Imprimer

640 - Perspectives familiales plurielles : quels enjeux pour la prochaine décennie?

Le vendredi 16 mai 2014

La dernière décennie a été féconde en recherches dédiées à la compréhension des réalités familiales contemporaines, à l’aune de perspectives plurielles (sociologie, anthropologie, démographie, droit, éducation, psychologie, travail social, sciences de la santé, etc.). L’état des connaissances témoigne de l’acuité des enjeux sociaux et légaux liés aux transformations de la famille, qui se décline désormais de multiples façons. Les familles recomposées, celles issues des nouvelles technologies de la reproduction ou de l’adoption tout autant que celles dont les parents sont de même sexe font désormais partie des constellations familiales reconnues au Canada et dans un grand nombre de pays occidentaux. Ces changements récents transforment et renouvellent nos conceptions de la parenté, de la parentalité et de la filiation, entraînant au passage une redéfinition des liens familiaux et l’émergence de préoccupations nouvelles, telles la reconnaissance de la pluriparentalité et les considérations éthiques et de santé liées à la procréation médicalement assistée. Ces préoccupations soulèvent des questionnements, mais offrent également des opportunités créatives pour repenser l’institution de la famille au prisme des transformations sociétales et culturelles.

??Organisé par la revue scientifique internationale Enfances Familles Générations (EFG), ce colloque propose un tour d’horizon concernant les enjeux liés à la famille et aux rapports intergénérationnels. Créé en 2004, EFG célèbre cette année son 10e anniversaire. Elle a fait peau neuve en 2012 avec la refonte de son site Internet (efg.inrs.ca) et de son image. Elle compte désormais plus de 40 000 lecteurs issus des cinq continents. Diffusée uniquement par voie  électronique et en accès libre, elle réunit un corpus inédit de résultats de recherche sur la base de perspectives multidisciplinaires afin de faciliter le transfert de connaissances.

Lire la suite »
Colloque
Section 600 - Colloques multisectoriels
Responsables
INRS - Institut national de la recherche scientifique
Hélène Belleau
INRS - Institut national de la recherche scientifique
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 30 à 16 h 45
Communications orales
Regards multidisciplinaires sur les réalités familiales
09 h 30
Mot de bienvenue
Laurence Charton (INRS - Institut national de la recherche scientifique), Hélène Belleau (INRS - Institut national de la recherche scientifique)
09 h 45
Mot du fondateur de la revue
Gilles Pronovost (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
09 h 55
Les réalités conjugales contemporaines : quels enjeux pour la recherche?
Hélène Belleau (INRS - Institut national de la recherche scientifique)

Les unions libres se font de plus en plus nombreuses au Québec et ailleurs dans le monde. Le mariage demeure néanmoins une institution forte dans plusieurs pays, bien que porteuse de significations multiples. Célébrés souvent à des âges plus avancés, une part non négligeable des mariages sont aujourd'hui des remariages. Les configurations conjugales contemporaines (séparations/recompositions, LAT et LTA, hétéro/homosexuelles, Pacs/contrats de vie commune, couples mixtes, etc.) témoignent de transformations normatives importantes.  Elles conduisent les chercheurs des sciences sociales a examiner ces phénomènes sous divers anglesdont celui du droit et des normes qu'il véhicule (interdépendance, autonomie, protection, etc.), celui des conceptions de la conjugalité définies par les États et leurs politiques, ou encore sous l'angle des dynamiques entre conjoints autour d'enjeux aussi divers que le désir d'enfant, les rapports économiques, les liens affectifs, la conciliation travail/étude/famille, la rupture, etc. Cet exposé tentera de mettre en lumière quelques-uns des principaux enjeux actuels de la recherche sur la conjugalité au Québec et a l'étranger. Il adressera non seulement la complexité des trajectoires de vie des individus vivant en couple, mais aussi les défis méthodologiques qu'ils soulèvent.

