Imprimer

555 - Regards croisés sur la formation des formateurs en enseignement supérieur à l'ère du numérique

Le vendredi 10 juin 2016

Alors que le développement de la formation à distance (FAD) à l’ère du numérique se complexifie en donnant lieu à de nouveaux modes de formation, les enseignants sont confrontés à d’importants défis (Albero, 2011; Ria et Coste, 2015). Face à l’intégration massive des technologies d’information et de la communication (TIC) dans les dispositifs de formation en enseignement supérieur dans le monde (FUN, 2013) et au Québec (Audet, 2011; Demers, 2014; Gouvernement du Québec, 2015), se pose avec acuité le problème de savoir comment : « prendre le virage du numérique tout en repensant la pédagogie? » (Lameul et Loisy, 2014, p. 4). La question de la formation des formateurs mériterait donc d’être examinée au regard de la complexité du phénomène qu’est celui de la FAD, laquelle renvoie à des pratiques pédagogiques atypiques mobilisant des outils multiples. Dans ce contexte, il semble utile d’opter pour une approche transversale pour situer et définir un cadre d’action des formateurs. Ce colloque aborde ainsi la problématique de la formation des formateurs en enseignement supérieur à l’ère du numérique sous divers angles. Quels sont les défis et les enjeux en lien avec l’expertise technopédagogique auxquels les enseignants sont confrontés à l’ère du numérique? Quels sont les ressources et les outils qui sont à la disposition des enseignants dans leur processus d’accompagnement des étudiants? Quelles sont les pratiques pédagogiques numériques qui se développent en enseignement supérieur? Quels sont les cadres et les moyens que les établissements d’enseignement supérieur proposent afin de soutenir le développement de pratiques pédagogiques numériques? Quelles pratiques évaluatives conviendrait-il de mobiliser et de soutenir dans cette nouvelle réalité numérique? Quelles sont les préoccupations éthiques des enseignants dans le cadre de l’évaluation des apprentissages dans un environnement numérique?



Lire la suite »
Colloque
Section 500 - Éducation
Responsables
UdeS - Université de Sherbrooke
UdeS - Université de Sherbrooke
UdeS - Université de Sherbrooke
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
08 h 30 à 12 h 00
Communications orales
Acteurs, mécanismes et dispositifs d'accompagnement à l'ère du numérique
Présidence/Animation : Julie Lyne LEROUX (UdeS - Université de Sherbrooke)
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 45
Des configurations d'acteurs qui font vivre la pédagogie universitaire numérique dans l'enseignement supérieur
Geneviève LAMEUL (CREAD - Centre de Recherche en Économie Appliquée pour le Développement), Catherine LOISY ( École Normale Supérieure de Lyon - Institut Français d'Éducation (IFÉ))

 Sous l'impulsion de cadrages institutionnels (loi d'orientation 2013, STRANES 2015, accréditation HCERES, rapport Horizon 2020), la formation des enseignants du supérieur tend à s'institutionnaliser en France. Les établissements mettent en place des services de soutien à l'enseignement. Ainsi, analyser l'activité d'enseignement au plus près du terrain impliquant alors des acteurs de tous les niveaux, semble nécessaire. Un double éclairage s'impose : a) éclairer l'organisation en proposant différentes configurations d'une action concertée et collaborative entre chercheurs, praticiens et gouvernance, en vue d'une plus grande qualité d'enseignement permettant d'offrir les meilleures conditions de la réussite des étudiants ; b) donner des pistes pour le développement d'un secteur de recherche visant à produire les paradigmes d'analyse et les connaissances méthodiques indispensables à l'évolution des cultures d'action et à la structuration des pratiques institutionnelles dans le domaine. Une analyse d'actions menées sur différents terrains (Lameul et Loisy, 2014) illustre diverses configurations de mise en dialogue autour de projets innovants, de nouvelles modalités de travail et compétences à mobiliser. Chercheurs et les praticiens investis en pédagogie universitaire pointent régulièrement des questions vives qui montrent que le numérique agit comme un analyseur. Quelques questions seront mises en discussion lors de ce colloque. 

