Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.

Le jeudi 9 mai 2013

Dans le contexte des travaux poursuivis par les équipes de « La vie littéraire au Québec » et de « Penser l’histoire de la vie culturelle », notre colloque souhaite approfondir la compréhension de la rupture culturelle majeure qui survient dans le champ canadien-français au cours des années 1940. Cette rupture, dont diverses manifestations apparaissent tôt dans la décennie, scinde la vie littéraire en un « avant » et un « après ». Dans la grande presse, quatre facteurs présagent la métamorphose : la stabilisation de la page littéraire dans les grands journaux, la régularisation du personnel qui signe les critiques littéraires, l’approfondissement des commentaires sur les œuvres, l’augmentation significative d’œuvres canadiennes commentées. Généralement, les analystes ont interprété cette rupture comme un point tournant du processus d’autonomisation de la littérature canadienne-française. Ils ont eu tendance à restreindre leur perspective à la portion la plus légitime de la production culturelle, de même qu’à la presse spécialisée qui émerge à cette période, plutôt que de considérer son effet global sur l’ensemble du champ, alors qu’ils accordaient une plus grande attention aux arts plastiques, mais moins à la musique ou au cinéma. Ainsi, plusieurs traces de ces bouleversements sont laissées dans l’ombre, tant les différents lieux que les différents moments d’un continuum par lequel se met en place une modernité médiatique qui, pour le Canada français, précède la modernité esthétique et agit sur son éclosion. La pleine compréhension de la complexité du système qui provoque cette rupture offre l’occasion d’une saisie inédite de la façon dont la vie culturelle fait sens dans l’ensemble de la société. Ce sont les modalités du saut qualitatif qui apparaît dans la production culturelle de cette époque qui nous intéressent ici, dans la mesure où à la fois le pôle médiatique, le pôle restreint, le marché, la critique et les institutions acquièrent d’un coup une maturité nouvelle. 

Lire la suite »
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

Responsables

  • Chantal Savoie
    UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Denis Saint-Jacques
    Université Laval
Afficher tous les résumés

Avant-midi

09 h 15 à 10 h 30
Communication orale
Communications orales
La fiction en temps de guerre
Présidence/Animation : Marie-Frédérique Desbiens (Université Laval)
09 h 15
Mot de bienvenue
09 h 30
La fiction sous influence : fiction et média
Denis Saint-Jacques (Université Laval)
Résumé
09 h 50
Évolution du roman urbain (1934-1945) : du roman bourgeois au roman du peuple
David Décarie (Université de Moncton)
Résumé
10 h 10
Période de questions
10 h 30
Pause
11 h 00 à 12 h 30
Communication orale
Communications orales
Enquête et prose d'idées
Présidence/Animation : Chantal Savoie (UQAM - Université du Québec à Montréal)
11 h 00
D'où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-nous?  Enquête sur la culture canadienne-française durant la Seconde Guerre
Marie-Thérèse Lefebvre (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 20
L'essai canadien-français : vers de nouvelles frontières?
Anne Caumartin (Collège militaire royal de Saint-Jean), Karine Cellard (Cégep de l'Outaouais)
Résumé
11 h 40
Saillies et paradoxes : Amérique française et l'émergence de l'essai
Michel Lacroix (UQAM - Université du Québec à Montréal), Élyse Guay (UQAM - Université du Québec à Montréal)
12 h 00
Période de questions
12 h 30
Dîner

Après-midi

14 h 00 à 15 h 00
Communication orale
Communications orales
À la radio et à la scène
Présidence/Animation : Denis Saint-Jacques (Université Laval)
14 h 00
La chanson populaire et les années 1940 : point culminant ou rupture?
Sandria P. Bouliane (Université Laval)
Résumé
14 h 20
La révolution du temps au théâtre
Lucie Robert (UQAM - Université du Québec à Montréal)
14 h 40
Période de questions
15 h 00
Pause
15 h 30 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Synthèse et discussions
Présidence/Animation : Chantal Savoie (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Discutant-e- : Denis Saint-Jacques (Université Laval)