Imprimer

401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Du lundi 6 au vendredi 10 mai 2013

Ce domaine de recherche touche à des enjeux actuels de grande importance pour l'avenir des populations. Il aborde des questions essentielles: comment devons-nous envisager le fonctionnement de nos sociétés face à une diversité qui prend de nouveaux visages? Comment allons-nous repenser l'accès aux ressources? Comment améliorer le bien-être des individus et des communautés? Comment peut-on construire une société plus juste et plus inclusive? Son regard est tantôt individuel (adaptation des personnes et identité), tantôt communautaire (développement local et pouvoir d'agir des communautés) ou fait état de dynamiques sociales plus larges, imbriquées dans la culture ou dans l'histoire. Il englobe tant des réalités locales qu'internationales et fait la part belle à la diversité sous toutes ses formes.

Lire la suite »
Domaine
Section 400 - Sciences sociales
Responsables
École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
Réal Labelle
UQAM - Université du Québec à Montréal
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
08 h 30 à 12 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Problème de comportement et adaptation scolaire
1
Les jugements de contingence chez les individus dépressifs et non-dépressifs : une méta-analyse
Jeffrey Henry (Université Laval), Michaël BUJOLD , Michel ALAIN
La présente étude constitue la première méta-analyse de la documentation scientifique relative aux jugements de contingence chez les individus dépressifs et non-dépressifs. Elle visait à déterminer: 1) si les individus dépressifs présentent des jugements de contingence significativement plus précis que ceux des individus non-dépressifs, et 2) sous quelles conditions expérimentales ce phénomène se produit. Une revue de la documentation scientifique a permis de localiser 14 études (84 tailles de l'effet; N = 1633). Les résultats indiquent que les individus dépressifs ont des jugements de contingence significativement plus précis que ceux des individus non-dépressifs; mais cet effet est de petite taille. Aucun effet modérateur significatif propre à l’individu (sexe, sévérité de la dépression) ou au contexte de la tâche expérimentale (intervalle inter-essais, degré de contingence réel, type de jugement effectué, caractère privé ou public) n’a été détecté. Par ailleurs, aucune condition expérimentale n'a mené à des jugements de contingence plus précis chez les individus non-dépressifs. Les résultats sont discutés en regard de la théorie de la marge optimale d’illusion.
Résumé
2
Contacts parent-enfant suite au placement en famille d’accueil : exploration des liens avec le développement, la sécurité d’attachement et la dépendance
Karine Poitras (Université Laval), George Tarabulsy (Université Laval), Audrey ST-PIERRE

Le placement en famille d’accueil est une intervention radicale visant à protéger l’enfant dont le développement et la sécurité dans son milieu familial sont jugés compromis. La majorité des parents maintiennent des contacts avec leur enfant suite au placement, bien que les répercussions de ces contacts sur le développement soient très peu documentées.  Cette étude réalisée avec la collaboration des Centres jeunesse, vise à décrire les contacts entre l’enfant et sa famille d’origine, de même que les liens entre ces contacts et le développement de l’enfant. Cinquante-quatre parents biologiques sont rencontrés lors d’une entrevue et 43 enfants, âgés de 12 à 43 mois, sont évalués lors d’une visite dans leur milieu d’accueil. Les échelles de Bayley (3ed.) sont administrées afin d’évaluer le développement global de l’enfant, et les interactions enfant-parent d’accueil sont codifiées à l’aide du tri-de-carte du comportement d’attachement. Les enfants rencontrés maintiennent principalement des contacts avec leur mère (98,11%) et avec leur père (46,30%). Les contacts mère-enfant varient beaucoup quant à la fréquence mensuelle (M=5,95, ET=7,60) et la durée en heures (M=8,17, ET=9,67). Il ressort que les contacts mère-enfant prédisent la diminution des comportements de dépendance manifestés par l’enfant dans sa relation avec son parent substitut. Surtout, les résultats de cette étude rappellent l’importance de la qualité du milieu d’accueil dans le développement de l’enfant placé.

Résumé
3
Troubles de comportement et régulation des émotions chez les enfants d'âge préscolaire victimes d'agression sexuelle
Rachel Langevin (Université Concordia), Martine HÉBERT (UQAM - Université du Québec à Montréal), Louise Cossette (UQAM - Université du Québec à Montréal), Catalina Mejia Cardenas (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Près d’un homme sur dix et une femme sur cinq révèlent avoir subi une agression sexuelle (AS) avant l’âge de 18 ans. Les conséquences associées à de telles agressions sont bien connues à l’âge adulte, mais peu d’études se sont intéressées à leurs effets à court terme chez les enfants d’âge préscolaire, un groupe particulièrement vulnérable. Une meilleure connaissance de ces conséquences est pourtant essentielle pour le développement de programmes d’intervention précoce. La présente étude a donc pour objectif d’évaluer les problèmes de comportement et de régulation des émotions chez des enfants d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle en les comparant à des enfants du même âge n’ayant pas subi de telles agressions. Pour ce faire, 106 enfants d’âge préscolaire ont été recrutés. Leurs parents et leurs éducatrices en garderie (N = 54) ont complété le Child Behavior Checklist et le Emotion Regulation Checklist. Selon leurs parents et leurs éducatrices, les enfants victimes d’AS présentent plus de troubles extériorisés et ont de plus faibles capacités de régulation des émotions que les enfants du groupe de comparaison. Les éducatrices rapportent en outre plus de troubles intériorisés chez les enfants victimes d’AS.  On note également des corrélations négatives entre la qualité de la régulation des émotions et les troubles de comportement des enfants. La discussion portera sur les implications cliniques de ces résultats et de nouvelles pistes de recherche seront proposées.



Résumé
4
Écouter, parler, agir : relations entre communication parent-jeune et comportements dangereux sur la route
Stéphanie Martel (UdeM - Université de Montréal), Catherine COUSINEAU , Éliane RAVENDA-BOUCHARD , Martin PAQUETTE , Jacques Bergeron (UdeM - Université de Montréal)

Des travaux récents ont montré l’importance de la contribution parentale dans la socialisation des jeunes (Deslandes, 2008) et dans l’éducation aux risques routiers (Olm & al., 2005). L’apprentissage de la conduite automobile étant souvent source de frustrations et de risques, on peut faire l’hypothèse qu'un jeune adulte ayant une bonne qualité de communication avec ses parents aura moins tendance à adopter des comportements téméraires au volant. La présente étude a été réalisée auprès de 98 jeunes conducteurs de 18 à 25 ans conduisant au moins deux fois/sem.. Le lien communicationnel parent/jeune a été établi à l’aide du questionnaire « Communication parents/jeunes adultes » adaptation tirée de Barnes et Olson (1985). La cote obtenue a été corrélée avec le niveau de prise de risques recueilli à l’aide du questionnaire « DDDI » traduit et validé par Richer et Bergeron (2012). En plus d’identifier d’importantes différences entre hommes et femmes sur les  comportements routiers dangereux (t= 2,746, p<.01) (ex. : la prise de risques et l’agressivité) les résultats font ressortir une corrélation significative entre la qualité de la communication et la prise de risques au volant (r(97)= .272, p<.01). Le lien qui relie, ici, la communication parent/jeune adulte aux comportements à risques semble bien correspondre aux observations citées plus haut sur l’importance de l’implication des parents en vue de l’adoption par les jeunes de comportements conformes aux normes.

Résumé
5
Évaluation de l'efficacité du programme Ces années incroyables auprès d'éducatrices en CPE
Julie Lessard (Université Laval), Sylvie NORMANDEAU , Daniel PAQUETTE , Julie ALLARD

Le travail des éducatrices en services de garde à l’enfance comporte de grands défis, notamment lorsque certains enfants présentent des comportements d’agression. La gestion des comportements des enfants peut s’avérer plus difficile pour les jeunes éducatrices ayant peu d’expérience. La présente étude a pour objectif d’évaluer les effets d’un programme d’entraînement aux habiletés parentales adapté pour des éducatrices dans un CPE. Le programme Ces années incroyable (CAI) est reconnu pour son efficacité auprès d’enfants présentant des troubles de comportement. L’échantillon est composé de 45 éducatrices réparties en deux conditions : le groupe contrôle (n=18) et le programme CAI (n=27). Des analyses de variance à mesures répétées comparant les éducatrices des deux conditions ont été effectuées. Suite à l’intervention, les éducatrices du groupe CAI utilisent plus fréquemment les stratégies positives, les conséquences et les limites claires. De plus, elles perçoivent ces pratiques comme étant plus utiles. Ces éducatrices perçoivent aussi moins de comportements d’opposition, d’hyperactivité, de comportements liés à la gêne ou à l’anxiété et liés aux problèmes sociaux chez les enfants qu’elles accompagnent. Finalement, elles  rapportent une plus grande confiance en soi au travail. Ces résultats démontrent que ce programme pourrait constituer un complément à la formation reçue par les éducatrices afin de prendre en charge de manière efficace et adaptée un enfant difficile. 

Résumé
6
Les processus de valorisation de soi chez les adolescents mauriciens venant de milieux défavorisés et en situation d'échec scolaire
Emilie Carosin (Université de Lyon)

Cette recherche socio-constructiviste cherche à comprendre comment s’opèrent les processus de valorisation de soi chez les adolescents dévalorisés par la société et le système scolaire. Par processus de valorisation de soi nous entendons la dynamique par laquelle le sujet accorde du sens et de la valeur à son existence. À travers les concepts piagétiens d’équilibration et à l’aide de la théorie de la reconnaissance nous avons développé une modélisation des processus de valorisation de soi. Grâce aux recherches conduites dans le domaine de l’expérience esthétique, de l’éducation artistique et culturelle et en psychologie de l’orientation, nous avons précisé l’application de notre modèle théorique dans le réel. Ainsi, nous avons pu conduire notre expérimentation auprès de dix adolescents mauriciens de 14 à 15 ans venant de milieux défavorisés et en situation d’échec scolaire au sein d’un dispositif d’ateliers d’arts plastiques pendant un an. Les analyses de cas conduites à partir de l’observation des conduites et des entretiens semi directifs sur les projets professionnels des sujets révèlent la difficulté des adolescents à organiser et à évaluer leurs conduites en vue de se valoriser. Elles indiquent également que des relations de respect mutuel favoriseraient la valorisation des sujets. Cette recherche exploratoire identifie les pistes qui pourraient êtres approfondies pour mieux comprendre les processus de valorisation de soi chez les adolescents dévalorisés.

Résumé
7
Les expériences des enseignant(e)s du secondaire auprès des garçons et des filles en lien avec la réussite scolaire
Véronique Grenier (UdeM - Université de Montréal)

Dans le domaine de l'éducation, on se préoccupe des difficultés que connaissent de nombreux garçons au cours de leur cheminement scolaire comparativement aux filles. Cette problématique a soulevé une polémique, se manifestant, d’une part, par un discours masculiniste, s’exprimant par la critique d’un féminisme ayant été trop loin et étant le grand responsable de la moindre réussite scolaire des garçons, et d’autre part, par un discours féministe, stipulant que la réussite scolaire des filles ne se traduit pas, à la sortie du système éducatif, par la création d’une inégalité en faveur des femmes. Malgré cela, on détient peu d’informations sur les expériences des enseignant(e)s auprès des garçons et des filles. Cette conférence compte pallier à se manque. Se basant sur notre thèse de maîtrise en sociologie, nous exposerons brièvement la polémique mentionnée ci-haut ainsi que les différentes transformations ayant affecté le métier d’enseignant au cours des vingt dernières années. Une attention particulière sera accordée aux changements sur le plan des relations enseignants-élèves. Ensuite, nous allons mentionner brièvement la méthodologie utilisée. Finalement, nous présenterons nos résultats. Ainsi, il sera question des représentations de sexe que les enseignant(e)s ont de leurs élèves ainsi que des liens entre ces dernières et les pratiques éducatives des enseignant(e)s. Nous terminerons en parlant de l’impact sur l'engagement et l’identité professionnelle des enseignant(e)s.

Résumé
08 h 30 à 12 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Regards historiques, anthropologiques et sociologiques sur des pratiques actuelles et en émergence
1
Confiance politique et institutions internationales : spécificités des discours des jeunes suite à l'apprentissage du génocide des Juifs
Geoffrey Grandjean (Ulg - Université de Liège)

La communication vise à analyser le sentiment de confiance politique que les jeunes peuvent développer à l’égard de certaines institutions internationales (telles que l’Union européenne, l’Organisation des Nations unies ou encore l’Organisation du Traité de l’Atlantique-Nord) après avoir pris connaissance du génocide des Juifs.

Pour ce faire, les résultats d’une recherche étudiant les discours de jeunes belges francophones concernant ce génocide seront mobilisés. En effet, ils expriment un sentiment de confiance important envers les institutions internationales et, plus précisément, ils sont convaincus de la capacité d’intervention collective de ces institutions pour prévenir les génocides. Ces résultats contredisent le sentiment plutôt négatif pouvant se manifester au sein de la population belge sur ce même sujet. Afin de comprendre les spécificités des discours des jeunes et leur sentiment de confiance politique, la communication :

-          Circonscrira précisément le concept de confiance politique (envisagé dans une perspective de socialisation politique) ;

-          Présentera les discours des jeunes tenus en focus groups ;

-          Identifiera les raisons expliquant cet intense sentiment de confiance politique envers les institutions internationales en les mettant en perspective avec celui généralement plus négatif au sein de la population.



Résumé
2
La mise en scène photographique au sein de la rencontre interculturelle entre touristes et autochtones vietnamiens dans un contexte de tourisme alternatif
Sarah Bourdages-Duclot (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Étudiante à la maîtrise en communication, j'envisage cet hiver d'effectuer une étude qui porte sur la rencontre entre les touristes et les autochtones vietnamiens dans le cadre d'un tourisme alternatif. J'observerai plus particulièrement comment s'élabore cette rencontre et quel est l'emploi de l'appareil photographique. Cette recherche comportant deux volets ethnographiques me portera à vivre six semaines dans une famille autochtone vietnamienne et deux semaines au sein d'un groupe de touristes. Cette étude visera à mettre en lumière les deux facettes de cette rencontre interculturelle afin de mieux la cerner et, éventuellement, permettre son amélioration par le biais d'un tourisme plus respectueux et responsable des populations locales. En ce sens, je travaillerai à partir d'une méthodologie assemblant deux techniques qualitatives: l'observation participante et les entretiens individuels et collectifs.

Le terrain de recherche s'effectuant à Sapa dans le nord du Vietnam pendant les mois de février et mars, il me sera possible de vous présenter un résumé des données collectées lors du 81e congrès de l'Acfas.

À ma connaissance, aucune étude n'a été menée sur la rencontre entre touristes et autochtones vietnamiens à travers l'utilisation de la mise en scène photographique. Cette communication libre permettra donc de contribuer au développement des connaissance sur cette communication interculturelle présente au sein d'un secteur économique essentiel au XXIe siècle: le tourisme. 

Résumé
3
Une expérience dans le vent! Regard anthropologique sur le tourisme de chasse aux tornades
Catherine Morin Boulais (Université Laval)

Aux États-Unis, jusqu’au milieu des années 1990, la chasse aux tornades était pratiquée de façon marginale par une poignée d’adeptes du temps violent. La sortie du film Twister en 1996 a provoqué une augmentation fulgurante de l’intérêt pour l’activité, une opportunité que l’industrie touristique s’est empressée de saisir. Aujourd’hui, plus de vingt compagnies organisent des voyages offrant aux clients la possibilité d’observer des tornades. Dans le cadre d’un projet de recherche en anthropologie, les rapports socio-environnementaux propres à ce type de tourisme ont été analysés selon une approche ethnographique fondée sur la construction sociale du paysage. Un terrain de recherche réalisé dans les plaines centrales des États-Unis, en 2009, a permis de collecter un ensemble de données à partir d’observation participante et d’entretiens semi-dirigés avec les acteurs de cette industrie, soit les clients et les équipes responsables des voyages organisés. Afin de faire vivre l’expérience d’une journée type, les principales actions et les choix décisifs menant à la « capture » d’une tornade seront présentés. Un regard anthropologique posé sur la relation singulière qu’entretiennent les acteurs avec le paysage révèlera la mise en œuvre d’un processus de marchandisation de la nature. Ce travail précurseur sur un phénomène encore peu exploré par les scientifiques réitère la pertinence de l’anthropologie pour l’étude critique des nouvelles formes de tourisme occidental.

