consuelo Vasquez (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 110
08 h 30
Mot de bienvenue
09 h 00
Analyser des logiques d’action qui se contredisent : une approche communicationnelle
François Cooren(UdeM - Université de Montréal)
Résumé
09 h 45
Période de questions
10 h 00
Pause
10 h 15 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Hybridation organisationnelle et tensions
Présidence/Animation : Viviane Sergi (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 110
10 h 15
Tensions et subjectivités dans les organisations pluralistes : le cas de l’Office national du film
Joelle Basque (UdeM - Université de Montréal), Linda Rouleau (HEC Montréal)
Résumé
10 h 30
Hybridité dans les organisations artistiques : nouveau regard sur les logiques d’action qui parcourent les milieux artistiques québécois
Guillaume Sirois (UdeM - Université de Montréal), Guy Bellavance (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Résumé
10 h 45
Période de questions
11 h 00
L’hybridation organisationnelle en entrepreneuriat social : des paradoxes à la pratique réflexive
Isabeau FOUR (CÉRSÉ), France Lavoie (Collège Rosemont), Maricarmen Merino (Collège Rosemont), Olivier Corbin-Charland (Centre d’étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté, Collège de Rosemont)
Résumé
11 h 15
L’hybridation discursive dans la communication sur la responsabilité sociétale des entreprises : le cas des banques « engagées »
Amaia ERRECART (Université Paris-Nord (Paris 13)), Andrea Catellani (UCL - Université catholique de Louvain)
Résumé
11 h 30
Période de questions
11 h 45
Discussion

Dîner

12 h 00 à 13 h 15
Diner
Dîner
Dîner

Après-midi

13 h 15 à 15 h 15
Communication orale
Communications orales
Hybridation organisationnelle et paradoxes
Présidence/Animation : Sophie DEL FA (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 110
13 h 15
Hybridité organisationnelle en tension : bénévolat, marchandisation et mission sociale
Frederik Matte (Université d’Ottawa), Consuelo Vasquez (UQAM - Université du Québec à Montréal), Kirstie McAllum (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
13 h 30
Gérer les tensions normatives dans et entre les organisations hybrides : vers une intégration des économies de la grandeur et l’analyse des paradoxes
Jean-Pascal Gond(Cass Business School, City, University of London), Christiane Demers (HEC Montréal), Valérie MICHAUD (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
13 h 45
Période de questions
14 h 00
Étudier l’hybridation organisationnelle par le prisme des publics : le cas d’une association de solidarité internationale
Sandrine ROGINSKY (UCL - Université catholique de Louvain), Christel Christophe(UCL - Université catholique de Louvain)
Résumé
14 h 15
L’étude des paradoxes inhérents de la RSE avec une approche constitutive
Youlia Vaskova (UCL - Université catholique de Louvain)
Résumé
14 h 30
Période de questions
14 h 45
Discussion
15 h 00
Pause
15 h 15 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Frontières organisationnelles, acteurs et pouvoir
Présidence/Animation : Joanne Jojczyk (UCL - Université catholique de Louvain)
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 110
15 h 15
Des espaces de rencontres touristiques hybrides : les touristes bénévoles en tant que « passeurs de frontières » organisationnels
Kirstie McAllum (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
15 h 30
La négociation des frontières de l’organisation à travers le dialogue stratégique
Nicolas Bencherki (TÉLUQ - Université du Québec), Viviane Sergi (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Consuelo Vasquez (UQAM - Université du Québec à Montréal), François Cooren(UdeM - Université de Montréal)
Résumé
15 h 45
Période de questions
16 h 00
La diplomatie parallèle des groupes de réflexion (think tanks) français internationalistes : les propriétés capacitantes de l’hybridité organisationnelle
Lucile Desmoulins (Université Paris-Est), Zhao Huang (Université Paris-Est)
Résumé
16 h 15
Analyse des organisations hybrides à travers l’approche foucaldienne de Thomas et Hardy sur l’intensification du pouvoir
Christelle Sukadi Mangwa(Université de Lubumbashi )
Résumé
16 h 30
Période de questions
16 h 45
Discussion
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 00
Communication orale
Communications orales
Activité hors les murs : Les enjeux et défis des organisations hybrides – Des renseignements seront communiqués par le comité organisateur
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 110
10 h 30 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Méthodologies pour l’étude des organisations hybrides
Présidence/Animation : Marie-Claude Plourde (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 110
10 h 30
Les apports des approches pragmatistes dans la construction d’un cadre épistémologique pour l’étude de l’organisation émergente à l’épreuve de l’hybridité
Christel Christophe(UCL - Université catholique de Louvain)
Résumé
10 h 45
Tension des cultures organisationnelles dans les organisations hybrides : proposition d’une méthodologie d’observation
Elise Le Moing - Maas (IHECS - Institut des Hautes Études des Communications Sociales)
Résumé
11 h 00
Période de questions
11 h 15
Les tensions constitutives des organisations hybrides : l’implantation d’une méthodologie de recherche ouverte en innovaiton (living lab) amie des aînés
Dany Baillargeon (UdeS - Université de Sherbrooke), Hélène BRUNEAU (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
11 h 30
Le dispositif méthodologique à la rencontre de l’organisation hybride : saisir la réorganisation des actions des collectifs d’une ONG au travers d’une plateforme numérique
Résumé
11 h 45
Période de questions
12 h 00
Discussion

Dîner

12 h 15 à 13 h 30
Diner
Dîner
Dîner

Après-midi

13 h 30 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Analyse et écriture des organisations hybrides
Présidence/Animation : Christel Christophe (UCL - Université catholique de Louvain)
Batiment : (L) LEACOCK
Local : (L) 110
13 h 30
Saisir la constitution d’un projet participatif et culturel
Joanne Jojczyk (UCL - Université catholique de Louvain)
Résumé
13 h 45
Explorer la dimension organisationnelle de la communication d’un organisme gestionnaire d’atelier d’artiste avec le concept de la « gouvernance artistique locale »?
Mélanie Courtois (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
Résumé
14 h 00
Analyser l’activité de travail des cadres : un outil pour appréhender les tensions inhérentes à l’hybridation des organisations associatives? Le cas des MJC
Bastien Pereira Besteiro(Centre Max Weber (UMR 5283))
Résumé
14 h 15
Période de questions
14 h 45
L’institutionnalisation de « monstres organisationnels » par l’écriture, l’éditorialisation et la médiatisation d’écrits d’influence : les groupes de réflexion (think tanks) français et les politiques de l’emploi
Lucile Desmoulins (Université Paris-Est), Valentin Brunel (Institut d'études politiques de Paris )
Résumé
15 h 00
Construire une pratique hybride au travers d’écrits organisationnels : le cas de la relation de parrainage pour des jeunes diplômés en recherche d’emploi
Nathalie Raulet-Croset (Université Paris 1), Damien Collard (Université de Franche-Comté), Jean-Baptiste Suquet (Neoma Business School, Institut de recherche en gestion, Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Anni Borzeix (CNRS / i3-CRG École Polytechnique)
Résumé
15 h 15
Période de questions
15 h 30
Discussion
15 h 45
Pause
16 h 00
Synthèse