Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le jeudi 11 mai 2017

Des recherches récentes dans le domaine des études rituelles suggèrent que les rites doivent être étudiés « rituellement » (McGann) et considérés « en eux-mêmes », de « leur propre droit » (Handelman et Lindquist), de façon à dépasser l’opposition implicite de la pratique des agents rituels à la théorie des chercheurs (Bell). Certains auteurs arrivent même à proposer l’abandon de « l’athéisme méthodologique » et l’engagement d’un « théisme méthodologique » (Piette).

En se concentrant sur l’écart épistémologique qui s’installe entre la pratique rituelle et les théories scientifiques sur les rites, ce colloque se propose de faire avancer les connaissances au-delà de l’impasse qui semble les faire s’arrêter précisément devant les connaissances pratiques et intuitives des rites eux-mêmes. En d’autres termes, il s’agit dans ce colloque de mettre en question l’écart entre les savoirs « internes » et les savoirs « externes » aux rites, et ce, dans le but de soulever les enjeux épistémologiques et méthodologiques liés à l’étude interdisciplinaire des rites. Si les rites sont des jeux linguistiques caractérisés par une multiplicité de langages (verbaux, gestuels, iconiques, musicaux, etc.) mobilisés de façon simultanée, l’étude critique des rites gagne à être interdisciplinaire (sociologie, anthropologie, sciences des religions, théologie, études liturgiques, littérature, musique, arts, etc.) non seulement afin d’arriver à une description plus exhaustive de l’action rituelle de l’extérieur, mais aussi afin d’accorder une place aux sens et aux significations internes au rite lui-même.

Ce colloque désire entrer dans ce débat dans le but de faire avancer les connaissances dans le domaine des études rituelles, notamment par le biais de la discussion méthodologique.

Qu’est-ce que l’on entend par rite? Quelle est la part du religieux dans les rites profanes? Ou encore, quelle est la part du profane dans les rites religieux? Et où passe la frontière entre le religieux et le séculier? Et qu’est-ce que l’on entend par « religieux » dans ce contexte? Qu’est-ce que l’utilisation de la notion rite dit de notre conception des sciences humaines? Quel rapport s’établit entre nos pratiques de recherche et d’enseignement sur les rites et la manière dont les rites sont élaborés, transmis et réinventés par les agents rituels eux-mêmes? Les agents rituels ritualisent à partir de connaissances « internes » aux rites, souvent des connaissances pratiques très complexes. Prendre en considération les connaissances internes revient-il nécessairement à se laisser « mystifier » par le rite (voir le différend entre Lévi-Strauss et Mauss sur le hau des Maoris)? Toutes ces questions renvoient à la nécessité contemporaine de redécouvrir et développer une « raison sensible » (Maffesoli), et non simplement une raison détachée. Elles exigent que l’on reprenne la réflexion épistémologique ainsi que le débat méthodologique dans le domaine des études du rite.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 45 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
Session d’introduction
Présidence/Animation : Rémi Lepage (USP - Université Saint-Paul)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
08 h 45
Mot de bienvenue
09 h 00
Pourquoi (ne pas) se laisser « mystifier » par les rituels? Mauss, Lévi-Strauss et Hénaff sur le « hau » maori
Patrice Bergeron (Université Laval)
Résumé
09 h 30
L’analyse de la mise en récit de l’expérience pèlerine à Compostelle : une connaissance médiate?
Pierre Rajotte (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
10 h 00
Pause
10 h 30
De l’in-observable
Ângelo Cardita (Université Laval)
Résumé
11 h 00
Ritualités queer néo-païennes : enjeux méthodologiques liés à l’expérience et au récit
Martin Lepage (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 30 à 12 h 30
Panel
Panel / Atelier
Session thématique : de l’expérience interne du rituel à sa critique externe
Présidence/Animation : Patrice Bergeron (Université Laval)
Participant-e-s : Patrice Bergeron (Université Laval), Denis Boivin (Université Laval), Ângelo Cardita (Université Laval), Jean-Bruno Chartrand (UdeM - Université de Montréal), Vincent Dalpé (Université McGill), Martin Lepage (UQAM - Université du Québec à Montréal), Rémi Lepage (USP - Université Saint-Paul), Pierre Rajotte (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308

Dîner

12 h 30 à 14 h 00
Diner
Dîner
Repas du midi
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308

Après-midi

14 h 00 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Session d’enquête (Partie 1)
Présidence/Animation : Pierre Rajotte (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
14 h 00
Comment aborder les nouveaux rites autochtones chez les Hurons-Wendats aujourd’hui?
Denis Boivin (Université Laval)
Résumé
14 h 30
Le pleur ritualisé chez les Xikrin Mẽbengokre du Brésil : entre obligation rituelle et expression des émotions
Jean-Bruno Chartrand (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
15 h 00 à 15 h 45
Panel
Panel / Atelier
Session pratique : laboratoire rituel
Présidence/Animation : Ângelo Cardita (Université Laval)
Participant-e-s : Patrice Bergeron (Université Laval), Denis Boivin (Université Laval), Ângelo Cardita (Université Laval), Jean-Bruno Chartrand (UdeM - Université de Montréal), Vincent Dalpé (Université McGill), Martin Lepage (UQAM - Université du Québec à Montréal), Rémi Lepage (USP - Université Saint-Paul), Pierre Rajotte (UdeS - Université de Sherbrooke)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
15 h 45 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Session d’enquête (Partie 2) et clôture
Présidence/Animation : Martin Lepage (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Batiment : (BH) BURNSIDE HALL
Local : (BH) 308
15 h 45
Théâtre rituel et jeu liturgique : une étude de cas
Rémi Lepage (USP - Université Saint-Paul)
Résumé
16 h 15
Le procès d’actes criminels scandaleux en tant que rituel de contrôle social : quel futur pour le droit moderne et la subjectivité populaire?
Vincent Dalpé (Université McGill)
Résumé
16 h 45
Plénière