Imprimer

101 - Appareil locomoteur et arthrite

Du lundi 6 au vendredi 10 mai 2013

Les problèmes de l’appareil locomoteur incluent les blessures et autres atteintes aux jointures menant à une diminution de la mobilité. De même, l’arthrite englobe plus d’une centaine de conditions dégénératives des articulations. D’un autre côté, des progrès spectaculaires ont été accomplis au cours des dernières années pour leurs traitements, ces derniers pouvant maintenant compter sur les notions d’expertise clinique, les besoins et attentes du patient ainsi que sur les données de la littérature. Le programme de cette année présente deux sessions qui contribueront à faire le point sur des approches thérapeutiques de pointe, en réhabilitation et en génie tissulaire.

 

 

Lire la suite »
Domaine
Section 100 - Sciences de la santé
Responsables
Gilles GOUSPILLOU
UQAM - Université du Québec à Montréal
Ajouter à mon horaire
Afficher tous les résumés
Avant-midi
08 h 30 à 12 h 30
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Génie tissulaire
1
Le sérum stimule la production de microparticules par les myofibroblastes: évaluation des protéines impliquées
Akram Ayoub (LOEX - Laboratoire d'Organogénèse EXpérimentale.), Alain GARNIER , Lise LEMIEUX , Sébastien LAROCHELLE , Véronique MOULIN

Les microparticules (MP) sont des vésicules qui contiennent des protéines, des lipides et des ARN. Elles sont produites par les myofibroblastes (cellules spécialisées apparaissant lors de la cicatrisation) en présence de sérum humain ou bovin. Ces MP ont une action promitotique sur les cellules endothéliales et fibroblastiques et peuvent donc jouer un rôle au cours de la cicatrisation. Notre but est de définir les protéines sériques impliquées dans la stimulation de la production des MP par les myofibroblastes. Pour cela, différentes techniques de séparation biochimiques des protéines sériques ont été utilisées : une chromatographique dite proteominer®, une chromatographie sur un échangeur fort d'anions, et une technique de  précipitation des protéines avec différentes concentrations de sulfate d'ammonium (NH4)2SO4. Les extraits de sérum bovin obtenus par ces techniques ont été mis en contact avec des myofibroblastes pendant 24h. Les cellules et le milieu de culture sont ensuite récupérés et la quantité de MP produites est évaluée par cytométrie en flux. Parmi les extraits obtenus, certains ont démontré une capacité à stimuler la production des MP permettant d’éliminer les protéines non pertinentes. Une analyse par spectroscopie de masse sera faite sur ces extraits afin de déterminer la ou les protéine(s) à l`origine de la production des MP par le sérum. Ces résultats permettront une meilleure compréhension des interactions entre les cellules au cours de la cicatrisation.

Résumé
2
Rôle de l’interleukine 1 alpha dans la formation des cicatrices hypertrophiques
Jadson Moreira Pereira (Université Laval), Véronique MOULIN , Lorraine Andrée Parent (LOEX)

La cicatrisation est un processus étroitement régulé, impliquant une réponse cellulaire et la sécrétion de plusieurs facteurs solubles, dont l’interleukine 1 alpha (IL-1a) qui a un rôle très important. Une défaillance de ce processus conduit à la formation des cicatrices hypertrophiques (Hscars),  un désordre fibroprolifératif caractérisé par un dépôt excessif de collagène. Des auteurs ont émis l’idée que l’IL-1a (une cytokine inflammatoire) aurait un rôle antifibrotique non négligeable, mais cela demeure un sujet controversé dans la littérature. Pour démontrer l’action antifibrotique d’IL-1a, la technique de génie tissulaire par auto-assemblage a été utilisée. Des équivalents dermiques ont été produits en présence ou non d’IL-1a (1 ng/mL) ou de TGFB1 (1 ng/mL, contrôle positif). Ces dermes traités pendant 21 jours ont subi des procédures d’histologie pour permettre la mesure de leurs épaisseurs, un paramètre-clé pour évaluer la fibrose. Les résultats montrent une différence significative entre l’épaisseur des dermes construits en présence d’IL-1a par rapport aux contrôles. De plus, l’ajout d’un inhibiteur d’IL-1a (IL-1Ra) lors de la formation du derme entraine une augmentation de l’épaisseur de derme. Une analyse de la production de collagène et des MMP montre également une bonne corrélation avec ce résultat. Ceci soutient l’hypothèse du rôle antifibrotique d’IL-1a. Ces observations apportent de nouvelles perspectives thérapeutiques pour le traitement des Hscars. 

