Imprimer

202 - Environnement

Du mardi 13 au mercredi 14 mai 2014

Les problèmes environnementaux concernent de nombreuses disciplines telles que la géochimie, la géomorphologie, l’écologie, la géologie, la climatologie. Ces problèmes doivent aussi être analysés sous l’angle des interventions humaines afin de proposer des solutions durables pour les résoudre. Cette session permettra d’en apprendre plus sur les problèmes environnementaux touchant la qualité de l’eau, de l’air et du sol à différentes échelles spatiales et à partir d’exemples couvrant une étendue géographique allant jusqu’au continent africain. Cette session permettra aussi de prendre la mesure de la diversité des problèmes et des méthodes dans la recherche en environnement.

Lire la suite »
Domaine
Section 200 - Sciences naturelles, mathématiques et génie
Responsables
UQAM - Université du Québec à Montréal
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 11 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Chimie de l'environnement
1
Détection et caractérisation de nanoparticules dans des eaux usées
Kim PROULX (UdeM - Université de Montréal)

Les nanoparticules manufacturées (ENP) possèdent au moins une dimension entre 1 et 100 nm et elles sont actuellement incorporés dans un grand nombre de produits de consommation. Par contre, les impacts sur les écosystèmes et sur la santé humaine des ENP sont largement inconnus dû au fait qu’il est très difficile de les détecter dans des matrices environnementales. L’objectif de la présente étude est d’optimiser une technique analytique pour détecter les ENP dans les eaux usées. La chromatographie hydrodynamique (HDC) a été couplée à un détecteur de diffusion statique et dynamique de la lumière (SLS et DLS) afin d’optimiser la séparation de mélanges de nanoparticules. La caractérisation de la séparation a été réalisée à l’aide d’un spectromètre de masse par torche au plasma en mode ‘‘single particle’’ (SP-ICP-MS), celui-ci ayant permis d’évaluer l’influence du débit et de la concentration des ENP sur la qualité de la séparation. En effet, un mélange d’ENP standards ajouté à de l’eau naturelle a été séparé, les nanoparticules de polystyrène (nPS), d’argent (nAg) et d’or (nAu) respectivement de 60, 40, 20 et 10 nm de rayons ayant présenté des temps de rétention de 12.51, 12.68, 12.94 et 13.14 minutes. De plus, à l’aide de détecteurs DLS et SP-ICP-MS, l’analyse de fractions d’éluant récoltées à ces temps de rétention a permis de déterminer que les rayons des ENP sont de 51.1, 40.2, 25.0 et 13.0 nm respectivement (DLS) et de 19.3 nm pour les nAg (SP-ICP-MS).

Résumé
2
Extraction de l’azote ammoniacal de déchets industriels et agricoles avec un contacteur liquide-liquide
Serge Alex (Collège de Maisonneuve), Fabienne Biasotto (Collège de Maisonneuve), Narda MARTINEZ , Lisette LABROSSE (Collège de Maisonneuve)

L’ammoniac, l’espèce azotée la plus réduite, est présent en solution sous la forme d’ions ammonium (NH4+) qui proviennent principalement de la décomposition de la matière organique. Ils sont très solubles et donc difficiles à extraire ou à précipiter. Leur extraction est toutefois possible en utilisant un contacteur liquide-liquide. La mise en application consiste alors à faire circuler le liquide chargé en NH3 (NH4+) dans un faisceau de fibres creuses qui trempent dans une solution acide circulant à contre-courant. La faible taille des pores et la nature hydrophobe des fibres en polypropylène empêchent les liquides de se mélanger. Les taux d’extraction en NH3 sont de l’ordre de 95% à 99%. Ces modules peuvent traiter des volumes allant de quelques millilitres à plusieurs mètres cubes par minute. Pour éviter le colmatage, l’effluent doit être préfiltré sur une membrane de 10 microns et pour induire le transfert, le pH de la solution à traiter doit être supérieur à 9,25. Pour que le déplacement s’effectue à une vitesse intéressante, l’acide doit aussi être maintenu à un pH inférieur à 2. La neutralisation du gaz est immédiate et le demeure aussi longtemps que l’acide n’est pas saturé. Sa capacité de neutralisation est la force motrice de l’échange et de sa réussite. Le procédé peut être opéré à 40-50°C pour améliorer le dégazage. Ces systèmes sont idéaux pour traiter des solutions dont la concentration en ammoniaque est supérieure à 500 mg/L (mais ce n’est pas limitant).

 

 

Résumé
3
Diminuer l’empreinte écologique des fermes au Canada à l’aide de la biométhanisation
Pierre J. RIVARD (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Pascal DROUIN

Les activités agricoles représentent la plus importante source de diffusion d’éléments nutritifs dans l’environnement. Les problèmes reliés à la gestion des déchets agricoles au Canada, de l’entreposage à l’épandage et les différents aspects environnementaux qui sont problématiques pourraient être améliorés par une gestion appropriée des fumiers et des résidus de culture. Selon plusieurs scientifiques, la digestion anaérobie semble la technologie la plus prometteuse pour réduire l’emprunte écologique de l’agriculture en réduisant les émissions dans l’air, l’eau, le sol et l’eau du sol. Cette présentation fait une revue des différents aspects environnementaux et agronomiques qui peuvent être améliorés par la digestion anaérobie de façon générale et plus spécifiquement de la digestion anaérobie de déchets organiques solides. Cette étude fait un bilan environnemental associé à la gestion des déchets agricoles de plusieurs secteurs de l’agriculture canadienne et énumère certains constats sur la gestion des fumiers et des sols agricoles, les principaux problèmes environnementaux rencontrés et comment la biométhanisation de fumier solide peut influencer ces phénomènes.

