Imprimer

403 - Gestion des organisations

Du mardi 26 au mercredi 27 mai 2015
Domaine
Section 400 - Sciences sociales
Responsables
École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
Hélène Sicotte
École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 10 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Le monde du travail : des compétences aux conditions d'emploi (partie 1)
1
Soutien organisationnel en matière de conciliation travail-famille : le cas d’un cégep
Selma Nadire (Université Laval), Lucie Héon (Université Laval)

Répondre efficacement aux attentes élevées des enseignants à l’égard de la mise en place de solutions permettant un meilleur équilibre entre responsabilités professionnelles et familiales représente tout un défi pour les Cégeps. L’étude de cas a permis d’étudier les mesures formelles et informelles de soutien organisationnel mis en place dans un cégep pour gérer les conflits travail-famille (TF). Des représentants (enseignants, direction, syndicat des enseignants, comité de conciliation travail-famille) furent rencontrés. Les objectifs : discuter des mesures (CTF) et de leur efficacité à gérer des conflits (TF) vécus par les enseignants, relever les incidences au plan personnel et organisationnel de leur persistance, analyser les caractéristiques de la culture organisationnelle (CO) en matière de CTF présentes. Malgré l’absence de politique de CTF, la CO en place valorise le soutien organisationnel et se traduit par des mesures de soutien à la famille (aménagement du temps et les congés parentaux) et de soutien du supérieur (attitude, empathie, communication). Mais des barrières entravent l’efficace de ces mesures. Parmi elles, la présence de sous cultures n’offrant le soutien organisationnel prévu. Des recommandations sont proposées pour tendre vers l’équilibre.     

Résumé
2
Navettage et épuisement professionnel : étude comparative des régions urbaines et rurales du Québec
Annie BARRECK (UdeM - Université de Montréal)

Cette étude a pour but de mieux comprendre la nature de la relation entre les conditions de navettage et l’épuisement professionnel. Les conditions des déplacements entre le domicile et le travail (durée des trajets, distance parcourue, moyen de transport utilisé, congestion routière) peuvent agir en tant que facteurs de stress et engendrer des problèmes de santé chez les individus pouvant avoir des conséquences non désirées pour les travailleurs et les organisations. Il est ainsi possible qu’une corrélation existe entre les facteurs de stress relatifs à ces déplacements quotidiens et l’épuisement professionnel.De nombreuses  analyses de régression multiniveaux ont été menées sur la base de données secondaire  provenant de l’étude SALVEO réalisée par l’Équipe de Recherche sur le Travail et la Santé Mentale. Cet échantillon compte 1942 travailleurs répartis dans 63 établissements à travers le Québec. Les résultats de ces analyses sont les premiers à indiquer que  le navettage est lié aux symptômes d’épuisement professionnel. Cette nouvelle démontre la nécessité de prendre en compte les effets secondaires négatifs de la navette lors de l'examen des politiques visant à accroître la mobilité de la main-d’œuvre. Il est possible d’envisager des interventions en milieux de travail visant la réduction de ces effets et mêmes des  politiques de santé publique et de transport visant des caractéristiques du navettage associés à plus de problèmes de santé mentale des travailleurs.

Résumé
3
Les agences de location de personnel : une voie efficace d’intégration des jeunes au marché du travail?
Jean Bernier (Université Laval), Mircea Vultur (INRS - Institut national de la recherche scientifique)

Les agences de travail temporaire ont connu un développement considérable au Canada et au Québec au cours des douze dernières années. Ce sont là des intermédiaires du marché du travail auxquels les jeunes recourent de plus en plus fréquemment pour trouver un emploi au cours ou au terme de leurs études.C’est dans ce contexte que cette communication a pour objet de présenter certains résultats d’une recherche qualitative réalisée à l’été 2013, dans le cadre de l’ARUC – Innovations, travail et emploi, au moyen d’entrevues semi-dirigées conduites auprès de 40 jeunes de la région de Québec.Elle s’intéresse à la place et au rôle que jouent les agences comme intermédiaires dans ce processus d’insertion, en particulier aux questions suivantes.Comment ces jeunes parviennent-ils à s'insérer sur le marché du travail et quel est le rôle des agences dans ce processus? Quel usage les jeunes font-ils du travail intérimaire dans leurs stratégies d’insertion professionnelle? À quels types d'emploi ont-ils accès? Quelles sont les difficultés qu'ils rencontrent dans le cadre des relations de travail « triangulaires » entre le jeune, l’agence et l’entreprise cliente? Offrent-elles aux jeunes des occasions d’acquérir une expérience professionnelle pertinente et de qualité et de préciser leur projet professionnel? Quelles représentations les jeunes se font-ils des agences?