Résumé
4
La consommation à Ancy-le-Franc de 1880 à 1930 : d'une consommation «traditionnelle» à une consommation «moderne»
Cécile Retg (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Lors de notre communication, nous présenterons les résultats de nos recherches sur la consommation et des modes de vie dans un bourg français (Ancy-le-Franc) de 1880 à 1930. Il s’agit d’une étude que nous avions réalisée dans le cadre de notre mémoire de maitrise, et qui s’inscrit dans la perspective de l’histoire économique et sociale.

Notre objectif est de comprendre les conditions de passage d’un schéma de consommation de type « traditionnel », marqué par l’ « utilité », la « nécessité », et la prédominance des « objets-outils », à un schéma de consommation « moderne » où prime le « plaisir », le « superflu » et les « objets-signes », grâce à l’étude de la place des objets dans l’acte de consommation. Pour ce faire, nous nous sommes principalement appuyés sur les registres de comptes d’une épicerie, où sont inscrits les achats quotidiens des clients. Grâce à cette source, nous avons pu reconstituer les « budgets » des clients, ce qui nous a permis de faire une analyse qualitative et quantitative de la consommation.

Ainsi, nous avons remarqué une évolution du rapport des hommes aux choses au cours du temps, avec la mise en place d’une nouvelle hiérarchie des « besoins » dans le bourg. De la sorte, cette étude contribue à une meilleure connaissance de l’histoire de la consommation, et des modalités de dialogues entre schémas de consommation, dans un espace-temps particulier, celui d’un bourg rural à la charnière du XIXe et du XXe siècle.



Résumé
5
Les pétitions collectives et le développement de la sphère publique au Québec dans la seconde moitié du 18e siècle
Giselle Giral (Université Laval)

La présente recherche vise une importante période de l’histoire sociopolitique du Québec, soit celle qui s’étend de l’établissement du gouvernement civil, en 1764, jusqu’à la création du système parlementaire, en 1791. Dans ce contexte, marqué par l’absence d’institutions représentatives classiques, nous posons notre regard sur la pratique de pétitionner collectivement aux autorités coloniales. Cette pratique de longue date en Angleterre, rare en Nouvelle-France, devient un outil de participation et d’expression des Canadiens, ce qui démontre la capacité d’adaptation de la population locale aux nouvelles réalités coloniales. En effet, les Canadiens apprennent à représenter leurs griefs, inquiétudes et suggestions de changements, à travers des « respectueuses adresses » acheminées aux autorités politiques.

Une analyse détaillée de quelques 278 pétitions collectives de la période nous a permis d’identifier le profil des pétitionnaires (leur origine ethnique, leur sexe, leurs intérêts, etc.), leur lieu d’origine, la nature de leur l’utilisation de ce nouveau outil, la portée de leurs demandes, bref, l’impact politique de cette pratique sur la sphère publique québécoise. Cette analyse permet une nouvelle compréhension du développement de la sphère publique québécoise.



Résumé
6
Le dispositif français de stages de sensibilisation à la sécurité routière (récupération de points de permis). Quels effets, quels impacts, quelles limites?
Arnaud Morange (Institut Régional du Travail Social Normandie)

Depuis l’instauration du « permis à points » en France, de nombreux conducteurs français doivent participer à des stages payants pour retrouver un « capital points » suffisant pour avoir encore le droit de conduire. Ces stages ont fait l’objet d’évaluations et de critiques qui ont conduit les autorités à en modifier la forme et les contenus. Nous avons récemment étudié les nouveaux stages, de l’intérieur, au moyen d’une recherche qualitative par entretiens (une trentaine) pour le compte de l’INSERR (Institut National de Sécurité routière et de Recherche). Avec notre statut d’universitaire, il s’agissait d’évaluer, d’une part, l’application de la nouvelle formule par les animateurs de stages (formule fondée sur des modèles en psychologie) et, d’autre part, de mesurer la réalité du changement de perception et de comportement des conducteurs dans leur relation alcool-conduite à la suite de ces stages de nouvelle génération. Notre approche était socio-anthropologique et critique, et visait à éclairer les décideurs dans la poursuite ou non de ses orientations en matière de sécurité routière. Plus largement, les expériences croisées de dispositifs existants, comme ceux en vigueur au Québec, nous invitent à la réflexion.    



Résumé
7
Être ou ne pas être artiste à Battambang au Cambodge : l’expression subjective de jeunes Cambodgiens à travers leur pratique en arts visuels contemporains
Marie-Ève Samson (Université Laval)

Au sortir de près de deux décennies de guerre, le Cambodge vit de profondes transformations sociales. Sur le plan artistique, les conséquences de l’ère khmère rouge sont encore tangibles sachant qu’environ 90 % des artistes y ont péri. Depuis les années 2000, une nouvelle génération d’artistes née après cette période bénéficie de l’ouverture grandissante du pays et se taille peu à peu une place sur les scènes artistiques locale et internationale. Cette génération est porteuse de changements dans les pratiques artistiques et dans la conception de ce qu’est l’artiste. Un regard sur la communauté artistique de Battambang, deuxième ville en importance au Cambodge, est nécessaire, car celle-ci se présente progressivement comme un pôle artistique nouveau.

Seront présentés les résultats préliminaires de mon terrain de maîtrise réalisé à Battambang en 2012 lors duquel j’ai participé à la vie artistique de la ville et rencontré plusieurs jeunes artistes. L’objectif de ma recherche est de comprendre ce que signifie pour eux « être artiste » et de quelle(s) manière(s) ceux-ci expriment leur subjectivité à travers leur art. À travers ma présentation, je propose ainsi des réflexions quant à mes résultats qui laissent entrevoir que plusieurs personnes rencontrées ne s’identifient pas d’emblée comme artiste préférant insister sur les qualités humaines et morales que nécessite leur pratique artistique ainsi que sur les apports particuliers de leur art à la société cambodgienne actuelle.

Résumé
09 h 00 à 11 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Identité linguistique, confessionnelle et éthique politique
1
Les pratiques pieuses de l’Islam dans un contexte italien : le cas des Égyptiennes musulmanes à Milan
Myriam Mallet (Université Laval)

L’Italie, pays d’immigration récente, a longtemps été considérée comme le pays «aux frontières-passoires» de l’Europe, mais tranquillement, la légalisation sur la population immigrante et clandestine du pays se resserre. C’est dans ce contexte qu’évoluent les Égyptiennes d’obédience musulmane. À travers une recherche de terrain anthropologique dans deux centres culturels islamiques de Milan, cette communication met en lumière les multiples façons dont ces femmes vivent et habitent leur foi islamique dans un contexte italien. Les règles régissant la piété ne sont pas seulement renforcées ou subverties, mais elles sont aussi mise en acte. Elles ne sont pas imposées seulement de l’extérieur par la société et ne constituent pas nécessairement une contrainte pour l’individu. Cette communication repense cette opposition externe-interne en montrant comment ces pratiques constituent le fondement nécessaire à la réalisation du sujet et de sa capacité d’agir. Autrement dit, les pratiques pieuses des femmes ne sont pas un ensemble de normes régulatrices, mais plutôt un ensemble d’activités pratiques inhérentes à un certain mode de vie. Après une présentation de la gestion des populations étrangères en Italie, la communication s’intéresse à la manière dont les Égyptiennes musulmanes évoluent dans la société italienne, ce qui favorise et contraint leurs pratiques pieuses et enfin comment leurs pratiques de l’Islam contribuent à les construire comme sujet et leur offre une capacité d’agir.

Résumé
2
L’épanouissement des communautés et la dualité linguistique canadienne dans le secteur de la santé
Lauren Dobie (SFU - Simon Fraser University), Amy HOU , Anna Au (SFU - Simon Fraser University), Dale MUSHINSKI

L’objectif de cette recherche est d’évaluer l’action du gouvernement canadien en matière de bilinguisme dans le domaine de la santé.  Le Plan d'Action de Santé Canada 2009-2013 à l'appui de la partie VII de la Loi sur les langues officielles vise à renforcer l’épanouissement des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Celle-ci améliore l’accès aux services de santé et renforce l’égalité dans l’usage des langues officielles. Selon la théorie de la complétude institutionnelle de Raymond Breton, les groupes minoritaires prospèrent lorsque les institutions publiques régionales peuvent satisfaire à leurs besoins fondamentaux. Les services de santé sont le secteur dans lequel les citoyens sont les plus vulnérables et sont un indicateur déterminant d’une communauté active et saine. Notre méthodologie allie des analyses documentaires, des entrevues conduites avec des coordonnateurs régionaux du plan d’action de Santé Canada, et des entrevues d'usagers de la province de la Colombie-Britannique. Ce corpus nous permet d'offrir un éclairage sur l’évolution de cette politique et d'évaluer l’efficacité de son application. Il nous permet d’examiner les avantages et les désavantages de cette politique pour les communautés et pour les gouvernements. Nous pouvons alors proposer quelques recommandations de politique publique qui contribueraient à améliorer l’impact du Plan d’Action et plus largement, à la politique en faveur du bilinguisme à l’échelle du Canada en entier.

Résumé
09 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Pratiques juridiques et relations entre chercheurs, partenaires et participants
1
Le développement d’un nouvel instrument pour mesurer le concept de «relations entre chercheurs et partenaires de la pratique» lors de la mise en œuvre d’une recherche
Mathieu-Joel Gervais (UQAM - Université du Québec à Montréal), Francois Chagnon (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Afin d’augmenter l’utilisation des connaissances issues des recherches en sciences humaines et sociales, plusieurs auteurs suggèrent de miser sur une perspective dite "interactionniste". Selon cette perspective, les relations entre les chercheurs et les partenaires de la pratique à travers l’ensemble des étapes de production et de dissémination détermineront en grande partie l’utilisation des connaissances scientifiques produites. Or, les différentes dimensions du concept de « relations entre chercheurs et partenaires de la pratique » restent à être définies et opérationnalisées au sein de la littérature. La présente étude vise à proposer un nouvel instrument de mesure valide et fidèle pouvant rendre compte des différentes dimensions du concept de « relations entre chercheurs et partenaires de la pratique » lors de la mise en œuvre d’une recherche. Le développement de l’instrument s’est effectué en trois étapes (1) une recension critique des instruments actuellement utilisés afin de mesurer les différentes dimensions du concept de « relations entre chercheurs et partenaires de la pratique » a été effectuée; (2) suite à cette recension, des indicateurs ont été proposés pour rendre compte de trois dimensions du concept de « relations entre chercheurs et partenaires de la pratique », soit les dimensions cognitive, structurelle et relationnelle; (3) les indicateurs définis pour les trois dimensions ont été validés à l’aide d’une étude qualitative et d’une étude quantitative.

Résumé
2
Les représentations sociales des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l'enfant dont la garde est contestée
Elisabeth Godbout (Université Laval)

Les décisions et recommandations pour la garde prises dans le meilleur intérêt de l’enfant sont peu basées sur des données probantes (Emery, Otto, & O'Donohue, 2005;Saini, 2008;Tippins & Wittmann, 2005), mais reflètent à la fois les valeurs personnelles des professionnels qui doivent se prononcer sur la garde (Kelly, 1997;Krauss & Sales, 2000) et celles d’une société à une époque donnée (Dolgin, 1996;Mason, 1994). C’est pourtant sur la base du principe flou et subjectif du "meilleur intérêt de l'enfant" que des professionnels du droit et formés en sciences sociales (les juges et les experts), doivent en arriver à départager le conflit entre ex-conjoints et prendre des décisions qui influenceront la vie d’enfants particulièrement vulnérables. Ce projet de recherche  mené auprès de 11 juges de la Cour supérieure et de 14 experts (travailleurs sociaux et psychologues) vise à répondre à la question suivante : dans un contexte de séparation hautement conflictuelle, quelles sont les représentations sociales des juges et des experts concernant le principe de meilleur intérêt de l’enfant dont la garde est contestée ? Les analyses des données qualitatives recueillies permettent de mettre au jour les enjeux et les grandes tendances qui guident actuellement les décisions de garde. Des pistes pour l'amélioration de la pratique seront présentées.

Résumé
3
La communication des résultats de recherche et découvertes fortuites aux participants de recherche en génétique et génomique
Karine Sénécal (Université McGill), Denise Avard (Université McGill), Critina LONGO
L’explosion du nombre de recherche en génétique et génomique ainsi que l’utilisation de nouveaux outils de séquençage, tels que le séquençage du génome entier et le séquençage de nouvelle génération, suscite de nombreuses questions, notamment quant à la communication des résultats de recherche aux participants. Cette question complexe se trouve d’ailleurs actuellement au centre des débats sur l'éthique de la recherche. Cela est d’autant plus vrai depuis que l’Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains (2010) exhorte les chercheurs dans le domaine médical à élaborer un plan de gestion des renseignements susceptibles d’émerger de leur recherche et les obligent à communiquer toute découverte fortuite significative pour la santé du participant. Ces nouvelles normes ont un impact considérable, autant pour les chercheurs, les cliniciens, les comités d’éthique de la recherche, que pour les participants à la recherche. Dans ce contexte, nous avons voulu mieux comprendre les enjeux et les défis liés à la communication des résultats de recherche et proposer des solutions concrètes pour aider les acteurs impliqués. Pour ce faire, nous avons : • réalisé une analyse de la littérature et des textes normatifs internationaux, canadiens et québécois traitant de la communication des résultats de la recherche ; • rassemblé un comité de travail ayant une expertise en droit et en éthique ; • développé une première ébauche de l’Énoncé de principes du RMGA sur la communication des résultats de la recherche et des découvertes fortuites ; • organisé une série de consultations auprès :  des membres du Réseau de médecine génétique appliquée du Québec ;  de partenaires issus de la communauté pan-canadienne de chercheurs (FORGE et MICYRN) ;  d’associations de parents ; • finalisé la version finale de l’Énoncé de principes du RMGA. Dans le cadre de cette présentation, nous proposons les résultats de nos recherches. En plus de valoriser différentes sources de savoir, cette recherche aura permis, ultimement, d’élaborer des recommandations spécifiques à la communication des résultats de recherche aux participants dans le contexte de recherche en génétique et génomique.
Résumé
4
Que sont devenues les dissidences?
Marie-Claire Belleau (Université Laval), Rebecca Johnson (University of Victoria)

La juge Claire L’Heureux-Dubé a été la deuxième femme juge nommée à la Cour suprême du Canada et la première du Québec en 1987.  Pendant son terme de 15 ans à la plus haute institution judiciaire du pays, elle s’est valu le titre de la « plus grande dissidente » de l’histoire de cette cour de justice. Que sont devenues les très nombreuses dissidences qu’elle a écrites?  Sont-elles restées lettre morte?  Sont-elles devenues des lois?  Ont-elles été suivies dans d’autres décisions de la Cour suprême du Canada? Si oui, dans quel contexte?  Sont-elles devenues des opinions majoritaires, voire unanimes?  Ont-elles eu une influence sur le droit au Canada ou ailleurs au monde?  Quelle est la valeur de penser différemment et de prendre le temps de l’écrire dans une opinion judiciaire séparée minoritaire?  Quelle est la valeur constructive d’une opinion dissidente? 

