Aller au contenu principal

Le lundi 9 mai 2016

L’innovation sociale est devenue en quelques décennies un impératif qui concerne la globalité de l’espace et de la société (Callon, 2012). Les bouleversements induits par le recours systématique à l’innovation exigeraient en retour un minimum d’engagement de la part de ceux qui en sont les principaux destinataires (usagers, clients, citoyens). De nouvelles propositions se construisent en ce sens et les laboratoires vivants (LV) en font partie. Ces derniers ont émergé comme une nouvelle approche à l’innovation dans laquelle les utilisateurs sont désormais vus comme des acteurs clés dans le processus d’innovation. Plus précisément, les LV sont des « espaces d’interaction où les parties prenantes forment des partenariats public-privé-citoyen (ex. : organisme public, établissement d’enseignement supérieur, entreprise, utilisateur), pour la création, le prototypage et la validation de nouvelles technologies, services et produits dans des conditions réelles » (Westerlund et Leminen, 2015). Le déploiement des LV répond à des problématiques concrètes d’ordre technologique, social et environnemental. Ils sont en mesure de jouer un rôle de catalyseurs dans l’essor des territoires où ils s’implantent et ouvrent, en ce sens, sur de nouvelles perspectives de développement territorial (Klein et Pecqueur, 2015). Néanmoins, à ce jour, en dépit d’un réseau de LV bien installé, peu de recherches aussi bien empiriques que théoriques se sont intéressées à documenter les effets créés par un projet de LV à l’échelle d’un territoire (Veeckman et al., 2013).

Pourtant, les LV présentent un intérêt par les formes particulières de gouvernance qu’ils impulsent et par la configuration des savoirs qui s’en dégage. En accord avec l’analyse de Pires (1997), nous assumons que les LV constituent un objet émergent, éveillant un intérêt croissant de la part des chercheurs. En effet, en contribuant au décloisonnement des secteurs et des catégories d’acteurs, les LV pourraient constituer un nouveau modèle d’initiative de développement territorial favorisant l’innovation sociale. Ce colloque mettra en perspective les LV en tant que nouveaux modèles d’action. Ce faisant, nous tenterons de comprendre dans quelle mesure les dynamiques d’innovation générées aboutissent à la production de connaissances.

Pour les professionnels et praticiens du réseau québécois des LV, ce colloque constituera un moment important. Il leur permettra de comprendre quels sont, au-delà des objectifs affichés, les effets, retombées et externalités d’un projet de LV sur son environnement social, économique et politique. Puis, il est envisagé de s’interroger sur la capacité de « contagion » au sein des territoires et des parties prenantes de cette nouvelle réponse aux enjeux d’innovation contemporains. Bref, qu’advient-il après le buzz impulsé par la tenue d’un laboratoire vivant?

 

Lire la suite »

Colloque

Enjeux de la recherche
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 09 h 20
Communication orale
Communications orales
Accueil et ouverture du colloque
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 05
L'effet buzz autour des laboratoires vivants
Marie-Joëlle BRASSARD (Cégep de Victoriaville)
09 h 20 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
Défis méthodologiques (Partie 1)
Présidence/Animation : Sandrine DUCRUC (Groupe AGÉCO)
09 h 20
Les Livings Labs : une approche de projet incontournable
Valérie Lehmann (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
Résumé
09 h 35
Les laboratoires vivants (Living Labs) de soutien à l'innovation : pourquoi et comment en évaluer les effets et la valeur propre?
Danielle LAFONTAINE (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
Résumé
09 h 50
Évaluation par imagerie thermique de la dynamique d'une foule dans un laboratoire vivant
Mejia-Romero SERGIO(UdeM - Université de Montréal), Eduardo LUGO (UdeM - Université de Montréal), Rafael DOTI (UdeM - Université de Montréal), Jocelyn FAUBERT (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
10 h 05
Discussion
10 h 30
Pause
10 h 45 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Défis méthodologiques (Partie 2)
Présidence/Animation : David GUIMONT (Cégep de Rivière-du-Loup)
10 h 45
Convergences et ruptures, expériences comparées de laboratoires vivants au Québec
Simon Dugré (Cégep de Victoriaville - Centre d'innovation sociale en agriculture), Marie-Joëlle BRASSARD (Cégep de Victoriaville), Sandrine DUCRUC (Groupe AGÉCO), Lucie VEILLETTE (Centre d'innovation sociale en agriculture du Cégep de Victoriaville)
Résumé
11 h 00
Retour d'expérience des processus de codesign du Living Lab de Communautique
Geoffroi GARON-ÉPAULE (UQAM - Université du Québec à Montréal), Pierre-Léonard HARVEY(UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 15
Expérimentation muséographique franco-italienne 
Mikaël MANGYOKU(Cité du design), Isabelle VERILHAC (Cité du design)
Résumé
11 h 30
Acadie Lab : l'apport des méthodologies de laboratoire vivant pour faire des agriculteurs des innovateurs en agroenvironnement
Aurelie DUMONT (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Julie Ruiz (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Virginie ZINGRAFF(Umvelt Service Design), Patrick DUBÉ (SAT - Société des Arts Technologiques), Samuel COMTOI (Pleine Terre), Marie-Pierre MAURICE (Pleine Terre), Stéphane GARIEPY (Agriculture Canada)
Résumé
11 h 45
Discussion