Résumé
09 h 15
Accompagnement de formateurs pour la conception et la prestation de cours en ligne favorisant la motivation des apprenants : le cas d'une innovation pédagogique 
Caroline Bourque (UdeS - Université de Sherbrooke)

Le passage d'un cours de la présence à la distance nécessite un important changement de perspective. Les formateurs qui s'engagent dans l'élaboration d'une formation en ligne ont besoin de posséder des compétences technologiques et pédagogiques, en lien avec ce mode de formation. En ce qui a trait à l'élaboration de cours de qualité, la motivation est identifiée comme un facteur critique d'apprentissage (Lim, 2004) favorisant la persévérance et l'engagement des apprenants (Kim et Frick, 2011). En ce sens, le formateur constituerait la dimension la plus importante pour favoriser leur motivation en ligne (Selvi, 2010). Nous présenterons le cadre-synthèse issu de notre recherche doctorale qui s'appuie sur une vingtaine d'études empiriques. Ce cadre présente différents facteurs contribuant à la motivation des apprenants en formation en ligne, et sera examiné plus particulièrement du point de vue du formateur. Ainsi, il permettra de mettre en évidence l'importance de son rôle dans la motivation des apprenants. Pour illustrer le propos, un projet d'innovation pédagogique qui vise à accompagner cinq formateurs dans l'élaboration et la prestation d'un cours en ligne sera présenté et quelques résultats seront exposés.



Résumé
09 h 45
Des mécanismes de formation et d'accompagnement innovants pour mettre en œuvre la classe inversée
Bruno Poellhuber (UdeM - Université de Montréal)

La réussite est une préoccupation importante en enseignement supérieur. Certains cours très échoués représentent des obstacles importants, notamment en mathématiques. La classe inversée, qui consiste à inverser les tâches traditionnelles des étudiants en leur demandant de se familiariser avec des contenus théoriques en-dehors des cours par le biais de vidéo (Miller, 2012),  est parfois utilisée pour favoriser la réussite des étudiants.  (Bernard, 2013). Cette approche permet de réaliser en classe des activités recourant à une pédagogie active et différenciée (Johnson et Renner, 2012). Cependant, la mise en œuvre de la classe inversée exige des compétences particulières pour la production des vidéos et la scénarisation d'activités d'apprentissage actif. Dans le cadre d'un projet de recherche qui s'intéresse aux conditions et processus mis en place pour former et accompagner des enseignants,,  4 formations hybrides ont été développées afin de produire des vidéos de qualité, créer des scénarios d'apprentissage actif et expérimenter le tout en classe. La première de ces formations est en cours. La deuxième mise sur un outil d'aide à la scénarisation d'activités d'apprentissage actif recourant aux TIC développé en collaboration avec le CCDMD Cet outil guide les utilisateurs dans la création d'un scénario d'apprentissage actif, en donnant de l'assistance pratique et théorique. Le dispositif de formation des enseignants sera présenté, ainsi que quelques productions.



Résumé
10 h 15
Pause
10 h 30
La recherche orientée par la conception, une voie pour soutenir le développement professionnel des conseillers pédagogiques : le cas du projet TOPIC
Florian MEYER (UdeS - Université de Sherbrooke), Geneviève LAMEUL (Université Rennes 2), Matthieu PETIT (UdeS - Université de Sherbrooke), Sonia PROUST (Université Bretagne Loire), Denis Bédard (UdeS - Université de Sherbrooke), Carole NOCÉRA-PICAND

De plus en plus d'établissements d'enseignement supérieur disposent d'équipements de visioconférence et de téléprésence immersive permettant de donner le sentiment aux utilisateurs d'être présents autour d'une même table de manière synchrone, et ce grâce à une grande qualité sonore et visuelle. Ces équipements ne sont toutefois pas adaptés aux besoins de l'enseignement et les enseignants, les conseillers pédagogiques et les chercheurs ont besoin de clés de compréhension permettant de faire évoluer leurs dispositifs de formation (Lameul et Loisy, 2014). Dans ce cadre, il est crucial de bâtir un répertoire de connaissances rigoureuses et critiques autour des approches pédagogiques adaptées, des effets de ces dispositifs sur l'apprentissage des étudiants (Albero, 2011) ou encore des innovations pédagogiques émergentes (Bédard et Béchard, 2009).

Pour ce faire, nous menons un projet de recherche orientée par la conception (Sanchez et Monod-Ansaldi, 2015) intitulé TOPIC (Téléprésence comme OPportunité d'Innovation dans la Conception en contexte de formation). Misant sur une collaboration étroite entre chercheurs et formateurs, TOPIC vise l'élaboration de formations à l'usage pédagogique de ces équipements s'appuyant la recherche. Il vise aussi une contribution au développement de connaissances nouvelles dans ce domaine. Nous questionnerons dans quelle mesure une telle recherche représente une voie pour soutenir le développement professionnel des conseillers pédagogiques.