Résumé
5
Quand la procédure judiciaire pénale assure le contrôle de certains groupes sociaux : l’exemple des ordonnances d’interdiction de consommer de l’alcool
Dominique Bernier (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Consommer de la drogue ou de l’alcool influence le parcours judiciaire pénal. Ces substances psychoactives y sont considérées comme des éléments criminogènes d’importance contre lesquels une intervention est nécessaire. Certains auteurs y voient une forme d’étiquetage qui assure le contrôle judiciaire, qui favorise le contrôle social de certains groupes (Moore, 2008; Devresse, 2006). Cette étiquette est parfois souhaitée par les acteurs du système, comme c’est le cas devant les tribunaux spécialisés (drug courts) où la consommation sert de fer de lance à l’intervention thérapeutique. Toutefois, je crois que cette étiquette imprègne aussi toute la procédure devant les tribunaux réguliers, même dans des endroits inattendus où le contrôle judiciaire s’exprime insidieusement. La procédure pénale, a priori neutre, n’est pas un élément unifié et répond à différentes logiques dans les contraintes et complexités du système. Dans cette présentation, je m’intéresserai à un aspect de la procédure pénale en lien avec l’étiquette de consommateur afin d’illustrer sa complexité et de démontrer comment elle contribue à contrôler certains groupes : lesordonnances d’interdiction de consommer  de l’alcoolqui peuvent être émises l’arrestation à la peine. J’examinerai les mécanismes liés à ces ordonnances, la jurisprudence et les conséquences sur certains groupes marginalisés comme les autochtones.

Résumé
Après-midi
13 h 00 à 16 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Exclusion sociale, réintégration et rétablissement des personnes
1
Identification collective à la normalité : une stratégie de lutte aux effets de la stigmatisation
Émilie Lemire auclair (UQAM - Université du Québec à Montréal)

La stigmatisation, c'est-à-dire la dévalorisation vécue par les personnes présentant un problème de santé mentale, constitue un obstacle majeur à leur rétablissement menant, très souvent, à leur marginalisation. Comme philosophie d’intervention, le rétablissement propose pourtant qu’il est possible pour tout individu de s’intégrer à la communauté et de s’y épanouir et ce, peu importe sa condition. Comment se rétablir lorsqu’on vit avec les conséquences d’un étiquetage social négatif?

La recherche à l’origine de la présente communication a été menée auprès de personnes fréquentant un organisme communautaire axé sur le rétablissement en santé mentale. Elle met en lumière certains moyens qu'elles utilisent pour lutter contre les effets de la stigmatisation dans leur vie quotidienne. Une de ces stratégies repose sur la construction et le maintien d’un idéal de normalité, partagé par l'ensemble des intervenantes et des participantes fréquentant l'organisme. La capacité des participantes à témoigner de la normalité attendue, à travers leurs interactions avec leurs pairs, confirme leur appartenance au groupe et sert d’appui à la restauration de leur identité, en-dehors des cadres imposés par le stigmate du problème de santé mentale. Néanmoins, les résultats de l’étude soulignent que ce stigmate, par sa force d’évocation, demeure un élément persistant qui structure les interactions et l’identité des personnes qui le portent et ce, malgré les efforts consentis pour s'en libérer.

Résumé
2
Mise à l'épreuve : repenser le lien entre dépression et société
Geneviève Nault (Université d’Ottawa)

C’est en adoptant comme opérateur analytique le concept
d’«épreuve» que Martuccelli tente de rendre compte, à l’échelle des acteurs,
des grands enjeux structurels d’une société. Selon Martuccelli (2006), «les
épreuves sont des défis historiques, socialement produits, inégalement
distribués, que les individus sont contraints d’affronter. Et comme c’est le
cas lors de toute épreuve, les acteurs peuvent, en s’y mesurant, réussir ou
échouer.» Ce concept nous semble dès lors pertinent afin de repenser le lien tant
étudié par les sociologues de la santé mentale entre dépression et société. Nous
posons comme hypothèse qu’il existe deux façons d’étudier la dépression à la
lumière du concept d’épreuve de Martuccelli : soit la dépression est un
collecteur des résultats de la mise à l’épreuve (la dépression serait ainsi le résultat d’un échec ou d’une série
d’échecs vis-à-vis les épreuves caractéristiques de notre société contemporaine),
soit elle est en elle-même une épreuve. Dans le cadre de notre mémoire de
maîtrise en service social, nous avons voulu étudier la pertinence du concept
d’épreuve de Martuccelli pour l’étude de la dépression. À partir de l’analyse
de 10 entretiens semi-dirigés avec des jeunes francophones vivant en situation
minoritaire, nous avons tenté de rendre compte de la manière par laquelle la
dépression peut être appréhendée à la lumière de ce concept. Cette communication
se veut la présentation des résultats de notre analyse et des conclusions de notre
mémoire.

Résumé
3
Vieillir dans la rue : les difficultés rencontrées par les itinérants plus âgés
Mario Poirier (TÉLUQ - Université du Québec), Jean GAGNÉ

Vivre dans la rue n'est pas une sinécure.  C’est  encore plus difficile quand le vieillissement entre en jeu.  Dans le cadre d'entretiens qualitatifs exploratoires avec une dizaine d'intervenants et de responsables de ressources en territoire montréalais, nous avons tenté de mieux comprendre les caractéristiques des itinérants de plus de cinquante ans et de mieux cerner les services qu'ils requièrent  Cette population est croissante, notamment pour des raisons démographiques (ici aussi les boomers sont présents). Les ressources du réseau de la santé ainsi que les ressources communautaires doivent désormais composer avec cette clientèle croissante, aux besoins complexes encore relativement méconnus.  Outre l'impact des caractéristiques générales de l'itinérance (extrême pauvreté, exclusion sociale, instabilité résidentielle),  les itinérants plus âgés vivent des problèmes spécifiques, tant au plan de la santé physique et mentale (pertes d'autonomie, pertes cognitives, etc.) qu'au plan social (isolement, difficultés d'adaptation, faible probabilité de retour éventuel au travail, etc.).  Même les intervenants qui connaissent bien l'itinérance peuvent trouver difficile de  venir en aide à cette clientèle.  Dans le cadre de cette communication, nous résumerons les principaux constats de ces premiers entretiens exploratoires et discuterons des avenues de recherche que nous entrevoyons pour approfondir l’analyse de cette problématique.



Résumé
4
La construction de la notion d’intégration sociale des personnes ayant des problèmes de santé mentale, dans les publications gouvernementales et les programmes au Québec (1989-2012)
Benjamin Weiss (ENAP - École nationale d'administration publique), Marie-Laurence Poirel (UdeM - Université de Montréal)

La construction de la notion d’exclusion sociale à l’œuvre dans les discours publics contemporains en Occident a fait l’objet d’analyses approfondies, qui ont fait ressortir une tendance à la mise à l’écart de tout un pan du phénomène de l’exclusion sociale. Une recherche en cours poursuivie au Québec dans le cadre du programme des Actions concertées sur la pauvreté et l’exclusion sociale s’intéresse plus particulièrement à la construction de la notion d’intégration sociale, plus spécifiquement concernant les personnes qui vivent avec des problèmes de santé mentale importants. La communication proposée porte sur un volet de cette recherche qui vise àdégager les représentations de l’intégration dans la collectivité des personnes vivant avec des problèmes de santé mentale importants qui émergent des documents de politique et d’orientation gouvernementales en matière de santé mentale, de solidarité sociale et d’emploi publiés au Québec au cours des deux dernières décennies. Dans cette perspective, le propos de cette communication est double. Il s’agit de faire ressortir les décalages et les tensions entre différentes représentations de l’intégration sociale des personnes vivant avec des problèmes de santé mentale importants dans les discours des ministères concernés, d’une part, et, d’autre part, les écarts entre les discours et les programmes et mesures concrètes mises en place pour soutenir l’intégration.

Résumé
5
L’épreuve de la sortie, du mépris à la reconnaissance : étude exploratoire du passage d'une pratique socialement disqualifiée à une forme d’engagement social
Etienne Guay (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Cette communication portera sur le processus de changement de personnes qui sortent d’un mode de vie disqualifié et disqualifiant tel que la prostitution, l’itinérance, la délinquance, etc., pour entrer dans une pratique associée à l’engagement social (militance, intervention, etc.). Le changement qui nous intéresse est marqué par le passage d’une situation caractérisée par le mépris à une situation plus conforme à l’ordre social dominant, vecteur d’une reconnaissance positive. Nous
exposerons, à partir du sens donné par les acteurs, la représentation qui est donnée à l’ancienne vie, à la trajectoire menant à l’abandon de pratiques disqualifiées et disqualifiantes et à l’engagement social. Notre démarche vise une explication de ce changement à travers un processus d’individuation, ce qui permet de cerner les enjeux sociohistoriques de l’époque contemporaine à l’échelle de l’individu. Nous avons qualifié ce processus d’"épreuve de la sortie", considérant que ce changement de vie n’est pas l’équivalent de bifurcations dites normales associées à la vie professionnelle ou familiale. Ainsi,
l’intérêt de cette recherche résidera aussi dans l’éclairage qu’elle pourra porter sur la compréhension du processus menant à la mobilisation de soi de personnes qui ont connu une période de vie socialement disqualifiée. Nous exposerons le processus menant à l'engagement social en tenant compte des acquis, constitutifs de leur "ancienne vie", et le parcours menant à
ce changement de vie.

Résumé
6
Vêtements pour aînés en situation de handicap : design et réadaptation se rencontrent
Ghislaine Grenon (UdeM - Université de Montréal), Denyse ROY , Jacqueline Rousseau (CRIUGM - Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal)

Certains aînés éprouvent des difficultés à se vêtir. Cette recherche en design industriel et réadaptation sur le vêtement pour personnes âgées en situation de handicap vise à contribuer à l’instauration d’une société inclusive en donnant confort, autonomie et dignité. Avec le vieillissement des baby-boomers, la stratégie Aging in place (kumu.brocku.ca/agingwiki11/), une initiative internationale, prend davantage sa pertinence. Cette étude recense des écrits scientifiques provenant de bases de données comme: OTseeker, Cinhal, Cocharane…, et fait la revue des produits vestimentaires existants sur le marché mondial dégageant les avantages/désavantages et les lacunes. Une collecte de données, fondée sur un devis qualitatif (Cresswell) sur la perception des usagers, identifie les besoins. L’hypothèse veut que les vêtements soient inclusifs, c’est-à-dire qu’ils intègrent, authentifient l’appartenance et avantagent. Ils devraient idéalement pouvoir être portés par tous et ne pas arborer l’étiquette «handicapé». Un vêtement bien conçu facilite la tâche de ces êtres désavantagées et celle des personnes qui en prennent soin; il favorise le maintien à domicile. Un arrimage design industriel-réadaptation, dans une vision de design dit inclusif (normalisant), est vital à l’avancée mondiale de la recherche sur les besoins vestimentaires des personnes âgées vivant avec des incapacités car leurs enjeux sont réciproques et doivent s’inspirer l’un de l’autre.















 



Résumé
7
L’accompagnement social en travail de rue : «être avec» au quotidien
Annie Fontaine (Université Laval)

Le contexte social contemporain exige des pratiques d’intervention sociale souples permettant de s’adapter à la mouvance des trajectoires et à la complexité des situations.  Parmi diverses « pratiques de proximité » mises en œuvre pour se rapprocher des populations vulnérables, le travail de rue est reconnu au Québec comme une forme d’accompagnement social
privilégiée auprès des jeunes et des adultes plus ou moins en rupture sociale.  Tel que mis en lumière dans ma thèse portant sur la construction culturelle du travail de rue, l’accompagnement réalisé par ces praticiens de proximité s’appuie sur leur ancrage dans la vie quotidienne des personnes, sur leur engagement dans la dynamique intersubjective avec elles et sur la continuité de sens et de liens qu’ils établissent entre les univers fragmentés de ceux qu’ils accompagnent.   Interprétant un volet des résultats d’une enquête ethnographique menée pour ma thèse au sein d’un organisme communautaire en travail de rue (Fontaine, 2011), cette communication décrira comment un travailleur de rue prend sa place et joue son rôle d’accompagnateur au cœur de la vie des personnes qu’il rejoint par le biais de son immersion dans un territoire donné.  Cette présentation mettra en lumière les principes de l’accompagnement social par le biais du travail de rue, soulignera les retombées potentielles de cette forme d’intervention et interrogera quelques paradoxes soulevés par l’approche de
proximité adoptée par ces praticiens. 

Résumé
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 30 à 12 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Lutte contre l'homophobie et la transphobie
1
Vers le changement de la mention du sexe à l’état civil québécois sans obligation préalable de subir une chirurgie de réassignation sexuelle
Jean-Sébastien Sauvé (UdeM - Université de Montréal)

Le 11 avril 2012, le Tribunal des droits de la personne de l’Ontario rendait la décision XY v Ontario (Government and Cosumers Services). Dans celle-ci, il en est notamment venu à la conclusion que l’obligation de subir une chirurgie de réassignation sexuelle préalablement au changement de la mention du sexe à l’état civil ontarien était contraire au droit à l’égalité. Elle devait, par conséquent, être retirée. Depuis octobre 2012, la personne désirant obtenir le changement de la mention de son sexe à l’état civil ontarien n’a plus à subir la chirurgie de réassignation sexuelle.

Au Québec, il est possible d’obtenir, à certaines conditions, le changement de la mention du sexe à l’état civil. Toutefois, pour ce faire, la personne désirant un tel changement doit notamment avoir subi une chirurgie de réassignation sexuelle. La Charte des droits et libertés de la personne, quant à elle, contient une disposition portant sur le droit à l’égalité.

Or, le raisonnement développé dans la décision XY v Ontario (Government and Consumers Services) ne pourrait-il pas être adopté, mutatis mutandis, en contexte de droit québécois? En d’autres termes, le droit à l’égalité, inscrit à la Charte des droits et libertés de la personne, mettrait-il en échec l’obligation d’avoir subi une chirurgie de réassignation sexuelle? À ce jour, les juristes sont restés très timides en ce qui concerne le sujet. À l’aide d’une approche positiviste kelsénienne, nous proposons de lancer cette réflexion.

Résumé
2
Réfléchir aux alliances LGBT et queer : la perception des militant(e)s trans-québecois
Mickael Chacha Enriquez (UQAM - Université du Québec à Montréal)

La militance trans est en plein essor au Québec depuis ces vingt dernières années. Cela se voit par la création ou l’essor d’associations trans, de projets trans au sein d’organismes de santé ou au sein d’organismes LGBTQ (lesbiens, gais, bis, trans, queers). Ces militants et militantes combattent la transphobie. Celle-ci peut se définir comme l’oppression spécifique que subissent les personnes trans : la violence, le mépris et les discriminations qui s’en prennent aux personnes qui transgressent les frontières du sexe et du genre. Leur lutte s’inscrit dans une remise en cause des rapports sociaux de sexe, de genre et de sexualité qui se situe au cœur des luttes des LGBQ. Douze entrevues semi-structurées ont été réalisées en  2010 avec des militants et militantes trans québécois appartenant à trois générations. En utilisant d’une part la sociologie des mouvements sociaux, d’autre part les études féministes, queers, et trans, l’objectif de cette présentation sera de décomposer les liens entre les militances trans et LGBQ. Nous explorerons, à partir du point de vue des personnes trans quelles sont les convergences et les dissonances entre leur militance et celles des lesbiennes, des gais, des bis et des queers ? Comment prennent-ils et elles en compte des enjeux LGBQ, et inversement, quelle est leur perception de la prise en compte des enjeux trans par les militantes LGBQ ? Finalement, nous exposerons des pistes afin d’améliorer les liens entre ces militances.

Résumé
3
Témoigner en classe pour démystifier l’homosexualité et la bisexualité : évaluation des impacts à moyen terme des interventions du GRIS-Montréal sur les élèves du secondaire
Marie-Pier Petit (UQAM - Université du Québec à Montréal), Gabrielle RICHARD , Olivier VALLERAND , Marie HOUZEAU

Depuis 1994, le Groupe de recherche et d’intervention sociale de Montréal (GRIS-Montréal) œuvre à démystifier l’homosexualité et la bisexualité en milieu scolaire, par les témoignages en classe de deux intervenants s’identifiant eux-mêmes comme gais, lesbiennes ou bisexuel(le)s. Notre étude cherche à mieux cerner les impacts à moyen terme de leurs interventions sur les élèves du secondaire qui y assistent. Ainsi, trois mois après la tenue de l’intervention initiale, leur perception de l’homosexualité et de la bisexualité a-t-elle évolué, et comment? Quelles informations retiennent-ils? Quels impacts ont ces témoignages sur les attitudes homonégatives de certains jeunes? À partir d’entrevues menées avec des élèves du secondaire (n=20) et de questionnaires complétés en classe trois mois après l’intervention initiale (n=200), cette communication discutera des impacts des interventions du GRIS-Montréal sur les attitudes, les perceptions et les comportements des élèves à l’égard de la diversité sexuelle.