Résumé
4
De la désillusion au développement du jugement professionnel : l’expérience d’un processus de mise en œuvre d’un cours sur la complexité humaine
Marie-Noëlle Albert (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Nancy MICHAUD (UQAR - Université du Québec à Rimouski)

En utilisant une méthode autobiographique (Albert et Couture, 2014), cette étude expose les connaissances acquises à partir d'une expérience concernant le processus de mise en œuvre d'un cours sur la complexité humaine. Un des objectifs de l’enseignante de ce cours est le développement du jugement professionnel de ses étudiants. Les stratégies pédagogiques ont été analysées et les faits signalés dans le récit ont été expliqués. Des connaissances génériques construites à partir de cette expérience, ainsi qu'un modèle sont ensuite présentés. Grâce à cette expérience de vie réelle, les auditeurs peuvent apprendre des erreurs commises par un professeur qui a expérimenté différentes stratégies. En outre, cette expérience est transférable à d'autres contextes d'enseignement de la gestion. Il servira d'exemple d’application des sciences humaines aux pratiques en administration.

Faire référence à des connaissances antérieures, des expériences ou des projets des élèves est essentiel à l'élaboration d'un jugement professionnel, mais il ne suffit pas. L’utilisation d’autres stratégies pédagogiques efficaces est également importante. Selon l'expérience en question, dès que l'un de ces éléments est absent, il n'y a plus possibilité de développer un jugement professionnel. Les professeurs ont donc un rôle important dans le processus d'obtention d'un jugement professionnel parce qu'ils ont la possibilité d'influencer ces deux variables.



Résumé
09 h 00 à 11 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Des cultures organisationnelles en transformation (partie 1)
1
Y a-t-il de la place pour les collectifs de travail dans les projets?
Marie-Pierre GAGNÉ (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Jacinthe DOUESNARD

Plusieurs organisations utilisent le mode projet pour gérer leurs activités.Ces projets sont généralement temporaires, mobilisent des ressources et des compétences hétérogènes et sont rarement répétitifs. Bien qu’il soit habituel d’étudier les équipes de travail qui se coordonnent pour effectuer le travail prescrit, il est plus rare de s’attarder au développement et au maintien d’un collectif de travail en mode projet.Le collectif de travail, structuré par des règles de métier informelles, permet entre autres d’interpréter le travail prescrit et ainsi faire face collectivement au décalage avec le travail réel (Dejours,2010).Dans ces collectifs de travail s’articule la reconnaissance entre pairs.Ceux qui en font partie trouvent des repères pour faire face aux doutes vécus dans le travail,rendant ainsi possibles le travail bien fait et le développement des compétences individuelles et collectives (Molinier,2006).L’émergence et le maintien de ces collectifs nécessitent cependant certaines conditions qui sont pour la plupart tributaires du temps disponible.L'objet de la communication est de présenter une réflexion critique,fondée sur une revue de littérature concernant l’émergence et la viabilité des collectifs de travail en mode projet.Nous y verrons alors comment les particularités qui définissent le rapport au temps en mode de projet peuvent avoir un impact considérable sur le collectif de travail,notamment au niveau de l'élaboration et la transmission des savoir-faire de métier.

Résumé
2
Les compétences essentielles au fonctionnement du tandem médecin-gestionnaire : le cas des chefs des programmes clientèle du CHUS
Olivier Guern (UdeS - Université de Sherbrooke), Abdelaziz Rhnima (UdeS - Université de Sherbrooke)

Le système de santé du Québec doit relever d’énormes défis, dont le projet de loi #10 modifiant son organisation et sa gouvernance. À cet effet, le Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke (CHUS) a une solution: placer des tandems de médecins et de gestionnaires à la tête de chacune de ses composantes organisationnelles. L’objectif est d’améliorer l’efficacité organisationnelle par l'engagement conjoint et en synergie d’un médecin et d’un gestionnaire.

Toutefois, le recrutement de ces derniers est problématique. En effet, aucune étude comme la nôtre ne s’est encore intéressée aux compétences essentielles au fonctionnement d’un tel tandem, donc aux compétences que ses individus doivent posséder.

Cette recherche est une étude de cas qui s’est déroulée auprès de dix tandems du CHUS.  Une centaine d’heures d’entrevues et d’observations a été collectée, en plus de milliers de pages de documents pertinents.

Il existe une combinaison de compétences qui soit davantage associée que d’autres au fonctionnement des tandems et que l’on peut qualifier d’essentielle à leur fonctionnement. Cette combinaison est composée de compétences dites personnelles, compétentes et élargies.

Cette combinaison permet enfin d’effectuer un recrutement favorable au fonctionnement des tandems du CHUS. De plus, les caractéristiques situationnelles de cette combinaison soulèvent un questionnement que d’autres recherches peuvent confirmées on non dans des contextes analogues ou non à celui du CHUS.

