Imprimer

305 - (Non)Futurité(s) queer(s) : de la thèse de l'antisocialité aux perspectives utopistes dans la théorie queer

Du samedi 11 au lundi 13 juin 2016

En 1988, en pleine crise du sida, Douglas Crimp édite un collectif intitulé AIDS: Cultural Analysis/Cultural Activism. Dans ce collectif paraît l’article « Is the Rectum a Grave? », écrit par Leo Bersani. Cet article s’inscrit, d’une part, dans la tradition des études gaies et lesbiennes telles qu’elles ont été développées au cours des années 1970 — dans son étude Bersani s’appuie sur un cadre théorique freudien. D’autre part, « Is the Rectum a Grave? » a eu une très grande influence sur le développement de la théorie allosexuelle (queer) dans les années 1990. Dans son texte, Bersani propose de penser la sexualité comme étant « anticommunal, antiegalitarian, antinurturing, antiloving ». Il situe ainsi l’expérience et les pratiques sexuelles dans un contexte antisocial et antirelationnel. Les théories de Bersani seront reprises notamment par Lee Edelman qui, dans son livre No Future: Queer Theory and the Death Drive (2004), poussera la logique de la thèse de l’antisocialité vers ses extrêmes limites en l’inscrivant cette fois-ci dans le cadre de la psychanalyse lacanienne. Edelman dirige ses attaques contre une idéologie basée sur un futurisme reproductible ou du reproductible, donc une idée du futur centrée sur une valorisation exagérée et une obsession de la reproduction. Ce futurisme du reproductible est symbolisé par la figure de l’enfant. Cette figure contribue à produire, à rendre intelligible et à légitimer, par exemple, des politiques conservatrices qui défendent le patriarcat, la famille, l’hétéronormativité et donc l’immobilisme social. L’attaque contre l’enfant est ainsi une attaque contre un système conservateur de reproduction humaine, sociale, politique, culturelle et historique. Dans le cadre de ce colloque, nous invitons des chercheurs en littérature, en cinéma, en art, en études culturelles et en théorie à réfléchir sur les théories de Bersani et d’Edelman dans le cadre des études allosexuelles (queer).

Lire la suite »
Colloque
Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines
Responsables
SFU - Simon Fraser University
Domenic a. Beneventi
UdeS - Université de Sherbrooke
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
10 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Queer Québec
10 h 00
Mot de bienvenue
Jorge CALDERÓN (SFU - Simon Fraser University)
10 h 30
Non-futurité queer dans Folle de Nelly Arcan
Corrie SCOTT (Université d’Ottawa)
11 h 00
Non-futurité et futurité queer dans L'Ange de la solitude de Marie-Claire Blais
Guillaume GIRARD (UdeS - Université de Sherbrooke)
11 h 30
Drag de Marie-Christine Arbour : coalition, mais hétéronormativité?
Christina BRASSARD (University of Toronto)
Après-midi
12 h 00 à 13 h 00
Assemblée générale
Dîner
13 h 00 à 14 h 30
Communications orales
Soi et nous
13 h 00
Multitude? Engendrer l'impossible
Luc Bonenfant (UQAM - Université du Québec à Montréal)
13 h 30
Demander l'impossible : conditions d'une communauté queer?
Remi ASTRUC (UCP - Université de Cergy-Pontoise)
14 h 00
Comment penser la futurité de l'acte suicidaire : tournant antisocial, tournant affectif et « queerisation » du suicide
Alexandre BARIL (Université d’Ottawa)
14 h 30
Pause
15 h 00 à 16 h 00
Communications orales
Déclinaisons d'Hocquenghem
15 h 00
Les politiques d'Eros entre la France et l'Italie : Guy Hocquenghem et Mario Mieli
Elena DALLA TORRE (Saint Louis University)
15 h 30
Paradigme de l'antirelationalité queer : Hocquenghem, Bersani, Edelman
Jorge CALDERÓN (SFU - Simon Fraser University)
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 30 à 10 h 30
Communications orales
Queer France
09 h 30
Queer au dix-septième siècle? La non-futurité comme marqueur de la marginalité
Pierre ZOBERMAN (Université Paris-Nord (Paris 13))
10 h 00
Hors la loi, hors du temps : temporalités queer de l'entre-deux-guerres
Mathias FOURNIER (Ithaca College (USA))
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Prise de risque / Prise de parole
11 h 00
« La prévention […] est un gros, vaste et juteux mensonge » : risque et (anti)socialité du bareback chez Guillaume Dustan
Brandon CARROLL (University of Toronto)
11 h 30
Prendre parole : bégaiements queer dans Mouthquake de David Allen Cox
Domenic a. Beneventi (UdeS - Université de Sherbrooke)
Après-midi
12 h 00 à 13 h 00
Assemblée générale
Dîner
13 h 00 à 14 h 30
Communications orales
Baiser vertige
13 h 00
La création queer contemporaine au Québec
Jorge CALDERÓN (SFU - Simon Fraser University)
14 h 00
Discussion
14 h 30
Pause
15 h 00 à 16 h 00
Communications orales
Fantasmes postcoloniaux
15 h 00
Chouchou et la potentialité d'un futur queer : du grand au petit écran
Thomas CORBANI (Swarthmore College)
15 h 30
L'élite littéraire homosexuelle et la construction du « garçon arabe difficile »
Mehammed MACK (Smith College)
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 30 à 10 h 30
Communications orales
Spectres de la normativité
09 h 30
Joël Legendre et la famille homoparentale : « homonormativité » québécoise?
Julianne Pidduck (UdeM - Université de Montréal)
10 h 00
« Queeriser » le discours pédagogique antihomophobie : comment surmonter l'impasse de l'homonormativité dans l'action du GRIS Montréal?
Alexis Poirier-Saumure (UdeM - Université de Montréal)
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Et après?
11 h 00
Y a-t-il un avenir pour l'éthique queer après No Future?
Marc DEMONT (SC - University of South Carolina)
11 h 30
Le devenir post-queer
Bruno Laprade (UQAM - Université du Québec à Montréal)
12 h 00
Mot de clôture
Domenic a. Beneventi (UdeS - Université de Sherbrooke)