Résumé
4
Quand il s'agit de s'orienter professionnellement... et sexuellement : ce qu'en disent les conseillers et conseillères d'orientation œuvrant auprès des jeunes
, Marie-Denyse BOIVIN , Liette GOYER

Au cours des dernières années, s'est manifestée dans le vaste champ de l'éducation et de l'orientation la préoccupation de considérer les rôles et stéréotypes sexuels conférés à certaines professions. Ces rôles et stéréotypes semblent peser sur l'orientation professionnelle des jeunes. Or la question de sexe et de genre dans les problématiques de l'orientation professionnelle inclut rarement celle de l'orientation sexuelle. Cette communication traitera des représentations que se font les conseillers et conseillères d'orientation pratiquant auprès des jeunes quant à l'imbrication potentielle de l'orientation sexuelle à l'orientation professionnelle.

Les objectifs sont, d'une part, de décrire les représentations qui sont ancrées et reproduites par rapport à l'articulation de l'orientation professionnelle et de l'orientation sexuelle et, d'autre part, de présenter les différentes prises de position parmi les conseillers et conseillères d'orientation afin de connaitre pour mieux saisir ce rapport entre les représentations et les pratiques professionnelles dans l'exercice du conseil auprès de jeunes d'orientation homosexuelle, bisexuelle, en questionnement ou perçus comme tels.

Pour atteindre ces objectifs, seront exposés les résultats obtenus dans le cadre d'un projet de recherche au doctorat, des résultats provenant d'un questionnaire écrit (élaboré à partir du site SurveyGizmo) ainsi que d'entrevues en dyade et de groupe.

Résumé
Afficher tous les résumés
Avant-midi
08 h 30 à 12 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Pratiques sexuelles, violence conjugale et fécondité
1
Les violences faites aux femmes au Mexique : leurs causes et formes selon l'analyse de féministes locales
Caroline Roy-Blais (Université Laval)

Partout dans le monde, on dénonce les violences faites aux femmes et ces dénonciations s’appuient pour une part importante sur les analyses féministes qui inspirent par ailleurs des modes d’intervention et des politiques publiques. Au Mexique, depuis 1993, le féminicide de Ciudad Juarez a fait couler beaucoup d'encre. Plusieurs chercheures féministes de renom s’y sont intéressées au fil des ans. Si le féminicide est un phénomène grave, les violences faites aux femmes au Mexique, dans leur ensemble, constituent un problème social important. Cette thématique interpelle plusieurs disciplines, telles le droit, les sciences politiques, les relations internationales, le travail social, la sociologie et l’anthropologie, pour ne nommer que celles-ci. Néanmoins, les violences faites aux femmes demeurent des problématiques peu préoccupantes pour les gouvernements mexicains des différents paliers, et ce, malgré l’insistance de différents groupes de pression, tant locaux qu’internationaux. Il s’agit dans cette communication d’explorer la manière dont les féministes universitaires et militantes mexicaines expliquent les causes et les formes que prennent les violences faites aux femmes au Mexique. Ce sera l’occasion de présenter mes résultats de recherches de terrain effectuées auprès de féministes mexicaines à l'automne 2011 dans la ville de Mexico, dans le cadre de ma maitrise en anthropologie.

Résumé
2
Violence conjugale en contexte d'immigration : réflexions sur les pratiques des intervenantes en maison d'hébergement
Sastal Castro Zavala (Université Laval)

La littérature recensée montre que l’appartenance
des femmes à certaines catégories sociales (par exemple, le genre, le statut
d’immigration, la race, la classe, etc.) et le contexte d’immigration (par
exemple, les politiques d’immigration, et l’adaptation des services aux
immigrants) créant des besoins spécifiques chez les femmes immigrantes, et les
vulnérabilisent à la violence conjugale (Alaggia, Regehr, & Rishchynski,
2009 ; Bhuyan, & Smith-Carrier, 2010; Brownridge, & Halli, 2002 ; Côté,
Kérisit & Côté, 2001 ; Smith, 2004).  Bien que la littérature sur le sujet contribue
à comprendre la problématique de violence conjugale en contexte d’immigration,
on observe un manque des connaissances sur les pratiques, notamment sur
l’intervention en violence conjugale en maisons d’hébergement.  Cette communication mettra l’accent sur : a) l’analyse
de la littérature sur les différentes formes d’oppression liées au contexte d’immigration
qui interagissent en vulnérabilisant les femmes à la violence conjugale; b) l’analyse
des pratiques des intervenantes des maisons d’hébergement du Québec.  La théorie féministe intersectionnelle sera
utilisée comme cadre d’analyse de la problématique de violence conjugale en
contexte d’immigration, et des pratiques d’intervention. Cette communication
permettra de réfléchir sur les enjeux de l’intervention en violence conjugale
auprès des femmes immigrantes, dans un contexte de maison d’hébergement.

 




Résumé
3
Les danses érotisées non-commerciales chez les jeunes adultes
Marie-Ève Thibodeau (Université Laval), Sophie Dubé (Université Laval), Francine Lavoie (Université Laval)

La pratique des danses à connotation sexuelle dans un contexte récréatif semble être une activité plutôt commune chez les jeunes adultes, favorisant ainsi les discours sur les avantages et les inconvénients de tels comportements dans les médias et le monde scientifique. Toutefois, ce qui prédispose la jeunesse québécoise à s’adonner à de tels comportements sexualisés est souvent omis. Cette étude s’intéresse donc aux facteurs associés à l’intention de participer à un des trois type de danse érotisée non-commerciale, soit la danse sexualisée (DS), la danse mimant des positions sexuelles (DPS) et le striptease (S), selon le modèle théorique du comportement planifié de Fishbein et Ajzen.  Cent quatre-ving-trois adultes de 18 à 30 ans ont répondu aux trois questionnaires en ligne.  Près de la moitié des répondants auraient déjà participé à une DS et à une DPS, alors qu’une personne sur cinq à un S. Trois régressions logistiques ont révélé que le fait de ne pas être en couple lors de la participation passée prédit l’intention de participer à une DS, alors que les attitudes favorables et la participation passée prédisent l’intention de faire une DPS et un S. L’absence de regret anticipé est un prédicteur commun aux trois danses. Ces résultats soulignent l’importance autant pour les hommes que pour les femmes de connaître les avantages et les inconvénients de ces pratiques afin de faire un choix éclairé. 

Résumé
4
Portée et limites de l’implication des a’imat (imams) et des alimat ("femmes-imams") dans un programme de recherche-action en santé sociale des femmes à Mumbai, en Inde
Abdelwahed Mekki-berrada (Université Laval), Stephen L. SCHENSUL , Rajendra SINGH , Niranjan SAGGURTI

Grâce à une collaboration interdisciplinaire et indo-américano-canadienne, nous avons réalisé à Mumbai une recherche-intervention-évaluation sur la santé sexuelle des musulman(e)s mariés, incluant plusieurs niveaux d’intervention (communautaire, services de santé publique et tradipraticiens). Nous discutons ici notre travail auprès des a’imat (imams) et des alimat («femmes-imams») sur les questions de violence domestique, de communication maritale, de sexualité conjugale et extraconjugale, de subordination et de résistance. Après une méfiance initiale, la collaboration des a’imat et des alimat est devenue généreuse quand nous leur avons présenté notre compilation de ahadith et de versets coraniques qui insistent sur la non-violence, la communication et la sexualité maritales comme actes de foi et comme responsabilité sociale. Une série de formations et négociations avec ces personnalités religieuses nous ont autorisés à convenir collectivement des thèmes qu’elles ont ensuite professés dans les madariss et les mosquées, et dont une version a été distribuée dans la communauté, sous forme de tracts en hindi et en urdu. Nous avons amorcé une évaluation qualitative-quantitative de l’impact de cette intervention sur les a’imat, les alimat et les hommes et femmes de la communauté. Nous présentons des résultats préliminaires inédits pour discuter la portée et les limites de l’implication des responsables religieux dans l’intervention en santé sociale des Indiennes musulmanes

 

Résumé
5
Sexe, alcool et rock'n roll : l'étudiante universitaire et la prise de risques
Sara-Maude Joubert (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Julie Carpentier (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Chantal PLOURDE , Julie Marcotte (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Natacha Brunelle (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Natacha BRUNELLE

De nombreuses études ont documenté les comportements à risque (CAR) adoptés par les hommes qui fréquentent des institutions d’enseignement post-secondaires. Les résultats de ces études indiquent que les types de CAR adoptés ainsi que la fréquence et l’intensité de ceux-ci varient d’un individu à l’autre en fonction de certaines variables (sexe, âge, etc.). Des études comparatives ont établi qu’il existait des disparités importantes entre les CAR adoptés par les femmes et les hommes. Toutefois, peu d’études se sont intéressées spécifiquement à la prise de risque (PdR) des étudiantes post-secondaires, en explorant plusieurs catégories de CAR (physique, financier, sexuel, académique, etc.) et ce, malgré que les CAR sont de plus en plus fréquentes et intenses chez la génération des X. L’objectif de cette étude est de documenter la propension à la PdR des étudiantes post-secondaires québécoise âgées entre 18 à 30 ans. Il s’agit de vérifier si la propension à la PdR dans certains domaines (SPA, sexualité, etc.) est plus élevée en fonction de certaines variables sociodémographiques.

Les résultats de l’étude comparative seront présentés et discutés à la lumière des données issues de la littérature. Étant donné l’absence de données québécoises permettant de documenter la PdR dans les domaines d’intérêts chez les étudiantes, les résultats de cette communication permettront de mettre en évidence une problématique en émergence et d’ouvrir la voie à d’autres études sur le sujet.

Résumé
6
Le plaisir dans la performance sexuelle chez des femmes offrant des services d'escorte
Jacqueline Comte (Université Laval)

Bien que la sexualité soit au coeur du travail du sexe, la recherche s'est peu intéressée à cette dimension. Ainsi, c'est à partir de positions idéologiques que se confrontent différents discours concernant les conséquences morales, émotionnelles et sexuelles découlant de la vente de services sexuels, certains soutenant qu'il y a nécessairement aliénation, d'autres que non. Afin de mieux comprendre l'expérience que des femmes, offrant ou ayant offert des services d'escorte, ont de leur sexualité dans le cadre du travail du sexe tout comme dans celui de leur vie privée, nous avons réalisé un total de 51 heures d'entrevue avec 16 participantes et analysé les données à l'aide de la méthodologie de la théorisation ancrée. Alors que les questions de départ exploraient la présence ou l'absence de plaisir sexuel dans le cadre du travail du sexe, la notion de plaisir dans la performance de sexualité a émergé. Nous présenterons quatre profils dans cette communication, allant de celles qui ressentent à la fois du plaisir sexuel et du plaisir dans la performance même de sexualité, à celles qui, au contraire, y éprouvent malaise et déplaisir. Nous ferons ainsi ressortir que, dans un contexte où la personne a librement choisi d'offrir des services d'escorte, l'expérience d'aliénation n'est pas toujours présente. De plus, nous discuterons des représentations de la sexualité qui semblent favoriser une expérience de plaisir et de celles qui semblent conduire à une expérience d'aliénation.



Résumé
7
Le pari impossible des Japonaises
Valérie Harvey (Université Laval)

Au Japon, l’indice de fécondité était de 1,26 enfant en 2005. Pourquoi le Japon est-il le grand gagnant de la dénatalité?

 

Afin de répondre à cette question, nous avons procédé par recherche documentaire et par entrevues dirigées. Nous tentions de comprendre si les femmes sans enfant avaient le désir d’en avoir (1re hypothèse); pour ensuite fouiller davantage si les mères avaient rencontré des difficultés reliées aux dimensions étudiées (2e hypothèse).

 

La première hypothèse fut infirmée. Les femmes rencontrées n’associent pas leur non-fécondité à un « choix », mais plutôt aux circonstances.

 

Nous avons identifié trois freins au désir d’enfant des Japonaises : le mariage qui est une condition préalable au bébé; l’éducation, car un enfant coûte très cher à éduquer et le coût est uniquement assumé par les parents; le marché du travail qui ne favorise pas la conciliation travail-famille : un emploi stable exige des heures supplémentaires nombreuses.

 

Tous les pays développés font face au même dilemme : ils ont besoin d’une main d’œuvre spécialisée pour contrer le vieillissement de la population et les femmes sont donc les bienvenues sur le marché du travail, surtout si elles sont très scolarisées. Or la responsabilité parentale est encore majoritairement maternelle. Il y a donc une profonde contradiction entre les orientations plus traditionnelles et familiales de la société et les réalités socio-économiques du Japon.



Résumé
08 h 30 à 12 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Pouvoir d'agir des communautés et des individus et participation sociale
1
Les parents et le développement du pouvoir d’agir : portrait de la clientèle des Centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement
Karoline Girard (Université Laval), Jean-Marie MIRON , Germain COUTURE (CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec)

Le développement du pouvoir d’agir (DPA) a été utilisé pour décrire autant les interventions traditionnelles qu’innovantes. Il peut être difficile de décrire le DPA parce qu’il prend des formes variées pour différentes personnes et dans différents contextes. Cette proposition présente les résultats préliminaires d’un projet doctoral. L’objectif général de cette étude est de déterminer les relations entre les expériences habilitantes et le DPA des familles qui reçoivent des services en CRDITED.

Pour ce faire, nous utilisons une méthode mixte, avec différents instruments de mesure dont  notamment, un questionnaire sociodémographique, l’échelle de DPA des familles de Koren (1992), un questionnaire sur les expériences habilitantes, ainsi que des entrevues semie-structurées et focus group. Les participants à la recherche sont des parents de jeunes enfants présentant un RGD et qui reçoivent des services d’intervention précoce en CRDITED.  Les résultats obtenus pourront soutenir les intervenants dans leur approche et leurs interventions avec les familles. Cette recherche  permettra de comprendre le rôle des expériences habilitantes dans le DPA des personnes et mettre en lumière les besoins des familles en termes de soutien; un mandat attribué aux CRDITED. Aussi, les connaissances générées pourront être utilisées afin d'avoir une meilleure compréhension des relations parents/intervenants et ainsi, favoriser l’amélioration des pratiques.

Résumé
2
Prévenir la violence et développer les compétences chez des jeunes vivant en HLM : aperçu de l'évaluation de l'implantation du projet «Agir pour mieux grandir!»
Fabienne Lagueux (UdeS - Université de Sherbrooke)

L’Office municipal d’habitation de Sherbrooke (OMHS), avec l'appui du Centre national de prévention du crime (CNPC), a mis sur pied depuis 2009 un projet novateur visant à dynamiser la vie dans un complexe d'habitations à loyer modique (HLM). Cet HLM est un complexe d’habitations où plusieurs jeunes se côtoient, d’origines culturelles variées et présentant divers facteurs de risque. Il s’agit d’un projet de prévention, offrant dans le milieu de vie même, des activités diverses à des jeunes de 6 à 17 ans.  Les objectifs principaux de ce projet sont de prévenir le décrochage et de prévenir la criminalité dans le milieu. Ainsi, les activités offertes aux jeunes sont diversifiées : aide aux devoirs, activités artistiques, sportives, ateliers de cuisine et jardinage, etc. Le projet compte également sur l'appui de divers partenaires et organismes de la communauté (p.ex. CSSS, service de police, milieu scolaire, organismes communautaires, etc.), de même que sur l'implication des jeunes et des parents. Ce projet s’appuie sur une approche d’ « empowerment », visant la mobilisation des gens du milieu afin qu’ils trouvent par eux-mêmes réponses à leurs problématiques collectives. Les résultats préliminaires de l'évaluation de l'implantation du projet seront présentés (aperçu des participants, niveau de participation, etc.), de même que les défis et enjeux pratiques et méthodologiques rencontrés dans le cadre de la mise en place du projet et de l'évaluation de celui-ci.