Résumé
4
Étude comparative des effets de l’accumulation intracellulaire de cadmium chez les algues Chlamydomonas reinhardtii et Chlamydomonas acidophila
Mahshid SAMADANI (UQAM - Université du Québec à Montréal), François PERREAULT , David DEWEZ (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Le cadmium (Cd) représente un des plus dangereux métaux contaminant l'environnement aquatique via les effluents des eaux usées. Dans une approche de phycoremédiation des eaux polluées par les métaux, la sélection des espèces algales les plus appropriées est primordiale. Dans cette étude, les effets de la bioaccumulation de Cd ont été comparés chez deux souches d’algues vertes, C. reinhardtii et C. acidophila, exposées 72 heures aux concentrations nominales de Cd variant entre 50 et 600 mM et sous deux conditions de pH. L’espèce C. reinhardtii a montré une capacité d’accumulation intracellulaire plus élevée par rapport à C. acidophila. La division cellulaire et le transport des électrons photosynthétiques ont été affectés chez C. reinhardtii indiquant une plus faible tolérance de cette souche. Les changements cellulaires de taille et de granulosité plus élevés chez C. reinhardtii expliquent l’inhibition de la division cellulaire et les dommages cellulaires, malgré l’activité élevée des enzymes estérases. À faible pH, l’exclusion à la suite de la compétition des ions de H+ avec  les ions de Cd2+ pour leur liaison à la surface de l’algue a empêché l’accumulation intracellulaire en Cd chez C. acidophila, de sorte que les changements de granulosité plus élevés à 48 h indiquent une membrane endommagée à cause de l’accumulation de Cd en dehors du cytosol. Par conséquent, ce projet va contribuer au développement d’une stratégie de phycoremédiation des eaux polluées.

 

 

 

 

Résumé
5
Protéomique de l’état rédox chez Daphnia magna
Louis-charles Rainville (University College Cork), David SHEEHAN

La protéomique de l'état rédox est de plus en plus utilisée pour étudier les impacts du stress oxidatif sur les protéines, qui subissent la majeure partie des dommages causés par les radicaux libres. Le statut rédox des protéines est maintenant reconnu pour son implication dans le mécanisme de toxicité de nombreux polluants, de même que dans les processus normaux de signalisation cellulaire. De plus, le récent séquençage de Daphnia pulex ouvre à porte à l'application efficace des outils de la biologie des systèmes chez les daphnies, le taxon le plus étudié en écotoxicologie aquatique. La présente étude démontre le potentiel de la protéomique de l'état rédox pour découvrir les protéines modifiées par différents polluants classiques et émergents (cuivre, paraquat, argent et nanoparticules d'argent) chez Daphnia magna. Des protéines associées à la reproduction, au métabolisme des glucides et à la réponse au stress furent identifiées. De plus, l'approche utilisée (électrophorèse à deux dimensions d'échantillons marquées pour la présence de carbonyles) permet de clairement différencier les toxiques en terme de leur effet sur le protéome. Il est donc possible d'utiliser la protéomique pour la comparaison de polluants. De plus, cette famille de méthodes est d'intérêt particulier pour l'étude de polluants émergents de façon à déterminer leurs mécanismes d'action et leurs potentielles interactions avec d'autres toxiques.

Résumé
Après-midi
13 h 30 à 16 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Impacts des changements climatiques
1
Le recrutement du crabe des neiges vu à travers les premiers stades de vie
Kim ÉMOND (UQAM - Université du Québec à Montréal), Bernard SAINTE-MARIE , Peter GALBRAITH , Joël BÊTY (UQAR - Université du Québec à Rimouski)

Les débarquements commerciaux du crabe des neiges (Chionoecetes opilio) montrent des fluctuations de grande amplitude qui seraient attribuables à une forte variabilité du recrutement des premiers stades de vie. Même si plusieurs hypothèses ont été proposées, les causes de cette variabilité demeurent incertaines. À partir d’une série temporelle d’indices d’abondance de tous les stades benthiques, nous avons examiné l’effet de plusieurs facteurs abiotiques et biotiques susceptibles d’influencer l’abondance du crabe des neiges durant ses trois premières années de vie benthique. Les indices d’abondance du crabe des neiges proviennent d’un relevé au chalut réalisé annuellement depuis 1989 par le Ministère des Pêches et des Océans dans la Baie Sainte-Marguerite, près de Sept-Îles. Nous avons trouvé que les fluctuations d’abondance du crabe des neiges sont gouvernées par la température de l’eau durant la phase larvaire planctonique et l’abondance des femelles reproductrices, mais uniquement durant la première année de vie benthique. L’influence de ces deux facteurs est progressivement masquée avec le temps par l’effet des facteurs qui agissent une fois la vie benthique entamée, comme la température de l’eau près du fond et le cannibalisme. Une meilleure compréhension des facteurs qui influencent le recrutement des premiers stades de vie du crabe des neiges pourrait éventuellement entraîner un raffinement des protocoles de gestion et de conservation de l’espèce.



Résumé
2
Modèle d’indice de crue régional optimal basé sur les fonctions de profondeur
Hussein WAZNEH (INRS - ETE - Institut national de la recherche scientifique - Eau Terre Environnement), Fateh Chebana (INRS - Institut national de la recherche scientifique), Taha OUARDA

Le modèle d’indice de crue est couramment utilisé dans la littérature hydrologique pour l’estimation des phénomènes extrêmes. Il est utilisé pour produire des estimations dans des sites non jaugés en utilisant les mesures disponibles dans des sites voisins jaugés (i.e. région homogène). Ce modèle suppose la même distribution pour tous les sites d’une région homogène. La performance de ce modèle dépend de plusieurs facteurs qui incluent les estimations des paramètres de cette distribution. Habituellement, ces paramètres sont estimés à partir d’une moyenne pondérée, par le nombre d’années d’observations où le nombre des sites dans la région, des paramètres des sites jaugés voisins. Cette manière pour définir la pondération ne tient pas en compte l’information contenue dans la série, la similarité hydrologique et la redondance qui peut exister entre les sites jaugés. En outre, les résultats issus ne sont pas nécessairement représentatifs et optimaux. Pour surmonter cette limitation, le présent travail vise d'abord à introduire la similarité hydrologique dans le modèle d’indice de crue et ensuite d’optimiser son performance. Cette similarité est introduite grâce à l’inclusion de nouvelles notions et quantités statistiques dans l’estimation des paramètres régionaux (les fonctions de profondeur, les fonctions de poids). Les résultats montrent que pour l’estimation des quantiles des  crues, ce nouveau modèle surpasse très nettement l’approche traditionnelle utilisée en hydrologie.



