Aller au contenu principal

Le jeudi 15 mai 2014

Afin de permettre aux étudiants d’effectuer un stage en enseignement à l’international ou dans une école de leur région d’origine – parfois éloignée de leur lieu d’études –, la supervision de la formation pratique peut s’effectuer à distance, ou de manière « hybride » par un volet de l’accompagnement en présentiel. Pour que les stagiaires puissent se trouver dans ce que Boutet (2002) désigne comme la zone de développement maximal des compétences professionnelles, les superviseurs universitaires qui encadrent des stagiaires à distance occupent de nouveaux rôles, sans pour autant oublier le sens même de leur fonction (Hamel, 2012). Ils ont de plus en plus d’outils technologiques à leur disposition : vidéos synchrones ou asynchrones de l’enseignement en classe, services de partage de fichiers lourds, visioconférence, forums électroniques, blogues, e-portfolio, etc. Dans ce nouvel environnement numérique, les superviseurs universitaires cherchent à tirer profit de la puissance du réseau Internet de manière concrète (et possiblement innovante) afin d’en contrer les problématiques, comme celle de l’isolement des stagiaires, incontournable défi de la formation à distance (FAD) (Poellhuber, Racette, Fortin et Ferland, 2013). Ainsi, le modèle de supervision universitaire à distance dans la formation pratique à l’enseignement – qui peut être positivement soutenue par une communauté de pratique virtuelle (Nault, 2000) – se développe et progresse dans plusieurs universités.

Par le passé, le champ de la formation pratique fut pénalisé par un rapport hiérarchique entre le savoir académique et la pratique professionnelle (St-Arnaud, 1992). Nous préférons considérer ces savoirs comme étant en interaction. Celle-ci est porteuse de sens dans le contexte québécois de l’alternance, puisque deux formateurs encadrent le stagiaire dans ses apprentissages. Ce modèle de la triade permet de travailler à la mise en œuvre d’un élément crucial pour les stages et le développement de praticiens réflexifs, soit l’établissement de ponts entre la théorie et la pratique. C’est aussi un trait d’union important entre les milieux qui les portent et les développent, à savoir les universités et les écoles (Chodakowski, 2009; Levine & Trachtman, 2005; Portelance, 2009; Schön, 1983). La recherche sur l’encadrement et l’accompagnement de stagiaires en enseignement demeure relativement jeune; Fayne (2007) désigne la supervision comme une pratique professionnelle peu connue du milieu de la recherche. En ce qui concerne celle sur la supervision universitaire à distance, quelques chercheurs québécois contribuent à son développement étant donné la grandeur du territoire géographique à couvrir et les possibilités offertes par les technologies de l’information et de la communication. Ainsi, avec l’envol de la FAD, la supervision à distance (ou hybride) s’impose dans différents programmes de formation et elle est porteuse d’innovation.

Lire la suite »

Colloque

Section 500 - Éducation
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Après-midi

13 h 30 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Colloque Enjeux et défis de la supervision de stage à distance
Présidence/Animation : Christine Hamel (Université Laval)
Discutant : Matthieu PETIT (UdeS - Université de Sherbrooke)
13 h 30
Mot de bienvenue
Christine Hamel (Université Laval), Matthieu PETIT (UdeS - Université de Sherbrooke)
14 h 00
Étude des boucles d'apprentissage des stagiaires dans un mode de supervision à distance
Christine Hamel (Université Laval), Josée-Anne Gouin(Université Laval)
Résumé
14 h 30
Création d'un sentiment de présence par la supervision à distance auprès de stagiaires à la maîtrise qualifiante en enseignement au secondaire
Matthieu PETIT (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
15 h 00
Dispositif d'accompagnement en ligne pour formateurs de stagiaires en enseignement : pour un meilleur accompagnement en région éloignée?
Enrique Correa molina(UdeS - Université de Sherbrooke), Claudia Gagnon (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
15 h 30
Pause
15 h 45
Discussion
16 h 45
Mot de clôture
Matthieu PETIT (UdeS - Université de Sherbrooke), Christine Hamel (Université Laval)
17 h 00 à 19 h 00
Cocktail
Cocktail
5 à 7 de l'AFORME