Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le mardi 9 mai 2017

Il s’agit de nous interroger sur les conséquences des orientations récentes des discours et pratiques de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) (DPRSE) et de la gestion des ressources humaines (GRH) :

1) La RSE est de plus en plus soumise aux impératifs de compétitivité-rentabilité des capitaux (cf. position des organisations patronales en France au sein de la plateforme nationale de promotion de la RSE auprès du premier ministre).

Conséquences :

– La RSE traite des salariés sous contrainte compétitivité-profitabilité;

– Le salarié est une simple « partie prenante », la complexité du salariat est ignorée;

– Le rapport salariés-RSE est envisagé dans ses aspects formels. Deux moyens sont privilégiés pour emporter l’adhésion des salariés : l’information et la formation (salariés extérieurs à la RSE).

2) Les impératifs de compétitivité-profitabilité orientent la GRH vers la dimension stratégique et la maîtrise des coûts salariaux.

Conséquences :

– Distanciation face aux dimensions pratiques, notamment recherche du bien-être des salariés, du compromis entre besoins individuels et besoins de l’organisation, de mobilisation des salariés autour des objectifs de l’entreprise;

– Soutien à la stratégie de réduction des coûts (notamment du travail, par sa flexibilisation et par la transformation de l’organisation du travail);

– Recherche d’efficacité économique conduisant à : a) un élargissement de la fonction RH qui s’étend à toutes les parties prenantes (intégration des problématiques RSE et développement durable : formation, rémunération, communication interne); et b) une segmentation de la GRH en domaines d’action nombreux parfois sous-traités.

Ces constats conduisent à poser quelques questions de recherche sur l’évolution des DPRSE et de la GRH et sur l’évolution de leurs rapports. Les discussions engagées lors de ce colloque ouvriront des perspectives de renouvellement de la recherche sur les rapports entre RSE et GRH.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
La distance entre l’outil RSE et la réalité
Présidence/Animation : Lovasoa Ramboarisata (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
Batiment : (WH) WILSON HALL
Local : (WH) 105
08 h 30
Derrière les discours et pratiques RSE et les pratiques : des objectifs de compétitivité-profitabilité
Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
09 h 00
Salariés, salariat, la déficience calculée de l’approche en termes de RSE : vers l’opacification idéologique du salariat et de la dimension économique du travail
Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
09 h 20
Ce que les outils de la RSE font aux systèmes humains : une perspective allagmatique
Patrick Gilbert (IAE - École Universitaire de Management), Christophe GREFFET (Gregor (EA 2474) IAE Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Sorbonne Business School))
09 h 40
L’entreprise peut-elle être sociétalement responsable sans enrôler ses salariés?
Wiam Zouhair (Université Clermont Auvergne - CRCGM), Pierre MATHIEU (Université Clermont Auvergne, EA 3849, CRCGM), Patrice BEGIE (Université Clermont Auvergne, EA 3849, CRCGM)
10 h 00
Discussion
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 30
Communication orale
Communications orales
Les symptômes des conflits entre RSE et GRH
Présidence/Animation : Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
Batiment : (WH) WILSON HALL
Local : (WH) 105
11 h 00
Les lanceurs d’alerte, révélateurs des injonctions paradoxales entre discours RSE et pratiques RH
François Deltour (Ecole d'ingénieur IMT Atlantique), Julie TIXIER (l’IFIS de l’Université Paris-Est Marne)
11 h 20
La responsabilité sociale des entreprises de télécommunication marocaines : entre discours managériaux et pratiques concrètes
Youssef Sadik (Université MohammedV de Rabat), Meryem Senhaji (Université Mohammed V de Rabat-Faculté des Sciences de l’Education.)
11 h 40
La RSE face à la réification des individus au travail : de tensions paradoxales insolubles à l’ouverture d’un espoir éthique
Linda Aissi (Université de Cergy), Mathias NAUDIN (LISPE (Laboratoire d’Innovation Sociale et de la Performance Economique) de l’école IGS (Institut de Gestion Sociale))
12 h 00
Discussion

Dîner

12 h 30 à 14 h 00
Diner
Dîner
Dîner libre

Après-midi

14 h 00 à 16 h 00
Communication orale
Communications orales
Perceptions des pratiques RSE par les parties prenantes (PP) et notamment les salariés : responsabilité sociétale des entreprisesresponsabilité sociétale des entreprises: approches pratiques
Présidence/Animation : Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
Batiment : (WH) WILSON HALL
Local : (WH) 105
14 h 00
La théorie des parties prenantes à l’épreuve de la RSE : une analyse contextualiste du modèle de Carroll (1979;1991) dans les entreprises forestières au Cameroun
Isaac Bernard Ndoumbe Berock (BETA Université de Strasbourg et ESSSEC Université de Douala)
14 h 20
Redonner du sens au travail, un nouvel objectif des politiques de RSE : entre discours et pratiques
14 h 40
Mise en œuvre d’une démarche RSE dans une organisation hybride associative
Catherine Glee (Université Jean Moulin Lyon 3)
15 h 00
Marketing RH : l’effet d’une démarche RSE sur l’attractivité de l’entreprise marocaine
Fatiha Machnout (École Nationale de Commerce et de Gestion de Casablanca (ENCG-C))
15 h 20
Discussion
16 h 00
Pause
16 h 20 à 17 h 00
Panel
Panel / Atelier
Table ronde : La RSE a-t-elle un intérêt pour les salariés compte tenu des impératifs de la GRH?
Présidence/Animation : Lovasoa Ramboarisata (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
Batiment : (WH) WILSON HALL
Local : (WH) 105

Soir

17 h 15 à 19 h 00
Cocktail
Cocktail
Cocktail