Résumé
3
Optimisation des peaux humaines reconstruites par génie tissulaire : réduction du temps nécessaire à la production
Maxime Desgagné (Laboratoire d'Organogenèse expérimentale (LOEX/CMDGT)), Lucie Germain (Université Laval), Amélie LAVOIE , Rina GUIGNARD , François A. AUGER , Véronique MOULIN , Lucie GERMAIN

La technique d’auto-assemblage du LOEX permet de produire des substituts cutanés très prometteurs pour le traitement des grands brulés et des plaies chroniques. Le temps de production (45 jours) pourrait être amélioré. Nous proposons un protocole alternatif qui diffère par le moment où les kératinocytes sont ensemencées sur les dermes reconstruits. Hypothèse : les substituts cutanés seront de même qualité et les cellules souches seront conservées tout en diminuant le temps de production de 7 jours. Méthode présentement utilisée : mise en culture en flacon de fibroblaste et kératinocytes. Lorsque manipulables, il y a superposition de 3 feuillets de fibroblastes, ensemencement de kératinocytes sur le feuillet supérieur et mise en culture submergée pour permettre la prolifération des kératinocytes. Il y a ensuite maturation de la couche cornée par la mise en interface air-liquide. La nouvelle méthode testée : ensemencement de kératinocytes sur un des trois feuillets de fibroblastes, avant l’empilement. Nous éliminons ainsi l’étape de culture submergée de la peau reconstruite et diminuons le temps de production de 7 jours. Histologie : les peaux sont de même qualité. Des études en immunohistochimie et en microscopie électronique afin d’observer l’ultrastructure des peaux, le niveau de différenciation cellulaires et la présence de cellules souches sont en cours. Cette nouvelle méthode est très prometteuse et permettrait un traitement plus rapide des grands brulés.



Résumé
4
Expression des lipoxygénases dans l’épiderme humain
Lorraine Andrée Parent (LOEX), Véronique MOULIN , Jadson MOREIRA-PEREIRA , Lucie GERMAIN , Bernard FRUTEAU-DE-LACLOS

La famille des lipoxygénases (LOX) est impliquée dans la transformation d’acides gras afin de maintenir l’équilibre homéostatique de la peau. Les atteintes cutanées telles qu’ichthyoses et psoriasis reflètent l’importance d’une expression adéquate des LOX épidermiques. L’objectif spécifique de ce projet était de préciser la localisation des quatres LOX épidermiques humaines principales: 12R-LOX, E-LOX3, 12-LOX et15-LOX-2. Les zones d’homologie des LOX ont été considérées pour la sélection des anticorps afin qu’ils demeurent spécifiques à une lipoxygénase au cours des réactions d’immunofluorescence indirecte. Des coupes de peau normale humaine de 5 um préparées au cryostat ont été utilisées. Les LOX sont retrouvées dans toutes les couches cellulaires de l’épiderme avec différentes intensités. Chaque LOX a cependant une localisation spécifique au niveau des cellules; E-LOX3 nucléaire, 12R-LOX cytoplasmique, 15-LOX-2 membranaire et pour 12-LOX membranaire puis cytoplasmique. Ces résultats montrent que les LOX impliquées dans les anomalies de la couche cornée sont présentes dès la couche basale. Nous poursuivons nos travaux avec des peaux reconstruites par génie tissulaire ainsi qu’avec des cultures cellulaires en monocouche de cellules épidermiques humaines dans le but d’étudier les facteurs modulant l’expression et la localisation subcellulaire des LOX. Nos recherches tendent vers le mieux-être des patients atteints de maladies dermatologiques dont l’ichthyose et le psoriasis.

