Aller au contenu principal

Du lundi 9 au mardi 10 mai 2016

La formation à la recherche constitue de plus en plus un enjeu majeur en contexte universitaire. Elle fait l’objet d’analyse de plusieurs études à l'échelle internationale et de maintes prescriptions et orientations politiques dans différents pays. Dans le champ de la recherche sur la formation doctorale (l’une de ses composantes) qui nous intéresse ici, un intérêt grandissant se manifeste pour les processus préparatoires des étudiants au métier de chercheur et de la problématique de l’abandon des études en cours de formation, car le taux élevé d’abandon dans les programmes de doctorat se maintient depuis de nombreuses années, autant au Canada et au Québec qu’ailleurs dans le monde (Lovitts, 2005; McAlpine et Ashgar, 2010; Skakni, 2011). Dans ce cadre, sont désignés comme facteurs d’influence la discordance entre les objectifs des étudiants, la formation doctorale et les carrières (Bair et Haworth, 2004); le financement des études et l’insatisfaction relative à l’encadrement (King, Eisl-Culkin et Desjardins, 2008); l’expérience académique (Gemme et Gingras, 2006; Skakni, 2011); le manque de supervision constructive des étudiants et la conception inadéquate des programmes (ACES, 2003; Gemme et Gingras, 2006; Williams, 2005). En ce qui nous concerne, nous proposons, dans le cadre du 84e congrès de l’ACFAS, de mettre en discussion nos regards pluriels sur la formation doctorale dans nos différents pays. Il s’agit plus particulièrement de la posture de recherche des encadrants et la manière dont ils conduisent le processus d’encadrement de leurs étudiants. Ainsi seront interrogées, d’une part, les dimensions relationnelles et intellectuelles des doctorants avec leur directeur de recherche et avec leurs pairs en formation, d’autre part, les politiques de leur intégration au sein des activités scientifiques des équipes et laboratoires de recherche. Au-delà et en lien avec les analyses et les réflexions qui y seront développées, les objectifs généraux de notre colloque visent, outre de regrouper des chercheurs en vue d’atteindre une masse critique satisfaisante de : 1) créer un environnement favorable aux échanges et à la collaboration entre des chercheurs venant de différents horizons; 2) faciliter la conception et la réalisation de projets de recherche exigeant une mise en tension de différents regards sur la formation doctorale; et 3) de publier dans un ouvrage collectif ou une revue en ligne les résultats du colloque. Notre objectif à long terme consiste à développer une collaboration stable autour de la problématique de la formation à la recherche en général et de la formation doctorale en particulier. Cet objectif nécessite l’organisation d’un réseau structuré mobilisant différentes sources de financement, notamment par l'entremise d'un programme d’appui aux projets novateurs et de la sollicitation de subventions de recherche auprès des différents fonds nationaux et provinciaux de divers pays.

Lire la suite »

Colloque

Enjeux de la recherche
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

10 h 00 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Formation à la recherche : politiques et processus d'institutionnalisation
Présidence/Animation : Francisco Antonio Loiola (UdeM - Université de Montréal)
10 h 00
Accueil et présentation de la problématique du colloque
Francisco Antonio Loiola (UdeM - Université de Montréal), Mokhtar KADDOURI (UL-Université Lille )
10 h 45
L'institutionnalisation des processus de formation des chercheurs et sa relation avec le champ scientifique
Ricardo PÉREZ MORA (Universidad de Guadalajara )
Résumé
11 h 30
Le rapport entre la notion de « contexte » et les approches d'encadrement aux études supérieures
Cesar BARONA (UAEM - Universidad Autónoma del Estado de Morelos), Mabel OSNAYA (UAEM - Universidad Autónoma del Estado de Morelos), Ofmara ZUÑIGA (UAEM - Universidad Autónoma del Estado de Morelos)
Résumé

Après-midi

12 h 15 à 14 h 00
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner
14 h 00 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Fonction d'encadrement : discours et représentations
Présidence/Animation : Mokhtar KADDOURI (UL-Université Lille )
14 h 00
Les études doctorales en sciences de l'humain et du social : formation à la recherche ou épreuve initiatique?
Isabelle Skakni (Lancaster University)
Résumé
14 h 50
Les profils de croyances épistémiques d'un groupe d'étudiants qui démarrent sa formation doctorale
Walter TERRAZAS (Université Católica del Norte), Alejandro PROESTAKIS (Universidad Católica del Norte Antofagasta - Chile)
Résumé
15 h 40
Pause
16 h 20
Représentations des fonctions de la recherche en sciences de l'éducation et postures d'encadrements de thèses
Mokhtar KADDOURI (UL-Université Lille ), Francisco Antonio Loiola (UdeM - Université de Montréal), Rodney LEUREBOURG (Université d’Ottawa)
Résumé
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
De quelques pratiques d'encadrement et devenir des doctorants? (Partie 1)
Présidence/Animation : Francisco Antonio Loiola (UdeM - Université de Montréal)
09 h 00
Polytechnique Montréal soutient ses doctorants par une formation complémentaire intégrée à leur curriculum
Élise Saint-jacques (Polytechnique Montréal), Jean DANSEREAU (École Polytechnique de Montréal), Michel PERRIER (Polytechnique Montréal)
Résumé
09 h 50
Lutter contre l'abandon au doctorat : une nouvelle dimension
Anne Mai WALDER (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
10 h 50
Pause
11 h 15
Les poursuites de carrière des jeunes docteurs : quel rôle pour l'encadrant
Résumé

Après-midi

12 h 00 à 14 h 00
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner
14 h 00 à 16 h 15
Communication orale
Communications orales
De quelques pratiques d'encadrement et devenir des doctorants (Partie 2)
Présidence/Animation : Mokhtar KADDOURI (UL-Université Lille )
14 h 00
Discours sur les pratiques d'encadrement doctoral en sciences humaines et sociales : entre postures normées et modèles d'intégration basés sur l'utilité du diplôme
Daniel BART (Université Lille 3), Stéphanie FISCHER (Université Lille 3)
Résumé
15 h 00
Discussion
15 h 45
Synthèse
16 h 00
Mot de clôture