Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le mardi 26 mai 2015

Ce colloque présente des recherches relatives aux effets des réformes des formations et de l’introduction des référentiels professionnels dans la professionnalisation du secteur du travail social et des pratiques des travailleurs sociaux. Il s’ouvrira à des travaux portant sur des champs confrontés à une problématique similaire (santé et éducation, par exemple). Sa problématique prendra également en compte d’autres phénomènes comme l’influence de la nouvelle gestion publique ou les effets générationnels sur les pratiques professionnelles.

Le thème traite d’une préoccupation majeure chez les formateurs des professions d’aide et chez l’ensemble des intervenants sociaux eux-mêmes. Les réformes du secteur social sont au cœur des débats autant dans les milieux de pratique que de formation en sciences sociales, psychoéducation, sociologie et psychologie. Plusieurs enjeux politiques et législatifs actuels ont une incidence capitale sur les programmes de formation aux niveaux collégial et universitaire. En quoi ces enjeux touchant la professionnalisation et l’identité des intervenants sociaux sont-ils aussi des enjeux de la formation théorique et pratique? Les réformes et les référentiels viennent-ils mettre en péril l’identité professionnelle et la socialisation professionnelle? Ou encore les réduire à une expertise redéfinie à partir de savoirs et de compétences, et de mise en œuvre de bonnes pratiques afin d’atteindre des résultats standardisés et légalisés? Les réformes et les référentiels de compétences sous-tendent-ils une définition de l’exercice de la profession, limitent-ils le champ d’expertise à ces compétences et justifient-ils la mise en œuvre d’une certification de formation commune aux professions du travail social?

La formation implique un travail critique, un examen réflexif et continu. L’exercice du travail social exige une filtration des croyances, des valeurs, des idéologies et des philosophies d’intervention dans le temps ainsi qu’un travail de confrontation aux situations changeantes et circonstancielles. Au moment où l’on cherche à développer une pratique réflexive, tant en sciences sociales que dans les disciplines connexes, on assiste à la mise en place de mécanismes régulateurs et législatifs visant à prescrire des référentiels de compétences.

La réflexion, la créativité, l’innovation et l’ancrage de la pratique réflexive sont-ils encore possibles dans ce contexte en mutation? La socialisation professionnelle, qu’elle se déroule sur la scène de la formation initiale en alternance ou de la formation continue en cours d’emploi, ou sur les terrains des pratiques professionnelles, notamment à travers les mobilités, connaît-elle des transformations dans cet environnement contingenté par ces nouvelles régulations? Quelles seraient les caractéristiques de ces transformations, leurs enjeux et leurs perspectives, à travers le prisme de la professionnalisation?



Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Réformes des formations du secteur social et socialisation professionnelle
Présidence/Animation : Louise Carignan (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)
08 h 30
Mot de bienvenue
09 h 00
Contexte du colloque et perspectives de réflexion
Louise Carignan (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Yvette Molina (EHESS - École des hautes études en sciences sociales)
09 h 30
Transformations du travail social : des réformes aux pratiques professionnelles
Yvette Molina (EHESS - École des hautes études en sciences sociales)
Résumé
10 h 30
Pause
10 h 45
Le travail social au Québec : évolution ou régression
Louise Carignan (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi)
Résumé
11 h 15
Perspectives et segmentations inter et transgénérationnelles
Alain Bonnami (EFPP-Ecole de formation psycho-pédagogique)
Résumé
12 h 00
Dîner
13 h 30
Une approche comparée des pratiques et des identités professionnelles des intervenants sociaux en France et au Québec : résultats préliminaires de la recherche
Philippe Lyet (ETSUP - École supérieure de travail social )
Résumé
14 h 00
Vers de nouvelles pratiques professionnelles dans l'aide à domicile : la socialisation à travers le prisme de la professionnalisation
Pierre Artois (ULB - Université Libre de Bruxelles)
Résumé
14 h 30
Contribution pour une approche esthétique de l'intervention sociale
Francis Loser (HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale)
Résumé
15 h 15
Pause

Après-midi

15 h 45 à 16 h 15
Panel
Panel / Atelier
Table ronde : professionnalisation et perspectives d'avenir
Participant-e-s : Pierre Artois (ULB - Université Libre de Bruxelles), Louise Carignan (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Francis Loser (HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale), Philippe Lyet (ETSUP - École supérieure de travail social )
16 h 15
Mot de clôture