Aller au contenu principal

Le vendredi 16 mai 2014

En 1903, à Berlin, Anna Rueling appelait le mouvement homosexuel et le mouvement des femmes à s’entraider puisque tous deux luttaient pour la liberté et l’autodétermination individuelle. Un siècle plus tard, quelles convergences peut-on observer entre féminismes et luttes contre l’homophobie? Sur le plan de la pensée, quels rapprochements contemporains peut-on identifier entre le champ des études féministes et celui de la diversité sexuelle et de genre? Comment s’articule l’intersection entre ces deux systèmes de différenciation hiérarchique que sont le sexisme et l’hétérosexisme? Quels théories et concepts y circulent de manière transversale, et avec quelles redéfinitions? On pense entre autres au concept central de genre, défini tantôt comme système de domination des hommes sur les femmes, tantôt comme identité ou expression de soi. Par ailleurs, alors que certaines études empiriques montrent l’imbrication des processus de (re)production des normes de genre et de celles établissant la supériorité de l’hétérosexualité, comment les luttes féministes pour déconstruire les stéréotypes de genre et les interventions contre l’homophobie s’arriment-elles, ou non, sur le terrain? Assiste-t-on à une vague féministe qui intègre la diversité sexuelle? La réciproque existe-t-elle du côté de la militance anti-homophobie (ou anti-LGBT-phobies)? Sur le plan historique et sur celui des luttes, la lesbophobie présente dans la société et dans les groupes de femmes constitue-t-elle une donnée incontournable ou un ressort important de réflexion? On n’a qu’à penser à l’imaginaire lesbophobe nourrissant les idées reçues sur les féministes comme leur décalage d’avec les normes esthétiques dominantes, leur comportement masculin ou la violence « virile » de leurs protestations. Le colloque veut stimuler les échanges autour de ces questions.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 00 à 10 h 20
Communication orale
Communications orales
Ouverture
Présidence/Animation : Line CHAMBERLAND (UQAM - Université du Québec à Montréal)
09 h 00
Mot de bienvenue
Line CHAMBERLAND (UQAM - Université du Québec à Montréal)
09 h 05
« Toutes des lesbiennes! » : antiféminisme et homophobie, une complicité à l'épreuve du temps
Christine BARD (UA - Université d'Angers)
Résumé
09 h 45
Discussion
10 h 05
Pause
10 h 20 à 11 h 20
Communication orale
Communications orales
Sur les discours de l'homophobie
Présidence/Animation : Line CHAMBERLAND (UQAM - Université du Québec à Montréal)
10 h 20
Analyses critiques de l'insulte « gai » : des normes de genre aux fondements (hétéro)sexistes  
Janik Bastien Charlebois (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 40
Injures homophobes : ordre et désordre hétéronormatif
Etienne DESHOULIÈRES (SOS homophobie)
Résumé
11 h 00
Discussion
11 h 20 à 12 h 20
Panel
Panel / Atelier
Table ronde − Éducation et lutte contre l'homophobie
Participants : Rosine Detournay horincq (ULB - Université Libre de Bruxelles), Janie POUDRIER (Cégep de Sherbrooke), Olivier VALLERAND (Université McGill)
11 h 50
Discussion
12 h 20
Dîner

Après-midi

14 h 00 à 15 h 45
Communication orale
Communications orales
Convergence des luttes?
Présidence/Animation : Diane Lamoureux (Université Laval)
14 h 00
L'émergence du matérialisme performatif malgré les luttes entre féministes radicales et « queers »
Bruno Laprade (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 20
Rapports sociaux de sexe et hétérosexisme dans le Québec contemporain : les trajectoires adolescentes lesbiennes
Christelle Lebreton (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
14 h 40
Quelle solidarité pour les femmes non hétéronormatives réfugiées au Canada?
Nathalie Ricard (Université Laval)
Résumé
15 h 10
Discussion
15 h 30
Pause
15 h 45 à 16 h 45
Communication orale
Communications orales
De l'in-visibilité
Présidence/Animation : Stéphanie Mayer (Chaire Claire-Bonenfant)
15 h 45
L'invisibilité lesbienne dans l'espace public : pratiques et enjeux d'une identité protopolitique
Emma GOYETTE (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
16 h 05
Les représentations sociales des lesbiennes dans la presse LGBT comme indice de leurs positions dans le mouvement LGBT
Amélie Charbonneau (Université Laval)
Résumé
16 h 25
Discussion
16 h 45 à 17 h 30
Panel
Panel / Atelier
Table ronde − Imaginaire et lesbophobie
Présidence/Animation : Rachel Chagnon (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Participants : Isabelle Boisclair (UdeS - Université de Sherbrooke), Dominique Bourque (Université d’Ottawa), Sabrina Maiorano (UQAM - Université du Québec à Montréal)
17 h 15
Discussion
17 h 30 à 17 h 40
Communication orale
Communications orales
Clôture
17 h 30
Mot de clôture
Rachel Chagnon (UQAM - Université du Québec à Montréal)