Aller au contenu principal

Le jeudi 12 mai 2016

La littérature hispano-américaine a connu un grand essor depuis l’après-guerre. En effet, de nombreux écrivains de ces latitudes — Borges, Carpentier, Neruda, García Márquez, Cortázar, Vargas Llosa et beaucoup d’autres — sont devenus mondialement célèbres pendant les années 1960 et 1970. En particulier, plusieurs romanciers ont participé au mouvement connu sous le nom de « boom hispano-américain » (Rodríguez Monegal, 1972; Donoso, 1970). Cette riche production littéraire a été amplement étudiée, non seulement à l’échelle locale, mais aussi par des chercheurs du monde entier. Cependant, certains essayistes de la région se questionnent sur la pertinence des approches utilisées pour analyser les productions littéraires de ces écrivains, car, trop souvent, les critiques européens ou nord-américains ne tiendraient pas véritablement compte des particularités locales de cette littérature (Fernández Retamar, 1975; Cornejo Polar, 1997; Osorio, 2007). Par ailleurs, depuis la fin du boom, décrétée en 1973, les écrivains hispano-américains ne reçoivent pas la même attention critique. Néanmoins, plusieurs nouvelles générations d’écrivains ont vu le jour : Onda, Crack, McOndo, le nouvel indigénisme et autres.

Ce colloque s’intéressera à l’état de la littérature hispano-américaine. Il sera question de mettre en lumière la réception critique actuelle des œuvres des écrivains hispano-américains du boom, ainsi que de ceux qui les ont précédés et qui leur ont succédé. Il s’agira aussi de faire le point sur les différentes approches théoriques et critiques — postmodernité, postcolonialisme, hybridité, mondialisation et autres — utilisées en Amérique latine et dans le reste du monde pour étudier la littérature du sous-continent. Finalement, les participants seront invités à présenter leurs recherches sur les principales thématiques de cette littérature : la violence d’État, la dictature, les migrations, le nouvel indigénisme, l’écriture au féminin, la mémoire, l’identité et autres.

Lire la suite »

Colloque

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Carolina Ferrer
    UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Caroline Houde
    Université Laval
Afficher tous les résumés

Après-midi

13 h 00 à 14 h 45
Communication orale
Communications orales
Littérature hispano-américaine extra-muros
Présidence/Animation : Caroline Houde (Université Laval)
13 h 00
La Neuvième de Beethoven dans Los pasos perdidos : une œuvre symphonique et politique comme pilier du roman d'Alejo Carpentier
Jason ROY(UdeS - Université de Sherbrooke)
13 h 20
L'exil et l'adaptation : thématique de la littérature latino-américaine du Québec
Hugh HAZELTON (Université Concordia)
13 h 40
La représentation de la femme andine contemporaine 
Lady ROJAS(Université Concordia)
14 h 00
La guerre de Canudos vue par Euclides da Cunha et Mario Vargas Llosa
Licia SOARES DE SOUZA (UQAM - Université du Québec à Montréal)
14 h 20
Discussion
14 h 45
Pause
15 h 00 à 16 h 45
Communication orale
Communications orales
Borges et après
Présidence/Animation : Carolina Ferrer (UQAM - Université du Québec à Montréal)
15 h 00
Le dés-ordre littératien dans Monsieur le Président de Miguel Ángel Asturias
Roxane MAIORANA(UQAM - Université du Québec à Montréal)
15 h 20
Poètes marginaux chez Roberto Bolaño‎ : désacralisation et sacralisation de la littérature 
Juan Sebastian ROJAS MIRANDA(Université Paris Ouest Nanterre La Défense (Paris 10))
15 h 40
L'enjeu du Troisième Reich dans la littérature hispano-américaine : de Borges à Bolaño
Caroline Houde(Université Laval)
16 h 00
La complexité narratologique contemporaine : de Fictions de Jorge Luis Borges à Origine de Christopher Nolan
Carolina Ferrer (UQAM - Université du Québec à Montréal)
16 h 20
Discussion
16 h 45
Mot de clôture