Résumé
10 h 30
Pause
10 h 45
Quels enjeux pour la conciliation travail-famille au cours de la prochaine décennie?
Nathalie St-Amour (UQO - Université du Québec en Outaouais), Mélanie Bourque (UQO - Université du Québec en Outaouais)

Intimement lié au développement de la politique familiale, le thème de la conciliation travail-famille émerge dès les années 1980 dans le paysage politique québécois. Reconnu pour la mise en place d'un réseau de services de garde éducatifs, de qualité et à faibles coûts, le gouvernement du Québec poursuit, au cours des années 1990 et 2000, ses interventions sur la question : Régime de congés parentaux – dont un congé réservé au père, élaboration d'une norme Conciliation travail-famille, soutien financier aux milieux de travail, Prix reconnaissance Conciliation travail-famille. Tout en reconnaissant le chemin parcouru, le colloque nous incite à nous questionner sur le chemin encore à parcourir. Les conférencières invitent donc les participant(e)s à réfléchir aux questions suivantes : quelles politiques pour poursuivre le travail sur l'égalité entre les sexes? Pour  que les parents ne manquent plus  de temps? Pour faciliter les études/le perfectionnement des parents? Pour soutenir les proches-aidants? Pour développer/ou poursuivre le développement de communautés attentives aux familles? Des pistes d'actions, inspirées de ce qui se fait dans d'autres pays, seront proposées.

Résumé
11 h 20
Le sens de l'autonomie : questions éthiques autour de la famille
Éric Gagnon (CSSS - Centre de santé et des services sociaux de la Vieille-Capitale)

Il existe tout un vocabulaire moral pour parler de la famille. Il est beaucoup question d'autonomie, de responsabilité, de dignité, d'authenticité, d'accomplissement. Ce vocabulaire normatif sert aussi à décrire et à analyser les réalités. L'autonomie de ses membres serait l'un des très centraux de la famille moderne, et c'est par la perte d'autonomie que l'on définit largement la vieillesse. Les rapports familiaux sont largement pensés dans les termes de la responsabilité et de la solidarité. Ces notions morales sont des notions de sens commun et des notions savantes. Ce sont surtout des notions polysémiques, à la fois prescriptives et descriptives, ce qui ne va pas sans soulever des difficultés ni créer de la confusion. Je présenterai une ébauche de réflexion éthique sur la notion d'autonomie, c'est-à-dire un travail de clarification de ses significations, de ses présupposés et de ses implications. Dans un premier temps je vais montrer la polysémie et les pièges de la notion d'autonomie. Dans un second temps j'examinerai les différentes perspectives sociologiques possibles sur l'autonomie. Ce double exercice sur un cas particulier et une seule discipline vise à donner un aperçu des questions et enjeux éthiques autour de la famille, de leur importance et de la nécessité de les penser pour ceux qui s'intéressent à la famille et aux générations.

Résumé
12 h 00
Dîner
13 h 30
Enjeux futurs de la recherche sur la famille : les relations entre générations et les solidarités familiales
Marianne Kempeneers (UdeM - Université de Montréal)

La famille nucléaire et son cortège de « problèmes » occupent une place prépondérante dans le champ des recherches sur la famille. On semble avoir pris acte des mutations majeures qu'ont été la chute de la fécondité, la montée des séparations et des divorces, la recomposition des familles. L'attention se porte davantage, depuis les années 1980, sur les risques et les effets jugés néfastes de ces mutations sur les enfants et les jeunes, suivant en cela les orientations imprimées par les grands organismes subventionnaires. Mais ces mêmes organismes se montrent aussi très préoccupés par un phénomène d'importance, celui du vieillissement de la population. Qu'en est-il dès lors de la recherche sur les relations entre générations et sur les solidarités familiales? Notre propos ici sera de dresser un bilan des recherches sur ce thème au cours des vingt dernières années. Nous exposerons en quoi, de notre point de vue,  c'est sur ce terrain encore peu exploré que se jouent les enjeux futurs de la recherche sur la famille.

Résumé
14 h 05
Procréation assistée, adoption et familles recomposées : enjeux sociojuridiques à venir

L'exposé présentera 1) un rapide bilan des lois adoptées en 2002 (nouvelles règles de filiation) et en 2008 (procréation assistée); 2) analyse du rapport de l'actuel ministre de la santé attendu... en mars 2014, susceptible de baliser plus strictement l'accès à la PA actuellement très largement remboursée par la RAMQ. Questions à propos du don d'ovules et gestation pour autrui; 3) analyse des modifications apportées à l'adoption et au partage de l'autorité parentale par le projet de loi 47 (déposé en 2013, mais qui ne sera pas adopté durant l'actuelle législature) au regard des projets antérieurs (en particulier, celui de 2009).