Résumé
11 h 00
DevSup, un dispositif d'accompagnement pour soutenir l'activité des formateurs en enseignement supérieur à l'heure du numérique
Catherine LOISY ( École Normale Supérieure de Lyon - Institut Français d'Éducation (IFÉ))

Le projet DevSup a pour finalité de soutenir le développement professionnel des enseignants du supérieur à l'heure du numérique, et pour but de concevoir un dispositif pour soutenir ce développement. Les principes d'élaboration de ce dispositif s'appuient sur les fondements théoriques de la psychologie du développement. Dans une approche de type Design-Based Research (Wang et Hannafin, 2005), la recherche est menée parallèlement à la construction du dispositif. Ainsi, cette recherche participative articule de manière itérative la construction du dispositif et l'analyse de ses effets (Loisy et Sanchez, 2016) et part du postulat que le savoir se construit dans les interactions entre les chercheurs et les praticiens (Bourassa, Bélair et Chevalier, 2007). La problématique du projet DevSup a donc évolué, d'un questionnement initial sur les pratiques pédagogiques avec le numérique dans le supérieur, à un questionnement élargi à la logique curriculaire et l'approche par compétence. La première phase du projet DevSup (Sanchez, Dufour, Loisy, Decossin et Bénech, 2013) a conduit à développer l'application ALOES (Assistant en Ligne pour l'Opérationnalisation de l'Enseignement dans le Supérieur) et la re-problématisation a conduit à une réflexion sur l'accompagnement des équipes pédagogiques engagées dans la mise en œuvre d'une approche-programme, d'une approche par compétence et à la conception d'un dispositif d'accompagnement intégrant ALOES dans un dispositif élargi de médiatisation.

Résumé
11 h 30
Une formation orientée recherche en didactique de la formation à distance
Louise Ménard (UQAM - Université du Québec à Montréal), Alain STOCKLESS (UQAM - Université du Québec à Montréal), Anastassis KOZANITIS (UQAM - Université du Québec à Montréal), Diane Leduc (UQAM - Université du Québec à Montréal), Christian Bégin (UQAM - Université du Québec à Montréal)

La formation des professeurs en pédagogie universitaire en général et à l'utilisation des environnements numériques d'apprentissage (ENA) et de la formation à distance en particulier répond à un besoin pressant dans le contexte actuel (OCDE, 2012). Dans son avis portant sur la formation à distance, le Conseil supérieur de l'éducation (2015) met en exergue le changement de rapport des étudiants à leur projet d'études, le besoin de recourir aux technologies pour répondre à leurs attentes, et l'urgence pour les universités d'agir de manière efficace et pertinente. L'usage des technologies confronte toutefois les professeurs à une remise en question de leur rôle et de leur enseignement, ce qui peut avoir un impact négatif sur leur développement professionnel (Baxter, 2012). Le manque de préparation à la réflexion et au questionnement fondés sur la recherche constitue une barrière à l'intégration efficace des technologies dans leur enseignement alors qu'une approche facilitant les échanges de nature professionnelle favorise leur appropriation (Bradshaw, Twining et Walsh, 2012).

C'est pour répondre à ces impératifs que nous offrons un programme court de troisième cycle en didactique de la formation à distance ou hybride permettant aux participants de développer un regard critique sur les utilisations pédagogiques et didactiques des ENA, de faire des choix d'intégration et d'utilisation des ENA soutenus par la recherche et de produire eux-mêmes la recherche sur ces choix.



Résumé
Après-midi
12 h 00 à 13 h 30
Assemblée générale
Pause
13 h 30 à 15 h 30
Communications orales
Enjeux et défis d'accompagnement à l'ère du numérique : des aspects éthiques, pédagogiques et didactiques
Présidence/Animation : Florian MEYER (UdeS - Université de Sherbrooke)
13 h 30
Enjeux et défis liés à la formation pour contrer le plagiat en formation à distance en enseignement supérieur
Jean Marc NOLLA (UdeS - Université de Sherbrooke)

Au 21e siècle, se former à distance est monnaie courante (Papi, 2014). En enseignement supérieur, les universités initialement orientées vers les cours en présentiel proposent d'ores et déjà des cours en ligne (Allen et Seaman, 2013). Avec l'essor du numérique, la formation à distance qui est pourtant ancienne (Keegan, 1996; Blandin, 2004) se démarque de façon décisive à travers un dépassement des modalités connues, les modes asynchrones et synchrones notamment (Anderson, 2008) au profit des (MOOCs) Massive open online course (Siemens, 2008; CSE, 2015). Mais si l'attrait pour la formation à distance est avéré au regard des effectifs qui y sont croissants au fil du temps (Saucier, 2014), il se pose dans ce contexte, le problème de la qualité des  évaluations au regard des modalités de formation liées aux effectifs de masse d'une part (Karsenti, 2013) et en considérant d'autre part que le développement du numérique donne lieu à des pratiques inédites de plagiat auxquelles le personnel enseignant n'est pas forcément préparé (Audet, 2011; Srikanth et Asmatulu 2014). Sur la base d'une recension des écrits, nous nous proposons donc de souligner les défis et les enjeux ayant trait à la formation des enseignants pour contrer le plagiat dans ce contexte. En suivant la démarche de Mertens (2010), quelques enjeux et défis pédagogiques, éthiques, technopédagogiques et organisationnel devant être surmontés pour soutenir l'accompagnement des formateurs, seront présentés.