Résumé
3
Analyse des dates d’occurrence des crues journalières en hiver au Québec en relation avec les indices climatiques
Ouassila AZOUAOUI (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Myriam BEAUCHAMP , Ali Assani (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Il est de plus en plus admis que le réchauffement  climatique affectera de manière significative les régimes hydrologiques de rivières au Québec. Les changements de ces régimes hydrologiques hivernaux (de décembre à mars) se traduiront notamment par une hausse de la magnitude et une occurrence précoce de crues hivernales en raison de la hausse de la fréquence et de la quantité des précipitations sous forme de pluie. La hausse de la température étant observée depuis la décennie 1970 au Québec, on a cherché à cerner son impact éventuel sur les dates d’occurrence des crues hivernales de 17 rivières naturelles du Québec dont les débits ont été mesurés de manière continue de 1934-2010. Nous avons appliqué deux méthodes : la méthode de décade et celle fondée sur la date d’occurrence (jour julien).  Au moyen de plusieurs tests statistiques, les deux méthodes  ont révélé que les dates d’occurrence des crues journalières hivernales surviennent de plus en plus fréquemment vers la fin du mois de mars depuis la décennie 1970. Ce résultat suggère que l’impact de la hausse de la température sur les dates d’occurrence des crues hivernales au Québec résulte de la fonte précoce de neiges et non de la hausse de la fréquence et de la quantité de pluies en hiver.  Ces dates d’occurrence sont mieux significativement corrélées positivement à l’indice hivernal de l’Oscillation Nord Atlantique.    

Résumé
4
Évaluation de l’impact des enrochements sur l’habitat du poisson
William MASSEY (Université Concordia), Pascale Biron (Université Concordia)

L'enrochement est une forme de stabilisation des berges qui est couramment utilisée pour protéger les routes et les ponts d'une érosion fluviale. Cependant, la façon dont l'enrochement peut modifier les conditions hydro-géomorphologiques et les impactsde ces changements sur l'habitat physique du poisson sont peu connus. L'objectifde cette étude est d'évaluer les impacts potentiels de l'enrochement sur ​​la quantité et qualité de l'habitat du poisson à l’aide d’une méthode de comparaison par paires de tronçons stabilisés et non stabilisés à 10 sites situés dans les Basses Terres du St-Laurent en Montérégie-Est. À chaque tronçon, des mesures de profondeur et de vitesse ont été prises le long des coupes transversales. Les proportions d’abris et d’unités d'habitat (seuils, mouilles, radiers) ont également été documentées longitudinalement. Les résultats ont montré une diminution significative (p <0,05) de l'abondance des débris ligneux, des berges sapés et de végétation surplombante dans les tronçons stabilisés. Dans les tronçons enrochés, on observe également une diminution significative du nombre de mouilles ainsi que de la proportion globale des zones d’écoulement lent. Ces résultats indiquent qu’il serait pertinent de modifier les conceptions d'enrochement afin de créer plus de zones d’écoulement lent qui peuvent constituer des refuges pour les poissons durant les crues.

Résumé
5
Analyse conjointe de la température, des précipitations et des indices climatiques en hiver dans le Québec méridional
Nadjet Guerfi (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Ouassila AZOUAOUI , Mhamed MESFIOUI , Ali Assani (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Plusieurs travaux ont été déjà consacrés à l’analyse de la relation entre la température, les précipitations et les indices climatiques au Québec et au Canada en hiver. Tous ces travaux sont basés sur l’analyse de la corrélation simple entre ces différentes variables. Cette méthode présente cependant certaines faiblesses qui ne permettent pas de mettre en évidence les relations complexes qui existent entre ces variables. De plus, cette méthode consiste à analyser séparément les stations. Ceci rend l’interprétation des résultats souvent délicate.  L’objectif de notre étude est d’appliquer pour la première fois l’analyse canonique des corrélations pour surmonter ces faiblesses.   Cette méthode a été appliquée aux données des températures maximales et minimales journalières ainsi qu’aux totaux de pluies et de neige mesurées de décembre à mars à 17 stations, réparties de manière régulière au Québec méridional, pendant la période 1950-2000. Ces données ont été corrélées aux six indices climatiques. Il ressort de cette analyse que l’Oscillation Atlantique Multi-décennale est positivement fortement corrélée aux températures journalières maximales mais faiblement corrélées aux températures minimales journalières.  La quantité de pluies est positivement moyennement corrélée aux Oscillations Arctique et Nord Atlantique. La quantité de neige est négativement fortement corrélée à l’Oscillation Pacifique Multi-décennale.

Résumé
6
Une évaluation des changements climatiques projetés pour les habitats des espèces de primates
Tanya GRAHAM (Université Concordia), H. Damon MATTHEWS , Sarah TURNER

Les espèces animales de primates sont menacées par les activités humaines telles que le déboisement, la chasse et le traffic des animaux exotiques. Les changements climatiques pourraient présenter un autre danger pour les primates à cause de la sensibilité de ces animaux aux variations climatiques. Nous avons effectué une analyse spatiale à l’échelle planétaire afin de quantifier les changements de température et de précipitation attendus pour l’habitat de chaque espèce de primate au cours du 21ème siècle. Nous avons aussi identifié les endroits où les primates seront les plus vulnérables aux changements climatiques.  Nous parlons ici de points chauds, c’est-à-dire de régions dans lesquelles les changements climatiques seront prononcés, et où la richesse spécifique ainsi que la risque d’extinction des espèces sont élevées. Selon nos résultats, tous les primates seront exposés à des changements climatiques locaux. Les espèces de l’Amérique du Sud, l’Amazone, le sud du Brésil, ainsi que de certaines régions de l’Asie pourraient être les plus affectées. Ces points chauds représentent des régions critiques dans lesquelles les problèmes de conservation existants seront probablement aggravés par les impacts anticipés liés aux changements climatiques.  Il est alors essentiel que ces impacts deviennent une priorité de recherche en primatologie et qu’ils soient intégrés  dans les planifications de conservation, particulièrement pour les espèces qui sont déjà en voie de disparition.

Résumé
7
Modélisation d’un front de colmatage par précipitation dans le contexte des barrières perméables réactives
Benoît Courcelles (Polytechnique Montréal), Carl DE REPENTIGNY

Les Barrières Perméables Réactives constituent une alternative de réhabilitation, qui exploite les écoulements souterrains naturels et traite les contaminants sur un filtre réactif capable de les dégrader, modifier ou adsorber afin d’atteindre les valeurs réglementaires.

Cette technologie de réhabilitation est efficace sur le plan chimique, mais quelques expériences malheureuses ont mis en évidence des lacunes sur le plan hydraulique. De nombreuses études se sont donc attachées à la modélisation du colmatage liés à la formation de précipités, parasites ou non, et à leur influence sur les performances de traitement. Les modèles ainsi développés sont fortement non linéaires, puisque le colmatage influence la conductivité hydraulique des filtres qui, à son tour, modifie le temps de résidence et la réaction de précipitation. La littérature fait donc état de nombreux modèles fondés sur la méthode des éléments finis, très performants à l’échelle d’un filtre, mais dont le couplage avec des éléments de grande dimension à l’échelle d’un site s’avère complexe, notamment en ce qui concerne les temps de calcul et la convergence. Afin de palier à ce problème, l’étude propose un modèle de colmatage simplifié, basé sur la modélisation analytique d’un front de précipitation dans un filtre, qui permet de réduire considérablement les temps de calculs. Les essais de laboratoire réalisés pour la validation du modèle seront présentés, ainsi que son application dans un cas type de réhabilitation.

