Aller au contenu principal

Le samedi 11 juin 2016

Malgré un contexte politique marqué par le développement de plans de lutte nationaux (Canada, 2012; Brésil, 2007; É.-U., 2013) et internationaux contre les formes d’exploitation au travail dénoncées sous le registre de l’esclavage moderne, le marché mondial du travail reste traversé de formes d’exploitation au travail combattues par ces plans : exploitation sexuelle, travail forcé, travail infantile ou encore servitude pour dettes. Beaucoup de produits vendus sur les marchés internationaux sont fabriqués dans des conditions dénoncées comme relevant de l’esclavage moderne à des fins de rentabilité : vêtements, chaussures, chocolat, fruits et légumes, acier, bois… phénomène illustrant comment l’économie capitaliste néolibérale et globale fait de la précarisation des travailleurs l’une de ses caractéristiques. Le contexte contemporain des Amériques n’échappe pas à cette réalité.

S’appuyant sur des études de cas situées dans différents pays des Amériques (Canada, Brésil, Mexique, etc.), ce colloque cherchera à comprendre les logiques et les formes de l’exploitation au travail, liées ou non à la migration. À cette fin, il mettra en question dans chaque cas les spécificités des relations de travail et de dépendances tout en examinant de quelle manière celles-ci prennent place ou non dans un contexte politique d’économie globale conduisant à normaliser objectivement ou subjectivement ces conditions de travail, malgré des discours et des plans de lutte contre la traite humaine et l’esclavage moderne. Il s’agira donc d’étudier tant les contextes des politiques migratoires pour les travailleurs agricoles au Canada et au Québec, par exemple, que les manières dont certains travailleurs se résignent, sous des formes de servitude volontaire, à travailler dans des conditions de travail non libre, notamment au Brésil, pour comprendre comment se construisent les frontières légales, sociales et morales de l’exploitation au travail dans les Amériques aujourd’hui.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 30 à 11 h 00
Communication orale
Communications orales
Mot d'ouverture – Conférence : relations sociales et formes d'asservissement au travail en Amérique latine
09 h 30
Mot de bienvenue
09 h 45
Le rôle des intermédiaires dans l'assujettissement des travailleurs agricoles migrants au Mexique 
Sara LARA FLORES(UNAM - Universidad Nacional Autónoma de México)
Résumé
10 h 15
Le « travail esclave » rural contemporain au Brésil : servitude, droits et citoyenneté...
Alexis Martig (Université Laval)
Résumé
10 h 45
Pause
11 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Précarités et formes d'exploitation des travailleurs migrants en Amérique latine?
11 h 00
Migration centraméricaine et capture dans des réseaux d'exploitation humaine au Mexique : le cas de l'État du Chiapas
Martin Hébert (Université Laval)
Résumé
11 h 30
La circularité de la précarité : le cas des travailleurs migrants saisonniers du Mexique au Canada
Guillermo Candiz(Université Laval)
Résumé

Après-midi

12 h 00 à 13 h 45
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner
13 h 45 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
Formes de coercition chez les travailleurs migrants au Canada : du droit aux relations sociales...
13 h 45
Contrôle judiciaire et migration temporaire qualifiée d' «esclavage » : le déni étatique du droit à la liberté des travailleurs (im)migrants au Canada
Eugénie Depatie-pelletier(UdeM - Université de Montréal)
Résumé
14 h 15
Travail, morale et dépendance personnelle : les ouvriers agricoles mexicains et guatémaltèques dans les fermes québécoises
Lucio CASTRACANI(UdeM - Université de Montréal), Jorge PANTALEON (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
14 h 45
Pause
15 h 00 à 16 h 00
Communication orale
Communications orales
Travail migrant : genre et exploitation au Canada
15 h 00
Complices du silence : barrières structurelles dans l'offre de services aux travailleuses migrantes temporaires victimes de violence ou d'exploitation
Chantal ROBILLARD (Université Concordia)
Résumé
15 h 30
À propos d'une exploitation spécifique : le cas des travailleuses domestiques philippines soumises au Programme des aides familiaux du Canada (PAF)
Elsa Galerand(UQAM - Université du Québec à Montréal), Martin Gallié (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
16 h 00 à 16 h 50
Panel
Panel / Atelier
Table ronde : travail et migrations Sud-Nord, enjeux et perspectives...
Participants : Lucio CASTRACANI (UdeM - Université de Montréal), Guillermo Candiz (Université Laval), Eugénie Depatie-pelletier (UdeM - Université de Montréal), Sara LARA FLORES (UNAM - Universidad Nacional Autónoma de México), Chantal ROBILLARD (Université Concordia)