Résumé
5
Imagerie du réseau de capillaires formé dans les tissus humains reconstruits par génie tissulaire
Kim Aubin (Université Laval), Caroline VINCENT , Dominique MAYRAND , Maryse PROULX , Julie FRADETTE

La greffe de tissus adipeux reconstruits par génie tissulaire (TAR) comportant un réseau préformé de capillaires représente une alternative intéressante à la greffe autologue de gras en chirurgie de reconstruction. Notre objectif est de caractériser le réseau de capillaires formé in vitro dans les TAR et de le comparer à celui retrouvé dans les tissus conjonctifs reconstruits (TCR), produits avec les mêmes populations cellulaires non différenciées en adipocytes. Le dosage par ELISA de molécules bioactives sécrétées par les tissus, pouvant agir sur le réseau, a montré des niveaux supérieurs de leptine (30 fois), d’angiopoïétine-1 (3.8 fois) et de VEGF (1.7 fois) dans les TAR lorsque comparés aux TCR. La détection de PECAM-1 par immunofluorescence indirecte a permis de mettre en évidence les capillaires formés dans les tissus lors de l’analyse in toto par microscopie confocale. Les résultats préliminaires montrent que le nombre de structures capillaires présentes dans les tissus ne varie pas entre les TAR et les TCR, mais certaines différences sont observées au niveau morphologique entre les réseaux. De plus, la majorité (>70%) des capillaires mesurés dans les tissus reconstruits in vitro ont des diamètres moyens comparables aux capillaires observés dans des échantillons de gras natif humain (entre 8 et 20 µm). Ce modèle prometteur au niveau clinique serait également intéressant dans l’étude des molécules influençant l’angiogenèse. 

Supporté par les IRSC.

Résumé
6
Impact de l’aldostérone et du spironolactone sur l’élastogénèse dans un substitut cutané produit par génie tissulaire
Benjamin Goyer (Université Laval), Ulysse PEREIRA , Sarah SAUVÉ , Ludovic MARTIN , Lucie GERMAIN

La méthode d’auto-assemblage permet de concevoir des peaux reconstruites bilamellaires (épiderme/derme) autologues par la capacité des fibroblastes dermiques à produire et à assembler leur propre matrice extracellulaire en présence d’acide ascorbique. Bien que présentant de bonnes propriétés élastiques, ce modèlepossède peu ou pas de réseau de fibres élastiques matures. Le but de ce travail était donc de développer un substitut cutané in vitro par génie tissulaire permettant d’étudier la maturation et l'organisation du réseau de fibres élastiques. Différents substituts ont été reconstruits en utilisant l’approche d’auto-assemblage du LOEX (Figure 1). L’élastogénèse est induit en activant la voie de l’Insulin-like growth factor-I par l’aldostérone et la spironolactone.L’analyse immunohistochimique a révélé une expression forte de la fibrilline-2 et faible de l’élastine dans le derme des substituts cultivés en présence d’acide ascorbique (contrôle), tandis qu’une augmentation de l’intensité de l’élastine et une diminution de la fibriline-2 a été observée dans la dernière phase de culture en présence combinée d’acide ascorbique, d’aldostérone et de spironolactone. De plus, le patron d’expression de la fibrilline-2 et de l’élastine était similaire à celui présent dans la peau normale humaine. Nous concluons donc que notre modèle est un outil prometteur pour étudier la maturation et l’organisation du réseau de fibres élastiques.

 Subventionné réseau ThéCell du FRQS et IRSC.

