Aller au contenu principal

Le mercredi 11 mai 2016

L’évaluation de programme se définit comme une collecte systématique d’informations afin ultimement de porter un jugement sur sa qualité et d’émettre des recommandations. Son caractère transdisciplinaire a permis l’émergence de fondements, de modèles théoriques et d’une méthodologie qui lui sont propres, ce qui a grandement contribué à baliser les opérations menant à la formulation d’un jugement. Si les théoriciens du domaine ont surtout transmis dans le passé leurs réflexions découlant de leur expérience, ils ont pris conscience ces dernières années de la contribution essentielle de la recherche. La problématique qui émerge actuellement, et qui fait l’objet d’un grand nombre de publications scientifiques, est indéniablement l’interaction avec les parties prenantes. Initialement, on a envisagé de les intégrer au sein de la démarche afin d’assurer la crédibilité et l’utilisation des résultats. Cependant, avec le temps, on valorise de plus en plus leurs compétences culturelles et politiques, qui doivent être prises en considération pour assurer le succès de la démarche. Ils apportent aussi contribution de façon significative au moment de la conception des choix stratégiques et méthodologiques ainsi qu’à celui de l’interprétation des données. Il appert aussi que leur contribution et les interactions revêtent des spécificités selon les domaines disciplinaires (p. ex., santé, éducation, intervention psychosociale...) et les secteurs d’intervention (p. ex., gouvernemental et paragouvernemental, communautaire...). Ainsi, quelles sont ces spécificités? Et comment peut-on apprendre à bonifier le cadre théorique?

 

 

Lire la suite »

Colloque

Section 500 - Éducation
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Marthe Hurteau
    UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Isabelle Bourgeois
    Université d’Ottawa
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 00
Communication orale
Communications orales
Mot de bienvenue et conférence d'ouverture
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 45
Que savons-nous des parties prenantes?
Marie-Pier MARCHAND(UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 00
Pause
10 h 30 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
Conférences
10 h 30
Qui sont les acteurs de l'intervention psychosociale qui interagissent sur la scène de l'évaluation de programme?
Diane Dubeau(UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
11 h 00
Quelle crédibilité et quelles stratégies dans les contextes polarisés?
Astrid BROUSSELLE (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
11 h 30
Pause

Après-midi

13 h 00 à 14 h 30
Communication orale
Communications orales
Conférences
13 h 00
Évaluation des programmes universitaires
Pernelle SMITS(Université Laval)
Résumé
13 h 30
Contribution des parties prenantes : faisons-nous face à un oxymoron?
François DUMAINE(PRA Inc.)
Résumé
14 h 00
L'attitude de l'évaluateur comme vecteur relationnel avec les parties prenantes : rigueur, humilité et intuition
Sylvain HOULE(École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Marthe Hurteau(UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 30
Pause
15 h 00 à 16 h 00
Communication orale
Communications orales
Discussion et synthèse
Présidence/Animation : Marthe Hurteau (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Discutant : Isabelle Bourgeois (Université d’Ottawa)