Résumé
3
La gouvernance des organismes communautaires en Outaouais : pistes de solution pour la soutenir
Marie Roy (UQO - Université du Québec en Outaouais)

La gouvernance, resurgit à la fin des années 80 et va, comme une lame de fonds, s'imposer dans toutes les organisation, qu'elles soient privées, publiques ou du tiers secteur. Ce mot à la mode a de la difficulté à s'imposer comme concept et sa polysémie le rend bien difficile à saisir. Pourtant les guides sont nombreux pour en définir ses règles. La gouvernance des organismes communautaires est à la fois un défi pour ces dernières et un outil pour les différents bailleurs de fonds . Elle est: à la fois structurante en imposant des formes et des mécanismes rigides;  contraignante par le temps requis et les ressources tant humaines que financières et matérielles qu'elle accapare; tout en étant chargée idéologiquement de valeurs pour lesquelles on ne peut s'inscrire en faux: démocratie, imputabilité, durabilité, collaboration, participation... Le buit premier de cette recherche est de dresser un portrait des pratiques de la gouvernance au sein des organismes communautaires oeuvrant en  Outaouais. Elle met en exergue les différences selon les secteurs et aussi selon les sous-territoires qu'ils soient urbains, semi-urbains ou ruraux. Le but secondaire de la recherche est de mettre de l'avant des pistes de solution afin de soutenir la gouvernance des organisations tout en prenant en compte les particularités identifiées dans la première partie.  Cette recherche participative permet à toutes les parties prenantes de s'exprimer et ensemble d'identifier les défis de la gouvernance.

Résumé
4
La participation des locataires en milieu HLM : l’exemple de l’Office municipal d’habitation de Montréal (1969-2014)
Jean-François VACHON (UdeS - Université de Sherbrooke)

La participation des locataires en milieu d’habitations à loyer modique (HLM) réfère aux activités menées par les résidents comme leur implication dans les associations de locataires, leur participation aux structures de consultation et de gouvernance et leur contribution à des initiatives comme la mise sur pied d’activités communautaires. Aujourd'hui, la participation des locataires est encouragée par le gouvernement du Québec et par plusieurs gestionnaires. Ses bienfaits sur la gestion des HLM sont aussi bien connus. Cependant, les facteurs qui la favorisent restent nébuleux. Pour combler cette lacune, cette communication décrit quels sont les principaux facteurs qui ont une influence sur la participation des locataires en prenant pour exemple l'évolution de celle-ci à l'Office municipal d'habitation de Montréal (OMHM) de 1969 à 2014. Cinq facteurs ont une influence sur l’évolution de la participation des locataires : (1) les politiques de logement des gouvernements, (2) le contexte municipal, (3) la culture organisationnelle de l'OMHM, (4) l’identité attribuée aux locataires et les revendications de la Fédération des locataires d’habitation à loyer modique (FLHLMQ) (5). Des entrevues avec sept employés de l'OMHM et plusieurs documents provenant des archives du l'OMHM, de FLHLMQ et de la Société d'habitation du Québec ont été analysés. Les HLM étant un sujet peu étudié, nos travaux constituent une opportunité pour les gestionnaires d'améliorer leurs pratiques de gestion.



Résumé
5
La cartographie des processus adaptée à l’entreprise communautaire
Thomas BARGONE FISETTE (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Annie Camus (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )

Les outils de gestion traditionnels sont de plus en plus utilisés dans tous les types de milieux, l’étude que nous avons réalisée se penche sur l’utilisation d’un de ces outils, la cartographie de processus, et son application dans une entreprise communautaire. Les données utilisées pour la cartographie ont été récoltées lors d’une rencontre participative, neuf entrevues téléphoniques avec les employés du Réseau, ainsi qu’une séance de validation avec une des employés de l’organisme. Les données ont par la suite, été traitées de façon itérative pour minimiser les divergences entre les processus représentés et les processus réels et les données ont été transposées dans la cartographie suivant la nomenclature ANSI. La contribution de cette recherche s’établie au niveau de l’adaptation d’un outil traditionnel à un contexte bien particulier, celui de l’entreprise communautaire. Les résultats préliminaires nous portent à penser que l’optimisation des processus dans ce type d’entreprise est effectivement possible via l’adaptation d’un outil de gestion traditionnel.

Dans notre cas, nous avons synchronisé l’outil de gestion sur les pratiques réelles des individus oeuvrant dans le Réseau, mais nous l’avons également situé dans son écosystème propre, puis dans l’ensemble de son environnement sociopolitique. Ce qui nous a permis de développer une analyse systémique de la réalité spécifique du Réseau et de ses travailleurs, pour y adapter la cartographie de processus.

Résumé
Après-midi
13 h 30 à 15 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Des cultures organisationnelles en transformation (partie 2)
1
Un partenariat multisectoriel pour la culture : l’expérience du comité organisateur des Rendez-vous culturels de Rosemont–La Petite-Patrie
Johanne Turbide (HEC Montréal), Marie-Renée Lambert (HEC Montréal)