Résumé
3
Équilibrer les motivations des bénévoles avec les défis de la coordination
Wiebke Tinney (Université de Moncton)

Depuis environ vingt ans, certains auteurs (Godbout 2002, Robichaud 2003) observent la marchandisation du geste bénévole. Il est perçu comme un « produit » à évaluer et se devant d’être efficace. D’ailleurs, plusieurs chercheurs constatent la professionnalisation du bénévolat en milieu palliatif et dans d’autres domaines sociosanitaires (Guirguis-Younger, Kelly, McKee 2005, Lamoureux 2002). La présente recherche ethnographique portant sur les bénévoles accompagnant des personnes en fin de vie à domicile dans les régions francophones du Nouveau-Brunswick, s’interroge en profondeur sur ces phénomènes afin de voir comment les motivations et la continuité dans l’engagement bénévole est possible aujourd’hui. L’étude prend pour appui les expériences des bénévoles et de nombreuses heures d’observation participante ont été réalisées (N=100h). La deuxième porte d’entrée a consisté à réaliser des entretiens individuels en profondeur (N=10). Nous avons identifié une multitude de facteurs qui contribuent aux motivations et à la continuité de l’expérience bénévole : 1) la perception optimiste de la bénévole par rapport à la vie et son affinité pour la vulnérabilité, 2) le lien positif entre la bénévole et la personne accompagnée ainsi que sa famille, 3) le soutien de la coordinatrice, 4) le sentiment de reconnaissance à l’égard de l’équipe extramurale et 5) le cadre politique permettant un soutien financier aux organismes bénévoles et aux familles dans le besoin. 

Résumé
4
Et le capacitisme? Identités, actions et enjeux des femmes handicapées
Dominique Masson (Université d’Ottawa)

Le capacitisme, entendu comme
structure de rapports de pouvoir fondés sur la normalisation de certaines
formes corporelles et l’exclusion des autres formes et des personnes qui les
habitent, demeure encore largement absent des préoccupations féministes sur
l’imbrication des rapports de pouvoir. Les handicaps constituent pourtant la
marque d’une domination et d’une oppression qui se conjugue au genre,
produisant à fois la marginalisation et l’invisibilité politique et sociale des
femmes handicapées et des enjeux qui les touchent. Cette communication se
propose de contribuer à l’analyse de l’imbrication des rapports de genre et du
capacitisme dans le militantisme féministe en examinant les identités, actions
et enjeux portés par l’organisation Action des femmes handicapées de Montréal
(AFHM). S’identifiant au féminisme, cette organisation interpelle non seulement
l’État par ses luttes sur le terrain des droits et de la justice sociale mais
aussi le milieu associatif et les groupes de femmes à qui elle adresse des
demandes de reconnaissance et d’inclusion. Les propos des représentantes de l’organisation
font apparaître les résistances rencontrées ou perçues en même temps qu’ils
font ressortir l’importance des alliances et collaborations. L’agentivité des
femmes handicapées et les réalités diverses de celles-ci, interrogent le
féminisme comme mouvement qui se veut inclusif et constituent un apport certain
pour ré-imaginer les luttes féministes dans une perspective plurielle.



Résumé
5
Les pratiques de gestion des bénévoles en Centre communautaire de loisir
Sophie Boucher (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Au Québec, les bénévoles s'impliquent en majorité au sein de deux sphères: les sports et loisirs et les services sociaux. Appartenant aux deux univers, tout en ayant son identité propre, il y a les Centres communautaires de loisir (CCL), présents dans l'ensemble du Québec depuis plus de 100 ans dans certains cas.

Depuis quelques années, des études montrent une mouvance dans la façon dont les gens s'impliquent (moins de temps, moins longtemps) ce qui a un grand impact sur façon dont on gère les bénévoles au sein des différentes organisations. Suite à ce constat, l'objectif de notre recherche a été d'analyser de façon globale quelles étaient les pratiques de gestion des bénévoles en CCL. Nous avons procédé par entrevue semi-dirigée, auprès de gestionnaires de ressources bénévoles en CCL au Québec. Nous avons utilisé la méthodologie de théorisation enracinée pour mener à bien notre recherche. 

L'analyse étant en cours, nous pouvons toutefois faire état de tendances qui semblent émerger des données. Nous pouvons d'abord observer qu'il semble y avoir une gestion des bénévoles à la fois formelle (procédures, politiques) et informelle (au quotidien). Puis, vu la très grande diversité de bénévoles présents dans les CCL (jeunes, adultes, aînés, stagiaires,etc.) il semble que les pratiques de gestion de ces bénévoles sont multiples et s'adaptent à chaque type de bénévoles.

Résumé
6
La concertation au sein des projets villes et municipalités amies des aînés : au-delà des silos
Andréanne Laliberté (UdeS - Université de Sherbrooke), Suzanne Garon (UdeS - Université de Sherbrooke)

Le gouvernement du Québec a lancé en 2009 le programme Municipalité amie des aînés auquel ont adhéré 579 municipalités à ce jour. Ce type de démarche de développement des communautés appelle les acteurs municipaux, les représentants d’organismes communautaires s’adressant aux aînés, et ceux du secteur de la santé et des services sociaux à se concerter au sein d’un comité de pilotage. Or, ces mêmes acteurs sont sollicités au sein de multiples instances de concertation, ce qui correspond à un contexte d’ « hyperconcertation » tel que décrit par Bourque (2008). Il est donc possible que les comités de pilotage de la démarche MADA se buttent à différents obstacles quant à la participation et à l’adhésion des acteurs. Ce sont des innovations en matière de gouvernance favorisant les démarches de concertation qui seront présentées dans le but de mettre en lumière les modalités essentielles à leur réalisation. Les résultats qui seront exposés sont issus d'une recherche qualitative comportant deux volets; les données secondaires du projet de recherche Villes amies des aînés au Québec 2008-2013 (25 focus groups) et des entretiens supplémentaires réalisés avec des membres et des partenaires du comité de pilotage MADA de Lévis.



Résumé
Afficher tous les résumés
Avant-midi
10 h 00 à 13 h 00
Communications par affiches
Session d'affiches
1
Lien entre la personnalité de la mère et la présence de symptômes traumatiques résiduels suite à la grossesse
Marko Biberdzic (Université Laval), Simon CHRÉTIEN , François NADEAU

L’accouchement serait un évènement déclencheur de symptômes de stress post-traumatique (SSPT); près du tiers des femmes rapportent des SSPT suite à la grossesse (Beck, 2004). Or, certaines dimensions de la personnalité semblent aussi être associés à la présence de SSPT (Orr et al, 2012). Cette étude a pour objectif d’explorer la relation entre les dimensions de la personnalité des mères et la présence de SSPT précédant et suivant l’accouchement, ainsi que de mesurer les différences de SSPT entre trois temps de mesure. Nous supposons que les traits Névrotiques, Consciencieux, et Agréables du Big Five seront associés à des SSPT, et que les niveaux de SSPT seront plus élevés durant la grossesse qu’à 6 et 12 mois après celle-ci. 101 mères âgées entre 20 et 42 ans ont participé à l’étude. Le NEO Five Factor Inventory (NEO-FFI) ainsi que le Traumatic Symptoms Inventory (TSI) ont été remplis 6 mois avant (T1), 6 mois après (T2), et 12 mois après l’accouchement (T3). Les résultats obtenus révèlent que le névrosisme corrèle positivement avec le score total de symptômes traumatiques résiduels à chaque temps (r=.650, .538, 534, p<.001) alors que le caractère consciencieux corrèle négativement avec celui-ci à chaque temps aussi (r=-.289, -.247, -.336, p<.05). L’extraversion est corrélé négativement au T3 et la sociabilité est corrélée négativement au T1. Il existe aussi une différence significative entre le score total de symptômes traumatiques résiduels entre T2 et T3.

Résumé
2
Problèmes de comportement d’enfants d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle : une analyse comparative selon le genre
ariane séguin-lemire (UQAM - Université du Québec à Montréal), Louise Cossette (UQAM - Université du Québec à Montréal), Rachel Langevin (Université Concordia), Martine HÉBERT

Les filles victimes d’agression sexuelle pendant l’enfance présentent, en général, plus de  troubles  intériorisés que les garçons qui ont eux-mêmes subi des agressions sexuelles. La très grande majorité des études réalisées jusqu’à maintenant portent cependant sur des enfants d’âge scolaire. Pourtant, les agressions sexuelles sont aussi très fréquentes à la période préscolaire. La présente étude a pour objectif de documenter les problèmes de comportement des filles et des garçons d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle. Des enfants de moins de 7 ans ayant subi une agression sexuelle (44 filles et 13 garçons) ont été recrutés. Leurs parents et leurs éducatrices ou enseignants ont complété, respectivement, le Child Behavior Checklist et le Teacher Report Form. Les premiers résultats des analyses comparatives révèlent des différences significatives entre les deux groupes. Selon l’évaluation de leurs parents, les garçons présentent davantage de troubles intériorisés que les filles. D’autres analyses seront réalisées mais ces résultats préliminaires suggèrent que les troubles de comportement pourraient évoluer de façon différente chez les filles et les garçons victimes d’agression sexuelle. La discussion portera sur l’importance d’adapter les programmes d’intervention en fonction de l’âge et du sexe de l’enfant.

Mots-clés : Agression sexuelle; différence de sexe; troubles intériorisés

Résumé
3
Validation du « Self-Report Victimization Scale » auprès d’un échantillon d’enfants québécois
Sarah-Jeanne Viau (UQAM - Université du Québec à Montréal), Martine HÉBERT (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Le Self-Report Victimization Scale (SRVS) (Ladd & Kochenderfer-Ladd, 2001) est une échelle de mesure auto-rapportée visant à identifier les enfants victimisés par leurs pairs. Les qualités psychométriques de l’échelle ont été examinées dans des études antérieures auprès d’échantillons d’écoliers américains et se montrent satisfaisantes. Toutefois, il importe de fournir des données comparables auprès d’un échantillon d’enfants québécois. Le SRVS ainsi que des mesures de solitude (CLQ), d’anxiété (RCMAS) et de dépression (CDI) ont été complétés par 77 enfants âgés entre 6 et 12 ans recrutés en milieux scolaires. Une adaptation du SRVS a également été complétée par les parents et enseignants.  Les analyses visant à établir la fidélité de la mesure indiquent que l’homogénéité des items est satisfaisante, avec un indice de consistance interne de 0,71 et des corrélations item-total suffisantes pour chacun des items. Les résultats obtenus appuient également la validité du SRVS. En effet, le score du SRVS est corrélé de façon modérée avec l’évaluation de la victimisation complétée par le parent et l’enseignant, ainsi qu’avec des mesures évaluant les sentiments de solitude, les symptômes de dépression et d’anxiété. L’analyse factorielle confirme la structure unidimensionnelle de l’échelle avec 53% de variance expliquée. En somme, les qualités psychométriques de la version française du SRVS semblent suffisantes pour qu’elle soit employée auprès
d’échantillons d’enfants québécois.?

Résumé
4
L'effet de l'âge sur la cognition sociale : comparaison jeunes/âgés
Eddy Larouche (Université Laval), Sarah BLAIS-LECOURS , Marie-Audrey LAVOIE , Philip JACKSON , Amélie ACHIM

Introduction.La cognition sociale (CS) renvoie aux différentes opérations mentales qui permettent de bien comprendre les autres. À ce jour, plusieurs études ont suggérés que les performances de cognition sociale déclinent avec l’avancement en âge, mais l’âge d’apparition de ce déclin à travers différents aspects de la cognition sociale est peu documenté. La présente étude vise à comparer les performances sur différents aspects de la cognition sociale entre des participants jeunes et âgés.Méthode. La Batterie intégrée de cognition sociale (BICS) a été administrée à 29 jeunes femmes (âge moyen de 24 ans) et 23 femmes plus âgées (âge moyen de 55 ans). La BICS est composée de tâches évaluant trois aspects principaux de la CS (perception d’émotions, connaissances sociales, mentalisation).Résultats.Le groupe plus âgé présente des performances significativement plus faibles que le groupe jeune pour les tâches de perception d’émotions et de connaissances sociales mais aucune différence significative n’est observé entre les groupes pour la tâche de mentalisation.Discussion.Cette étude démontre un déclin associé à l’âge des capacités de perception d’émotions et de connaissances. De plus, nos résultats laissent suspecter que le déclin des capacités de mentalisation avec l’âge se produit plus tardivement que pour les autres aspects de la cognition sociale.

Résumé
5
Étude longitudinale des liens prédictifs entre les traits de personnalité et les problèmes intériorisés à l'adolescence
Marie-Joëlle Gosselin (UdeM - Université de Montréal), Julien Morizot (UdeM - Université de Montréal), Véronique CARIGNAN , Caroline Langer (UdeM - Université de Montréal), Julie SMYTH-LAPORTE (UdeM - Université de Montréal)

Les problèmes intériorisés tels que l’anxiété et la dépression deviennent plus prévalents à l’adolescence et ont des conséquences négatives autant pour l’adolescent que pour la société en général. La communauté scientifique a généré des connaissances robustes sur les facteurs de risque des problèmes intériorisés chez les adultes. Toutefois, on en sait encore très peu sur le rôle des traits de personnalité durant l’adolescence, qui sont pourtant des facteurs de risque connus de différents autres problèmes d’adaptation. La comorbidité étant élevée entre l’anxiété et la dépression, ceci laisse supposer l’action d’un facteur de risque commun pouvant relever des traits de personnalité. Cette étude vise donc à déterminer si les traits de personnalité des adolescents permettent de prédire leurs problèmes intériorisés ultérieurs, après avoir contrôlé pour une liste de facteurs de risque connus de ces problèmes. Les données utilisées proviennent d’une étude longitudinale prospective de 1036 adolescents provenant de huit écoles secondaires québécoises. Ils ont été évalués la première fois en secondaire un, et à nouveau en secondaire trois. Les adolescents ont rempli des questionnaires auto-révélés en classe. Des analyses de régression multiple ont démontré qu’après avoir contrôlé pour l’effet de plusieurs facteurs de risque connus, certains traits de personnalité sont effectivement reliés aux problèmes intériorisés ultérieurs des adolescents.



Résumé
6
Interventions sur la paternité en contexte de violence conjugale : point de vue des intervenants d’organismes d’aide pour hommes aux comportements violents
Chantal Bourassa (Université de Moncton), Pierre Turcotte (Université Laval), Michel Labarre (Université Laval), Geneviève Lessard (Université Laval)

Dans le cadre de l’affiche, nous présenterons certains résultats d’une recherche, financée par le CRSH (2010-2013), et portant sur la paternité en contexte de violence conjugale. Plus spécifiquement, nous dévoilerons les résultats concernant les  interventions sur la paternité dans le contexte d’organismes d’aide pour hommes aux comportements violents. Cette recherche qualitative, encadrée par une approche constructiviste des problèmes sociaux, a été effectuée auprès d’intervenants du N.-B. et du Québec (n=12 intervenants) et les données ont été recueillies par le biais de groupes de discussion ou d’entrevues individuelles. En plus de préciser la méthodologie employée dans le cadre de l'étude, l’affiche présentera l’analyse des résultats ayant trait aux approches utilisées par les intervenants, leurs objectifs d’intervention en lien avec la paternité, les défis rattachés à l’intervention sur la paternité (rattachés aux pères, à l’organisation des programmes, aux politiques et lois provinciales,à la pratique des intervenants et au milieu social) et les moyens d’action proposés pour contrer ces défis. Enfin, une section de l'affiche portera sur les retombées des résultats pour l'intervention auprès des hommes aux comportements violents.

Résumé
7
L’usage de cannabis a-t-il un impact sur la communication entre les jeunes et leurs parents?
Marilou Morin-Perrin (UdeM - Université de Montréal), Alexie GENDRON , Martin PAQUETTE , Jacques Bergeron (UdeM - Université de Montréal)

Selon une étude de Miller Day, la nature de la communication entre un adolescent et son parent aurait un impact sur la consommation de drogues du jeune. Il en ressort qu’une bonne communication sur les aspects négatifs des drogues pourrait diminuer l'usage de celles-ci chez les jeunes. Dans notre expérience, nous voulons vérifier le lien entre l’usage de cannabis d’un individu et la qualité de la communication.

