Aller au contenu principal

Le vendredi 13 mai 2016

La notion de représentation, qu’elle soit désignée comme sociale (Moscovici), culturelle (Hall) ou collective (Durkheim), fait partie intégrante d’une multitude de théories, d’approches ou de disciplines en sciences sociales et humaines (communication, psychosociologie, science politique, anthropologie, sociologie, études des discours, cultural studies, etc.), qui tentent de saisir la dynamique et le cadrage (framing) d’objets dans la pensée sociale (idéologie, attitudes, rumeurs, etc.). Or, même si les données analysées dans le vaste champ des représentations sociales (RS), culturelles ou collectives reposent majoritairement sur des données de nature langagière (p. ex., questions ouvertes, entrevues, analyse de contenus médiatiques, fouille de données, etc.), considérer pleinement le travail du langage, au-delà de son contenu thématique comme dans ses dimensions pragmatiques, énonciatives ou rhétoriques, reste une pratique très rare et surtout peu ou pas théorisée (Ramognino, 1984). Aussi, du côté des sciences du langage, se posent fréquemment des problématiques incluant les dimensions sociales des discours, mais elles peinent à théoriser le rôle et les modes d’action des conditions sociohistoriques (Schnapper, Van Dijk, Rastier) sur le langage. Autant au niveau très macro des idéologies qu’à un niveau plus micro des situations d’interaction discursives, le traitement théorique proposé des conditions sociohistoriques des locuteurs s’appuie volontiers sur le sens ordinaire de la notion de représentation (sociale, culturelle ou collective), ou au mieux se ramène à des représentations individuelles ou linguistiques.

En fait, la transdisciplinarité nécessaire à la réalisation, d’une part, de recherches sur les représentations dans la pensée sociale qui théorisent pleinement le rôle du langage et, d’autre part, de recherches en sciences du langage où les effets des conditions sociohistoriques sont pleinement explicités, est loin d’être accomplie (Grossmann et Boch, 2007).

Ce colloque se propose donc d’ouvrir la possibilité à des chercheurs de différentes disciplines des sciences humaines, sociales et du langage à venir se prononcer sur les plans théoriques, méthodologiques et épistémologiques à propos de leurs pratiques afin d’amorcer une réflexion transdisciplinaire sur le langage et les représentations sociales, culturelles ou collectives.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 15
Communication orale
Communications orales
Table ronde 1
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 15
Du langage à la conceptualisation des représentations sociales : considérations sur la contribution de Vygotski 
Marie-Laurence Bordeleau-Payer (UQAM - Université du Québec à Montréal)
09 h 45
Linguistique cognitive et représentations sociales : perspectives théoriques et méthodologiques, analyse de représentations sociales dans le discours par le biais des cadres sémantiques
Johannes DAHM(Université de Bretagne Sud)
10 h 15
Pause
10 h 45 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Table ronde 2
10 h 45
Un air de déjà-vu : le fascisme est-il redevenu soluble dans la littérature?
Jean-Pierre COUTURE (Université d’Ottawa)
11 h 15
Événement de paroles et histoire de langage : une approche événementielle pour l'histoire des idées
Xavier DIONNE(Université d’Ottawa)
11 h 45
Les discours de l'austérité : approche théorique et méthodologique
Ricardo PEÑAFIEL (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Après-midi

12 h 15 à 13 h 15
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner
13 h 15 à 14 h 15
Communication orale
Communications orales
Table ronde 3
13 h 15
Les représentations culturelles et symboliques dans les images et titres de la presse quotidienne et régionale française lors des campagnes présidentielles de 2007 et 2012
Marie Sophie MADIBA(Université Lumière Lyon 2), Nadja ACIOLY RÉGNIER (Université Lyon 1)
13 h 45
Enquête ethnographique en hôpital psychiatrique dans une unité de courts et moyens séjours de Paris
14 h 15
Pause
14 h 45 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Table ronde 4
14 h 45
Représentations sur les économies d'énergie et énoncés d'opinion publique
Mathieu BRUGIDOU
15 h 15
L'ethos (pré)discursif dans les textes de la chanson française anarchiste (1969-1975)
Laury CHAYER(Université McGill)
15 h 45
Indices d'inférences : appels aux représentations?
Karine Collette (UdeS - Université de Sherbrooke)
16 h 00
Conditions sociohistoriques et discours experts en développement international
Dimitri DELLA FAILLE(UQO - Université du Québec en Outaouais)
16 h 15
Représentations sociales, framing analysis et cultural studies : rôle « accessoire » du discours?
Élias Rizkallah (UQAM - Université du Québec à Montréal)
16 h 30 à 17 h 00
Panel
Panel / Atelier
Table ronde de clôture