L’adoption de l’Agenda 21 en culture par le Gouvernement du Québec et le projet des quartiers culturels de la Ville de Montréal encouragent la formation de partenariats multisectoriels pour le développement culturel des quartiers. Par ailleurs, plusieurs études  démontrent que malgré leur potentiel, les avantages prévus des partenariats multisectoriels sont restreints par une inertie dans la collaboration (Huxham, 2003 ; Lee, Robertson, Lewis, Sloane, Galloway-Gilliam, Nomachi, 2012). Il y a peu d’expériences documentées dans le secteur culturel sur la mise en œuvre et le développement d’une initiative partenariale. Par le biais d’une étude de cas longitudinale, le projet de recherche qui sera présenté illustre ce processus, participe au développement d’une base empirique d’expériences et permet de transmettre des apprentissages concrets aux praticiens. Notre équipe a documenté le travail du Comité organisateur des Rendez-vous culturels de Rosemont-La Petite-Patrie sur une période de plus de deux ans durant laquelle il a réalisé plusieurs succès qui le rendent atypique et inspirant. Basés sur une grille d’analyse développée à partir des travaux d’Austin (2000) et de Yankey et Willen (2010), les résultats de recherche portent sur l’évolution de sept caractéristiques de gestion - mission, champs d’activités, ressources, niveau d’interaction et d’engagement, gestion et opérationnalisation et valeur stratégique - et sur les enjeux et les facteurs de succès du partenariat étudié.

Résumé
2
La capacité du vendeur à rebondir : une approche dyadique
Bruno Lussier (HEC Montréal)

Afin de sortir des sentiers battus, comprendre les facteurs influençant l’efficacité du marketing relationnel est au cœur de la vente. Selon nous, l’importance de l’auto-efficacité et de la résilience sur la performance du vendeur et la qualité de la relation du client, n’a pas été étudiée. Ainsi, nous postulons que l’auto-efficacité et la résilience ont une influence positive sur la performance et la qualité de la relation.

Notre échantillon est composé de vrais vendeurs et clients professionnels (175 dyades) dans de multiples secteurs d’activités. Nous avons fait le choix d’utiliser les équations structurelles pour tester notre modèle.

Chaque échelle a été épurée par le biais d’analyses factorielles exploratoires en utilisant la méthode de l’analyse en composantes principales. Une analyse factorielle confirmatoire avec la méthode du maximum de vraisemblance a ensuite été menée afin de valider l’ensemble du modèle de mesure.

Les résultats indiquent : χ²/dll = 1,719, p = 0.000; RMSEA = 0.064; CFI = 0.942; SRMR = 0.064. L’analyse indique que chacune des variables de mesure est significativement reliée à la variable latente spécifiée dans le modèle (Test-t > 1.96 et p < 0.05). Les indices de modification présentent des valeurs fortes. Le modèle de mesure présente des résultats satisfaisants.

Les résultats mettent en évidence le rôle de l’auto-efficacité et de la résilience du vendeur sur la performance du vendeur et la qualité de la relation du client dans un contexte B2B.

Résumé
3
Modalités et pratiques de leadership pluriel au sein de compagnies de théâtre québécoises
Maryse TREMBLAY (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Viviane Sergi (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM )

Cette étude qualitative porte sur le leadership pluriel au sein d’organisations artistiques québécoises, un phénomène encore peu étudié. À partir d’une étude de cas multiples au sein de huit compagnies théâtrales reposant sur des entretiens semi-dirigés, nous exposons le dynamisme inhérent à ces configurations où le leadership est assumé par plusieurs individus à la fois. Les équipes rencontrées nous révèlent qu’elles mettent en place des modalités et usent de pratiques qui complexifient la relation de partage, mais qui créent de la fluidité dans le partage du leadership, une fluidité essentielle pour la survie de leur organisation. Plutôt qu’être pleinement défini à l’avance, le partage du leadership devient flexible et permet de mieux appréhender l’incertitude de l’environnement. Notre étude nous a permis de découvrir deux modalités de partage : un partage du leadership au sein d’un même territoire de responsabilités (ex. codirection artistique) et la présence d’individus assumant plusieurs rôles aux logiques traditionnellement concurrentes (directeur administratif et artistique). Ces modalités complexifient la relation entre les leaders et engendrent des ambiguïtés. Toutefois, plutôt que d’alourdir la dynamique de partage, nous montrons que ces ambiguïtés, lorsqu’elles sont bien gérées, atténuent les tensions inhérentes à ces organisations en gardant certaines zones sensibles dans le flou

Résumé
4
La transformation de la culture organisationnelle d’une caisse Desjardins
Jocelyne CHAMPAGNE RACINE (UdeS - Université de Sherbrooke)

La Caisse Desjardins subit une mutation profonde sous la pression d’un environnement ayant des valeurs différentes du paradigme coopératif et craint la perte des caractéristiques distinctives, qui en font l'un des fleurons québécois. La Caisse Desjardins, qui doit s’intégrer à l’environnement turbulent des affaires, n’a d’autres choix que de travailler à rendre visible la distinction coopérative qui la différentie du monde bancaire. Elle se propose de renouveler le sens de la coopération auprès de ses gestionnaires et de ses employés. C’est pourquoi elle croit nécessaire de transformer sa culture organisationnelle en s’assurant de rester alignée sur les valeurs et les principes coopératifs dans le contexte contemporain actuel. Ce projet de recherche, de nature qualitative, sert à comprendre en temps réel, le processus de transformation de la culture organisationnelle. Cette étude de cas met également en évidence le rôle et les stratégies adoptées par les gestionnaires pour effectuer ladite transformation. La présence soutenue de la chercheuse dans le milieu de recherche permet une collecte de données riche à l’aide d’entretiens individuels et de groupe, d’observations fréquentes et d’analyse documentaire. Les résultats ajouteront aux connaissances académiques sur le changement de culture organisationnelle dans une coopérative en s’appuyant sur des données empiriques. Ils seront également utiles pour le milieu de recherche et pour les décideurs du milieu coopératif.  