Résumé
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 11 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Pollution, géologie, gestion forestière et développement durable
1
Les élus municipaux, l’environnement et le développement durable
Johanna-Maud Egoroff (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Des études ultérieures se sont intéressées aux représentations sociales de l’environnement de dirigeants d’entreprises et d’élus provinciaux québécois (Gendron, 2001, 2006, 2012) et à celles de fonctionnaires et d’employés ministériels français en charge de l’environnement (Jodelet et Scipion, 1992). Ces études uniques en leur genre, montraient l’importance de s’intéresser aux représentations sociales de l’environnement des personnes travaillant dans le domaine ou ayant une importance influence sur la société car les représentations sociales sont le reflet de leur discours et ce que disent ou pensent ces gens influencent leur action et modifient leur comportement (Jodelet, Abric, Moscovici). Dans cette communication, nous nous intéressons aux représentations sociales de l’environnement et du développement durable d’Élus municipaux montréalais. En effet, la moitié de la population mondiale vit dans des villes, ce qui n’est pas sans conséquence car le mode de vie urbain aggrave certaines problématiques comme la pollution liée aux transports individuels ou la pollution des eaux et représente des défis considérables en matière de gestion des déchets, de pollution, de gestion de l’eau, d’énergie et de changements climatiques. La ville de Montréal n'échappe pas à cette réalité. Nous allons présenter leurs représentations sociales de l’environnement et du développement durable et réfléchir aux conséquences que celles-ci peuvent avoir sur la gestion municipale de l’environnement.

Résumé
2
Évolution de l’analyse des BTEX (benzène, toluène, éthylbenzène et xylènes) dans l’air de Montréal
Sonia MELANÇON (Ville de Montréal), Diane BOULET

Le benzène est classé comme cancérogène pour l'homme par le Centre international de Recherche sur le Cancer. Historiquement, des concentrations élevées de benzène ont été mesurées dans l’est de la ville de Montréal, près des industries chimiques et pétrochimiques. La station de surveillance de la qualité de l'air localisée en aval de ce secteur a mesuré les concentrations les plus élevées de benzène au Canada pendant plusieurs années.

 Depuis 1989, le réseau de surveillance de la qualité de l’air utilise la méthode TO-14 de l’EPA afin de mesurer les BTEX prélevé à cette station. Cette technique implique l’échantillonnage de l’air ambiant pendant 24 heures consécutives, une fois, à tous les 6 jours. Les échantillons sont ensuite analysés par chromatographie en phase gazeuse (CG) couplée à la spectrométrie de masse. Cette procédure entraîne des délais de plusieurs mois entre la prise d’un échantillon et l’obtention des  résultats.

 En 2009, un CG avec détecteur à ionisation de flamme, AirmoBTX1000 de Chromatotec, a été installé à cette station d’échantillonnage. Cet appareil fonctionne en continu et le temps de résolution de 15 min offre de nouvelles perspectives pour suivre l'évolution en temps réel des BTEX dans l'est de Montréal. Cela permet aussi une intervention rapide de l’équipe du contrôle des rejets industriels lorsque des concentrations élevées de BTEX sont identifiées par l’appareil. Les deux méthodes et leurs résultats seront présentés lors de cette communication.

Résumé
3
La conservation du caribou forestier est-elle compatible avec l’aménagement forestier?
Julien Beguin (UdeS - Université de Sherbrooke), Eliot JB MCINTIRE , Frédéric RAULIER

Les réseaux d’aires protégées (AP) sont la principale approche utilisée en conservation à l’échelle mondiale pour protéger la biodiversité. Peu d’information est toutefois disponible sur leur efficacité en termes de conservation et de coûts/bénéfices économiques. Nous avons réalisé une étude de cas sur le caribou forestier (Rangifer tarandus caribou) dans trois unités d’aménagement forestier (UAF), situées en forêt boréale sur la Côte-Nord au Québec, pour évaluer l’efficacité économique et écologique des APs en relation avec l’approvisionnement en bois, le risque de feu de forêt et la conservation du caribou. À l’aide d’un modèle de simulation des paysages spatialement explicite, nous montrons que lorsque les niveaux de récolte en volume de bois sont calculés sans considérer de manière explicite et a priori les feux et les APs, les objectifs initiaux à moyen et long termes d’approvisionnement constant en volume de bois, ainsi que les objectifs de conservation du caribou forestier ne sont rencontrés dans aucune des trois UAFs. Les résultats sont identiques avec ou sans la présence de coupes de récupération après feu. Nous quantifions 1) le pourcentage de baisse en volume qui est nécessaire pour que le niveau de récolte soit durable en présence des feux et des APs et 2) la contribution respective de ces deux processus sur le pourcentage de baisse du niveau de récolte. Ces résultats seront utiles pour orienter des stratégies futures de conservation et d’aménagement forestier. 

Résumé
4
Évolution tardiglaciaire et holocène des paysages alpins du Nord-Est nord-américain
Jean-Philippe Martin (UQAM - Université du Québec à Montréal), Daniel Germain (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Le milieu de moyenne montagne des climats tempérés froids? est un environnement complexe compte tenu des interactions entre l'héritage glaciaire Pléistocène, le dynamisme des processus géomorphologiques sur les versants raides et le climat avoisinant les conditions périglaciaires. Ces facteurs, couplés à la fragmentation des habitats alpins, contribuent à augmenter la diversité topographique et floristique de ces milieux dans le Nord-Est nord-américain. Cette synthèse de la dynamique postglaciaire des environnements alpins du Nord-Est nord-américain prend en considération les interactions entre la géosphère, l'atmosphère et la biosphère afin de démontrer la complexité de la mise en place de ces paysages. Bien que la colonisation ait suivi le même patron régional que le retrait de l'inlandsis Laurentidien, l'interaction de facteurs locaux en termes de déglaciation, de forçage climatique et de processus paraglaciaire ont influencé l'occurrence et la durée des différents stades de végétation. La présentation de cas d'études appuie trois caractéristiques de cette complexité: 1) l'élasticité du temps paraglaciaire et son impact sur les paysages alpins; 2) les effets de synergie entre les changements climatiques et les perturbations écologiques, et 3) la sensibilité et la résilience de ces milieux.

