Aller au contenu principal

Du jeudi 15 au vendredi 16 mai 2014

Les espaces ruraux répondent conjointement à des fonctions résidentielles, récréatives, environnementales et productives. La coordination de ces usages multiples génère tensions et conflits qui s’accroissent au fur et à mesure que la protection des ressources naturelles prend une place plus importante dans les débats sociaux et les choix politiques. Dans ce cadre, la planification spatiale devient un exercice de prise en compte et de hiérarchisation entre des champs de la vie sociale toujours plus nombreux. Ainsi, tout en répondant à leurs enjeux traditionnels de définition des droits à bâtir, les documents d’urbanisme doivent proposer des réponses à la généralisation de la notion de durabilité comme référentiel commun des politiques d’aménagement. Ils sont ainsi tenus de justifier la prise en compte à des degrés divers des nouveaux enjeux énergétiques, d’adaptation aux changements climatiques, de qualité des eaux, de protection des terres agricoles et du paysage ou encore de biodiversité. Autant de préoccupations nouvelles qui peuvent bousculer les usages des sols existants dans les campagnes.

Or, les espaces ruraux se distinguent des ensembles urbains par la faiblesse, voire l’absence, de ressources d’ingénierie territoriale propre, la prégnance de l’interconnaissance entre élus et propriétaires habitants et la forte disponibilité physique potentielle du sol. Dans ce contexte, les différentes injonctions cognitives, politiques et juridiques à la mise en œuvre d’un urbanisme durable dans nos campagnes, qui s’?accompagnent d’??exigences croissantes relatives notamment à la participation de la population et à l’??évaluation des dispositifs, interrogent les pratiques collectives de production de normes locales du droit des sols. Que ce soit au Québec, en Suisse ou en France, la rencontre entre des enjeux globaux de durabilité et des pratiques héritées d’usages des sols mettent les décideurs dans une position inconfortable vis-à-vis de leurs administrés-propriétaires et électeurs, à l’heure de fixer les règles locales d’urbanisme, de prioriser les enjeux et de définir des choix d’intérêt général pour la communauté.

Ce colloque est organisé dans le cadre d’??un projet d’??ouvrage collectif portant sur la comparaison des pratiques de planification des espaces ruraux au Québec, en France et en Suisse.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

  • Jean-Philippe WAAUB
    UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Florent Joerin
    HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale
  • Pierre-Henri Bombenger
    HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale
Afficher tous les résumés

Après-midi

13 h 30 à 17 h 30
Communication orale
Communications orales
Études de cas et discussions collaboratives (1)
Présidence/Animation : Jean-Philippe WAAUB (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Discutant : Corinne LARRUE (UPEC - Université Paris-Est Créteil (Paris 12))
13 h 30
Mot de bienvenue
13 h 45
L'aménagement du territoire dans les epaces ruraux : l'exemple helvétique
Jean RUEGG(Institut de géographie et durabilité)
Résumé
14 h 15
Pratiques réglementaires et justification des choix politiques dans les territoires ruraux et périurbains : une étude des documents de planification en région parisienne et provençale
Romain Melot(INRA - Institut national de la recherche agronomique)
Résumé
14 h 45
Pause
15 h 00
La gestion de l'eau souterraine au Québec
Roxane Lavoie (MIT - Massachusetts Institute of Technology)
Résumé
15 h 30
Aménager les territoires d'intensification agricole au Québec : apports et défis des démarches concertées d'aménagement
Julie Ruiz (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)
Résumé
16 h 00
Pause
16 h 15
Discussion
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 12 h 15
Communication orale
Communications orales
Études de cas et discussions collaboratives (2)
Présidence/Animation : Jean-Philippe WAAUB (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Discutant : Florent Joerin (HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale)
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 45
Une communauté locale face au « wind rush » : peut-on assurer une planification locale du vent au Québec?
, Marie-José FORTIN (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
Résumé
09 h 15
La planification spatiale des petites communes rurales françaises peut-elle être simultanément locale et durable?
Pierre-Henri Bombenger(HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale)
Résumé
09 h 45
Pause
10 h 00
La biodiversité, un enjeu local : analyse comparée des conditions de déclinaison de la TVB dans les outils de planification territoriale
Adèle DEBRAY(Université François Rabelais Tours), Adeline CHERQUI(Université François Rabelais Tours)
Résumé
10 h 30
Hiérarchiser et expliciter les choix politiques locaux dans un contexte de proximité sociale
Jean-François GUAY(UQAM - Université du Québec à Montréal), Jean-Philippe WAAUB(UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 00
Discussion

Après-midi

13 h 45 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Atelier − Méthodologie d'analyse comparative des processus de planification dans les espaces ruraux au Québéc, en Suisse et en France
Présidence/Animation : Pierre-Henri Bombenger (HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale)
13 h 45
Mot de bienvenue
14 h 00
Proposition d'une méthodologie d'analyse comparative des processus de planification dans les espaces ruraux
Pierre-Henri Bombenger(HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale), Corinne LARRUE(UPEC - Université Paris-Est Créteil (Paris 12)), Yann FOURNIS (UQAR - Université du Québec à Rimouski)
Résumé
14 h 20
Apports et limites des outils d'aide à la décision dans les communes rurales
Geneviève Cloutier (Université Laval), Florent Joerin(HES-SO - Haute école spécialisée de Suisse occidentale), Jean-Philippe WAAUB(UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 45
Discussion
16 h 20
Mot de clôture