Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.

Le mardi 9 mai 2017

Les récepteurs nucléaires, qui agissent comme facteurs de transcription activés par des hormones, vitamines ou autres petites molécules signalisatrices, jouent des rôles clés dans le développement, la physiologie et la pathologie d’organismes complexes. Au nombre de 48 chez l’homme, ils représentent des cibles importantes pour le développement de médicaments. L’élucidation de leurs mécanismes d’action a été grandement accélérée par l’utilisation de techniques permettant la caractérisation de leurs effets à l’échelle du génome, mais aussi du protéome et du métabolome. De plus, le développement récent d’approches de criblage par shRNA ou CRISPR-Cas9 et d’analyses bio-informatiques de polymorphismes et mutations présents dans la population a permis de faire la lumière sur les réseaux de régulation auxquels ces récepteurs appartiennent. Finalement, il est nécessaire, pour l’identification de nouveaux ligands inhibiteurs ou activateurs de ces récepteurs, de faire appel à des techniques permettant d’interroger de manière quantitative la formation de complexes protéiques les incluant. Le colloque portera sur les progrès technologiques récents qui contribuent à l’avancement de nos connaissances sur les mécanismes d’action des récepteurs nucléaires ainsi que sur les approches permettant l’application de ces connaissances au traitement de pathologies découlant de la dérégulation de ces récepteurs.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 100 - Sciences de la santé

Responsables

Partenaires

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 45 à 10 h 25
Communication orale
Communications orales
Métabolisme et cancer
Batiment : (WH) WILSON HALL
Local : (WH) 104
Présidence/Animation : John White (Université McGill)
08 h 45
Les séquences répétées Alu, identifiées comme plateforme de régulation transcriptionnelle dans la réponse des macrophages à l’infection par Mycobacterium tuberculosis
Manuella Bouttier (Université McGill), John White (Université McGill)
Résumé
09 h 10
Génomique fonctionnelle et métabolomique : les récepteurs nucléaires et l’évolution du cancer
Étienne Audet-Walsh (Université Laval), Vincent Giguère (Université McGill)
Résumé
09 h 35
Étude de PARG et de son activité oncogénique dans le cancer du sein
Maud Marques (Université McGill), Michael Witcher (Université McGill)
Résumé
10 h 00
Récepteurs aux œstrogènes : intégration de données de localisation génomique et d’expression génique dans la compréhension des pathologies métaboliques
Martin Morin (UdeS - Université de Sherbrooke), Stéphanie Bianco (UdeS - Université de Sherbrooke), Nicolas Gévry (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
10 h 25
Pause
10 h 40 à 11 h 55
Communication orale
Communications orales
Remodelage de la chromatine
Batiment : (WH) WILSON HALL
Local : (WH) 104
Présidence/Animation : Mathieu Lupien (University of Toronto)
10 h 40
Remodelage de la chromatine et action des récepteurs nucléaires
Alexandre Mayran (Université McGill), Jacques Drouin (Institut de Recherches Cliniques de Montréa)
Résumé
11 h 05
Analyse intégrative génomique du récepteur nucléaire LRH-1 dans la fonction ovarienne
Stéphanie Bianco (UdeS - Université de Sherbrooke), Nicolas Gévry (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
11 h 30
Différences fonctionnelles dans l’état de la chromatine entre les différents sous-types génétiques de cancer de la prostate
Mathieu Lupien (University of Toronto)
Résumé

Dîner

11 h 55 à 12 h 45
Diner
Dîner
Dîner

Après-midi

12 h 45 à 14 h 40
Communication orale
Communications orales
Cibles thérapeutiques et mécanisme d’action des médicaments
Batiment : (WH) WILSON HALL
Local : (WH) 104
Présidence/Animation : Nicolas Gévry (UdeS - Université de Sherbrooke)
12 h 45
Mécanismes de répression transcriptionnelle par les antiœstrogènes
Tatiana Traboulsi (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
13 h 10
LRH-1 : un récepteur nucléaire orphelin comme cible thérapeutique pour les cancers du sein?
Nicolas Gévry (UdeS - Université de Sherbrooke), Stéphanie Bianco (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
13 h 35
Nouvelles fonctions du récepteur des androgènes
Miltiadis Paliouras (Université McGill), Mark Trifiro (Université McGill)
Résumé
14 h 00
Un nouveau rôle du facteur épigénétique CTCF en tant que suppresseur de tumeurs
Maïka Jangal (Université McGill)
Résumé
14 h 25
Pause
14 h 40 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Approches de criblage et développement de médicament
Batiment : (WH) WILSON HALL
Local : (WH) 104
Présidence/Animation : Sylvie Mader (UdeM - Université de Montréal)
14 h 40
Comment cribler un hétérodimère de RNs nucléaires?
David Cotnoir-White (UdeM - Université de Montréal), Daniel Lévesque (UdeM - Université de Montréal), Sylvie Mader (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
15 h 05
Criblage à l’échelle du génome pour l’identification de modulateurs de la fonction du récepteur des œstrogènes dans les cellules de cancer du sein
Sylvie Mader (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
15 h 30
Interrogation chimiogénomique de la leucémie myéloïde aiguë humaine : identification de l’implication de RUNX1 dans la réponse anti-proliférative aux glucocorticoïdes
Laura Simon (UdeM - Université de Montréal), Guy Sauvageau (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
15 h 55
Interactions entre médicaments dans le traitement du cancer du sein
Marine Diennet (UdeM - Université de Montréal), Sylvie Mader (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
16 h 20
Mot de clôture