Résumé
7
Protéines présentes dans les microparticules produites par des myofibroblastes cicatriciels
Amélie Langlois (Université Laval), Sébastien LAROCHELLE , Samir SIAGH , Hervé GENEST , Véronique MOULIN

La production de microparticules (MP) par les myofibroblastes (Wmyo) humains apporte de nouvelles perspectives dans le domaine de la communication entre les cellules lors du processus normal de cicatrisation. Six populations de Wmyo ont été cultivées afin de récolter des MP, et les protéines des MP ont été séparées par le 2D-DIGE (2-Dimensional Differential in-Gel Electrophoresis). L’utilisation du marquage des protéines par des molécules fluorescentes nommées Cydye a permis de distinguer, lors de l’analyse, les protéines intra et extra vésiculaires. L’acquisition des images des six gels a requis le système Typhoon Mode Imager et le logiciel Delta2D les a analysés. La recherche de protéines très conservées et constantes entre les MP des six populations de Wmyo était l’objectif de ce volet. Grâce au logiciel Scaffold Viewer, 133 points furent analysés par spectrométrie de masse pour identification. Le résultat : 292 protéines différentes, avec un minimum de 95% de probabilité que le peptide qui a servi à l’identification soit unique à la protéine. Une grande variété des protéines comme la lactadhérine, l’annexine 5, la filamine-A ainsi que plusieurs enzymes telles que la déshydrogénase de la L-lactate et l’aldolase fructose-diphosphate et une importante proportion de protéines liées au cytosquelette ont été répertoriée. Cette analyse du protéome des MP de Wmyo permettra d’améliorer nos connaissances sur la communication entre les cellules au cours de la guérison des plaies.



Résumé
8
Développement d’un échafaudage de matrice extracellulaire structuré pour la reconstruction de la media par génie tissulaire
Jean-michel Bourget (Université Laval), Robert GAUVIN , Maxime GUILLEMETTE , Véronique LATERREUR , Jean RUEL , François A. AUGER , Teodor VERES , Lucie GERMAIN

Le LOEX a développé la méthode d’auto-assemblage permettant de fabriquer des tissus sans biomatériaux, en utilisant la capacité des cellules à produire leur propre matrice extracellulaire (MEC). Contrairement aux fibroblastes, les cellules musculaires lisses (CML) de la media ne sont pas de bonnes productrices de MEC, résultant en un tissu peu résistant. Nous avons récemment développé une nouvelle méthode pour palier à ce problème. Les fibroblastes dermiques produisent de la MEC avant d’être lysés. Les CML sont ensuite ensemencées dans cette MEC avant d’être roulées sur un mandrin pour former un tube, résultant en une media plus résistante et plus contractile. Dans la présente étude, nous avons combiné cette approche avec l’alignement des cellules et de la matrice par guidage topographique afin d’augmenter la résistance du substitut vasculaire. Nous avons comparé la résistance à la traction et la capacité contractile des substituts produits avec les différentes techniques. L’alignement du feuillet  classique augmente la résistance mécanique et la contraction du substituts. Lorsqu’on utilise un feuillet de MEC fibroblastique aligné circonférentiellement comme échafaudage pour l’ensemencement des CML, la résistance mécanique augmente, mais la capacité contractile reste inchangée par rapport à l’utilisation du même type de matrice, mais non alignée. Cette amélioration permettra la production d’une media vasculaire plus résistante à partir des cellules du patient.

Résumé
10 h 00 à 13 h 00
Communications par affiches
Session d'affiches
1
Substitut cutané produit par génie tissulaire : aspects reliés à la pigmentation
Sarah Sauvé (Memorial University of Newfoundland), Benjamin GOYER , François a. Auger (Université Laval), Lucie Germain (Université Laval)

