Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le mercredi 14 mai 2014

Il s’agit de répondre à une question fondamentale, corrélative à la redéfinition de la relation salariale fordiste : la flexibilisation du travail peut-elle sauver le capitalisme?.

Cette interrogation prend forme autour de la rupture que constitue la crise. Il y a l’avant : un modèle de relation salariale qui avait « figé » les points de vue des salariés et du patronat : l’acceptation par les premiers de conditions de travail relativement pénibles en échange de salaires relativement importants (assortis d’une garantie de progression annuelle).

La crise économique, due principalement à la concurrence internationale (et à la baisse corrélative des prix de marché) ne peut être surmontée sans une compression des salaires. À défaut d’une progression significative de la productivité du travail, la compétitivité des entreprises est recherchée par une pression directe sur les salaires nominaux (de manière à comprimer les prix de production). Cette double stratégie prend le nom de « flexibilisation du travail ».

Les pressions radicales sur les salariés (loi sur la flexibilité en France et accords d’entreprises) deviennent l’enjeu central du débat sur la « compétitivité », présentée comme une réponse à la concurrence et comme seule susceptible d’éviter des pertes de parts de marché pour les entreprises nationales.

Le colloque vise à répondre à plusieurs questions de recherche :

1) Quels sont les textes réglementaires encadrant la flexibilisation du travail? Effets sur l’organisation (et l’innovation) du travail.

2) Quelles sont les formes de flexibilité mises en place par les entreprises?

3) Qu’y-a-t-il derrière l’idéologie de la flexibilité du travail?

4) Quelle place pour la RSE dans ce débat sur la flexibilité du travail?

5) Comment la GRH appréhende-t-elle la flexibilisation du travail?

6) L’arbitrage temps de travail / temps libre est-il une véritable liberté nouvelle pour les salariés?

7) La flexibilisation du travail a-t-elle une incidence significative sur les risques psychosociaux?

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

  • Pierre Bardelli
    UL - Université de Lorraine
  • Amparo Jimenez
    École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 00 à 08 h 10
Communication orale
Communications orales
Introduction
08 h 00
Pourquoi un colloque sur la flexibilisaton du travail?
Christian Dutertre (Université Paris Diderot (Paris 7))
08 h 10 à 09 h 10
Communication orale
Communications orales
La flexibilisation du travail, un nouveau rapport de l'homme au temps de travail : regards historique, théorique et empirique
08 h 10
La flexibilisation du travail : entre histoire et théorie 
Christine Mengès-Le-Pape (Université Toulouse I - Capitole)
08 h 30
Articulations travail-hors travail en mutation : quelles théories mobiliser? 
Khanchel Hanen
08 h 50
Flexibilités du travail et variétés du capitalisme : convergences et divergences Nord-Sud? 
Josiane Gnassou , Stéphane CALLENS (Université d'Artois)
09 h 10
Discussion
09 h 30 à 10 h 50
Communication orale
Communications orales
Le nouveau rapport de l'homme au temps de travail : quelques expériences significatives 
09 h 30
Une initiative de flexibilisation des milieux de travail : le  « Right to Request Flexible Working » 
Diane-Gabrielle Tremblay (TÉLUQ - Université du Québec), Sarah NOGUES (TÉLUQ - Université du Québec)
09 h 50
Le télétravail comme nouveau mode de régulation de la flexibilisation et de l'organisation du travail : analyse et impact du cadre légal européen et nord-américain
Arnaud Scaillerez (Université de Moncton), Diane-Gabrielle Tremblay (TÉLUQ - Université du Québec)
10 h 10
Précarité, flexibilité quantitative et intensification du travail dans le secteur agricole québécois : la situation des travailleurs étrangers temporaires
Francisco Villanueva (UQAM - Université du Québec à Montréal), Sylvie Gravel (École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM ), Jill Hanley (Université McGill), Stéphanie Bernstein (UQAM - Université du Québec à Montréal), Daniel Crespo (UQAM - Université du Québec à Montréal)
10 h 30
Discussion
10 h 50
Pause
11 h 10 à 12 h 30
Communication orale
Communications orales
La flexibilisation du travail : l'émergence de compromis (locaux-nationaux)
11 h 10
Concilier RSE et flexibilité dans l'entreprise : une approche par le développement de la polyvalence des salariés et par la mise en place de l'actionnariat salarié
Benjamin Houessou (Université de Rennes 1)
11 h 50
L'héritage du partenariat au Québec : cendres ou braises?
Lorenzo Frangi (UQAM - Université du Québec à Montréal), Elisabeth WOODS (UQAM - Université du Québec à Montréal)
12 h 10
Discussion
12 h 30
Dîner

Après-midi

13 h 30 à 15 h 20
Communication orale
Communications orales
Les modalités institutionnelles et conventionnelles de la flexibilisation du travail 
13 h 30
Hystérèse et flexibilité, la dynamique allemande
Thierry Cailleau (UA - Université d'Angers)
13 h 50
La flexisécurité, une politique des idées? Regards croisés d'acteurs institutionnels belges en 2013
Laura Beuker (Ulg - Université de Liège), Julie Gerard (Ulg - Université de Liège), Jean-François Orianne (Ulg - Université de Liège)
14 h 10
Est-il possible de sécuriser l'après restructuration? Exploration des « cellules de reconversion » belges
Amelie Dervaux (HEC-ULG), François PICHAULT , Nadège LORQUET
14 h 30
L'impact des restructurations dans le secteur des équipementiers automobiles : une étude sur les coûts cachés
Philippe Rozin (Université Lille 1), Jean-Christophe SCILIEN (Université Paris Ouest Nanterre La Défense (Paris 10))
14 h 50
Discussion
15 h 20
Pause
16 h 00 à 17 h 30
Communication orale
Communications orales
L'émergence d'un nouveau modèle de régulation
16 h 00
Flexibilité et GRH, la nécessité d'une relation renouvelée pour la sortie de crise de l'industrie française
Charles Hounkpati (Université d'Artois)
16 h 10
Des limites de la flexisécurité à la réhabilitation de la flexibilité interne
Christophe Ramaux (Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1))
16 h 20
Quand les troubles du travail interrogent le modèle économique : nouvelles perspectives pour l'intervention en santé au travail
Sandro De Gasparo (ATEMIS - Atemis analyse du travail et des mutations des industries et des services), Martin Chadoin (UQAM - Université du Québec à Montréal)
16 h 40
La flexibilité du travail : du marché à la coopération
Christian Dutertre (Université Paris Diderot (Paris 7))
17 h 00
Discussion
17 h 30 à 17 h 50
Communication orale
Communications orales
Conclusion
17 h 30
Flexibilisation du travail : contour du concept de flexibilité et effet sur la relation salariale
Pierre Bardelli (UL - Université de Lorraine)
18 h 00 à 19 h 30
Cocktail
Cocktail
Cocktail pour les participants