Après-midi

12 h 15 à 13 h 45
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner
13 h 45 à 15 h 45
Communication orale
Communications orales
La reconfiguration des territoires et des espaces vécus 
Présidence/Animation : Marie-Joëlle BRASSARD (Cégep de Victoriaville)
13 h 45
Interlieux : codesign avec les Y
Louise GUAY(Living Lab de Montréal)
Résumé
14 h 00
Quel écosystème pour une économie participative et une innovation ouverte? 
Diane-Gabrielle Tremblay (TÉLUQ - Université du Québec), Amina YAGOUBI (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 15
LL et développement territorial : quelle contribution?
Juliette Rochman (Centre de Recherche sur les innovations sociales)
Résumé
14 h 30
Cocréation, au sein d'un Living Lab, d'une expérience touristique enrichie par la technologie. Que se passe-t-il à la fin du projet Living Lab?
David GUIMONT (Cégep de Rivière-du-Loup), Dominic Lapointe (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 45
AU/LAB, des approches diversifiées et hydrides pour un Living Lab en constante évolution et mutation
Éric Duchemin(UQAM - Université du Québec à Montréal), Jean-Philippe VERMETTE (Laboratoire sur l'agriculture urbaine)
Résumé
15 h 00
MyGreenservices, un projet en mode Living Lab relatif à la cocréation de services environnementaux basés sur des capteurs
Brigitte TROUSSE (Université Côte d'Azur, Inria)
Résumé
15 h 15
Discussion
15 h 45 à 16 h 45
Communication orale
Communications orales
La contribution du laboratoire vivant la définition des services offerts aux groupes fragilisés 
Présidence/Animation : Juliette Rochman (Centre de Recherche sur les innovations sociales)
15 h 45
L'approche des laboratoires vivants pour évaluer l'apport des nouvelles technologies dans la prévention de la dépression post-partum
Alessandro ACCONCIA(Ulg - Université de Liège), Justine SLOMIAN (Ulg - Université de Liège)
Résumé
16 h 00
Implantation d'un assistant culinaire en laboratoire vivant : documenter et valoriser les avancées
Mélanie Couture(CIUSSS Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal), Fanny LE MORELLEC (UdeS - Université de Sherbrooke), Carolina BOTTARI (UdeM - Université de Montréal), Guylaine LE DORZE (UdeM - Université de Montréal), Mélanie Levasseur(UdeS - Université de Sherbrooke), Stéphanie PÉNARD (UdeS - Université de Sherbrooke), Hélène Pigot(UdeS - Université de Sherbrooke), Bonnie Swaine(UdeM - Université de Montréal), Catherine LALIBERTÉ (UdeS - Université de Sherbrooke), Sylvain Giroux(UdeS - Université de Sherbrooke), Nathalie Bier(UdeM - Université de Montréal)
Résumé
16 h 15
Innovation ouverte et le laboratoire vivant RehabMALL : contextes et retombées
Tiiu Vaikla-poldma(UdeM - Université de Montréal), Eva Kehayia (Université McGill), Bonnie Swaine(UdeM - Université de Montréal), Delphine LABBÉ (CRIR - Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain), Sara AHMED(Université McGill), Guylaine Le Dorze (CRIR - Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain), Keiko SHIKAKO-THOMAS (Université McGill), Dahlia Kairy(UdeM - Université de Montréal), Barbara MAZER, Catherine Fichten (Collège Dawson), Joyce FUNG (Université McGill), Anouk LAMONTAGNE (Université McGill), Philippe ARCHAMBAULT (Université McGill), Annahita EHSAN (Université McGill), Geneviève DE REPENTIGNY (UdeM - Université de Montréal), Hakim HERBANE (CRIR - Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain)
Résumé
16 h 30
Discussion
16 h 45
Mot de clôture