Aller au contenu principal

Le vendredi 10 juin 2016

Ce colloque s’attache aux représentations de la vulnérabilité dans des textes de femmes d’expression française du tournant du siècle pour penser les formes et figures données à la précarité et à la catastrophe, et à la charge politique ou esthétique de ces représentations dès lors qu’elles sont vecteur de transformation. Catastrophe et précarité sont ici deux versants d’un même bouleversement ou d’une même dégradation pouvant s’inscrire dans un rapport de causalité et de complémentarité ou de concurrence et d’opposition. Elles évoquent une violence fondamentale, originelle ou fondatrice, ponctuelle ou systémique ainsi qu’une blessure accidentelle ou intrinsèque qui finissent par devenir les marques d’une posture appelant à des reconfigurations de la subjectivité et de la communauté. Loin de tout essentialisme, la vulnérabilité s’entend au sens d’une condition sociale et politique, voire philosophique et esthétique qui « implique la vie sociale, c’est-à-dire le fait que la vie de quelqu’un est toujours en quelque sorte aux mains d’autrui » (Butler, 2010). De même, la catastrophe comme cataclysme se déploie dans l’horizon d’un anéantissement qui viendrait violemment remettre en question la permanence des structures, des subjectivités et des représentations.

Les réflexions féministes et littéraires sont les perspectives privilégiées par lesquelles les modalités de la mise en discours de la catastrophe et de la précarité seront analysées, autant dans leurs représentations que dans leurs remémorations lorsque l’événement ou l’expérience s’inscrivent dans le passé ou la durée. Seront envisagées des formes variées de la vulnérabilité, de la violence événementielle ou systémique jusqu’aux enjeux littéraires du care (sollicitude), en passant par l’émergence particulière du féminin, les postures de contestation ou d’affirmation, les mécanismes de révolte ou de résistance, voire la violence des sujettes qui précipitent la catastrophe, les postures de résistance se jouant de la précarité.

Lire la suite »

Colloque

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Evelyne LEDOUX-BEAUGRAND
    Université de Gand
  • Stéphane MARTELLY
    Université Concordia
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 15
Communication orale
Communications orales
Poétique de la souffrance et poïétique de la catastrophe
Présidence/Animation : Evelyne LEDOUX-BEAUGRAND (Université de Gand)
08 h 30
Mot de bienvenue et d'introduction
Evelyne LEDOUX-BEAUGRAND(Université de Gand), Stéphane MARTELLY(Université Concordia)
08 h 45
Poïétiques de la catastrophe et de l'œuvre absente : marges et folie du féminin chez Marie Vieux Chauvet
Stéphane MARTELLY(Université Concordia)
Résumé
09 h 15
Blessures consenties, cicatrices exposées chez Michela Marzano : dénoncer la manufacture du corps humain 
Eftihia Mihelakis (Brandon University)
Résumé
09 h 45
Discussion
10 h 00
Pause
10 h 15 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
H/histoire et vulnérabilité
Présidence/Animation : Stéphane MARTELLY (Université Concordia)
10 h 15
« J'ai fait du stop, j'ai été violée, j'ai refait du stop » : la place du viol dans Les Chiennes savantes et Baise-moi de Virginie Despentes
Léonore BRASSARD(UdeM - Université de Montréal)
Résumé
10 h 45
Chroniques de l'insupportable silence : Femmes des terres brûlées de Marie-Célie Agnant
Françoise Naudillon(Université Concordia)
Résumé
11 h 15
Refigurer l'humain : autour d'écrits de Nicole Malinconi et de Marie Cosnay
Evelyne LEDOUX-BEAUGRAND(Université de Gand)
Résumé
11 h 45
Discussion

Après-midi

12 h 15 à 13 h 30
Assemblée générale
Assemblée générale
Dîner
13 h 30 à 15 h 30
Communication orale
Communications orales
Éthique féministe et care 
Présidence/Animation : Evelyne LEDOUX-BEAUGRAND (Université de Gand)
13 h 30
Vulnérabilité et éthique du care chez Louise Dupré
Marie CARRIÈRE(University of Alberta)
Résumé
14 h 00
Care matériel et fragilité symbolique : Tronto, Collin, Arendt
Marjolaine DESCHÊNES (Cégep Montmorency)
Résumé
14 h 30
Danser l'irréparable : l'œuvre chorégraphique de Mélanie Demers
Katerine Gagnon(Chercheure indépendante)
Résumé
15 h 00
Discussion
15 h 15
Pause
15 h 30 à 17 h 00
Panel
Panel / Atelier
Écrire sur la faille 
Présidence/Animation : Stéphane MARTELLY (Université Concordia)
Participants : Marie Celie AGNANT (Écrivaine), Louise DUPRÉ (UQAM - Université du Québec à Montréal), Catherine Mavrikakis (UdeM - Université de Montréal), Lisa NDEJURU (Université Concordia)
17 h 00 à 19 h 00
Cocktail
Cocktail
Cocktail