Imprimer

505 - La construction de l'expertise pédagogique en enseignement supérieur : la part de chacun

Le jeudi 28 mai 2015

Ce colloque, organisé par le Groupe d’intervention et d’innovation pédagogique (GRIIP) du réseau de l’Université du Québec, vise à explorer de quelles façons chacun, qu’il soit enseignant (Chauvigné et Coulet, 2010), gestionnaire (Paquay, 2012; Huot, 2014) ou conseiller pédagogique (Frenay, Saroyan, Taylor, Bédard et al., 2010), peut contribuer au développement des compétences (Brassard, 2012) et à la construction de l’expertise pédagogique à l’enseignement supérieur tant au collégial qu’à l’université (De Ketele, 2010). Cette mise en commun de résultats de recherche et de pratiques efficaces s’avère particulièrement pertinente dans un contexte où l’augmentation de la présence des technologies (Lebrun, 2011) et d’une clientèle de plus en plus hétérogène (GT-ESHE, 2014) engendre des changements dans le travail quotidien du personnel enseignant et, par conséquent, la nécessité d’une mise à jour des compétences requises pour assurer une qualité optimale des enseignements. Ainsi, favoriser la construction de l’expertise pédagogique nécessaire au déploiement de l’innovation pédagogique (Béchard et Pelletier, 2001; Bédard et Béchard, 2009) est au cœur de notre démarche réflexive.

Finalement, la mise en commun des résultats de recherche lors de ce colloque contribuera à la diffusion des connaissances et des bonnes pratiques permettant la construction de l’expertise pédagogique à l’enseignement supérieur.

Lire la suite »
Colloque
Section 500 - Éducation
Responsables
UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
UQO - Université du Québec en Outaouais
TÉLUQ - Université du Québec
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
08 h 00 à 16 h 10
Communications orales
Colloque du GRIIP
08 h 00
Accueil
Alain Huot (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
08 h 25
Mot de bienvenue
08 h 30
Mur de la connaissance
Alain Huot (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Le mur de la connaissance est un outil pour témoigner du travail réalisé durant le colloque. Nous y retrouverons différents éléments touchant la thématique, des éléments collaboratifs tels qu'une carte conceptuelle et des références bibliographiques.

Résumé
08 h 45
Rendre explicite les objectifs de développement des compétences pédagogiques en enseignement supérieur
François Guillemette (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

À l'Université du Québec à Trois-Rivières, il existe depuis de nombreuses années des activités de formation pédagogique pour les professeurs et les chargés de cours. Il y a quelques années, les responsables de ces activités ont voulu clarifier les fondements des contenus de ces activités. Jusqu'alors, le choix des contenus de formation était fondé sur ce que les formateurs considéraient comme de bonnes pratiques et sur ce qu'on pouvait trouver dans des publications sur ces pratiques considérées comme « bonnes ». Le virage principal a consisté à prendre en compte le fait que la fonction pédagogique en enseignement supérieur s'était professionnalisée. Il fallait donc mettre au clair les fondements théoriques et scientifiques de l'exercice de cette profession pour faire cesser le cercle vicieux qui fait en sorte que l'on enseigne comme on a été enseigné. Les résultats de la recherche scientifique, notamment sur les processus d'apprentissage chez les étudiants au post-secondaire, de même que sur les actes professionnels qui sont sous la responsabilité des enseignants, ont permis de rendre explicites les compétences professionnelles à développer pour en arriver à une expertise spécifiquement pédagogique en enseignement supérieur. La communication présentera les fondements des stratégies de développement de ces compétences que l'on retrouve à l'UQTR.

Résumé
09 h 25
Les compétences « essentielles » en encadrement pédagogique des étudiants dans les dispositifs en ligne ou hybrides
Béatrice PUDELKO (TÉLUQ - Université du Québec)

Depuis une dizaine d'années, on assiste, dans l'enseignement supérieur à la multiplication des dispositifs « bimodaux » ou « hybrides » utilisant différents médias de communication électronique et les réseaux sociaux. Ces  environnements marqués à la fois par un brouillage de frontières entre l'enseignement présentiel et à distance et par la tendance à la personnalisation, imposent des changements dans les pratiques professionnelles de nombreux enseignants ou formateurs, qui découvrent, la plupart de temps sur le tas, les exigences et les difficultés apportées par les formes médiatisées d'accompagnement pédagogique. En effet, la diversité des tâches à accomplir dans ces dispositifs  -  évaluation et rétroaction écrite, animation de groupe, accompagnement personnalisé, conseil méthodologique - indique que le besoin de développer des compétences permettant d'agir de façon adaptée à ce contexte d'intervention est réel. Mais de quelles compétences s'agit-il ? Peu de recherches se sont penchées sur cette question de façon systématique et en utilisant les savoirs d'action développés par des tuteurs, soit des intervenants dont la tâche principale consiste en encadrement à distance. Notre communication présente la démarche et les résultats d'un projet de construction d'un référentiel des compétences en encadrement à distance, réalisé en collaboration avec les tuteurs expérimentés de la Téluq, l'université à distance du réseau de l'Université du Québec.

