Aller au contenu principal

Du mercredi 8 au vendredi 10 mai 2013

Le processus de marginalisation de certains groupes étant souvent d’origine structurel, il engendre une dynamique sociale inéquitable reproduite par des structures de pouvoir institutionnalisées qui perdurent dans le temps. Afin de rompre avec le statu quo et de rééquilibrer les forces entre les groupes laissés pour compte et le reste de la société, des réformes sociales et juridiques ont eu lieu dans de nombreuses sociétés du nord comme du sud des Amériques, incluant la mise sur pied de programmes de lutte contre la pauvreté, d’assistance sociale, de réinsertion sur le marché de l’emploi et, plus récemment, d’économie sociale et d'une réforme pénale. Alors que des progrès indéniables ont été enregistrés, il reste que certains groupes vulnérables échappent toujours à la protection de l’État et se retrouvent marginalisés, sans possibilité de pleinement participer à la vie citoyenne de leur nation, c’est-à-dire sans la possibilité d’exercer les droits ni les responsabilités qui leur reviennent comme citoyens selon les principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale. Les objectifs de ce colloque sont les suivants : 1) Regrouper des chercheurs et intervenants de la vie associative travaillant à l’identification de formules visant le renversement de structures favorisant et maintenant la marginalisation sociale et géographique de certains groupes de population et de localités, tant en milieu rural qu’urbain, dans les Amériques; 2) Examiner le rôle de la mobilisation des ressources et du leadership comme conditions essentielles à l’élaboration de projets issus de l’économie sociale; 3) À l’aide de la mise en commun d’expériences positives et d’échecs, tenter d’élaborer sur les éléments et les facteurs d’un modèle systémique favorisant l’inclusion des populations marginalisées dans les structures juridico-administratives ayant une influence sur le développement local et leur bien-être; 4) Rendre compte de l’importance de la production collective de savoirs à propos des localités et des groupes de population marginalisés, combinant savoirs scientifique et local/traditionnel, en tant qu’outil de redynamisation des localités.

Lire la suite »

Colloque

Section 400 - Sciences sociales
Ajouter à mon horaire

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
L'action sociale comme réponse à la marginalisation citoyenne
08 h 30
L'économie sociale et solidaire au Bas-Saint-Laurent : un modèle de résistance à la marginalisation en milieu rural fragile?
Majella Simard(Université de Moncton)
Résumé
08 h 50
La réforme pénale au Mexique : combat entre le droit formel et la justice du citoyen 
Pierre Gilles Bélanger(Université d’Ottawa)
Résumé
09 h 10
Initiatives novatrices pour surmonter la pauvreté et l'exclusion: le cas du bidonville Cerro El Pino au Pérou
Sonia Tello(HEC Montréal)
Résumé
09 h 30
Évaluation du développement du capital humain des travailleurs agricoles saisonniers mexicains séjournant au Québec 
Abigaïl Guimont Fitz(Université Laval)
Résumé
09 h 50
Discussion
10 h 00
Période de questions
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 30
Communication orale
Communications orales
Échelles géographiques et lutte contre les processus de marginalisation
11 h 00
Le potentiel de la mise en réseau de la société civile pour contrer les effets de la violence organisée au Nuevo León, Mexique
Nathalie Gravel (Université Laval), Nicolas FOUCRAS (Institut Technologique de Monterrey (Mexique)), Hector José MARTINEZ ARBOLEYA (Université Laval)
Résumé
11 h 20
Vers une extension de la sécurité sociale aux travailleurs informels en Algérie
Walid MEROUANI(CREAD - Centre de Recherche en Économie Appliquée pour le Développement), Nacer Eddine HAMMOUDA (Centre de recherche en Economie appliquée pour le développement (Alger, Algérie))
Résumé
11 h 40
De l'utilité d'une grille multiscalaire spatiotemporelle pour traquer les causes de la marginalisation dans une économie capitaliste toujours conquérante
Steve Déry(Université Laval)
Résumé
12 h 00
Discussion
12 h 10
Période de questions
12 h 30
Dîner

Après-midi

14 h 00 à 15 h 50
Communication orale
Communications orales
Activisme et communautarisme comme stratégies d'intégration des femmes et des autochtones de l'Amérique latine
14 h 00
Lier entreprenariat informel, médecine traditionnelle et développement urbain des femmes indigènes Mapuche : une étude de cas de l'Araucanie, Chili
Maria Costanza Torri(UdeM - Université de Montréal)
Résumé
14 h 20
Stratégies d'innovation sociale pour le renversement de la marginalisation sociale et économique : le cas des Autochtones de la région littorale de l'Équateur
Bahar Tuncay(Université Laval)
Résumé
14 h 40
Communication, activisme et empowerment dans la lutte contre le cancer de sein au Venezuela
Isaac Nahon-serfaty(Université d’Ottawa), Mahmoud EID (Université d’Ottawa)
Résumé
15 h 00
Faire entendre leur voix : inclusion des jeunes sous le seuil de la pauvreté au Chili à travers les médias
Rayén Condeza Dall'Orso(Pontificia Universidad Católica de Chile )
Résumé
15 h 20
Discussion
15 h 30
Période de questions