Résumé
14 h 00
Des connaissances mobilisées et construites chez des formatrices dans le cadre de la conception et de la prestation de formations en ligne
Colette Deaudelin (UdeS - Université de Sherbrooke), Sylvie BOISVERT (UdeS - Université de Sherbrooke), Caroline Bourque (UdeS - Université de Sherbrooke)

À partir d'un examen de pratiques pédagogiques numériques, la présente communication fait état de connaissances mises en jeu lors de l'élaboration de deux cours de 2e cycle en éducation. Notre démarche prend appui sur une approche d'analyse de situations éducatives (Étienne et Fumat, 2014). Pour ce faire, deux cadres sont exploités : le modèle systémique sujet-objet-milieu-agent (SOMA) (Legendre, 2005) et le Technological pedagogical content knowledge (TPACK, cf Angeli et Valanides, 2009). Des « scènes » tirées de situations éducatives vécues lors de deux cours en ligne sont analysées afin de dégager d'abord à l'aide du SOMA les relations mises en cause (pédagogique, didactique ou d'enseignement) et ensuite les connaissances mobilisées et celles construites par les formatrices au regard des catégories que distingue le TPACK (connaissances technologiques, pédagogiques ou celles liées aux contenus) et les intersections entre ces catégories. L'analyse montre que c'est la réflexion sur les fondements soutenant la pratique plutôt que sur la pratique elle-même qui a permis de dépasser les connaissances pédagogiques ou celles liées au contenu et de construire les connaissances à l'intersection des trois types représentés par le TPACK. En conclusion, nous relevons l'apport potentiel du TPACK comme outil réflexif lors de l'élaboration de cours de même que des défis liés notamment au travail collaboratif et au contexte institutionnel dans lequel s'inscrivent les formations analysées.

Résumé
14 h 30
Évaluer les apprentissages en FAD : modalités de formation pour des enseignants et des conseillers pédagogiques au collégial
Julie Lyne LEROUX (UdeS - Université de Sherbrooke), Yves MUNN (CaD-Cégep à distance), Daniel LABILLOIS (Cégep de la Gaspésie et des Iles)

Avec la formation à distance en enseignement supérieur au collégial (Demers, 2014; Gouvernement du Québec, 2015), l'accès aux TIC et au Web 2.0 contribue au développement de pratiques pédagogiques et à une nouvelle culture d'évaluation (Audet, 2011; Lebrun, 2015; Roy, 2011). Sur le terrain, de nombreux acteurs interrogent les pratiques d'évaluation à privilégier afin d'assurer la qualité de l'évaluation des apprentissages en cohérence avec les programmes formulés par compétences et les politiques d'évaluation. Plusieurs questions soulevées par l'évaluation des apprentissages en FAD témoignent des défis de formation des enseignants et des conseillers pédagogiques qui conçoivent les tâches complexes et les outils de jugement qui seront combinés à travers le processus d'évaluation (Leroux et Bélair, 2015). Dans le cadre d'un projet de recherche-action-formation qui s'intéresse à l'amélioration continue du processus d'évaluation des compétences dans une approche collaborative en FAD, une formation basée sur l'accompagnement de projets ancrés dans la réalité de l'exercice professionnel de conseillers pédagogiques a permis le développement de savoirs professionnels (Nizet et Leroux, 2015) et d'outils qui seront utilisables dans l'action par la communauté élargie. En plus de soulever des questionnements au sujet des pratiques évaluatives en FAD, les modalités de formation seront présentées ainsi que des ressources et des outils visant à soutenir le processus d'évaluation en FAD.



Résumé
15 h 00
Pause
15 h 30 à 16 h 50
Panel
La formation des formateurs à l'ère du numérique : état de lieux et perspectives sur les problématiques de formation en lien avec la recherche et la pratique
Présidence/Animation : Jean Marc NOLLA (UdeS - Université de Sherbrooke)
Participants : Josianne BASQUE (TÉLUQ - Université du Québec), René BÉLANGER (FADIO), Judith Cantin (Polytechnique Montréal), Geneviève LAMEUL (CREAD - Centre de Recherche en Économie Appliquée pour le Développement), Yves MUNN (CaD-Cégep à distance), Matthieu PETIT (UdeS - Université de Sherbrooke), Sonia PROUST (Université Bretagne Loire), Alain STOCKLESS (UQAM - Université du Québec à Montréal)