Aller au contenu principal

Du mercredi 27 au jeudi 28 mai 2015

Le rite est autant une action qu’une catégorie, un fait qu’une perspective, une expression qu’une expérience. Paradoxalement, les « pratiquants » des actions rituelles semblent être les derniers à s’y référer en tant que catégorie, alors que les chercheurs du social et du religieux souvent n’y participent pas et, surtout, n’y croient pas. Dans ce colloque, nous posons la question des nouveaux sentiers qui s’ouvrent aux études rituelles. Nous voulons dépasser le décalage entre la facticité de l’action et sa signification, ainsi que la distance entre la naïveté des acteurs rituels et les questionnements critiques des chercheurs. Deux sortes de sentiers s’ouvrent devant nous : les sentiers esthétiques et les sentiers socioculturels.

L’expérience esthétique est semblable à celle du rite. Historiquement, l’expérience esthétique a dû s’émanciper de l’expérience rituelle religieuse pour conquérir son autonomie. Le « divin » rituel semble dès lors ne pas pouvoir se concilier avec le « sublime » artistique. Cependant, ils se confondent souvent, tant du point de vue des sujets religieux que des artistes et même aussi du point de vue de l’action elle-même, quand le sujet religieux a recours aux arts dans ses liturgies ou quand l’artiste s’applique avec dévotion à l’acte créateur. 

En ce qui concerne les sentiers socioculturels, la nouveauté se rencontre dans le rite lui-même, en tant que perspective à partir de laquelle envisager le social et le culturel. Ici, il faut être clair : il ne s’agit pas d’étudier le rite en fonction de la société et de la culture, mais d’étudier la société et la culture « dans » le rite.

Les sentiers esthétiques rejoignent les sentiers sociaux et culturels dans la proposition d’une plus grande attention à la performativité rituelle. Les sentiers socioculturels influent sur les sentiers esthétiques en exposant l’importance du contexte, au-delà de la simple extériorisation de la subjectivité. Ainsi, les nouveaux sentiers ouverts aux études rituelles sont concordants, autant en ce qui touche l’expérience rituelle que l’expérience humaine par elle proportionnée. Ils sont « perspectivistes » non seulement parce qu’ils ont recours à plusieurs points de vue pour observer et analyser les rites, mais aussi parce qu’ils envisagent la pluralité des dimensions qui les caractérise et se laissent guider par elle dans l’enquête de cette étrange sorte de « déterminisme » esthétique qui nous fait reconnaître le bon, le beau et le vrai.

Lire la suite »

Colloque

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Sentiers esthétiques (partie 1) : rite, image et performativité
Présidence/Animation : Ângelo Cardita (Université Laval)
09 h 00
Mot de bienvenue
09 h 30
Le rite dans le cinéma : ré-imaginations de la Dernière Cène
Bértold SALAS MURILLO (UCR - Universidad de Costa Rica)
Résumé
10 h 00
Emergence : lecture rituelle d'une vidéo de Bill Viola
Rodolfo ROJAS-ROCHA (UCR - Universidad de Costa Rica)
Résumé
10 h 30
Pause
11 h 00
Quand la musique s'unit au rite
Sandro Santos Da Rosa SANDRO SANTOS DA ROSA(Faculdades EST)
Résumé
11 h 30
Un corps pour danser Dieu
Mario Michel LEBLOND (Université Laval)
Résumé
12 h 00
Dîner

Après-midi

13 h 30 à 17 h 30
Communication orale
Communications orales
Sentiers socio-culturels (partie 1) : dialectiques du rite
Présidence/Animation : Denis Jeffrey (Université Laval)
13 h 30
La ritualité entre « spiritualité » et « religion » : des exemples brésiliens
Rautmann ROBERT (Pontifícia Universidade Católica do Paraná)
Résumé
14 h 00
Des rituels et de la contrainte sociale
Karima CHADER(Université de Bejaïa)
Résumé
14 h 30
Pause
15 h 00
Rites religieux ou rites sociaux? Notes de recherche sur l'imaginaire religieux des jeunes
Jean-Philippe PERREAULT (Université Laval)
Résumé
15 h 30
Un rite chrétien au service du « pèlerin » postmoderne?
Gilles MARCOUILLER (Université Laval)
Résumé
16 h 00
De la fonction subjective du rite dans un monde sécularisé : des signifiants sans signifié? 
Géraldine Mossière (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
16 h 30
Discussion
17 h 30
Souper
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Sentiers socio-culturels (partie 2) : passages rituels
Présidence/Animation : Jean-Philippe PERREAULT (Université Laval)
09 h 30
Oro omo titun ou la « sortie du nouveau-né » : un rite de passage des Yorubas de Bantè
Auguste Ifèdoun AGAI (Université Laval)
Résumé
10 h 00
Lorsque le rite rythme l'école
David Harvengt(Université Laval)
Résumé
10 h 30
Pause
11 h 00
Le viol en Haiti : vers une analyse psycho-socio-anthropologique d'un rite de passage paradoxal
Obrillant DAMUS(UniQ - Université Quisqueya)
Résumé
11 h 30
Le perspectivisme dans l'étude des rites
Denis Jeffrey (Université Laval)
Résumé
12 h 00
Dîner

Après-midi

13 h 30 à 17 h 30
Communication orale
Communications orales
Sentiers esthétiques (partie 2) : rite, texte et action
Présidence/Animation : Martine ROBERGE (Université Laval)
13 h 30
Y a-t-il du rite dans le théâtre?
Rojas Amador PAULA (Universidad Nacional de Costa Rica)
Résumé
14 h 00
Le secret du déterminisme esthétique : le rite et l'« écologie de l'esprit » de Gregory Bateson
Ângelo Cardita (Université Laval)
Résumé
14 h 30
Pause
15 h 00
En quoi la littérature est-elle rituelle? Regard sur la pérennité littéraire au sein des mutations médiatiques
Myriam WATTHEE-DELMOTTE (UCL - Université catholique de Louvain)
Résumé
15 h 30
Un rituel au cœur d'une narration littéraire
Luciene GUIMARÂES DE OLIVEIRA(Federal University of São Carlos)
Résumé
16 h 00
Sortir des sentiers battus : le pèlerinage annuel des Gitans des Saintes-Maries-de-la-Mer
Denise Lamontagne (Université de Moncton)
Résumé
16 h 30
Discussion
17 h 30
Mot de clôture