La méthode d’auto-assemblage permet de concevoir des peaux reconstruites bilamellaires (épiderme et derme) autologues. L’épiderme composé de kératinocytes assure une défense contre des agents infectieux et chimiques équivalente au natif. Cependant, on y retrouve un taux de mélanocytes insuffisant pour en assurer la pigmentation normale et par extension la photoprotection. Le but de ce travail était donc de développer un substitut cutané pigmenté in vitro par génie tissulaire. Différents substituts bilamellaires ont été reconstruits en utilisant l’approche d’auto-assemblage du LOEX (Figure 1) avec des concentrations de 0, 5 et 10% de mélanocytes blanc ou noir (frais et décongelé). Les substituts ainsi optimisés ont été greffés 6 semaines afin de mesurer l’évolution de la pigmentation en fonction du temps. Les analyses macroscopiques ont confirmé la pigmentation des substituts à un niveau basal similaire entre frais et décongelé sans induction préalable aux ultraviolets. Les analyses histologiques (Trichome de Masson et Argentaffin), ainsi qu’immunohistochimiques (marqueurs de mélanocytes et kératines) ont confirmé la présence des mélanocytes au niveau du stratum basale similaire au natif. Nous concluons donc que notre modèle de substitut cutané pigmenté est un outil prometteur en vue d’améliorer la photoprotection des substituts cutanés actuels.

Subventionné réseau ThéCell du FRQS et IRSC.

Résumé
2
Étude de la fonctionnalité de la Dual Leucine zipper bearing Kinase par une réduction de son expression dans un modèle de peau reconstruite humaine
Carolyne Simard-Bisson (Université Laval), Richard BLOUIN , Lucie GERMAIN

La Dual Leucine zipper bearing Kinase (DLK), est une Mitogen-Activated Protein triple Kinase exprimée tardivement lors de la différenciation des cellules épidermiques de la peau normale humaine. Cette expression tardive nuit à son étude dans les modèles classiques de culture cellulaire (monocouche) puisqu’elle y est peu abondante. Elle est toutefois présente dans les peaux reconstruites humaines (PRH) produites dans notre laboratoire. Les travaux présentés ici visaient à développer un modèle de PRH sous-exprimant DLK afin de mieux saisir son rôle dans la différenciation des cellules épidermiques. MÉTHODE: Des PRHs ont été exposées à un vecteur lentiviral  contenant une séquence d’ARN interférent dirigée contre DLK (PRH LV shRNA-DLK) au jour 0 de culture à l’interface air-liquide (A/L). Après 14 jours de culture A/L, des échantillons ont été récoltés pour des analyses histologiques et ultrastructurales. RÉSULTATS: Des marquages en immunoperoxydase ont montré une réduction de DLK dans les PRHs  LV shRNA-DLK. Chez ces PRHs, des marquages en immunofluorescence ont révélé une baisse de l’expression de la filaggrine, de la transglutaminase 1 et de protéines desmosomales. En microscopie électronique, la structure des desmosomes était altérée dans les PRHs sous-exprimant DLK. CONCLUSION: Le génie tissulaire combiné à la biologie moléculaire permettent l’étude fonctionnelle de protéines dans des tissus reconstruits d’origine humaine. Support: Thécell, IRSC et FRQS

Résumé
3
Effet de l'inclinaison du tronc sur la phase d'ajustement posturale anticipatoire lors de l'initiation de la marche
Annie-Pier Fortin (Université Laval), Yoann DESSERY , Sébastien LETENEUR , Frank BARBIER , Philippe CORBEIL

L’initiation de la marche (IM) est la transition entre la posture statique debout et la marche, mettant en action une phase d’ajustements posturaux anticipatoires (APAs) et une phase d’exécution. Les APAs se caractérisent par une inhibition des soléaires suivie d’une activation des muscles tibiaux antérieurs (TA). Ces activations musculaires provoquent un déplacement postérieur du centre de pression (CP) permettant l’exécution du pas. Certains auteurs avancent que la capacité de générer une déstabilisation avant par le déplacement du CP semble diminuer chez les aînés. Dans cette population, l’IM nécessiterait une stratégie autre, comme l’adoption d’une posture inclinée vers l’avant pour favoriser la projection du centre de masse (CM) vers l’avant. La présente étude explore cette hypothèse en comparant l’amplitude du TA chez de jeunes adultes adoptant naturellement une posture du tronc inclinée soit vers l’avant (IAV; n=12) ou vers l’arrière (IAR; n=12) lors de l’IM. Durant les APAs de l’IM, un système d’électromyographie a permis d’enregistré l’activité des muscles TA et soléaires tandis que les déplacements du CP et du CM ont été déterminés grâce à un système d’analyse du mouvement et trois plates-formes de force. L’analyse préliminaire des données montre que les individus IAV ont une activation du TA de la jambe oscillante plus faible que ceux IAR. L’absence ou la faible activation des TA lors de l’IM pourrait donc être due à une posture IAV.