Résumé
5
Évaluation du rendement et de la qualité de cultivars de chanvre industriel au Québec
Marie-Pier AUBIN (Université McGill), Philippe SEGUIN , Jean-Benoit CHARRON , Anne VANASSE
Le chanvre industriel (Cannabis sativa L.) est une culture à usages multiples pour laquelle il y a un intérêt croissant. Cependant, il y a présentement peu de recommandations agronomiques adaptées à la production de cette culture dans l’est du Canada. Le présent projet a donc évalué l’adaptabilité de 11 cultivars canadiens (Anka, Alyssa, Canma, CFX-1, CFX-2, CRS-1, Delores, Férimon Finola, Jutta, et Yvonne) à trois sites au Québec. Les rendements en grains ont varié entre 930 et 1878 kg/ha, tous sites et années confondus, Férimon et Jutta ayant les rendements les plus élevés. Des différences entre les cultivars ont aussi été observées en ce qui concerne la teneur en protéine des grains, les cultivars CFX-2 et Finola étant supérieurs avec une moyenne de 25.4 % de protéine brute. Le cultivar Férimon s’est démarqué par son rendement en fibres supérieur aux autres cultivars, suivi d’Anka et Jutta. De plus, les cultivars CRS-1 et Anka ont aussi été soumis à divers taux de fertilisation (azote et potassium : 0, 50, 100, 150 et 200 kg ha-1 et phosphore : 0, 25, 50, 75,100 kg ha-1). Une réponse positive du rendement en fibres et en grains a résulté de la fertilisation azotée, tandis qu’aucune réponse significative n’a été obtenue suite à l’application de potassium et de phosphore. Ces résultats agissent à titre de lignes directrices pour les prochaines recherches dans l’est du Canada.
Résumé
10 h 30 à 12 h 30
Communications par affiches
Session d'affiches
1
Caractérisation thermogravimétrique-cinétique-calorimétrique des déchets de carton
Leila GHORBEL (INRS - Institut national de la recherche scientifique), Tarek ROUISSI , Satinder- Kaur Brar (INRS - ETE - Institut national de la recherche scientifique - Eau Terre Environnement), Antonio AVALOS RAMIREZ , Diego LOPEZ GONZALEZ , Jean-Francois BLAIS

En 2011, 542 000 tonnes de papier et carton ont été éliminés au Québec. Car certains d’entre eux ne peuvent être recyclés, il est donc considéré judicieux de rechercher des techniques de valorisation énergétique permettant non seulement une meilleure gestion de ces rebuts mais également d’en produire de l’énergie.

Pour cela, une caractérisation élémentaire et une étude de son comportement thermique a été menée par analyse thermogravimétrique (TGA) et thermogravimétrie dérivée (DTG). Cette analyse dans son ensemble présente aussi l’outil principal de calcul des paramètres cinétiques. L’échantillon de carton a également été étudié par la technique de calorimétrie différentielle à balayage (DSC).

La TGA permet de déterminer l’intervalle de température effectif à sa dégradation massique (T entre 203 et 436ºC) correspondant à la formation de biochar. D’autrepart, le traçage de la courbe de DSC montre que les transformations du carton (Déshydration du carton-Volatilisation et perte massique- Transformation lente du biochar) correspondent bien à des pics endothermiques. Enfin, une détermination des paramètres cinétiques a bien été réalisée en traçant la courbe ln[g(α)/T2] en fonction de 1/T.

Les données récoltées de TGA, DTG et DSC permettent d’avoir une vue générale permettant de valoriser le carton en biochar. Une pyrolyse des déchets sera faite en variant deux principaux paramètres à savoir la température et le temps de
réaction afin de maximiser le rendement en biochar.



Résumé
2
Production et respiration de la communauté planctonique du golfe de San Jorge, Argentine
Valérie MASSÉ-BEAULNE (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Gesche WINKLER , Christian NOZAIS , Gustavo FERREYRA

L'équilibre entre la production et la respiration est à la base de notre compréhension des flux de carbone dans les écosystèmes marins. À l’échelle globale, les zones côtières jouent un rôle important dans le cycle du carbone. Le sujet de recherche s’insère dans le cadre d’un projet international en collaboration avec l’Argentine : MARine Ecosystem health of the San Jorge Gulf (MARES). Dans ce contexte, le projet a pour objectif d’étudier la variation spatiale et temporelle de la production et de la respiration des communautés planctoniques du golfe de San Jorge afin de caractériser l’état physiologique de ces communautés. L’échantillonnage et les mesures in situ de la production primaire et de la respiration de la communauté planctonique se dérouleront durant le mois de février 2014 à bord du navire de recherche océanographique Coriolis II. Sur une grille de 20 stations et sur une station fixe avec échantillonnages durant 48 h, nous allons mesurer la production et la respiration de la communauté planctonique naturelle à l’aide d’un incubateur simulant les conditions de lumière et de température dans la colonne d’eau. Nos résultats fourniront des paramètres de base pour la construction de modèles métaboliques et éco-systémiques qui pourraient servir à évaluer les impacts à court et à long terme de l’exploitation des hydrocarbures sur les écosystèmes marins côtiers.

Résumé
3
Gestion durable des résidus de panneau de gypse issus de la démolition des chantiers au Québec
Nadler Nahindy SIMON (UQAM - Université du Québec à Montréal), Alfred Jaouich (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Dans les conditions naturelles des décharges publiques, le gypse présent dans les résidus de placo-plâtre représente un risque majeur pour la qualité de l’environnement. Les dépôts humides peuvent permettre la libération et la lixiviation d’ions sulfate (SO42-) vers les eaux souterraines à des concentrations très toxiques (250 - 1500 ppm). En outre, leur compaction crée souvent un milieu anaérobique qui stimule la croissance de bactéries sulfato-réductrices (Desulfovibrio desulfuricans). Celles-ci produisent des émissions gazeuses de sulfure d’hydrogène (H2S) qui génèrent des odeurs nauséabondes pouvant provoquer l’arrêt respiratoire chez l’être humain à des concentrations létales (≥250 ppm).

Ce travail propose différentes méthodes susceptibles d’assurer une gestion économique et respectueuse de l’environnement des résidus de placo-plâtre. Il suggère d’intervenir suivant deux leviers d’action : i) en amont de la phase d’enfouissement par la Réduction, le Réemploi, le Recyclage et la Valorisation des résidus (Principe des 3RV); et ii) au moment de la phase d’enfouissement en procédant au traitement chimique, physico-chimique ou biologique des résidus.