 



Résumé
13 h 30 à 16 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Le monde du travail : des compétences aux conditions d'emploi (partie 2)
1
L’autoefficacité émotionnelle : un facteur individuel prometteur pour améliorer la santé psychologique au travail
Andrée-Ann DESCHÊNES (UQAR - Université du Québec à Rimouski)

Les problèmes de santé psychologique au travail (SPT) sont en hausse et affectent un nombre considérable de travailleurs (Gilbert et al. 2011). La SPT réfère à deux états distincts, mais complémentaires; le bien-être psychologique au travail (sérénité, engagement et harmonie; BEPT) et la détresse psychologique au travail (anxiété, désengagement et irritabilité; DPT) (Gilbert et al. 2011). Sachant que des liens négatifs ont déjà été rapportés entre l’auto-efficacité émotionnelle (AEE) et différents phénomènes de la DPT, l’objectif de cette recherche est de vérifier comment l’AEE influence la SPT. L’AEE se définit par la croyance d’efficacité des gens à l’égard de sept compétences émotionnelles : la perception de ses émotions et celle des autres, l’utilisation des émotions, la compréhension de ses émotions et celle des autres ainsi que la gestion de ses émotions et celle des autres (Deschênes et al. 2011). Un devis corrélationnel a été utilisé auprès d’un échantillon de 131 étudiants travailleurs âgés en moyenne de 30,74 ans (É.T. = 7,80). Les échelles d'AEE (α =,91) de Deschênes et al. (2011) et de Gilbert, et al. (2011) sur le BEPT (α =,93) et la DPT (α =,95) sont utilisées. Les analyses de régression montrent que l’auto-efficacité à percevoir les émotions des autres explique en partie la DPT. À l’inverse, l’auto-efficacité à gérer les émotions que les autres ressentent concourt davantage au BEPT. Les contributions théoriques et pratiques seront discutées dans la communication.

Résumé
2
Les PME manufacturières québécoises et la vente en ligne : objectifs, difficultés et solutions
Mohamed Elyes GARCI (UQAM - Université du Québec à Montréal), Daniel Tomiuk (UQAM - Université du Québec à Montréal)

En partant du cadre des systèmes de travail de Steven Alter (2006) comme cadre d'analyse, nous avons réalisé une étude exploratoire qualitative à l'aide de cinq entrevues semi-structurées. L'objectif a été, d'une part, de déterminer et d'expliquer les éléments qui poussent ou dissuadent les PME manufacturières québécoises à vendre en ligne leurs produits, et d'autre part, d'identifier les facteurs qui expliquent comment ces dernières sont parvenues à surmonter les difficultés inhérentes au commerce électronique.

Nos entrevues nous ont permis de déduire que la majeure partie des concepts que l'on croyait spécifiques aux magasins physiques sont, en réalité, tout aussi valables pour les boutiques virtuelles. L'on a aussi noté que l'une des raisons les plus citées par les PME manufacturières québécoises interviewées pour justifier l'intérêt qu'elles portent au e-commerce était leur souhait de vendre à l'international. Cet objectif se révèle cependant difficile voire impossible à atteindre compte tenu de leur peu de moyens.

Nos conclusions nous ont non seulement permis de mettre l'accent sur les nouvelles difficultés qu'aura à surmonter toute PME manufacturière québécoise qui chercherait aujourd'hui à faire du commerce électronique mais aussi d'identifier des solutions qui pourraient être employées pour remédier à ces difficultés et les objectifs que ces PME seraient en mesure d'atteindre avec l'ajout du canal électronique comme canal de vente.

Résumé
3
Les déterminants de la violence à l’égard des ouvrières dans le secteur de la construction au Québec
Geneviève CLOUTIER (UdeM - Université de Montréal), Alain Marchand (UdeM - Université de Montréal)

Problématique

À notre connaissance, aucune autre étude, excepté les données de l’EQCOTESST (2011), n’a étudié la violence dans le milieu de la construction québécois, et en particulier la violence dont sont victime les femmes. Cette communication présentera  les causes de la violence que subissent les ouvrières, de même que la méthodologie et les résultats escomptés de la recherche.