Résumé
4
Production de substituts urétraux lagomorphes reconstruits par génie tissulaire
Amélie Morissette (Université Laval), Guillaume TAILLON , Wardiya AFSHAR , Stéphane CHABAUD , Stéphane BOLDUC

Plusieurs pathologies congénitales nécessitent une reconstruction de l’urètre. Le présent projet a pour but la production d’un substitut autologue pour palier au manque de tissus disponibles.

L’effet de la combinaison de différents types cellulaires, puis de l’ajout de divers additifs permettra de définir les conditions optimales pour la production de substituts urétraux de lapin. L’insuline, l’adénosine, l’œstrogène et l’acide lysophosphatidique (LPA) seront testés, car ils devraient favoriser le dépôt de collagène par les fibroblastes.

Les fibroblastes isolés de biopsies cutanées (FD) et vésicales (FV) sont cultivés indépendamment ou en co-culture. L’épaisseur des tissus est comparée en histologie (trichrome de Masson) et la quantité de collagène déposé est évaluée par des dosages au Sirius red.

L’utilisation d’une co-culture de FD et de FV a permis d’augmenter de façon prometteuse la quantité de collagène déposé. De plus, les tests préliminaires montrent que l’insuline et l’adénosine ont un effet positif sur le dépôt de collagène dans les tissus de lapins conrtairement à l’œstrogène et au LPA.

Former un tube contenant des FV et FD de lapin nous permet de combiner les caractéristiques essentielles des 2 types cellulaires : soit la capacité de permettre la différentiation d’un urothélium mature et la production de matrice extracellulaire respectivement.

Pour que la greffe d’urètre de lapin reconstruit soit un succès, la formation d’un urothélium mature sera notre prochain défi.

Résumé
5
L’implantation d’une approche fondée sur la préférence des participants, atteints de l'arthrose du genou, à un programme de marche en vue d'améliorer leur adhésion
Laurianne Loew (Université d’Ottawa), Lucie BROSSEAU , George A. WELLS , Gino DE ANGELIS

Problématique. L’arthrose représente un problème commun des articulations. Ceux diagnostiqués ont trois fois plus de difficulté à marcher. Une revue systématique sur l’efficacité de la marche dans le contrôle de l’arthrose a démontré la présence d’un taux élevé d’abandon des participants (Loew, 2012). Méthodologie. Il s’agit d’un essai contrôlé randomisé, en optant pour un devis avec deux groupes parallèles à simple insu. Les participants ont été, de façon aléatoire, placés dans le programme de marche en communauté (sous supervision) ou le programme de marche non-supervisé. Préalablement au processus de randomisation, les participants ont été encouragés à exprimer leur préférence selon les deux interventions. Analyse des données. Les participants qui ont obtenu leur choix de programme ont été comparés à ceux qui n’ont pas été placés de façon aléatoire dans le programme désiré, concernant l’adhésion à la marche à 18 mois, avec l’aide du test de Student. Résultats. L’implantation d’une approche fondée sur la préférence des participants à un programme de marche est plus efficace, par une amélioration de l’adhésion, lorsque les individus ont été assignés au hasard à leur intervention de choix, après 18 mois. Impact clinique. L’étude conclue que l'implication des participants dans le choix des traitements consiste un moyen efficace pour améliorer davantage leur adhésion à une intervention, en augmentant leur niveau de motivation à suivre un programme qu’ils favorisent.

