Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le mercredi 27 mai 2015

Les sciences de l’éducation rassemblent plusieurs disciplines qui s’intéressent à l’éducation et fournissent des outils conceptuels et de références théoriques variés. Les études que mènent les chercheurs de ces différents champs tentent d’expliquer les principaux facteurs en cause dans l’échec scolaire, mais également dans la difficulté de l’école contemporaine à mieux circonscrire les orientations, les moyens et les interventions qui permettraient d’améliorer la situation. À titre d’exemple, l’analyse de la persévérance scolaire des jeunes sous l’angle du territoire a permis d’établir les interactions entre le lieu de résidence de l’élève, la localisation de l’école, le statut socioéconomique de la famille et la réussite des jeunes (Gilles, Potvin et Tièche Christinat, 2012; Perron et Veillette, 2012). D’autres travaux montrent l’incidence de la collaboration entre l’école, la famille et la communauté comme facteur de protection pour contrer les difficultés scolaires (Dumoulin, Thériault et Duval, 2011) ou portent un regard sociologique sur les interactions entre acteurs scolaires et leurs effets sur la performance des élèves (Gremion, 2012). Des recherches s’intéressent aux pratiques exemplaires de différenciation pédagogique dans plusieurs contextes et démontrent leur effet positif sur l’apprentissage des élèves (Prud’homme et al., à venir). Toutefois, malgré les efforts des chercheurs pour formaliser des modèles explicatifs, contribuer à mettre au point une approche critique et fournir des recommandations visant à « garantir l’égalité des chances », force est de constater que l’échec de l’école perdure à travers le temps dans les différents systèmes scolaires occidentaux (Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2008; Duru-Bellat, 2003; Suchaut 2002; Hutmacher, 1993; Mehan, 1986). Dès lors, le chercheur, en tant qu’acteur social, « ne peut faire l’économie d’un questionnement sur le bien-fondé de sa recherche, ses retombées pour les sujets, voire pour la société » (Gohier, 2004, p. 13).

Cette lecture de la situation incite les chercheurs de divers champs disciplinaires à se questionner sur l’influence réelle de leurs résultats d’études sur la réussite ou l’échec de l’école contemporaine. Elle questionne les manières de faire et invite à un décloisonnement des discours entre les champs disciplinaires pour trouver des solutions novatrices à la lutte à l’échec scolaire. Enfin, elle interroge les formes et les activités de recherche pouvant avoir une incidence sur la qualité de l’enseignement. Porteurs de ces questionnements, nous nous proposons, durant ce colloque, de mettre en synergie les compétences portées par les uns et les autres de façon efficiente.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 500 - Éducation

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
L'apport respectif de nos terrains professionnels à la réussite ou à l'échec de l'école
Présidence/Animation : Catherine Dumoulin (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)
Discutant-e- : Lise Gremion (HEP-BEJUNE - Haute école pédagodique de Suisse romande)
08 h 30
Mot de bienvenue
09 h 00
Le LASALE, un laboratoire de recherche portant sur l'accrochage scolaire et les alliances éducatives
Chantal Tièche Christinat (HEP - VAUD - Haute école pédagogique Vaud )
Résumé
09 h 30
La Chaire VISAJ : la contribution des sciences sociales à la compréhension des parcours scolaires et des conditions de vie des jeunes
Résumé
10 h 00
La collaboration entre enseignants réguliers et spécialisés en contexte inclusif : interdépendances entre pratiques de terrain, de recherche et de formation
Patrick Bonvin (Haute école pédagogique du canton de Vaud )
Résumé
10 h 30
Pause
11 h 00
La formation par la recherche : l'apport du Consortium régional de recherche en éducation à la pratique enseignante
Catherine Dumoulin (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)
Résumé
11 h 30
Quand la recherche s'engage pour l'équité des droits à une école pour tous
Lise Gremion (HEP-BEJUNE - Haute école pédagodique de Suisse romande)
Résumé
12 h 00
Dîner

Après-midi

13 h 30 à 13 h 45
Communication orale
Communications orales
Discussion : le projet commun d'une université d'été
Présidence/Animation : Catherine Dumoulin (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)
13 h 45 à 14 h 30
Communication orale
Communications orales
Discussion : en quoi la recherche pose-t-elle problème ou est-elle porteuse de solutions pour lutter contre l'échec de l'école? Quels types d'activités de recherche peuvent avoir une incidence sur la qualité de l'enseignement?
14 h 30
Pause
15 h 00 à 15 h 30
Communication orale
Communications orales
Plénière : comment décloisonner ou conjuguer nos domaines afin de trouver des solutions novatrices pour lutter ensemble contre l'échec de l'école?
Présidence/Animation : Lise Gremion (HEP-BEJUNE - Haute école pédagodique de Suisse romande)
15 h 30 à 16 h 15
Panel
Panel / Atelier
Table ronde : université d'été, un espace de formation à réinventer?
Participant-e-s : Patrick Bonvin (Haute école pédagogique du canton de Vaud ), Catherine Dumoulin (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Lise Gremion (HEP-BEJUNE - Haute école pédagodique de Suisse romande), Michel Perron (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Chantal Tièche Christinat (HEP - VAUD - Haute école pédagogique Vaud )
16 h 15
Mot de clôture