L’hypothèse est à l’effet que plus la consommation de cannabis est fréquente, moins la communication entre un jeune adulte et son parent est bonne.

L’échantillon comprend 169 personnes, dont 94 sont âgés entre 18 à 25 ans et 75 sont parents de jeunes adultes. Deux questionnaires leur ont été assignés. Le premier porte sur les habitudes de consommation de cannabis et le second concerne la qualité de la communication entre un parent et son jeune.

Les résultats indiquent une corrélation négative de 0,179 (p < 0,05) entre la fréquence de consommation de cannabis lors des 12 derniers mois et le résultat obtenu au questionnaire sur les communications parents-jeunes.

Bien que modeste, cette corrélation permet de confirmer notre hypothèse: la fréquence de consommation présente est négativement liée à la qualité de la communication parents-jeunes, ce qui soutient les affirmations de Miller-Day: le fait d’entretenir des discussions sur la consommation de psychotropes pourrait agir comme facteur protecteur et décourager la prise de drogue chez les jeunes. 

Résumé
8
L'impact de l'authenticité sur la satisfaction au travail à travers les relations positives avec les autres
Marjolaine Beaudry (UQAM - Université du Québec à Montréal), Roxane Sinclair (UQAM - Université du Québec à Montréal), Julie Menard (UQAM - Université du Québec à Montréal), Jean-Sébastien RICARD ST-AUBIN

Le fait d’être authentique est associé à une plus grande satisfaction au travail (Julie Ménard & Brunet, 2011). Or, on en connait encore peu sur les mécanismes qui favorisent cette plus grande satisfaction chez les travailleurs. Le fait d’entretenir des relations positives avec les autres pourrait être un des mécanismes favorisant le lien entre le fait d’être soi-même au travail (c.-à-d. authenticité comportementale, (J. Ménard & Brunet, 2012)) et plus satisfait de son travail (Milton, 2009). C’est ce que la présente étude vise à vérifier. Un total de 350 gestionnaires d’une entreprise publique du Québec a complété des questionnaires auto-rapportés d’authenticité de Goldman et Kernis (2004), de relations positives avec les autres de Ryff (1989) et de satisfaction au travail de Diener (1985). Des analyses de régressions multiples avec procédure de boostrapping ont permis d’identifier une médiation partielle du modèle proposé (Effet indirect standardisé = .878, p<.000, 95% CI= .114; 445). Il semble donc que plus les travailleurs sont authentiques au travail, plus ils sont en mesure d’entretenir des relations positives avec les gens qu’ils côtoient au travail, ce qui leur permet d’avoir une meilleure satisfaction au travail. Les implications pratiques de cette étude seront discutées.

Résumé
9
Profils des joueurs problématiques avec ou sans problème d’abus-dépendance aux substances psychoactives
Andrée-Anne Légaré (Université Laval), Alexandra CHAMPAGNE , Haniel BAILLARGEON-LEMIEUX , Francine FERLAND , Nadine BLANCHETTE-MARTIN , Isabelle GIROUX

Les effets délétères des jeux de hasard et d’argent (JHA) sur l’individu et son entourage représentent un enjeu important pour la santé publique. Alors que le jeu problématique se présente fréquemment en concomitance avec des problèmes de consommation, l’effet de cette concomitance sur les difficultés des joueurs problématiques (JP) n’est pas encore bien défini. La présente étude adresse ce problème en dressant un profil différentiel des atteintes d’une population clinique de JP avec ou sans problèmes d'abus/dépendance aux substances psychoactives (SPA). Les évaluations (Indice de gravité d’une toxicomanie; IGT) de 322 JP adultes consultant dans un centre de réadaptation ont été analysées; 132 JP ont des problèmes de consommation et 190 JP n’ont pas ces problèmes. Les résultats d’une MANOVA effectuée sur l’ensemble des données indiquent que les JP ayant des problèmes de consommation présentent des atteintes plus sévères aux plans professionnel, judiciaire, psychologique et relationnel. Toutefois, ce sont les JP sans problèmes de consommation qui présentent des atteintes plus sévères quant aux habitudes de JHA. Les résultats de l’étude témoigne d’un besoin d’intervention aux plans relationnel et psychologique chez les deux groupes de JP, quoique plus important chez les JP ayant des problèmes de consommation. L'étude révèle également la nécessité de considérer la concomitance d'abus/dépendance aux SPA dans les traitements offerts aux JP.



Résumé
10
Indicateurs d’aliénation parentale chez des familles évaluées par les services de protection de la jeunesse
Véronique Lachance (Université Laval), Flora THOMAS , Simon RIOUX , Raphaëlle BEAUDOIN , Marie-hélène Gagné (Université Laval)

L'aliénation parentale (AP) est une dynamique familiale dans laquelle un enfant rejette l'un de ses parents de façon injustifiée, sous l'influence de l'autre parent. L’ampleur de divers indicateurs d’AP dans 51 situations familiales évaluées aux services de protection de la jeunesse est documentée. Le contenu d’entrevues effectuées avec les 34 intervenants responsables de l’évaluation de ces situations est analysé à l’aide d’un inventaire d’indicateurs d’AP élaboré pour les besoins de l’étude. L’ampleur des divers indicateurs d’AP est décrite à l’aide de statistiques descriptives; la fidélité interjuges de l’instrument de mesure est calculée par des corrélations de Spearman et de Pearson; les différences entre les pères et les mères au regard de certains indicateurs d'AP sont calculées par le test U de Mann-Whitney et le test de Khi-Carré d'indépendance statistique; des types de dynamiques familiales conflictuelles sont dégagées à l'aide d'une analyse de regroupement. Les résultats indiquent une forte variation des indicateurs mesurés entre les familles, un accord interjuges généralement satisfaisant et peu de différences significatives entre les pères et les mères. Quatre types de situations familiales ressortent, dont trois où des comportements aliénants de la part d’un des parents sont présents. Dans un contexte d'absence de mesures fidèles et valides de l'AP, cette étude contribue à repérer les indicateurs les plus fréquents, facilement observables et mesurables.

Résumé
11
Relation entre la prise de risques au volant chez les jeunes conducteurs et la qualité de leurs communications avec leurs parents
Lucien Dubois (UdeM - Université de Montréal), Marie-Ève ROBILLARD , Lucien Dubois (UdeM - Université de Montréal), Marie-Pierre PARADIS , Martin PAQUETTE , Jacques Bergeron (UdeM - Université de Montréal)

Les jeunes sont surreprésentés dans les accidents de la route au Québec (SAAQ, 2010). Selon la littérature, le monitoring et le style parental sont nettement reliés à  la gestion de l’autonomie chez les jeunes en ce qui concerne la prise de risques dans divers domaines (Donovan, 1993 ; Jessor, 1987). Cette étude tente d’évaluer jusqu’à quel point la qualité des échanges parents-jeunes au sujet de la conduite automobile est reliée au degré de prise de risques des jeunes conducteurs sur la route. Nous avons recruté 98 volontaires, garçons et filles entre 18 et 25 ans possédant un permis de conduire valide depuis au moins un an. Deux questionnaires ont été utilisés : le DDDI (Dula Dangerous Driving Index), traduit et validé par Richer et Bergeron (2012), ainsi que la traduction française du PACS (Parents-Adolescent Communication Scale), adaptée pour des situations en rapport avec  la conduite automobile. Les résultats préliminaires indiquent des relations significatives entre l’indice de prise de risques mesuré par le DDDI et la qualité des communications entre les jeunes et leurs parents concernant la conduite d’un véhicule (r (98) = 0,39, p <0,001 ; t = 3,68, p < 0,001). L’étude souligne l’importance que les parents (ou figures parentales) continuent à jouer auprès de leurs jeunes adultes dans l’adaptation de leurs comportements dans la société, et notamment en ce qui a trait à l’adoption de comportements sécuritaires sur la route.

Résumé
12
L’attachement désorganisé chez les enfants institutionnalisés : modèle et pistes de travail
Marilyne Dumais (UQAM - Université du Québec à Montréal), Geneviève MICHEL , Chantal CYR

De 2 à 8 millions d’enfants vivent en orphelinat dans le monde (Dozier et al., 2012). En plus des difficultés sur les sphères cognitives, physiques et hormonales, une proportion élevée des enfants présente un attachement insécurisant-désorganisé (van IJzendoorn et al., 2011). Les enfants ayant développé ce type d’attachement sont les plus à risque de présenter des difficultés d’adaptation sociale et des psychopathologies (Lyons-Ruth & al., 2008). Bien que plusieurs études aient examiné les conditions dans lesquelles vivent les enfants institutionnalisés, le portrait des facteurs de risque menant à l’attachement désorganisé n’est pas clair. Ainsi, par une recension narrative, nous avons identifié ces facteurs institutionnels. Notre recension inclut tous les projets mesurant l’attachement désorganisé auprès d’enfants en orphelinat âgés entre 1 et 5 ans. Huit projets de recherche ont été retenus. Les résultats de notre recension soulignent l’importance 1) de la qualité des soins relationnels offerts par les donneurs de soins (ex. insensibilité); et 2) des caractéristiques institutionnelles (ex. instabilité) dans l’explication de l’attachement désorganisé chez ces enfants. Notre modèle illustre les différentes trajectoires menant à l’attachement désorganisé en institution (Figure 1) et propose non seulement des pistes de travail pour les recherches futures, mais aussi, cible les éléments essentiels à considérer dans le développement d’intervention auprès de cette clientèle.

Résumé
13
Est-ce que l’emploi d’ordinateurs portables est associé à la personnalité, l’autorégulation, la santé et le bonheur subjectif des adultes émergents?
Amélie Morinville (Université d’Ottawa), Dave MIRANDA

Parmi les études menées au sujet des effets potentiels liés à l’utilisation d’ordinateurs portables, les résultats ne sont pas concluants. Certaines études ont identifié des bénéfices associés à l’usage d’ordinateurs portables (Hyden, 2005) alors que d’autres études ont plutôt exploré les désavantages liés à un tel comportement (Fried, 2008).En ce sens, les connaissances sur l’emploi des ordinateurs portables demeurent spéculatives. L’objectif de cette étude est donc de dresser une carte des liens entre l’utilisation d’ordinateurs portables et la personnalité, l’autorégulation (pleine conscience, motivation pour l’activité physique, perception du stress et style de coping), la santé (physique et psychologique) et le bonheur subjectif (affect négatif, affect positif et satisfaction de la vie).Un échantillon de 212 adultes émergents âgés de 17 à 25 ans (M =20.59; ET =1.62) ont complété des mesures auto rapportées. Leur moyenne en termes d’usage d’ordinateurs portables est de 27 heures par semaine. Les résultats ont notamment indiqué qu’un manque de pleine conscience et plus de détresse psychologique étaient chacun associée à un usage plus élevé d’ordinateurs portables. En somme, ces résultats préliminaires suggèrent que l’utilisation d’un ordinateur portable n’est pas qu’un comportement anodin, puisqu’il est en lien avec l’autorégulation et la santé mentale des adultes émergents.De futures études longitudinales devront se pencher sur la direction de ces liens.

Résumé
14
L’environnement alimentaire scolaire : le cas d’une école privée au nord du Mexique
Ana Elisa Castro Sánchez (UANL - Universidad Autónoma de Nuevo León ), Karina Janett HERNÁNDEZ RUÍZ , María Natividad ÁVILA ORTÍZ , Carlos Aparicio (UANL - Universidad Autónoma de Nuevo León )

« L’environnement alimentaire scolaire » se réfère principalement au type et au nombre d’établissements qui offrent des services d’alimentation dans le contexte spécifique des écoles primaires, et permet aussi d’étudier les pratiques se rapportant à la nourriture et à la santé. Malgré le fait que le Mexique ait un taux élevé d’obésité chez les enfants dans le monde, les études sur les environnements alimentaires sont presque inexistantes.

Basées sur une méthodologie mixte et en utilisant la technique « dessiner et écrire », des entrevues semi-dirigées ont été menées auprès d’écoliers (69) et d’écolières (77) dans une école privée au nord du Mexique. Les données colligées ont été étudiées en faisant une analyse de contenu.

La présente recherche a eu comme objectif de décrire le cas d’un environnement alimentaire scolaire et d’analyser les préférences, les connaissances et les pratiques alimentaires chez des enfants âgés de 6 à 12 ans. 65% des données (dessins) sont des images sur les fruits et les légumes. Il y a 129 établissements qui vendent des produits alimentaires dans une aire de 1000 m2 autour de l’école dont 29 dépanneurs. Les habitudes des écoliers et des écolières sont similaires, cependant ces dernières ont dessiné une quantité plus grande d’images sur les aliments sanitaires et elles présentent moins d’excès de poids. Seulement des écolières ont dessiné des salades tandis que les écoliers des fruits de mer.

Résumé
15
Le rôle de la passion dans les jeux de hasard et d'argent chez les 55 ans et plus
Julien Ayotte (UQAM - Université du Québec à Montréal), Ariane C. ST-LOUIS , Catherine Duval (UQAM - Université du Québec à Montréal), Robert J. VALLERAND

Une des activités sociales les plus rapportées par les aînés est les jeux de hasard et d’argent (McNeilly et Burke, 2001). Or, nous en savons encore très peu sur l’état de la situation des 55 ans et plus en ce qui a trait aux jeux de hasard et d’argent au Québec. Le Modèle Dualiste de la Passion définit la passion comme une vive inclinaison envers une activité qu’une personne aime, dans laquelle elle investit du temps et de l’énergie et qui la définit (Vallerand et al., 2003). Deux types de passion sont proposées, harmonieuse (PH) et obsessive (PO), ayant des implications importantes pour les jeux de hasard et d’argent (Mageau et al., 2005; Philippe & Vallerand, 2007; Rousseau et al., 2002). La présente recherche avait pour but d’identifier les déterminants de l’augmentation de problèmes au  jeu sur une période de 6 mois. Au Temps 1 (n=395), les participants (québécois âgés de 55 ans et plus) ont complété un questionnaire papier-crayon à domicile, alors qu’au Temps 2 (six mois plus tard; n=94), ils ont répondu à une entrevue téléphonique. Les résultats ont démontré qu‘en contrôlant l’influence de plusieurs variables, la PO était le seul prédicteur de l’augmentation des problèmes de jeu chez les aînés. Ces résultats mènent à plusieurs recommandations et pistes de solution. 

Résumé
16
Etude de la validité de contenu et critériée d'une tâche de prise de décision sociale visant à prédire les comportements socialement inappropriés
Charlotte Sordes (UdeM - Université de Montréal), Anne HENRY (UdeM - Université de Montréal), Jean GAGNON (UdeM - Université de Montréal)

Contexte: Le modèle de Whiteside et Lynam (2001) conçoit l’impulsivité selon 4 grands traits de la personnalité dont l’urgence (U), le manque de préméditation (PRE) et la recherche de sensations (RS). Ce modèle, validé auprès de populations variées, permet de prédire de manière distincte plusieurs comportements inadaptés. Il n’existe à ce jour aucun instrument pour mesurer ces traits, autre que par l’UPPS Impulsive Behaviour Scale, un questionnaire autorapporté. Or il est bien connu que le manque d’autocritique de certaines clientèles impulsives peut affecter la validité des mesures autorapportées. But: Développer et valider une tâche mesurant de manière objective les dimensions U, PRE et RS via une réponse à des scénarios sociaux hypothétiques exigeant une prise de décision sur des comportements inappropriés socialement. Méthodologie: La tâche de prise de décision sociale comprend 12 scénarios divisés en conditions 1) Émotion forte; 2) Indice sur les conséquences et 3) Égocentrisme en situation de conflit, permettant de mesurer les dimensions U, PRE et RS respectivement.  La tâche a été soumise à une validation de contenu auprès de 12 participants. Résultats: Les effets attendus ont été confirmés pour les 3 conditions. Conclusion: Il semble possible de mesurer les traits impulsifs de manière objective et des efforts sont en cours pour établir la validité critériée de la tâche.