Déterminants de la violence

D’une part, au niveau sociétal, les facteurs explicatifs sont relatifs au contexte économique, social et législatif. D’autre part, au niveau du secteur de la construction, la culture organisationnelle masculine, le métier ou la profession, la proportion de femmes, le rôle des acteurs institutionnels et les conditions de l’organisation du travail sont tous des facteurs explicatifs de la violence. Enfin, au niveau individuel, les traits personnels des travailleuses viennent également contribuer à la problématique.

Méthodologie

Une méthode mixte par triangulation des données (analyses de documents, entrevues, groupes de discussion et questionnaires) est privilégiée pour bien explorer les relations entre les différents niveaux (macro, méso et micro) et la violence au travail.

Résultats

Il s’agira d’établir la contribution spécifique du rôle des acteurs institutionnels, des conditions de l'organisation du travail et de la culture organisationnelle sur la violence au travail en intégrant les apports des autres dimensions de la société et des traits individuels des ouvrières.

Résumé
4
Identité culturelle, travail et santé mentale : une étude dans la main-d’œuvre québécoise et canadienne
Christiane KAMMOGNE (UdeM - Université de Montréal)

Présentant un cadre de travail qui relie l’identité culturelle, le travail et la santé mentale, cette recherche élargit le modèle du stress en le rendant sensible aux nouvelles réalités du marché du travail. Elle met en avant en plus de l’hypothèse de plus en plus acceptée d’une « réaction différentielle » aux stresseurs du travail, celle d’une « exposition différentielle » à ces stresseurs. En effet, la segmentation des marchés et les inégalités ethnoraciales dans l’accès à l’emploi obligent les personnes issues de certains groupes ethnoculturels à se déqualifier et à accepter des emplois précaires aux conditions de travail désagréables. Or les conditions de l’organisation du travail ont été largement documentées comme des facteurs pouvant favoriser le stress et s’associer au développement et à l’aggravation de problème de santé mentale. S’il ne fait plus aucun doute que les travailleurs ne seraient pas tous égaux face aux conséquences du stress en milieu de travail, il existe toutefois très peu de connaissances sur le rôle que pourrait jouer l’identité culturelle sur le travail et l’expérience de problèmes de santé mentale se manifestant par de la détresse psychologique et des symptômes de dépression. L’objectif de la recherche est de déterminer si les employés sont exposés au stress de par leur identité culturelle ou au contraire, si les stresseurs ont les mêmes effets sur les individus, quelle que soit leur identité culturelle. 

Résumé
5
Trajectoires de vie en fin de carrière chez les femmes âgées au Canada : retraite ou prolongation?
Ahmed Adaman TRAORE (UdeM - Université de Montréal), Tana SABA , Marie-Eve DUFOUR

Le vieillissement de la population active au Canada s'intensifiera dans la prochaine décennie avec le départ à la retraite de la génération des « Babys boomers ».  Cette situation aura un impact sur les systèmes de retraite, le marché de l’emploi et l’économie de façon générale (Carriere et Galarneau, 2012 ; Hébert et Luong, 2008). Plusieurs études recommandent la mise en place de politiques publiques et de pratiques de GRH incitatifs pour retenir les personnes âgées sur le marché du travail (Saba et Guérin, 2005). Toutefois, peu d'études au Canada s'intéressent aux facteurs qui pourraient influencer les trajectoires de vie en fin de carrière, notamment l'extension de la carrière au-delà de l'âge de la retraite. Dans cette problématique, la compréhension du comportement des femmes en fin de carrière reste incomplète (Pleau, 2010). Nous fondant sur les théories de la continuité, de la conservation des ressources et du parcours de vie, nous postulons que les facteurs liés au travail, à la retraite et au parcours de vie influencent les trajectoires de vie en fin de carrière chez les femmes âgées. Une analyse par régression logistique, sur un échantillon d'environ 3000 répondants permet d’évaluer l’effet de chaque facteur. L'étude contribue à la modélisation théorique menant à une meilleure compréhension des trajectoires de vie en fin de carrière et du comportement des femmes de l’âge de la retraite. Elle donne des pistes pour promouvoir le vieillissement actif.



Résumé
6
Relation créativité-organisation dans les agences de communication
Fatima EL YOUSFI (CNAM - Conservatoire national des arts et métiers), Xavier DEROY

Dans un contexte économique instable, le secteur d’industries créatives connaît un taux de croissance remarquable, démontrant une capacité à résister à la crise économique.

Néanmoins, il est légitime de s’inquiéter avec Davis et Scase, (2000) du manque de connaissance relatif la créativité et à sa gestion alors même que la pérennité de ce secteur en dépend.

Le but de cette communication est d’étudier le lien créativité et organisation (processus organisationnels et rôles) dans les agences de communication qui relèvent du secteur d’industrie créatives et ainsi d’apporter une contribution à une meilleure connaissance de la question de la créativité.

Afin de répondre à la question de recherche, nous avons étudié la façon dont six agences de communication gèrent les projets de créations dans le but de comprendre leur impact sur l’organisation. La pertinence de ce contexte, par rapport à l'objet de recherche, réside dans la place qu’occupe la créativité dans les activités des agences de communications. « La créativité est l’aspect le moins scientifique de la publicité, mais le plus important » (Reid et al. 1998, selon la traduction de l'auteur).

