Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le mercredi 14 mai 2014

Les enjeux et les défis actuels de la recherche sur le sida questionnent de plus en plus les rapports entre savoirs et pouvoirs. Ce colloque vise à donner la parole aux jeunes sur le rôle des sciences sociales face à ces nouveaux enjeux et défis.

Plus de trente ans après la découverte du VIH, les observateurs les plus optimistes parlent aujourd’hui des possibilités d’éradication du virus; à moyen terme, la « fin de l’épidémie » apparaît comme un horizon atteignable. La lutte contre le sida est caractérisée par une situation en apparence paradoxale. Les moyens pour enrayer la diffusion du virus existent : les traitements ont fait leurs preuves pour beaucoup de personnes… mais ils restent pourtant inaccessibles pour la majorité des personnes séropositives au Sud. De plus, à l’heure du « traitement comme prévention », les outils prophylactiques n’ont jamais été aussi diversifiés… mais l’épidémie se poursuit, notamment parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Ces constats semblent contredire, du moins tempérer, l’optimisme biomédical.

Derrière ces paradoxes, c’est la réalité d’une épidémie complexe qui transparaît. Le VIH continue de mettre en tension l’équation entre savoir(s) et pouvoir(s), rendue célèbre par « ACT UP-New York », qui n’a rien perdu de son actualité.  

Enjeu(x) de savoir(s), car la prévention et les soins mettent en jeu des combinaisons de plus en plus complexes, qui individualisent la gestion du risque et de la santé, et qui interrogent la production et le partage des connaissances entre experts et profanes dans la lutte contre le sida. Enjeu(x) de pouvoir(s), face au désengagement financier des États dans l’accès aux traitements ARV en Afrique dans un contexte de crise économique; ou quand la lutte contre l’épidémie bute contre les réticences des gouvernements à s’adresser aux populations marginalisées et discriminées : toxicomanes, trans, gais, migrants.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

10 h 00 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
Accueil des participants
10 h 15
Mot de bienvenue
10 h 30 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Épistémologies contemporaines du VIH/sida
10 h 30
La connaissance de la prévention : évolution des discours de santé publique contre l'infection au VIH face à une prévention basée principalement sur les connaissances du risque 
Gwenaël Domenech-Dorca (INSERM - Institut national de la santé et de la recherche médicale)
Résumé
10 h 50
Epistémologie des politiques de lutte contre le sida : sociohistoire du problème des migrants vivant avec le VIH/sida en France et au Canada
Elhadji Mbaye (Université Concordia)
Résumé
11 h 10
Pour une approche féministe de la criminalisation du VIH : le consentement en question 
Kira Ribeiro (Université de Vincennes Saint Denis (Paris 8))
Résumé
12 h 00
Dîner

Après-midi

13 h 00 à 14 h 30
Communication orale
Communications orales
Médicalisation de la prévention : quelle place pour les sciences sociales?
13 h 00
« Back to the Future » : « Truvada Whores » et le nécessaire retour du malaise envers la promiscuité (?)
Patrick Charette-Dionne (Warning)
Résumé
13 h 20
Le rôle des sciences sociales dans l'intégration et la mise en œuvre des approches biomédicales de la prévention : l'exemple de la prophylaxie préexposition chez les hommes gais
Michel Martel (Chaire de recherche du Canada en éducation à la santé), Ghayas Fadel (MSSS - Ministère de la santé et des services sociaux du Québec), Amélie MCFADYEN (UQAM - Université du Québec à Montréal), Joanne Otis (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
13 h 40
« Je ne suis pas conscient de prendre des risques » : subjectivation et mise en récit de la prévention chez des participants de l'essai Ipergay
Gabriel Girard (Inserm), Mathieu TRACHMAN (INED - Institut national d'études démographiques)
Résumé
14 h 30
Pause
15 h 00 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Rapports de savoir, rapports de pouvoir dans la lutte contre le VIH/sida
15 h 00
Une implication à géométrie variable : recherche communautaire et transformation sociale 
Aurélie Hot (COCQ-SIDA - Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida), Sylvain Beaudry (ACCM - AIDS Community Care Montreal)
Résumé
15 h 20
Instrumentalisation de la prévention et instrumentalisation du savoir : limites des approches en santé publique auprès des utilisateurs de drogues 
Liam Michaud (Université Concordia)
Résumé
16 h 30 à 17 h 00
Communication orale
Communications orales
Conclusion de la journée
16 h 30
Conclusion de la journée
Viviane Namaste (Université Concordia)