Aller au contenu principal

Le jeudi 12 mai 2016

Il s’agit d’examiner la contribution idéologique des discours de RSE (responsabilité sociale de l’entreprise) au projet politique de « dialogue social ». Trois dimensions se dégagent de l’observation des conceptions étatiques et des conceptions des entreprises, relatives à la RSE :

1) Une dimension idéologique : l’idée qui émerge des propositions de RSE renvoie à la supériorité du modèle managérial de gouvernance par rapport au modèle historique (et démocratique) de l’État social, qui assure depuis les années 1950 la régulation de la relation salariale. En ce qui concerne la relation salariale, l’idée de RSE contribue à renforcer la problématique du « dialogue social » face au modèle revendicatif. En Europe, cette idéologie, renforcée par l’engagement institutionnel (Union européenne, États), devra être discutée et pourra être critiquée. Quid de la situation en Amérique du Nord?

2) Une dimension politique : les démarches RSE se développent conjointement à la mutation de l’État social keynésien vers un État social libéral. Dans ce contexte, de nouvelles dispositions réglementaires prennent forme, notamment en Europe et en France, avec l’institution d’un pacte social. La RSE constitue l’une des pierres angulaires de ce projet politique de nouveau modèle social. Ce modèle (idéal type) paraît cependant peu réaliste au regard du développement de conflits sociaux parfois violents. Quid de son adéquation à la réalité sociale?

3) Une dimension économique : pour les entreprises, l’une des questions essentielles reste d’assurer  les conditions de compétitivité (notamment à l’international), ce qui revient à soumettre le social aux impératifs de l’économie mondialisée et du marché généralisé. La conception (utilitariste) de la RSE, qui en fait un facteur de compétitivité, revient à soumettre la gestion du social à l’économique. Cette vision restrictive de la RSE ne ruine-t-elle pas le développement de la démarche elle-même?

Ce colloque propose une vision pluridisciplinaire de ces questions.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 09 h 00
Communication orale
Communications orales
Introduction : pourquoi un colloque sur la dimension idéologique de la RSE?
08 h 30
Introduction
Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
09 h 00 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
Bouleversement des normes de travail et des relations sociales, nouvelles technologies : effet sur la responsabilité de l'entreprise
Présidence/Animation : Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
09 h 00
Usage intensif des TIC : quelles responsabilités pour les entreprises?
Khanchel Lakhoua HANEN(Faculté des Sciences Juridiques économiques et de gestion)
09 h 20
L'innovation technologique : qui est responsable? Le cas d'identification par fréquence radio (RFID), de la responsabilité vers la connexion sociale des entreprises
Anna MARGULIS (UQO - Université du Québec en Outaouais), Harold BOECK (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Fabien DURIF (UQAM - Université du Québec à Montréal)
09 h 40
La légalisation de la RSE au service du dialogue social : idéologie ou utopie?
Véronique BOURGNINAUD(Université de Nantes )
10 h 00
Discussion
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 30
Communication orale
Communications orales
Nouvelles formes de management : les composantes idéologiques et les incidences sociales
Présidence/Animation : Corinne Gendron (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
11 h 00
L'entreprise sociale et solidaire, ou la nécessité de changer de paradigme
Eric PERSAIS(Laboratoire CEREGE, Université de Poitiers (France))
11 h 20
Représentations sociales de la RSE : une internalisation des externalités au sein d'une PME
Mantiaba COULIBALY(Université de Nice Sophia-Antipolis- IAE Nice), Djamila ELIDRISSI(UNS - Université Nice Sophia Antipolis), Zorana JERINIC(GRM de Nice)
11 h 40
La RSE dans les pays du Maghreb : entre le niveau de conscience et celui du volontariat, les cas de la Tunisie, de l'Algérie et du Maroc
Samia SOUID(Université de Haute Alsace), Ali NEKHILI(Institut Supérieur des Arts et Métiers de Mahdia), Karima LAHMOUZ (CREGO - l’Université de Haute Alsace)
12 h 00
Discussion

Après-midi

12 h 30 à 13 h 30
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner
13 h 30 à 14 h 30
Communication orale
Communications orales
RSE : mythe ou nouvelle forme de régulation?
Présidence/Animation : Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
13 h 30
La RSE : mythe ou promesse de transformation socioéconomique pouvant être relayée par le syndicalisme?
Marc MORIN
13 h 50
Dynamique RSE et mutation du modèle de management dans l'entreprise algérienne : quel dialogue social?
Khelloudja ARABI(Université de Bejaïa), Mohamed ARABI
14 h 10
Discussion
14 h 30
Pause
15 h 00 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
La RSE à l'épreuve de la pratique
Présidence/Animation : Lovasoa Ramboarisata (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )
15 h 00
Vers une signification de la dimension sociale et des pratiques RSE dans le tourisme : étude de cas dans les hôtels de la région ouest (Oran) de l'Algérie
Khalissa SEMAOUNE(Université 2 ), Menaouer BRAHAMI(Ecole Nationale Polytechnique d'Oran), Asseya KHAIT
15 h 20
La responsabilité sociale des grandes entreprises françaises dans leur chaîne de sous-traitance internationale : la question du devoir de vigilance
Carole JEAN AMANS(Université Paul Sabatier - Toulouse III), Philippe JEAN AMANS, François FALL
15 h 40
Les rapports de développement durable : de la reddition au dialogue sociétal
Corinne Gendron (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Corinne Gendron (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Agnès CECCARELLI
16 h 00
Discussion
16 h 30 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Conclusion-discussion
16 h 30
Repenser le discours sur la RSE : un impératif scientifique
Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
17 h 00 à 19 h 00
Cocktail
Cocktail
Cocktail