Nous concluons que l’application du principe des 3RV et le recouvrement des sites d’enfouissement par des matériaux alcalins tels que des résidus de béton, d’agrégats (roches calcaires), de cendres peuvent s’avérer une alternative très prometteuse pour une gestion durable des résidus de placo-plâtre au Québec.

Résumé
4
Origine d’un monticule carbonaté alimenté par une source d’eau hypersaline riche en méthane thermogénique dans l’île d’Anticosti : impacts sur l’exploration pétrolière
Pascale DAOUST (Université d’Ottawa), André DESROCHERS (Université d’Ottawa), Ian CLARK (Université d’Ottawa)

Notre étude porte sur une source d’eau hypersaline qui se trouve à l’île d’Anticosti au Québec. Cette source est caractérisée par une émanation permanente de saumure et est associée à une accumulation carbonatée en forme de monticule (~ 1 m de hauteur; 30 m en diamètre) au-dessus du substrat rocheux. La géochimie des eaux hypersalines suggère une formation à partir de l’eau de mer, mais modifiée par une forte évaporation à l’origine et lors de l’enfouissement subséquent. Le méthane associé montre une signature isotopique d’origine thermogénique en lien avec un réservoir profond dans la succession sédimentaire du Paléozoïque. Cependant, les isotopes stables de ces eaux suggèrent que leur remontée vers la surface s’accompagne d’un mélange important avec des eaux météoriques. Les dépôts carbonatés de ce monticule sont issus de la précipitation de calcite prismatique d’origine abiotique et d’agrégats de micrite en forme de buisson d’origine microbienne. Nous avons effectué des analyses minéralogiques, pétrologiques, et isotopiques et de datation radiométrique qui devraient nous renseigner sur les processus de précipitation des calcaires associés à la source et leur évolution au cours de l’Holocène. Notre étude montre qu’il y a une connectivité naturelle entre les aquifères profonds salins riches en méthane thermogénique et la surface et que l’on doit tenir compte de cet aspect dans le contexte possible de l’exploitation pétrolière par fracturation à l’île d’Anticosti.

Résumé
5
Les microcystines : une protection contre le stress oxydatif? Étude des taux de croissance de M. aeruginosa
Marianne RACINE (Université d’Ottawa), Frances PICK

La prolifération des cyanobactéries (algues bleu-vert) dans les plans d’eau représente un problème environnemental mondial et les toxines produites par plusieurs genres peuvent être à l’origine de problèmes de santé. Le rôle de ces toxines est encore mal connu et ce n’est qu’avec une meilleure connaissance de ces rôles qu’on pourra mieux prévoir et contrôler l’éclosion de fleurs d’eau de cyanobactéries. Dans cette étude, une souche toxique (Microcystis aeruginosa, PCC7806) sera comparée à son mutant (PCC7806mcyB-), dans le but d’étudier le taux de croissance des deux cultures lorsqu’elles sont exposées à un facteur de stress oxydatif, soit en monoculture ou en compétition. Le gène mcy étant responsable de la production de microcystine, on pourra déterminer si celle-ci possède un rôle de protection. Une revue de la littérature sur différentes expérimentations suggère que les facteurs de stress tels que les herbicides, l’exposition aux UV et une augmentation de nutriments peuvent déclencher la libération de toxine et la surproduction de H2O2, démontrant ainsi une forte réponse cellulaire. Si le rôle des toxines est bel et bien de protéger les cellules contre ces stress extérieurs, alors la souche sauvage devrait être plus résistante et montrer un plus grand taux de croissance. Dans cette étude, l’atrazine, un herbicide employé en Amérique du Nord en agriculture, sera un moyen utilisé pour induire le stress oxydatif chez ces cyanobactéries.

Résumé
6
Nouvelle technique de préparation d’échantillons de microplancton marin pour l’analyse par microtomodensitométrie
Laurent GOSSELIN (ISMER - Institut des sciences de la mer de Rimouski), André ROCHON

Cette nouvelle technique permet de réaliser des analyses morphométriques et taxonomiques des dinoflagellés, et a l’avantaged’être plus simple et rapide que les techniques actuelles.

Nous présentons une nouvelle technique utilisant une solution de nitrate d’argent (AgNO2) afin d’augmenter la radio-opacité de spécimens de microalgues marines destinés à l’analyse par micro-tomodensitométrie. En effet, la faible radio-opacité des microalgues (dinoflagellés) requiert l’utilisation de teintures ou revêtements radio-opaques pour les rendre visibles aux rayons x.

La préparation des échantillons, réalisée à la noirceur pour éviter la précipitation de l’argent, consiste en : a) tamisage humide à 20 μm; b) immersion des spécimens dans une solution d’AgNO2; c) rinçage à l’eau distillée; d) séchage à l’air; e) transfert des spécimens sur support radiotransparent.

L’analyse subséquente des spécimens par micro-tomodensitométrie indique que l’AgNO2 permet l’observation des dinoflagellés car il se lie au contenu et à la paroi cellulaire et augmente la radio-opacité des spécimens.

Cette technique présente des avantages importants par rapport à d’autres (recouvrement des spécimens d’un alliage or/palladium par pulvérisation cathodique ou teintures à base d’iode ou de zinc). En effet, la pulvérisation cathodique ne permet que d’augmenter la radiopacité des composantes externes des spécimens, alors que les teintures ne font qu’augmenter la radio-opacité du contenu cellulaire.

Résumé
7
Influence du climat et du cycle des feux sur la biodiversité végétale des sous-bois de peuplements de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides Michx.) en forêt boréale au Canada
Maude CRISPO (UQAM - Université du Québec à Montréal), Yves BERGERON

La préservation de la biodiversité est un enjeu essentiel du développement durable. Au-delà des engagements étatiques, sa protection ne peut être assurée que par l’acquisition soutenue de connaissances sur les divers processus régissant son maintien et sa restauration. Cette étude vise ainsi à déterminer comment la végétation des sous-bois de peuplements de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides Michx.) est influencée par le régime des feux et le climat dans la forêt boréale du Canada. Elle cherche à discerner l’importance des processus déterministes dans l’assemblage des végétaux, telle que la compétition pour l’utilisation des ressources, et celle des processus stochastiques, tels que les feux de forêt, qui surviennent aléatoirement dans l’environnement. Dans cette optique, la végétation de sous-bois de 33 peupleraies a été échantillonnée le long d’un gradient longitudinal de précipitations et de régimes de feux s’étendant de l’ouest à l’est du Canada. L’équitabilité des espèces serait ainsi 12,5 % plus élevée à l’ouest, caractérisé par des précipitations plus faibles et un cycle de feux plus court, qu’à l’est du pays qui bénéficie de plus de précipitations et d’un cycle de feux plus long. Cependant, les richesses spécifiques sont similaires entre ces grandes régions et ce paramètre ne semble pas corrélé aux variables considérées. Ces résultats préliminaires laissent déjà supposer une similarité inhérente aux peuplements de peupliers faux-trembles en forêt boréale.

