Aller au contenu principal

Du jeudi 12 au vendredi 13 mai 2016

La répartition du monde en Orient et en Occident, qui a persisté depuis le Moyen-Âge au moins jusqu’à la fin de la première moitié du 20e siècle, n’est plus à l’ordre du jour quand toute la planète mange américain, qu’un Arabe est féru de cinéma indien et qu’un membre de la Communauté européenne lit des auteurs de l’Asie de l’Est. Les littératures et les médias du monde participent à la création de nouveaux imaginaires de la figure du réfugié à une époque où l’Histoire semble s’écrire au présent et à la vitesse des frontières inamovibles ou franchies dans la clandestinité. L’enjeu des droits des individus est au cœur de l’actualité du refuge : par exemple, la photographie d’Alan Kurdi associée à une médiatisation massive a engendré la diffusion de nombreux récits relatifs à la situation des réfugiés. Dans un tel cas, les images de l’enfance et de la jeunesse innocente, ou encore la vidéo hypermédiatisée de la journaliste hongroise Petra Laszlo agressant un réfugié qui porte un enfant au moment de franchir la frontière, sont des représentations du temps présent.

Depuis plus d’un demi-siècle, la mondialisation ne cesse de greffer la culture de l’autre en nous et réciproquement; certaines différences sont renforcées et d’autres sont éliminées formant ainsi des images contrastées. Par exemple, la réception actuelle des voyages d’un Marco Polo ou des tableaux d’un Delacroix par les originaires des cultures représentées s’apparentent en étrangeté aux voyages interplanétaires vers Mars qui occupent autant de place dans les médias que les déplacements des réfugiés. Le postorientalisme du 21e siècle, que les travaux d’Édouard Saïd ont annoncé, accentue une déterritorialisation des imaginaires sous la forme de contre-systèmes discursifs qui contestent les représentations hypermédiatisées du réfugié. Il s'agit de repenser la configuration narrative des récits de migration tout en mettant à l’ordre du jour l’évolution de la représentation de la figure du réfugié. Ce changement de regard nous engage dans une zone de tension faite d’images du réfugié en tant qu’individu, singularisé et pointé du doigt, mais aussi il présente enfin le réfugié à titre de représentant d’une communauté plurielle et indiscernable. À ce sujet, Benedict Anderson recourt à la notion de « communauté imaginaire » pour désigner la figuration de l’individu par rapport à son appartenance culturelle et l’ensemble de représentations totalisantes qui constituent son image.

L’actuelle crise des réfugiés donne lieu à une myriade d’images qui attire écrivains, photographes, caricaturistes et cinéastes pour marquer des moments-chocs de l’expérience de l’asile autour du monde. Nous nous intéressons à la manière dont la littérature, les arts et les médias captent les images des réfugiés et de leurs droits, respectés ou violés, et les figurent ou les transfigurent.

Lire la suite »

Colloque

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 09 h 30
Communication orale
Communications orales
Accueil des participants et ouverture du colloque
09 h 00
Accueil des participants
Hanen ALLOUCH (UdeM - Université de Montréal), Laurence SYLVAIN (UdeM - Université de Montréal), Simon Harel (UdeM - Université de Montréal)
09 h 15
Mot d'ouverture, présentation du colloque et du projet de recherche Réfugié(e)s et Déplacé(e)s : droit, littérature et migration
Hanen ALLOUCH (UdeM - Université de Montréal), Laurence SYLVAIN (UdeM - Université de Montréal)
09 h 30 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
Affectivité, conscience et trauma en situation d'exil
Présidence/Animation : Simon Harel (UdeM - Université de Montréal)
09 h 30
Histoires d'affectivité : relationalité, masculinité et nation dans The Prince of Los Cocuyos de Richard Blanco
Jorge CALDERÓN (SFU - Simon Fraser University)
09 h 50
Période de questions
10 h 00
Le Schlemihl de Chamisso : préfiguration d'un nouveau type de réfugié
Sophie Cloutier (USP - Université Saint-Paul)
10 h 20
Période de questions
10 h 30
Refuge, fuite et consciences divisées selon Koestler, Gangopadhyay et Mertens
Didier COSTE(Université Bordeaux Montaigne)
10 h 50
Période de questions
11 h 00
Le réfugié comme sujet postgénocidaire
Safa KOUKI(UdeM - Université de Montréal)
11 h 20
Période de questions
11 h 30 à 13 h 00
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner

Après-midi

13 h 00 à 14 h 30
Communication orale
Communications orales
Espaces, chemins et quêtes d'exil
Présidence/Animation : Didier COSTE (Université Bordeaux Montaigne)
13 h 00
Les délogés : quand le lieu de transit devient permanent
Simon Harel (UdeM - Université de Montréal)
13 h 20
Période de questions
13 h 30
De Grenade à Fès : trouver refuge?
Sandrine MESLET(MENF-Ministère éducation nationale France)
13 h 50
Période de questions
14 h 00
La figure du « réfugié » et le désir de liberté : Salido, fiction et éthique
Ali CHIBANI(Chercheur indépendant)
14 h 20
Période de questions
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 30 à 11 h 30
Communication orale
Communications orales
Le soi et l'autre du refuge
Présidence/Animation : Laurence SYLVAIN (UdeM - Université de Montréal)
09 h 30
La figure littéraire du réfugié dans le recueil Bienvenue! : médiation contre médiatisation?
Virginie BRINKER(Université de Bourgogne)
09 h 50
Période de questions
10 h 00
Entre altérité et assimilation : du registre politique au lexique sanitaire dans le façonnement de la figure du réfugié
Jasmine VAN DEVENTER(UdeM - Université de Montréal)
10 h 20
Période de questions
10 h 30
Voir, c'est croire : le fétichisme de l'Europe dans Partir de Tahar Ben Jelloun
Debbie BARNARD(Tennessee Technological University)
10 h 50
Période de questions
11 h 00
Atiq Rahimi : dédoublement identitaire et réappropriation esthétique
Johanne Lalonde(UdeM - Université de Montréal)
11 h 20
Période de questions
11 h 30 à 13 h 00
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner

Après-midi

13 h 00 à 14 h 50
Communication orale
Communications orales
Représentations intermédiales de l'exil
Présidence/Animation : Virginie BRINKER (Université de Bourgogne)
13 h 00
Réfugié singulier et réfugié pluriel : le cas de quelques projets photographiques
Hanen ALLOUCH (UdeM - Université de Montréal)
13 h 20
Période de questions
13 h 30
Réappropriation dans l'espace public et médiatique de l'image des Syriens par les Syriens : le cas de Syrian Eyes of the World
Youssef SHOUFAN(La maison de la Syrie)
13 h 50
Période de questions
14 h 00
La figure du réfugié : regard comparatif sur quelques images artistiques (plastiques et cinématographiques)
Marie-Luce LIBERGE(Université de Vincennes Saint Denis (Paris 8))
14 h 20
Période de questions
14 h 30
Pause
14 h 50 à 16 h 20
Panel
Panel / Atelier
Expérience d'une écrivaine migrante : Yara El-Ghadhban et Mémoire d'encrier
Présidence/Animation : Marie-Pierre BOUCHARD (University of Toronto)
Participants : Yara El-ghadban (Espace de la diversité / Mémoire d'encrier), Rodney SAINT-ÉLOI (Éditions Mémoire d'encrier)
15 h 50
Discussion
16 h 20 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Clôture du colloque
16 h 20
Mot de clôture
Hanen ALLOUCH (UdeM - Université de Montréal), Simon Harel (UdeM - Université de Montréal), Laurence SYLVAIN (UdeM - Université de Montréal)