Aller au contenu principal

Du lundi 6 au mardi 7 mai 2013

L’espace sociopolitique se transforme au gré d’une démocratisation constante des structures sociopolitiques et de l’identification des fractures entre les attentes normatives de la société civile, des particuliers, et des instances institutionnelles. Pour y remédier, l’éthique est souvent convoquée en tant qu’« outil de réparation du lien social ». Alors que les structures démocratiques (au sein de l’espace politique, organisationnel, social, etc.) sont traitées à partir de ces transformations majeures que sont l’individualisation, l’ébranlement des relations sociales, la crise des normes, etc., le rôle de l’éthique n’est pas interrogé pour lui-même, pas plus que celui de l’intervenant en éthique.

D’ailleurs, la fonction de celui-ci prête souvent à confusion, comme peuvent aisément en témoigner ceux et celles conduisant de telles interventions. Les attentes à son égard sont multiples selon les acteurs organisationnels, politiques, etc. – employés, employeurs, politiques, société civile, etc. – auxquels il s’adresse. En réalité, la difficulté de l’intervention en éthique est qu’elle se situe toujours à l’intersection d’attentes normatives assez distinctes voire contradictoires alors que la fonction même de l’intervenant en éthique n’est pas institutionnalisée en tant que telle et ne renvoie pas à une assise professionnelle clairement définie. Cela n’empêche pas que les « consultants » en éthique se font plus nombreux et que des formations universitaires en éthique permettent à certains et certaines de prétendre à une forme d’expertise en la matière.

Ce colloque aura donc pour objectif d’échafauder les jalons d’une réflexion philosophique, éthique et critique sur l’intervenant en éthique : quel rôle devrait être le sien ? De quelle légitimité peut-il se réclamer ? Comment se conçoit son identité d’action ? S’apparente-t-il à la figure de l’expert, du praticien-réflexif, de l’accompagnateur ? Ce sont quelques-unes des questions qui seront abordées lors de ce colloque.

 



Lire la suite »

Colloque

Section 600 - Colloques multisectoriels
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 45 à 09 h 15
Communication orale
Communications orales
L'intervenant en éthique : problématisation
08 h 45
L'intervenant en éthique : pratiques diversifiées et questions multiples
Luc Bégin (Université Laval)
Résumé
09 h 15 à 10 h 35
Communication orale
Communications orales
L'intervenant en éthique : quelle pratique ?
09 h 15
Le paradigme disciplinaire et la posture téléologique au cœur du rôle, de la légitimité et des modèles d'action de l'intervenant en éthique
Magalie Jutras (ENAP - École nationale d'administration publique)
Résumé
09 h 45
Philosophie et intervention en éthique : le bilan d'un intervenant
Richard Linteau (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
10 h 15
Discussion
10 h 35
Pause
10 h 50 à 12 h 10
Communication orale
Communications orales
L'intervention en contexte biomédical
10 h 50
La pratique de la bioéthique et la professionnalisation : réflexions par les étudiants de l'AEBiUM
Jean Caillé (UdeM - Université de Montréal), Jean-Christophe PIPON (UdeM - Université de Montréal), Nathalie BOËLS (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 20
Clarification de la nature, du but et de la pertinence de l'offre de service en éthique clinique
Jasmine Foulem (CSSS - Centre de santé et de service sociaux des Sommets)
Résumé
11 h 50
Discussion
12 h 10
Dîner

Après-midi

13 h 45 à 15 h 05
Communication orale
Communications orales
L'intervenant : son rôle et sa légitimité
13 h 45
Expertises de l'intervention sociale : quels modèles pour quelles éthiques ?
Barbant Jean-Christophe (Université Descartes (Paris 5))
Résumé
14 h 15
L'intervenant en éthique dans le réseau de la santé et des services sociaux. Un survol des travaux visant le développement de standards de pratique
Résumé
14 h 45
Discussion
15 h 05
Pause
15 h 20 à 16 h 40
Communication orale
Communications orales
L'intervention : essai de cadrage théorique
15 h 20
Subjectivation et réflexivité. Intérêt et limites des approches constructiviste et situationniste de l'intervention éthique 
Marc Maesschalck (UCL - Université catholique de Louvain)
Résumé
15 h 50
L'intervenant dans sa relation au domaine éthico-moral : approche herméneutique dans la variabilité des contextes
Alain Létourneau (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
16 h 20
Discussion
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 45 à 10 h 45
Communication orale
Communications orales
Vers une éthique collaborative
08 h 45
Au cœur du rôle et de la légitimité de l'intervention en éthique organisationnelle
Diane Girard (Université McGill)
Résumé
09 h 15
La reconnaissance : au cœur de la pratique éthique
Emmanuelle Marceau (Unité de soutien SRAP du Québec)
Résumé
09 h 45
Un modèle académique novateur et intégrateur des savoirs en éthique clinique
Suzanne Plante (CHU Sainte-Justine), Antoine PAYOT (CHU Sainte-Justine)
Résumé
10 h 15
Discussion
10 h 45
Pause
11 h 00 à 12 h 20
Communication orale
Communications orales
Une pragmatique du rôle de l'intervention ?
11 h 00
Intervenir avec modération !
André Lacroix (UdeS - Université de Sherbrooke)
Résumé
11 h 30
L'intervenant en éthique : garant de l'asymétrie ?
Yasmine Jouhari (Université Laval)
Résumé
12 h 00
Discussion