Résumé
8
Effets d’un herbicide, d’un fongicide et de deux néonicotinoïdes sur l’expression promoteur-spécifique de l’aromatase, enzyme impliquée dans le cancer du sein hormonodépendant
Élyse CARON-BEAUDOIN (INRS - Institut Armand-Frappier), Michael S. DENISON , J. Thomas SANDERSON

Dans le cancer du sein hormono-dépendant, l'expression de l'aromatase dans les fibroblastes est augmentée via l'activation des promoteurs PII, I.3 et I.7. L'exposition à certains contaminants est associée à une augmentation de l'expression de l'aromatase, enyme assurant la synthèse des oestrogènes. Pour déterminer l'effet de pesticides sur l'expression de l'aromatase, une méthodologie de la mesure de l'expression des promoteurs spécifiques a été établie par RT-qPCR, dans des cellules cancéreuses surrénaliennes (H295R) et dans des cellules endothéliales (HUVEC). Ces cellules ont été exposées à l'herbicide atrazine (0.3, 3, 10, 30uM), au fongicide vinclozolin (10, 30, 100uM), ainsi qu'à deux pesticides néonicotinoïdes (thiamethoxam et thiaclopride) (0.3, 3, 10, 30, 100uM). Chez les H295R, l'atrazine et le vinclozolin ont induit l'expression des promoteurs PII et I.3. Le thiaclopride et le thimathoxam, à 30uM, induisent l'expression de l'aromatase via PII et I.3 de façon significative. Chez les HUVEC, l'atrazine, le vinclozolin et le thiaclopride (10uM) augmentent l'expression de l'aromatase, bien que les promoteurs impliqués ne soient pas encore identifiés. Ce projet est d'une importance certaine puisqu'il permettra d'évaluer l'effet de certains contaminants sur l'expression de l'aromatase, via des promoteurs uniquement activés lors d'un cancer du sein hormono-dépendant. 

Résumé
9
Influence de la géomorphologie de l’estran sur l’aléa érosion sur la côte sud de l’estuaire maritime et du golfe du Saint-Laurent
Caroline PINSONNAULT (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Guillaume Marie (UQAR - Université du Québec à Rimouski), Pascal BERNATCHEZ (UQAR - Université du Québec à Rimouski)

À ce jour, peu d’études sur l’aléa d’érosion côtière tiennent compte de la géomorphologie de l’estran. Son influence sur la vitesse de recul de la côte n’a jamais été quantifiée au Québec. L’objectif principal de cette étude est de déterminer si l’une ou plusieurs des caractéristiques géomorphologiques principales de l’estran (largeur, pente, rugosité et structure) ont une influence significative sur la vitesse de recul de la côte et ce, pour les différents types de côtes retrouvés entre Rimouski et Sainte-Anne-des-Monts. D’abord, afin de segmenter le terrain d’étude, une typologie d’estran regroupant neuf catégories a été établie en fonction des caractéristiques géomorphologiques et des éléments pouvant affecter l’hydrodynamique des vagues. Pour chaque segment uniforme, des profils d’estran ont été générés à partir de données LiDAR. Chacun des profils a été caractérisé notamment en calculant différentes pentes, la largeur de l’estran et un indice de rugosité, ainsi qu’en notant le type de substrat et sa structure. Ces différentes caractéristiques ont ensuite été comparées avec les taux d’érosion de la ligne de rivage pour chaque type de côte (terrasse de plage, falaise meuble ou rocheuse) afin de souligner les corrélations existantes entre ce taux de recul et le type d’estran ou une variable morphologique commune à plusieurs types d’estran. Les conclusions de ces analyses contribueront à améliorer la cartographie des risques d’érosion sur les côtes du Québec maritime.



Résumé
Après-midi
13 h 30 à 16 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Problèmes environnementaux sur le continent africain
1
Mise en évidence d’une alternance d’épisodes climatiques pendant la fin du Pléistocène supérieur : enregistrements dans les dépôts lacustres de Dayet Iffère (Moyen Atlas, Maroc)
Bouchra LEMDEGHRI ALAOUI (Université Sidi Mohamed Ben Abdellah), Abdennasser BAALI , Rachid CHEDDADI , Ali RHOUJJATI

Des études pluridisciplinaires récentes effectuées sur des complexes sédimentaires piégés dans certaines dayets (lacs) du Moyen atlas ont permis de reconnaître les cadres structural et karstique, depuis le Pliocène et ont permis d’établir un modèle explicatif de la genèse et de l’évolution de dayets dans le Moyen Atlas. L’étude entreprise sur la dayet Iffère, procède d’une approche qualitative des apports; elle concerne un remplissage dont la sédimentation est continue pendant la fin du Pléistocène supérieur (Soltanien). Deux formations lacustres emboîtées se sont mises en place. Les travaux ont permis de reconnaître la lithostratigraphie et la morphologie du bassin versant, d’identifier la nature et la géométrie du remplissage sédimentaire, de préciser l’âge et d’établir des corrélations avec les phases climatiques et enfin de reconstituer les grandes étapes de l’évolution du comblement du bassin lacustre, de caractériser la dynamique sédimentaire et l’évolution du géosystème pendant le Soltanien. Les variations dans la sédimentation sont interprétées en tant que résultats de fluctuations climatiques et de l’évolution du couvert végétal depuis le Soltanien supérieur. Ces résultats font apparaître une interaction complexe entre processus sédimentaires et phénomènes climatiques qui tendent à une stabilité marquée par une chaleur, une humidité permanente et un couvert végétal assez dense à la fin du Soltanien, après un épisode chaud et probablement aride à semi-aride.