Résumé
14 h 40
Pause
14 h 55
Perceptions des parents de la qualité des services de garde, bilan et enjeux pour les familles et les enfants
Nathalie Bigras (UQAM - Université du Québec à Montréal), Joanne LEHRER (UQAM - Université du Québec à Montréal), Lise LEMAY (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Les conceptions dominantes au sujet de la qualité des services de garde se basent sur des éléments identifiés comme contribuant au développement de l'enfant, et sont généralement regroupées sous deux grandes catégories de variables, soit la qualité structurelle et la qualité des processus (Barbarin et al., 2006; Bigras et Lemay, 2012; Fenech, 2012). Toutefois, plusieurs auteurs questionnent ce construit universel et suggèrent que la qualité devrait être examinée sous l'angle de la diversité culturelle et contextuelle tout en tenant compte de perspectives multiples (Bigras, 2010; Dahlberg, Moss & Penche, 2007; Einarsdottir, 2005; Logan, Press & Sumsion, 2012), dont en particulier celle des parents. En outre, certains chercheurs prétendent que les parents surévaluent la qualité des services offerts aux enfants (Cryer et al, 2002; Howe et al., 2013), alors que d'autres rappportent plutôt que les parents font état de conceptions de la qualité qui vont bien au-delà de ce que la recherche propose (Barbarin et al, 2006; Da Silva & Wise, 2006; Rose & Elicker, 2008). Cette communication vise en premier lieu à présenter un bilan critique de ces études réalisées au cours des dix dernières années. En second lieu, il sera question de prospectives au sujet des moyens à prendre pour mieux répondre aux besoins des familles en termes de qualité des services de garde destinés aux jeunes enfants de ce contexte éducatif.

Résumé
15 h 30
Familles et vulnérabilité : captation institutionnelle de la vie familiale
Carl Lacharité (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Parmi les nouvelles réalités contemporaines qui façonnent la vie familiale, il faut noter la prolifération de discours sociaux – notamment sous forme de constats scientifiques, de politiques et de programmes publics et de pratiques professionnelles – qui mettent l'accent sur le bien-être et le développement des enfants. Dans les situations familiales qui mettent en péril ce bien-être et ce développement chez l'enfant, on a vu apparaître, au cours des trois dernières décennies, des mesures sociales qui ont pour effet de définir exclusivement la famille comme un lieu de production du bien-être et du développement de celui-ci et les parents comme étant exclusivement des fournisseurs de réponses aux besoins de ce dernier. Dans ce contexte de vulnérabilité, la vie familiale adopte une texture fortement lissée ou nivelée par les discours institutionnels sur l'enfant et la parentalité. Comment les personnes – les parents, les jeunes et les intervenants – arrivent-elles à inventer des formes de dialogue qui permettent une déprise ou un recul par rapport à cette captation institutionnelle de la vie familiale dans les situations de vulnérabilité?

Résumé
16 h 05
Enfances Familles Générations, dix ans de publication : aperçu des thématiques et réflexions sur le rôle des revues scientifiques dans la diffusion des savoirs
Laurence Charton (INRS - Institut national de la recherche scientifique), Kévin Lavoie (UdeM - Université de Montréal)

À l'occasion du 10e anniversaire de la revue internationale Enfances Familles Générations, nous proposons une analyse de contenu des articles qui ont été publiés au cours de la décennie passée en la situant dans une perspective sociohistorique des changements qui ont touché la famille. Cet exercice ouvrira une réflexion sur le choix des problématiques retenues par la revue, les perspectives théoriques et méthodologiques dominantes dans les articles, de même que les formations disciplinaires, le sexe et le pays d'origine des auteurs. L'analyse contribuera notamment à montrer comme le choix des thèmes répond à la fois à des contraintes liées au développement du champ des connaissances et à la demande sociale, toujours en évolution. Ces analyses permettront également d'interroger plus largement le rôle des revues scientifiques dans la diffusion des savoirs scientifiques et la mobilisation des connaissances. Ce travail rétrospectif contribuera à questionner et à mettre en évidence les enjeux actuels de la recherche sur la famille et à souligner les perspectives qui seront privilégiées par les membres du comité de rédaction de la revue et qui feront l'objet des thématiques des numéros dans les prochaines années.

Résumé
Après-midi
17 h 00 à 19 h 00
Cocktail
10e anniversaire de la revue Enfances Familles Générations