Résumé
10 h 05
Ce que j'en retiens
Martine De Grandpré (UQO - Université du Québec en Outaouais)

Activité plénière animée visant à faire la synthèse des présentations

Résumé
10 h 20
Pause
10 h 40
Accompagnement pédagogique offert aux professeurs de l'Université d'Ottawa : pratiques et stratégies en évolution
France GRAVELLE (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Comme mentionné par Habib (2013), « Les générations actuelles d'étudiants dans l'enseignement supérieur, souvent désignées par l'appellation « génération Y » voire « génération Z », nous poussent de plus en plus à adapter notre enseignement, immuable depuis des générations, à leur nouvelle façon d'interagir avec le monde qui les entoure ».  En effet, plusieurs universités considèrent que les professeurs ne sont pas préparés à faire face à ces changements, plus précisément, aux nouvelles façons d'apprendre de leurs étudiants.  Ainsi, comme l'a dit Chênerie (2011), il est donc important d'offrir plusieurs formes d'accompagnement aux professeurs, afin de les d'aider à adapter leurs pratiques et leurs stratégies d'enseignement aux nouvelles réalités de la salle de classe.

 

Pour bien soutenir la communauté universitaire, en ce qui concerne l'évolution de l'enseignement à l'heure où les technologies sont omniprésentes, l'Université d'Ottawa a décidé de revoir son offre de services en matière de pédagogie universitaire, tout en développant un nouveau modèle d'accompagnement permettant l'augmentation de l'offre de cours offerts en mode hybride et en ligne.

 

Cette communication a donc pour but de partager les données d'une recherche qui a permis, dans un premier temps, d'identifier les besoins émergents d'accompagnement du corps professoral et, par la suite, de développer de nouvelles stratégies d'accompagnement.

Résumé
11 h 20
Les effets de la formation des nouveaux professeurs sur leurs conceptions et pratiques
Louise Ménard (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Les premiers résultats de la recherche, basés les analyses d'entrevues de neuf nouveaux enseignants, dont cinq ont été formés, nous permettent de constater que c'est davantage les conceptions et le type de cours donné plutôt que la formation qui semblent influencer les pratiques. La formation à l'enseignement a peut-être des effets, mais à plus long terme, lorsque les enseignants maîtrisent mieux leur contenu, qu'ils acquièrent un peu d'expérience et que leur posture d'enseignant est en voie d'affirmation. Ou alors, il faut peut-être un accompagnement pédagogique pour que les enseignants intègrent de manière efficace ce qu'ils ont appris lors de la formation. Notre recherche longitudinale d'une durée de trois ans nous permettra d'observer et d'interviewer les mêmes enseignants alors que certains seront accompagnés et d'autres pas et pourra nous fournir des réponses plus précises.

En début de carrière, les professeurs d'université tendent à être centrés sur la transmission de leur matière. Pour valoriser un enseignement davantage centré sur l'apprentissage étudiant, plusieurs universités offrent aux nouveaux venus de suivre une formation pédagogique. Cette dernière vise généralement le développement d'un enseignement réflexif centré sur l'apprentissage. Cette étude financée par le CRSH souhaite vérifier si une telle formation contribue à faire évoluer  les pratiques d'enseignement en prenant en considération les conceptions des professeurs et le contexte de leurs pratiques.

Résumé
12 h 00
Dîner
13 h 30
Discutons un peu...
Patrick PELLETIER (TÉLUQ - Université du Québec)

Atelier de discussion animée visant à faire la synthèse des présentations afin d'en tracer les parallèles, les points de convergence et de divergence.

Résumé
13 h 50
Développement des compétences à l'enseignement : et si les gestionnaires s'en mêlaient?
Alain Huot (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Le développement des compétences à l'enseignement : est-ce une affaire d'enseignants, de conseillers pédagogiques, d'institutions ou de gestionnaires?

Déjà, quelques universités québécoises (CEFES, 2005) ont mis en place un mécanisme plus ou moins officiel d'évaluation des enseignements en cours de trimestre. Des études (Bianchini, 2013; Jin & Chin, 2012; Prince, 2013, Levin & Chang, 2014) ont exploré l'utilité des évaluations de mi-trimestre pour l'amélioration de l'enseignement en regardant le point de vue des enseignants universitaires. D'autres études (Marsh, 2007; Centra, 2003) ont analysé la perception de la qualité de l'enseignement du point de vue des étudiants. Qu'en est-il des actions prises par les gestionnaires qui découlent  de ces évaluations?

Quelle part d'accompagnement les gestionnaires souhaitent-ils procurer? Quel accompagnement les enseignants s'attendent-il d'obtenir?

Des résultats préliminaires de cette étude de cas, en cours de réalisation dans une université québécoise, seront présentés.

Résumé
14 h 30
Pause
14 h 50
La construction de l'expertise en enseignement et les habitus des homo pedagogicus
Denis Bédard (UdeS - Université de Sherbrooke)

En 1984, Bourdieu publie un ouvrage qu'il intitule « homo academicus » en référence à ces « enseignants-chercheurs » que l'on retrouve dans les salles de classe et les corridors des universités. À y regarder de plus près, il est possible de classer ces personnages en deux sous catégorie : les « homo scientificus » et les « homo pedagogicus ». Dans un cas comme dans l'autre, les homo academicus tendent à développer des habitus, ou habitudes, sur le chemin qui le conduit de l'état de novice à celui d'expert. Mais sur cette trajectoire, tous sont-ils égaux? Les compétences des homo scientificus se développent-elles au même rythme que celles des homo pedagogicus? La présente conférence fera état du parcours du développement de l'expertise professionnelle des homo pedagogicus tout en le mettant en relief avec celui des homo scientificus. Différentes hypothèses explicatives seront présentées, de même que des pistes d'action visant à favoriser la construction de l'expertise pédagogique et à pallier certains des écueils connus. 

Résumé
15 h 30
Créons notre futur!

Discussions sur les possibilités de développement de l'expertise pédagogique à partir des contenus de la journée et orientations du GRIIP.

Résumé
16 h 00
Mot de clôture