Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le vendredi 16 mai 2014

L’intersectionnalité est au cœur des préoccupations des différents groupes concernés par la situation des femmes et est qualifiée de « buzzword » dans le champs des études féministes et des sciences sociales (Davis, 2008). Tant les chercheures, les intervenantes concernées par l’aide offerte aux femmes en difficultés que les militantes au sein des différents groupes féministes sont appelées à réfléchir sur les enjeux relatifs à cette perspective théorique. Le féminisme intersectionnel apparaît dorénavant comme une voie à privilégier dans l’étude de la violence faite aux femmes et de la violence conjugale, car il propose d’élargir l’analyse des rapports sociaux impliqués dans la (re)production de la violence et intègre une dimension macrosociale. Néanmoins, malgré la pertinence de l’analyse qu’il propose, le féminisme intersectionnel est perçu comme une théorie instable, qui soulève de multiples interprétations et qui apparaît complexe à traduire sur le plan empirique (Nash, 2008) et dans la pratique. Ainsi, ce colloque se veut un espace de réflexion afin de discuter des principaux défis et enjeux théoriques, méthodologiques, empiriques et pratiques qui sont relatifs à la mobilisation du féminisme intersectionnel dans l’analyse de la violence conjugale et de la violence faite aux femmes.

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

  • Dominique Damant
    UdeM - Université de Montréal
  • Catherine Flynn
    UQAR - Université du Québec à Rimouski
  • Lise Gervais
    Relais-femmes
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 12 h 00
Communication orale
Communications orales
Théorisations féministes intersectionnelles
08 h 30
Mot de bienvenue
Lise Gervais (Relais-femmes)
08 h 40
La pertinence de Stuart Hall pour l'étude de l'intersectionnalité
Sirma Bilge (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
10 h 40
Pause
11 h 00
Appréhender les récits des femmes à propos de la violence en recherche : ancrages théoriques entre l'intersectionnalité et les approches narratives 
Elizabeth Harper (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
12 h 00
Dîner

Après-midi

13 h 00 à 14 h 30
Communication orale
Communications orales
Démarches empiriques ayant mobilisé le féminisme intersectionnel
13 h 00
Analyse intersectionnelle de l'oppression des mères racisées en contexte de violence conjugale : mise en application de la matrice de pouvoir
Dominique Damant (UdeM - Université de Montréal), Marianne Chbat (UQO - Université du Québec en Outaouais), Catherine FLYNN (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
13 h 30
Complexité ou impasse? : le féminisme intersectionnel pour comprendre la violence familiale et conjugale en contexte autochtone
Renée Brassard (Université Laval), Lyse MONTMINY (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
14 h 00
Dynamiques du mouvement des femmes autochtones au Mexique 
Anahi Morales Hudon (Université Saint-Paul)
Résumé
14 h 30
Pause
14 h 45 à 15 h 45
Communication orale
Communications orales
Féminisme intersectionnel et interventions
14 h 45
Projet Dauphine : une démarche collective autour de la violence structurelle sur fond de féminisme intersectionnel
Catherine Flynn (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Dominique Damant (UdeM - Université de Montréal), Geneviève Lessard (Université Laval)
Résumé
15 h 15
L'intervention en maison d'hébergement auprès des femmes immigrantes victimes de violence conjugale : un regard intersectionnel
Sastal Castro Zavala (Université Laval)
Résumé
15 h 45 à 16 h 15
Panel
Panel / Atelier
Synthèse : comment mobiliser le féminisme intersectionnel pour l'étude de la violence faite aux femmes?
Participant-e-s : Dominique Damant (UdeM - Université de Montréal), Catherine Flynn (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Lise Gervais (Relais-femmes)