Résumé
17
Les Banques alimentaires du Québec et leur contribution (en pourcentage) dans l'atteinte d'un niveau minimum de sécurité alimentaire
Solange Law Kwon (Université Laval), Jean-Claude DUFOUR , Jean ROBITAILLE

La venue de M. Olivier de Schutter en mai 2012 et la hausse prévue du prix des aliments, suite à la sécheresse aux États-Unis, remettent l’insécurité alimentaire (IA) d’actualité. Entre 2009 et 2010, 6,9% de l’ensemble des ménages québécois souffraient d’insécurité alimentaire (Santé Canada, 2012). Il existe donc une vulnérabilité à l’IA au Canada qui risque d’augmenter avec la hausse du prix des aliments. Les BAQ rapportent déjà une augmentation de 17% du nombre de paniers de provisions donnés par rapport à 2011. Le recours aux banques alimentaires étant un indicateur indirect de l’IA et celle-ci ayant des conséquences négatives sur l’état de santé générale, physique et psychosociale des individus, ainsi que sur le développement de la société, cette hausse est inquiétante. Cette étude vise à contribuer à l’avancement de la connaissance, en estimant et en analysant la contribution en pourcentage des BAQ à la sécurité alimentaire.Un échantillonnage par quotas puis un échantillonnage aléatoire simple ont été réalisés.Environ 848 ménages, ayant reçu des provisions, sont étudiés.  Des questionnaires étaient distribués, en mars 2012, dans deux organismes accrédités à chacune des quatorze BAQ participantes. Le Fichier canadien sur les éléments nutritifs est employé pour convertir les quantités des aliments, le Guide alimentaire canadien sert de norme dans l’atteinte de sécurité alimentaire et SPSS servira pour les ANOVA. Toutefois, les résultats seront disponibles ultérieurement.



Résumé
18
Déterminants propres à l’enfant d’une trajectoire élevée d’agressivité physique de 18 mois à 12 ans
Gabriel Pelletier (Université Laval), Catherine LUSSIER-LÉVESQUE , Etienne PRONOVOST , Ginette DIONNE , Michel BOIVIN , Frank VITARO , Mara BRENDGEN

L’appartenance à une trajectoire élevée d’agressivité physique (TEAP) à l’enfance est associée à différents problèmes à l’âge adulte. La présente étude visait à établir si la prédisposition génétique et la maitrise du langage sont des déterminants d’une TEAP. Des mesures d’agressivité physique (AP) et de langage ont été recueillies auprès de 764 jumeaux suivis annuellement entre 18 mois et 12 ans. Une TEAP a été identifiée pour toute la population, puis séparément pour les garçons et les filles, ces dernières ayant une fréquence et des patrons d’AP différents des garçons. L’héritabilité de la TEAP est estimée à 67 % comparativement à 12 % pour les trajectoires au patron normatif. Dès 30 mois chez les garçons et 60 mois chez les filles, les enfants d’une TEAP présentent un langage plus faible que ceux des trajectoires au patron normatif, et ce, même une fois la prise en compte du QI non verbal et du revenu familial.

Résumé
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Immigration: intégration, identité et pouvoir d'agir
1
Identités en transition. Du changement à la reprise de soi
Letitia Trifanescu (Université Paris-Nord (Paris 13))

L’identité est un concept évolutif, toujours redéfini au croisement des disciplines et des perspectives historiques. Son caractère non statique est renforcé en sciences sociales où on l’admet en tant que processus en permanente transformation. Construite à la jonction entre l’individuel et le social, l’identité est considérée comme une dynamique ancrée dans l’expérience. Les migrations en tant que transitions psychosociales s’apparentent à des épreuves biographiques réclamant la mise en place de nouvelles stratégies identitaires. De même, elles sous-tendent un processus de subjectivation accompagné de la nécessité de recontextualisation du vécu. C’est ce que nous souhaitons explorer dans le cadre d’une recherche sur la migration féminine d’Afrique vers l’Europe. En nous appuyant sur des paradigmes psychosociaux, anthropologiques et biographiques nous essayerons d’explorer les modes d’articulation entre identité et processus de subjectivation à partir d’études de cas. Les récits de migration font apparaître des positionnements complexes où devenir sujet s’accorde avec une forme de résistance sociopolitique. Construction identitaire et processus de subjectivation sont intrinsèquement noués dans une dynamique de re prise de soi à travers la migration. En tant que choix d’action, cette dernière marque non seulement une reconfiguration du processus que l’on appelle identité mais aussi l’enclenchement d’un acte de subjectivation.

Résumé
2
Développement du pouvoir d'agir des personnes et des collectivités : un aperçu des pratiques avec des femmes immigrantes au sein d'organisations communautaires

Au cours des dernières décennies, les mutations survenues sur le marché du travail ont contribué à la marginalisation d’une partie importante de la population qui peine à s’insérer socioprofessionnellement de manière satisfaisante. Par exemple, bien des femmes immigrantes se retrouvent à occuper des emplois précaires, ce qui soulève des questions quant à l’accompagnement destiné à soutenir leurs démarches. En raison de ses retombées simultanées sur les plans personnel et social, le développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectivités (DPA) figure comme une alternative d’intérêt aux critiques formulées dans les dernières décennies à propos des pratiques d’intervention sociale. Or, cette alternative nécessite d’être précisée à partir de pratiques concrètes. Quelles composantes des pratiques au sein d'organisations communautaires s'adressant aux femmes immigrantes semblent propices au DPA? Cette communication rendra compte des résultats d'une recherche qualitative et exploratoire portant sur les pratiques au sein d'organisations communautaires de Montréal, Bruxelles et Grenoble. L'analyse transversale des données issues d'entrevues individuelles et de groupes réalisées auprès d'intervenantes et de femmes immigrantes permet de dégager quatre fondements communs des pratiques au sein de ces organisations communautaires.

Résumé
3
Le Nouveau-Brunswick et ses immigrants entrepreneurs : pratiques et stratégies entrepreneuriales dans un contexte inédit
LEYLA SALL (Université de Moncton)

Depuis le début des années 2000, le Nouveau-Brunswick manifeste sa volonté d'exercer ses droits constitutionnels en matière d'immigration et d’avoir « sa part » d’immigrants entrepreneurs. Le recrutement se fait prioritairement en Chine et en Corée du Sud. Pour le gouvernement provincial, qui s’inscrit dans une philosophie et des pratiques néolibérales, avoir des immigrants entrepreneurs soigneusement sélectionnés grâce à leurs avoirs financiers et leurs projets d’entreprise permettrait de lutter contre le « mauvais sort » économique de la province caractérisé par un taux de chômage au-dessus de la moyenne canadienne, une population vieillissante et l’incapacité de retenir ses propres jeunes résidents.

On est ainsi en face d’un État stratège qui essaie d’atteindre ses objectifs démographiques et économiques à travers le recrutement d’immigrants entrepreneurs et leur socialisation dans un nouvel environnement économique. Toutefois, ces derniers, opérant dans un contexte caractérisé par la vulnérabilité entrepreneuriale sont tout aussi stratèges et leurs pratiques dépendent de leur propre « feuille de route migratoire » dont le principal objectif est la mobilité sociale intergénérationnelle. Ce papier qui adopte une approche contrastive met en évidence le caractère inédit de la situation néo-brunswickoise par rapport à d’autres contextes d’immigration (France, États-Unis) où se met en place et se développe l’entrepreneuriat des immigrants.



Résumé
4
Défis et stratégies d’adaptation des femmes réfugiées colombiennes à Québec : apport de l’empowerment et de l’identité
Séverine Garnier (Université Laval)

Cette communication porte sur une recherche qualitative visant à mettre en évidence les dynamiques liées aux processus d’adaptation et d’insertion socioprofessionnelle des colombiennes ayant trouvé refuge à Québec. Plus spécifiquement, en employant le modèle de l’individu en transition de Goodman, Schlossberg et Anderson (2006), cette étude explore les liens entre les stratégies et ressources déployées par ces femmes, le processus d’empowerment et le développement identitaire.

Une entrevue individuelle a été réalisée auprès de 20 colombiennes venues à Québec comme réfugiées, abordant principalement les défis rencontrés depuis leur arrivée, les stratégies employées pour y faire face ainsi que leur image d’elles-mêmes. Après la transcription, les verbatim d’entrevues ont été soumis à une analyse de contenu (Bardin, 2003; L’Écuyer, 1990).

Les résultats, en cours d’analyse, démontrent que les défis rencontrés par les femmes se situent sur les plans de l’adaptation (ex. valeurs, climat), des apprentissages (ex. français, anglais, rôles liés à la monoparentalité), de l’insertion professionnelle (ex. non-reconnaissance des diplômes, pauvreté, conciliation famille-travail), de la santé et des relations interpersonnelles (ex. isolement, divorce). La présentation illustrera comment ces défis s’emboîtent et interagissent entre eux, sollicitant la créativité, la persévérance et les ressources des participantes. 

Résumé
5
L'intégration sociale et économique des femmes immigrantes en région au Québec : le cas de Rouyn-Noranda
Carol Castro (Université Laval), Patrick Villeneuve (Université Laval)

Recherche de nature exploratoire auprès
de 12 femmes immigrantes en région éloignée. Les objectifs étaient de : 1)
mieux comprendre le processus d’intégration sociale et économique des femmes
immigrantes à Rouyn-Noranda; 2) analyser les facteurs qui favorisent et ceux
qui nuisent à l’intégration sociale et économique de ces femmes. Les résultats
de la recherche mettent en évidence que le choc culturel et l’isolement sont la
première cause de détresse psychologique chez les femmes qui ont participé à
l’étude. À cela s’ajoute les barrières linguistiques qui font, d’un côté, que
les femmes n’arrivent pas à suivre le cheminement de leurs enfants à l’école et
de l’autre rendent difficile l’intégration au travail. Les femmes qui
vivent plus de difficultés pour rentrer au travail sont celles qui viennent
parrainées par leur conjoint, car elles ne parlent pas le français et la langue
parlée à la maison est l’anglais ou l’espagnol. Au niveau familial, les participantes vivent
l’impact de l’expérience migratoire comme un dilemme entre les exigences
du marché du travail et celles de la vie familiale. Un autre aspect à soulever est
l’impact de l’hiver sur la santé psychologique des femmes. Cela leur produit
des émotions négatives et sentiments de stress et de dépression.

Résumé
6
Attraction et rétention des immigrants dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue
saïd Bergheul (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Lucy FOSSO , Karine LACROIX

 De 1990 jusqu’à nos jours, plus de 220.000 personnes immigrantes en moyenne ont été admises par année au Canada. Un fait important qui ressort, concernant leur établissement au Canada, est que 81 % des immigrants,  selon le Recensement 2006, sont installés dans les six grandes agglomérations urbaines du Canada (Statcan, 2008). Il est évident de constater que cette concentration dans les grands centres urbains se fait au détriment des zones hors
métropoles.  En Abitibi-Témiscamingue, entre 2000 et 2009, seulement une portion d’environ 0,2 % d’immigrants
avait projeté s’établir dans la région soit 620 sur les 357 205 immigrants admis au cours cette même période au Québec. Ce chiffre indique la faible attractivité que la région exerce sur les immigrants. Cette recherche essaye de comprendre les facteurs d’attraction et de rétention des immigrants dans la région de l’Abitibi. La littérature (M. Simard, 2011) relate des facteurs
professionnels et financiers, des facteurs familiaux, des facteurs socioculturels et communautaires, des facteurs personnels et des facteurs liés à l’environnement naturel. Dans le cadre de cette étude, 4 familles installées nouvellement en Abitibi, 4 services d’accueil pour immigrants dans la région et 4 chefs d’entreprises ont été interrogé sur les facteurs de rétention et d’attraction. Des résultats de cette enquête sont analysés et commentés et les limites de cette recherche sont abordées et justifiées.



Résumé
Après-midi
13 h 00 à 16 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Développement, accès, gestion et acteurs du développement local et agricole
1
La transformation du mouvement communautaire sous l'effet de l'économie sociale : le virage économique d'une table de quartier
Jean-vincent Bergeron-gaudin (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Au cours des quinze dernières années, l’économie sociale est devenue une pratique incontournable dans le milieu communautaire québécois. L’institutionnalisation de cette forme d’économie alternative à la fin des années 1990 a permis de reconnaître son importance dans le développement des communautés locales. Si certains acteurs ont vu dans cette institutionnalisation un désengagement de l’État, d’autres se sont montrés plus favorables à cette entrée en scène des mouvements sociaux sur le terrain de l'économie. La littérature scientifique a largement documenté cette montée de l’économie sociale, en s’intéressant à son rôle, à son rapport avec les pouvoirs publics et à ses impacts socioéconomiques. Or, peu d’écrits ont étudié la transformation qu’a suscité l’économie sociale sur les pratiques traditionnelles dans le milieu communautaire. Cette communication vise à répondre à ce questionnement en exposant le parcours d’une table de quartier qui a démarré un projet de marchés alimentaires ambulants. En nous basant sur des documents internes et un corpus d’une dizaine d’entrevues individuelles, nous identifierons sur quels aspects du fonctionnement de la table l’initiative économique génère-t-elle des pressions. Nous verrons également à quel point le virage économique de la table modifie son identité collective. Ces résultats nous permettront en définitive de mieux comprendre comment est vécue la tension entre l’économique et le social au sein d’un organisme à but non lucratif.



Résumé
2
Les mutations de la société traditionnelle saharienne (le cas de la région du Touat au sud-ouest algérien)
Brahim Kerroum (Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3)

Dans ce travail de recherche, nous étudions les processus de changements récents qui ont eu lieu dans l’espace et la société saharienne, changements qui affectent l’écosystème oasien d’origine et qui mènent vers un nouveau rapport ville/campagne. Ces mutations se projettent d’une façon ou d’une autre sur l’espace agricole oasien, où l’oasis est engagée dans une ouverture économique et sociale à grande échelle.

Sur la base des différentes visions qui ont traité l’espace saharien, nous avons procédé à une analyse des états des lieux et nous avons touché au changement et à la mutation proprement dite, (le déclin de la foggara et l’intégration de l’oasis dans l’économie nationale algérienne). Compte tenu de la richesse de son sous-sol, le Sahara est appelé à contribuer à l’indépendance alimentaire du pays. À cet effet, des réformes agraires ont été spécialement instaurées afin d’encourager les sahariens à adopter les nouvelles mises en valeur et à passer aux nouvelles techniques de production et d’irrigation. Le but principal de notre étude étant de savoir : Jusqu’à quel point l’État a-t-il réussi à redessiner l’espace et la société saharienne ?  Et jusqu'à quel degré ces changements ont-ils affecté la petite production vivrière et les modes d’irrigation vernaculaires ?

Résumé
3
Les facteurs d'émergence de l'entrepreneuriat féminin dans un processus de développement local en milieu rural
Chantal Dali (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Cet article s’inscrit dans le cadre général de notre recherche doctorale dont l'objectif principal est de comprendre le processus d'émergence de micro-entreprises féminines en milieu rural en Côte d'Ivoire dans le contexte des processus de développement local; et de proposer un cadre conceptuel d'analyse des facteurs qui déterminent l'émergence de ces micro-entreprises féminines dans une perspective de développement territorial. Nous présentons, ici, les investigations théoriques et
empiriques qui nous ont permis d’élaborer un cadre conceptuel d’analyse adapté au milieu rural ivoirien. De cette investigation, il ressort que trois dimensions sont essentielles, et doivent se combiner, pour favoriser l’émergence d’initiatives féminines dans un processus de développement local en milieu rural : un territoire incubateur de l’entrepreneuriat féminin, des
compétences entrepreneuriales féminines et une planification locale selon le genre.

Mots clés : Entrepreneuriat féminin - Développement local - Milieu rural - Côte d'Ivoire.

Résumé
4
La gestion communale des ressources naturelles au Mexique. Le cas de Capulálpam de Méndez
Matthieu Roy (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Au Mexique, par le truchement de luttes sociales et la modification d’articles de loi s’inscrivant dans un processus de décentralisation et de libéralisation des économies, des communautés forestières mirent en exploitation leurs ressources ligneuses à travers l’organisation d’entreprises forestières leur appartiennant en mettant à profit et en développant des structures de gouvernance déjà en place.