Les résultats de l'étude montrent que les projets de création créatifs requièrent des processus organisationnels incertains et instables, des rôles et des relations complexes et peu prédéterminées. Cela permet à l'organisation d'accroitre sa capacité d'apprendre et de se régénérer malgré la position d'inconfort qu'elle génère.



Résumé
7
Les travailleurs à domicile : la réalité brésilienne
Alessandro ENOQUE (UFU-Universidade Federal de Uberlândia )

Le récent débat autour des conséquences de l'actuel processus de restructuration productive sur le monde du travail a mis en lumière le rôle important rempli par un groupe social traditionnellement tenu em marge des statistiques officielles.  Les travailleurs à domicile, autrement dit ceux des travailleurs qui remplissent leur fonction dans les limites de leur foyer, récupèrent ainsi un espace qu'ils avaient dpuis longtemps perdu dans la littérature socio-économique.

Agissant comme travailleus autonomes ou assalariés déguisés, ces professionnels d'un nouveau genre sont presque toujours analysés dans les perspectives de conditions de précarité et d'instabilité.  Penser le travais à domicile dans ces termes de précarité ne nous ménerait pourtant qu'à une vision partielle du problème. L'objectif de ce travail est précisément de contribuer à une meilleure compréehnsion de l'univers du travail à domicile.  Sur la base des données de la Recherche Nationale pour L'échantillon de Domiciles (PNAD) de L'Institut Brésilien de Géographie et de Statistique (IBGE), ce travail a pour but de présenter le profil des travailleurs à domicile brésilien dans la période entre 1992 et 2007, ainsi que sur les principales variables qui expliquent l'inclusion des individus dans ce type d'activité.



Résumé
Afficher tous les résumés
Avant-midi
11 h 30 à 13 h 30
Communications par affiches
Session d'affiches
1
Liens entre le leadership authentique, l’engagement organisationnel et la performance : une analyse motivationnelle
Julie LEVESQUE-CÔTÉ (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Claude Fernet (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Stéphanie AUSTIN (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
L’engagement organisationnel, ou le degré d’identification et d’implication d’un individu au sein de l’organisation qui l’emploie, est fondamental pour la fidélisation des employés (Vandenberghe, 2004) et leur performance (Avolio et al., 2004). Bien que la recherche reconnaisse le rôle incontournable des pratiques de leadership dans le développement de l’engagement et la performance (Leroy et al., 2012), on en connaît encore très peu sur les particularités des pratiques de leadership authentique et les mécanismes motivationnels pouvant expliquer cette relation. De plus, la nature des pratiques de leadership en fonction de caractéristiques du gestionnaire, tel que le genre a fait l’objet de nombreux travaux (Eagly et al., 2003), sans que la théorie du leadership authentique ne soit abordée. Afin de pallier ces lacunes, la présente étude vise à examiner le rôle médiateur de la motivation sur la relation entre les pratiques de leadership authentique et l’engagement et la performance et ce, tout en explorant le rôle modérateur du genre dans cette relation. Plus spécifiquement, il est proposé que l’effet indirect de la motivation varie selon le genre du gestionnaire. L’étude, actuellement en cours, est réalisée auprès de travailleurs du commerce de détail québécois. Les résultats préliminaires tendent à soutenir le modèle proposé et seront discutés à la lumière des écrits sur le leadership authentique (Walumbwa et al., 2008) et la théorie de l’autodétermination (Deci & Ryan, 2000).
Résumé
2
Influence des caractéristiques du dirigeant et de l’entreprise sur les ratios financiers
Mahamadou DJIBRILLA HAMIDOU (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Théophile Serge NOMO

Les petites et moyennes entreprises (PME) occupent une place importante dans une économie. Leurs caractéristiques très hétérogènes et leur forme de gestion centralisée dépendamment des caractéristiques du dirigeant sont à l’origine d’un débat peu consensuel tant du point de vue managérial que du point de vue de sa définition. Les PME font face à certaines réalités de leur environnement et dépendamment du dirigeant ainsi que d’autres particularités font qu’elles se comportent différemment. De tout ce qui précède, la comparaison de ce type d’entreprises demeure problématique de même que la constitution d’un groupe. L’objectif de cette recherche est de vérifier l’influence des caractéristiques du dirigeant et de l’entreprise sur les ratios financiers. Sur la base de la littérature, trois hypothèses ont été formulées et testées à partir d’un échantillon de 119 entreprises camerounaises. Les ratios financiers sont calculés à partir des données financières sur une période de 3 ans. En raison de la petite taille de l’échantillon, nous avons eu recours à l’approche PLS (« Partial Least Squares »). Les résultats montrent qu’il existe une très forte relation significative entre les caractéristiques du dirigeant et les ratios financiers et une forte corrélation négative entre les caractéristiques de l’entreprise et ceux-ci. Le résultat global se trouve être une forte influence positive, très significative, des caractéristiques du dirigeant et de l’entreprise avec les ratios financiers.