 

Résumé
2
Espaces verts et aménagement urbain : cas de la ville de Chlef, en Algérie
, Tarik Ghodbani (Université d'Oran)

 

L’intérêt accordé à la problématique du développement des espaces verts est , aujourd’hui assez développé au sein de la population de la ville de Chlef qui a connu un séisme dévastateur en 1980 dont les conséquences ont favorisé une urbanisation accélérée et anarchique sur les terres fertiles et les espaces verts environnants .

Nous avons réalisé une enquête en 2012 visant la sensibilisation des chélifiens sur la protection de l’environnement dans leur cité à travers un questionnaire distribué à des écoliers , lycéens et étudiants en essayant d’analyser leurs perceptions et  leurs espérances ainsi que celles de leurs parents sur les perspectives de gestion écologique et durable de leur ville.

L’étude a montré une surprenante motivation des deux générations pour la protection et la généralisation des espaces verts même si les options à envisager sont très différentes l’une de l’autre .                              

Nous avons essayé de montrer comment la reconstruction de la ville après le séisme , a eu un impact considérable sur la conservation, la restauration et l’extension des espaces verts dans et autour de l’agglomération et poser des réflexions sur les alternatives possibles susceptibles d’orienter le développement de Chlef selon une vision éco systémique ,où les espaces verts occuperont une place stratégique dans la gestion durable de la ville, notamment à travers une approche participative avec une plus grande intégration des jeunes et des femmes sans emploi  

 

Résumé
3
Caractérisation de l’aléa pluviométrique en milieu urbain : région d’Annaba
lahbassi OUERDACHI (UBMA - Université BADJI MOKHTAR de Annaba), Hamouda BOUTAGHANE , Imene SEKHEKHFA , Sabri BERHAIL

Le dimensionnement des réseaux d’assainissement est lié directement à la pluviométrie qui comporte un caractère fortement aléatoire. Les averses sont le plus souvent décrites par trois caractéristiques: l’intensité, le volume et la durée. En Algérie on ne considère dans le dimensionnement  des réseaux  que deux des trois. L’objectif de notre travail est de réaliser une analyse de l’impact des trois variables sur les mises en charges des réseaux d’assainissement de la ville de Annaba afin de définir une méthodologie d’étude. Trente(30) événements, s’étalant de 1986 à 2001, sont considérés. Les courbes IDF et les pluies de projets doubles triangles symétriques associées à cette sélection sont construites après un traitement préliminaire. La modélisation du réseau est faite avec le progiciel  Canoé (INSALyon), sous sollicitation des trois pluies de projet  associées aux évènements considérés. Les différentes  simulations montrent que le réseau d’assainissement de la ville de Annaba, en matière de mise en charge, est beaucoup plus sensible aux  pluies les plus précipitées, puis aux pluies les plus intenses et enfin aux  pluies les plus longues. Ce résultat préliminaire pourrait s’expliquer par la configuration spatiale des divers BV de la ville surtout peri-urbain. Une analyse plus approfondie est en cours pour vérifier les résultats des différentes simulations.

Résumé
4
Action anthropique depuis 3 000 ans dans le Moyen Atlas marocain : analyses polliniques des sédiments de Dayet Iffère
Bouchra LEMDEGHRI ALAOUI (Université Sidi Mohamed Ben Abdellah), Abdennasser BAALI , Josette RENAULT MISKOVSKY , Rachid CHEDDADI , Ali RHOUJJATI

L'étude de quelques sites quaternaires situés dans le Moyen Atlas marocain ont permis de reconstituer les changements environnementaux durant les derniers millénaires. Le but de cette étude est de contribuer à la reconstitution des changements de végétation durant les derniers millénaires et de déceler les éventuels évènements anthropiques. L'approche adoptée est basée sur l'étude du contenu palynologique d'une séquence sédimentaire en affleurement dans le bassin du lac Iffère. La coupe sédimentaire étudiée, d’âge Holocène, est riche en matière organique. Pour extraire les spores et les grains de pollen, nous avons utilisé les méthodes de traitements chimiques de Faegri K. and Iversen J.,1964, généralement employées par les laboratoires de palynologie . Les analyses palynologiques nous ont permis de reconstituer les changements environnementaux qui ont affecté la végétation durant les trois derniers millénaires. Les taxons arborés dominent le diagramme pollinique jusqu'à environ 2500 ans BP, ce qui traduit probablement une importante présence d'essences arborées. Ensuite, le paysage devient plus ouvert avec une dominance des plantes herbacées. En même temps, l'augmentation des pourcentages polliniques de Olea europaea indique une activité humaine croissante. Cette activité s'exprime aussi par la dégradation de la chênaie et une réduction progressive de la pinède. Cette réduction des forêts est accompagnée par une extension du couvert herbacé depuis1500 ans environ.

 

Résumé
5
Lithostratigraphie du gisement d’or de Bonikro : contribution à l’établissement des unités birimiennes dans la ceinture des roches vertes du Fettékro, Côte d’Ivoire
Zié OUATTARA (Université Félix Houphouët-Boigny), Giovanni FUNAIOLI , Yacouba COULIBALY , Marie-Christine BOIRON , Kim Ncube HEIN


Les minéralisations aurifères sont communément rencontrées au sein des formations du paléoprotérozoïque. En Afrique de l’Ouest, ces formations sont désignées birimiennes et constituent de ce fait une excellente cible pour l’exploration minérale. En Côte d’Ivoire, le gisement aurifère de Bonikro,210 kmaunord-ouest d’Abidjan, situé en leur sein nous permet d’établir sa lithostratigraphie et de contribuer à la connaissance des unités birimiennes de la chaîne orogénique du Fettékro et de la comparer aux acquis antérieurs.

La méthodologie a été entamée dans la carrière par les observations macroscopiques des murs puis des carottes de sondages à la carrothèque, ensuite elle a continué par les observations microscopiques au département de pétrologie-métallogénie en Côte d’Ivoire et au laboratoire de Géoressources à Nancy, France. Enfin, l’emploi des logiciels MapInfo et Micromine a permis de dresser les coupes géologiques.

Les lithologies peuvent être regroupées en quatre classes à savoir; les plutonites qui renferment la granodiorite et les pegmatites. Les volcaniques composées de roches d’origines felsique et mafique. Les filoniennes se résumant aux aplites et au rhyodacite. Les volcanosédimentaires allant des pélites au pyroclastites en passant par les graphites. La prolifique colonne lithostratigraphique de l’ouest admet une contemporanéité entre les lithologies volcanique et volcanosédimentaire.

 Mots clés: Birimien, lithostratigraphie, Fettékro, Bonikro Côte d’Ivoire.

Résumé