Notre présentation exposera le cas de la communauté de Capulálpam de Méndez (État de Oaxaca, district de la Sierra Norte). Au fil des années, en plus d'une entreprise forestière communautaire, s’ajouta une entreprise d’écotourisme ainsi qu’une entreprise d’exploitation de différents matériaux de surface qui vinrent diversifier et renforcer les activités économiques de Capulálpam.

Trois questions alimenteront notre exposé. Nous tenterons dans un premier temps de caractériser les institutions gérant l’exploitation des ressources naturelles sur le territoire communal. Deux questions secondaires viendront ensuite alimenter notre propos. Ainsi, nous essaierons de dégager la part des structures sociales locales dans la mise en place de ces institutions. Ensuite, dans un troisième temps, nous initierons une réflexion sur l’impact de ce type de développement sur les structures sociales existantes.

Un terrain de recherche a été effectué au Mexique à l'hiver 2011. Plus d'un vingtaine d'entrevue y ont été réalisées. Le mémoire devrait être déposé à l'hiver 2012.

Résumé
5
Stratégies adoptées face à des inégalités d'accès aux ressources en eau : étude comparative (Sénégal et Tunisie)
wided moumen (Université de Toulouse II - le Mirail), ibrahima Faye DIOUF (Université de Toulouse II - le Mirail)

 

Stratégies adoptées face à des inégalités d’accès aux ressources en eau : étude comparative des irrigants de la vallée du Sénégal (Sénégal) et des six périmètres publics irrigués de Nadhour (Tunisie)

 

La Tunisie et le Sénégal souffrent d’une mauvaise gouvernance de l’eau d’irrigation. La problématique de l’eau dans ces deux pays est caractérisée par l’accroissement des besoins et par une augmentation de la pression sur les ressources voire à leur dégradation.

Nous faisons le choix d’analyser les stratégies des irrigants de la Vallée du Sénégal, les irrigants irriguent à partir d’un fleuve et ceux des six périmètres publics irrigués de Nadhour (la Tunisie) où l’accès à l’eau se fait à partir des forages. Dans le cadre de ces politiques de décentralisation de la gestion de l’eau agricole, nous nous intéressons à analyser les convergences et les divergences des stratégies de ces irrigants.

L’analyse des stratégies adoptées par les agriculteurs (stratégies offensives et stratégies défensives) nous donne des éléments sur le degré de participation. Cette dernière est un élément important pour comprendre les inégalités liées à l’accès aux ressources en eau. Notre communication a pour objet de rendre visible et de comprendre les enjeux de pouvoir autour de la gestion collective de l’eau agricole à partir de l’analyse comparative des stratégies des irrigants des six périmètres publics irrigués de Nadhour et ceux de la moyenne vallée du Sénégal.



Résumé
6
Règles et limites du jeu des besoins
Sègbédji Parfait AÏHOUNHIN (Université Laval)

L’approche du Développement Conduit par les Communautés (DCC) amènerait les populations à conduire leur propre développement. Mais comment cela est- possible, si dans le même temps, les acteurs concernés, jouent à un jeu qui limite la mise en œuvre efficiente de l’approche. D’un côté, les populations concernées, expriment des besoins qui cadrent avec les désidératas des projets de développement, et présentent « une image qui ressemble aux attentes de leurs interlocuteurs, mettant l’accent sur leur cohésion et, selon les cas, leur dynamisme et/ou leur pauvreté », (NEU, LAVIGNE DELVILLE, 2001:14), pour avoir accès aux financements disponibles. D’un autre côté, les projets qui mettent tout en œuvre pour ne financer que des activités prédéfinies, oubliant qu’il existe des facteurs qui conduisent ces populations défavorisées dans la pauvreté et qui les y maintiennent. Afin d’attirer l’attention des acteurs concernés sur ce qu’ils font et la manière dont ils le font, nous avions adopté une méthodologie de recherche utilisant des sources documentaires ainsi que des données secondaires pour investiguer la manière dont le “DCC” se met en œuvre dans le champ du développement local et où se joue le « jeu des besoins » au Bénin.

Résumé
13 h 00 à 17 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Marché du travail : enjeux organisationnels; identité et trajectoire professionnelles
1
Insertion ou désertion : étude de trajectoires professionnelles de jeunes enseignantes et enseignants québécois
Caroline Jeanson (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

Notre projet traite des premières années en enseignement au Québec, phénomène que nous cherchons à mieux comprendre. Les écrits trouvés sont relativement étoffés en ce qui a trait à l'insertion professionnelle des jeunes enseignants, laquelle est conceptualisée, définie, largement étudiée et unanimement considérée comme un processus se déployant dans le temps et s'articulant sur plusieurs plans. Quant à la désertion professionnelle, parfois prise sous l'angle du roulement de personnel, souvent expliquée par les raisons évoquées par les enseignants sortants, nous ne l'avons vue nulle part abordée comme le pendant "inverse" de l'insertion, soit comme un processus lui aussi temporel et multidimensionnel. Nous avons donc choisi d'étudier le phénomène non pas simplement en peignant un portrait synchronique, mais bien en regardant, de manière diachronique, l'ensemble du processus d'insertion -menant à la poursuite d'une carrière enseignante- ou de désertion -menant à une rupture avec le métier et une réorientation. Nous avons effectué vingt-deux entrevues avec de jeunes enseignants (onze réorientés, onze toujours en poste), et avons cherché, par l'étude de leur trajectoire professionnelle, à mieux cerner leur logique, leur processus décisionnel. Nous souhaitons partager les résultats de nos entretiens et recueillir les commentaires de nos pairs en vue de l'analyse finale de nos données. Le schéma joint est celui élaboré et utilisé pour entreprendre notre collecte de données.

Résumé
2
Expérience subjective de cadres face aux enjeux éthiques dans la gestion du personnel
Mariève Pelletier (Université Laval), Louise ST-ARNAUD

Au cours des dernières décennies, le travail a connu d'importante mutations. L'augmentation de la compétitivité et de la concurrence dans les milieux de travail ont amené des changements qui ont affecté les formes d'organisation du travail, maintenant de plus en plus orientées vers de nouvelles exigences de performance et de qualité (Aubert, 2012; Dejours & Gernet, 2012). Ces changements ont  creusé l'espace entre les prescriptions de la haute direction et le réel de travail sur le terrain, laissant les cadres devant des situations ambigües, où la conciliation des commandes du haut et des demandes du bas devient de plus en plus difficile (Carballeda & Garrigou, 2001). Dans un tel contexte, les cadres font face à des enjeux éthiques dans leurs fonctions de gestion du personnel et sur lesquels ils ont très peu d'espace pour en délibérer (Mispleblom Beyer, 2006). Cette communication vise à mieux comprendre l'expérience subjective de cadres portant notamment sur les enjeux éthiques qui relèvent de leurs responsabilités à l'égard de l'organisation, de leurs employés, de leur collectif de travail et d'eux-mêmes. Une stratégie de recherche narrative a été utilisée auprès d'une trentaine de cadres de divers secteurs d'activité. Cette recherche permettra de mieux comprendre la position difficile à tenir des cadres qui sont à la fois les acteurs stratégiques d'une organisation et des sujets sensibles du travail en quête de reconnaissance (Dejours, 1993).

Résumé
3
Quel est l'avenir du grief patronal?
Carole Senechal (Université d’Ottawa), Jie ZHU

Le rapport de travail salarié est depuis toujours générateur de tensions entre l’ambition de l’employeur qui cherche à optimiser la productivité de l’entreprise grâce à une main-d’œuvre efficace, et les revendications des employés désireux de meilleures
conditions de travail. De ce rapport de subordination découle l’inégalité fondamentale du rapport salarial. L’avènement et le développement du syndicalisme ont permis d’assurer une certaine équité en milieu de travail en assumant la défense des intérêts de certains groupes de salariés par l’entremise de la négociation collective périodique des conditions de travail. Désormais, le syndicat majoritaire accrédité et l’employeur sont tenus de négocier de bonne foi une convention collective définissant les droits et obligations de chacun. Il en résulte une juste conciliation des intérêts des deux parties, un compromis qui se substitue aux décisions autrefois unilatérales de l’employeur sur le contenu du contrat de travail. On assiste ainsi peu à peu à  l’émergence du phénomène relativement récent de grief patronal, déposé par l’employeur en vue de dénoncer le non-respect par la partie syndicale des dispositions de la convention collective. Cette communication a pour but de présenter quelques causes représentatives de l’état du droit quant aux griefs logés par l’employeur, autant en ce qui concerne les droits et obligations des deux parties que les nouveaux sujets qui peuvent en donner lieu et les exigences procédurales.

 



Résumé
4
Le lien jeune-éducateur en unité de réadaptation : la relation d'aide en contexte d'autorité
Maya Colle-plamondon (UdeM - Université de Montréal)

L’intervention psychosociale auprès des jeunes vivant en Centre jeunesse est régie par la Loi de la protection de la jeunesse (LPJ). La posture professionnelle des intervenants s’inscrit donc à la fois dans une relation d’autorité, renforcée par le cadre institutionnel et les obligations légales, et dans une relation d’aide. Nous nous intéressons au double mandat (réadaptation sociale en contexte d’autorité et relation d'aide) et à son impact sur le lien jeune-éducateur.

Le terrain de cette recherche, effectué dans le cadre d’une maîtrise en anthropologie, s’est déroulé dans une unité de réadaptation de Montréal (CJM). Les données ont été collectées pendant trois mois à l'aide d'entretiens semi-directifs réalisés auprès de six jeunes et neuf éducateurs de cette unité et de l’observation de leurs activités quotidiennes, tant éducatives, cliniques que ludiques.

Cette communication propose de déployer notre analyse de la rencontre des corpus de données; les récits des jeunes et des éducateurs et l'observation de ce milieu de vie. L’approche utilisée, puisant à la fois dans la tradition ethnographique et dans la phénoménologie, nous a permis de faire émerger l’interprétation et les perceptions qu’ont les jeunes et leurs intervenants de la question de la relation d’aide et de la relation d’autorité. Nous exposerons aussi les conditions qui favorisent la conciliation ou la polarisation de ces mandats qui peuvent parfois sembler antagonistes.

Résumé
5
De la pratique d’un métier traditionnellement masculin à son enseignement en formation professionnelle : quels défis pour les femmes?
Jessica Riel (UQO - Université du Québec en Outaouais)

Les recherches réalisées jusqu’à maintenant auprès d'enseignant.e.s de la formation professionnelle (FP) et de femmes de métiers traditionnellement masculins (MTM) laissent croire que les femmes qui se dirigent vers l’enseignement d'un MTM en FP rencontrent des difficultés propres à leur genre au moment de leur transition professionnelle. Toutefois, en raison de leur faible représentativité dans ces secteurs de la FP, leur réalité de travail demeure inconnue. Cette recherche exploratoire avait pour objectifs de comprendre et caractériser l’activité de travail, de décrire les stratégies déployées par les femmes et de repérer les facteurs qui influencent la réalisation de leur travail. S'appuyant sur le modèle et la démarche de l'analyse de l’activité de travail développés dans le champ de l’ergonomie francophone, des entretiens individuels semi-dirigés d’une durée de deux heures et demi et un peu plus de 87 heures d’observations de l'activité de travail ont été réalisés auprès de 12 enseignantes de différents MTM (9) en FP et provenant de différentes régions au Québec. L’analyse révèle notamment que la transition professionnelle de femmes de MTM vers l'enseignement est particulièrement complexe entre autres parce que leurs compétences professionnelles de métier peuvent être remises en question par certains élèves et parfois certains collègues. Des différences sont constatées selon la composition des groupes et le métier enseigné.



Résumé
6
Relations intergénérationnelles et apprentissage en situation de militance syndicale.
Marie-claude Poliquin (UQAM - Université du Québec à Montréal)

Dans le milieu syndical (deBruycker, 2011), comme ailleurs dans la société québécoise (ministère des Finances, Québec, 2009), le départ à la retraite de la cohorte des baby-boomers amène à l’avant-scène des préoccupations de préparation de la relève et de transmission des connaissances.  En parallèle à cette situation, la militance syndicale ne se vit pas de la même manière et surtout ne revêt pas le même sens, chez les jeunes de 20 ans que chez les collègues plus âgés (Bolduc, 2002).  Or, cette différence peut parfois être problématique pour l’apprentissage et la transmission intergénérationnels. 

La communication présentera des résultats préliminaires d’une recherche doctorale portant sur l’apprentissage mobilisant des relations intergénérationnelles en milieu syndical.  La recherche, de type qualitatif et interprétatif, s’appuie sur des bases théoriques socioconstructivistes (Lave et Wenger, 1991, Billett, 2001, 2009) ainsi que sur certains postulats psychosociologiques des relations sociales (Schutz, 1962, 1966).  Le contenu de la communication se concentrera sur l’utilité perçue des relations intergénérationnelles, conçue en tant que ressource pour l’apprentissage, dans un parcours syndical.  De plus, elle mettra en relief l’apport spécifique de ce type de ressource au regard d’autres ressources et situations d’apprentissage décrites par les participants, notamment la formation syndicale et l’apprentissage sur les lieux de travail. 



Résumé
7
Conception du travail social chez les étudiants en baccalauréat en travail social de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Alain Martel (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Isabelle CHOUINARD (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)

L’identité professionnelle en travail social fait l’objet de débats récurrents au sein de la profession. On constate notamment une situation de malaise chez les acteurs lorsqu’il s’agit de légitimer sa pratique et de la distinguer de celle des autres métiers relationnels (Franssen, 2000). Connaissant l’influence majeure de la formation initiale sur le développement de l’identité professionnelle, la façon dont les étudiants adhéreront aux représentations de la profession partagées par l’ensemble du groupe professionnel en dira long sur le développement éventuel d’un malaise identitaire. Afin de connaître les impacts de la formation sur l’identité professionnelle des futurs travailleurs sociaux de la région de l’Abitibi-Témiscamingue qu’un projet de recherche s’est intéressé aux conceptions du travail social chez les étudiants du baccalauréat en travail social de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. La présente communication vise à exposer les principaux résultats de cette recherche menée dans le cadre des travaux de l’Équipe de recherche et d’analyse des pratiques professionnelles (ERAPP). Après avoir abordé l’évolution des conceptions des étudiants au cours de leur trajectoire académique, il sera discuté des facteurs qui influencent l’apprentissage de l’ethos de la profession et qui, en même temps, poussent progressivement bon nombre d’étudiants, à l’instar du groupe des travailleurs sociaux, à se porter défenseurs de l’identité professionnelle du travail social.

Résumé
8
Relation clinique et identité professionnelle en travail social
Sébastien Naud-Gagnon (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Isabelle CHOUINARD (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)

S’inscrivant plus largement dans les travaux de recherche réalisés par l’Équipe de recherche et d’analyse des pratiques professionnelles (ERAPP), l'étude vise à dégager les diverses perspectives actuellement adoptées au regard de la relation clinique chez l’ensemble des acteurs du travail social.

Cette communication a donc pour objectif de présenter les résultats de cette étude en exposant principalement le sens qui émergent des conceptions de la relation clinique dans les écrits scientifiques portant sur la relation en travail social. En identifiant les grandes tendances qui influencent aujourd’hui les façons de concevoir cette composante relationnelle, il deviendra plus aisé de comprendre quelles dimensions sont sollicitées et comment celles-ci peuvent bloquer ou, au contraire, favoriser l’énonciation de sa spécificité. Il sera, dès lors, possible de constater qu’en dépit du fait que la relation clinique constitue la pierre angulaire du travail social, on remarque un désintérêt envers la relation comme objet d’étude depuis les années 1970 (Petr, 1988). Il appert en outre que cet objet est si immédiat à la profession qu’il n’a fait l’objet que de très peu de travaux véritablement réflexifs. La communication conclura sur des enjeux que soulèvent ces résultats pour la profession.

Résumé