Résumé
Après-midi
13 h 30 à 14 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
La responsabilité sociale des entreprises : quelques enjeux actuels
1
Le fléau des erreurs dans les sondages Web mine leur utilité : gérer l’engagement et l’effort pour améliorer la qualité des sondages
Stéphane GOYETTE (UdeS - Université de Sherbrooke), Alain O. Villeneuve (UdeS - Université de Sherbrooke), Jean-François GUERTIN

Malgré des avancées théoriques dans le domaine des sondages, les entreprises et institutions sont aux prises avec d'énormes problèmes de qualité des réponses. Jusqu’à 65% des questionnaires complétés sur le web comportent des erreurs de réponses (McCullough, 2011). 

Suivant Tourangeau (1984) et Lessler et al. (1989), nous proposons un processus de réponse à un questionnaire en six étapes qui inclut: l’évaluation de l’invitation, la décision de participer, l’interprétation de la question, l’accès à la mémoire, le jugement de l‘information et finalement la traduction du jugement sous la forme d'une réponse.

Nous identifions plus d’une quarantaine de sources d’erreurs le long du processus et ces dernières peuvent interagir pour en décupler les effets potentiels.

En nous basant sur la théorie de l'engagement et la théorie de l’effort, nous posons que l’effort pour répondre au sondage modère la relation entre l’engagement pour le sujet du sondage et la qualité des réponses. En effet, un fort engagement du répondant expliquerait sa participation et une plus grande attention à la qualité de ses réponses. Toutefois, si l’effort pour compléter le sondage est trop élevé, le répondant peut faire appel à une heuristique qui s’apparente au seuil de satisfaction (Simon, 1979) qui ferait accroitre les erreurs de réponses.

Nous proposons une expérimentation contrôlée pour tester nos questions de recherche et pour proposer des orientations pour le développement et l'administration de sondages web. 

Résumé
2
Global Reporting Initiative : plus de 12 ans de perspective
Sylvie Berthelot (UdeS - Université de Sherbrooke), Michel Coulmont (UdeS - Université de Sherbrooke), Vanessa SERRET

La responsabilité sociétale est une préoccupation de plus en plus présente au sein de nos sociétés occidentales. Certaines organisations publient, depuis quelques années, des rapports de responsabilité sociétale qui visent à répondre aux besoins d’information de leurs parties prenantes à l’égard de cette préoccupation. Parallèlement à ces démarches, la Global Reporting Initiative, un organisme international à but non lucratif, tend à devenir la référence dans le domaine. Celui-ci développe, depuis le début des années 2000 en collaboration avec de nombreux intervenants, des lignes directrices pour circonscrire le contenu de ces rapports. La présente étude a pour objectif de dresser un portrait rétrospectif des caractéristiques des organisations qui ont adhéré à ces lignes directrices. Plus spécifiquement, nous nous sommes intéressés à la taille et au type d'organisations, au secteur d’activités dans lequel elles opèrent, à leur nationalité ainsi qu’à leur seuil d’application (C, B et A) et aux types d'assurance qu’elles ont  privilégiés. Nos résultats confirment la popularité grandissante des lignes directrices de la GRI, et ce, tant auprès des grandes que des moyennes et petites organisations, que les seuils d’application et d’assurance sont de plus en plus élevés et que ces lignes directrices sont plus populaires en Europe. Cette popularité croissante suggère que davantage d’intérêts devraient être accordés à la démocratisation de ce type de reddition de compte.

Résumé
3
La représentation comptable de la performance : une approche par les territoires et les parties prenantes
Benoît Pigé (Université de Franche-Comté)

Cette communication est le compte rendu d'un projet de recherche sur la représentation comptable de la performance (projet soutenu par l'Autorité française des Normes Comptables - ANC). Ce projet s’est étalé sur trois années de juin 2012 à fin 2014.

L’originalité de ce projet de recherche a été de replacer la représentation comptable de la performance dans un cadre conceptuel plus large que celui habituellement retenu. Cet élargissement s’est produit dans deux directions : par la prise en compte des territoires et des institutions spécifiques qui y sont liées, et par la focalisation sur les parties prenantes et sur leur conception de la performance des entreprises.

La démarche méthodologique a été résolument qualitative par la réalisation d’entretiens auprès de diverses parties prenantes situées dans des pays du globe (Cameroun, Togo, Vietnam, Chine, France) présentant des institutions très variées, et par l'étude de documents de grandes entreprises internationales (principalement européennes et asiatiques). Ce projet de recherche a rassemblé de façon directe une dizaine d’enseignants-chercheurs français et étrangers.

Deux thèmes principaux (la place incontournable de la responsabilité sociale des entreprises, et l’importance du sens donné à la performance par l'introduction de narratif et d'images) ont émergé au cours du projet. Les perspectives ouvertes portent désormais sur la prise en compte de la durée et du mouvement dans la représentation comptable.

Résumé