Résumé
Afficher tous les résumés
Avant-midi
09 h 00 à 12 h 00
Communications orales
Les communications durent 15 minutes chacune. Au cours de la session, il y aura une pause et une période de questions. Les présidents de sessions pourront revoir l’ordre des communications avant la session.
Réhabilitation
1
Évaluation biomécanique et ergonomique de la capacité de travail des manutentionnaires obèses
Grant Handrigan (Université de Moncton), André PLAMONDON , Normand TEASDALE , Philippe CORBEIL

Les risques de blessures au dos lors d’activités au travail restent aujourd’hui très élevés et la profession qui génère le plus d’affections demeure encore celle de manutentionnaire. L’obésité est souvent associée à une réduction des capacités physiques et cela peut occasionner une réduction substantielle de leurs capacités de travail. Peu d’évidence existe sur l’impact de l’obésité dans les façons d’effectuer les tâches de manutention. L’objectif de cette étude est d’analyser les stratégies de travail des manutentionnaires obèses et de les comparer à celles des manutentionnaires ayant un poids santé. Dix-sept manutentionnaires obèses et 20 manutentionnaires avec un poids santé ont été évalués en laboratoire. Leurs tâches consistaient à transférer quatre caisses d’un convoyeur à un diable et vice versa. Le poids de la charge et la hauteur de saisie et de dépôt ont été modifiés pour examiner les modes de manutention. La durée des phases du transfert, le déplacement des caisses, la perception de fatigue et les moments de force au dos ont été mesurés pour quantifier les méthodes de manutention. Aucune différence significative entre les groupes n’a été notée au niveau de la durée des activités de transfert, des déplacements et de la fatigue induite par l’activité de manutention malgré une augmentation nette des moments de force au dos pour les manutentionnaires obèses. Les manutentionnaires obèses ne font pas techniquement mieux ou pire que les manutentionnaires de poids santé.

Résumé
2
Les orthèses plantaires sur mesure sont-elles recommandées dans le traitement de l'arthrose médiale du genou ?
Yoann Dessery (Université Laval), Étienne BELZILE , Sylvie TURMEL , Philippe CORBEIL

L’arthrose du genou touche 12% de la population de 60 ans et plus. Les semelles inclinées (SI) sont une des recommandations pour son traitement. Dernièrement, des SI avec support d’arche, ont montré  une réduction du moment d’adduction du genou (MAG) chez des sujets en bonne santé. L’objectif de notre étude a été de vérifier si les mêmes effets sont observés chez des personnes souffrant d’arthrose médiale du genou.

Une analyse de la marche a été réalisée sur 16 patients atteints d’arthrose médiale du genou. La douleur et le confort, de même que les paramètres spatio-temporels, la cinématique et la cinétique des membres inférieurs dans le plan frontal lors de la marche à vitesse préférentielle ont été comparés dans quatre conditions : sans orthèses plantaires, orthèses plantaires neutres avec support d’arche (NAS) et inclinées latéralement et avec support d’arche (LAS), et une combinaison du NAS et de SI.

Une réduction significative de 8% a été observée au niveau du second pic du MAG dans les conditions LAS et NAS+SI par rapport à la condition sans orthèses plantaires. À l’inverse, une augmentation du MAG de 8% a été notée durant la phase de chargement dans la condition NAS. Aucune différence entre les conditions n’a été trouvée au niveau du confort et de la douleur.

Contrairement aux orthèses plantaires neutres, les orthèses plantaires latérales avec support d’arche permettent une diminution du chargement du compartiment médial du genou.

Résumé
3
Mesure de l'impact d'un exercice musculaire isolé sur le système cardiorespiratoire chez des patients atteints d'une maladie pulmonaire obstructive chronique et des sujets sains
Pierre-Alexis Lépine (Université Laval), Pierre-Alexis Lépine (Université Laval), Fernanda RIBEIRO , François MALTAIS , Didier Saey (Université Laval)

En raison d'une obstruction chronique et irréversible des voies aériennes, les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) présentent une augmentation excessive de la ventilation à l’effort. En théorie, la sollicitation d’un groupe musculaire isolé induit une demande cardiorespiratoire moins importante. Cependant, les effets d'un tel exercice sont à peine documentés chez les patients ayant une MPOC.


Objectifs : Comparer les effets d’un exercice d’endurance du muscle quadriceps sur la fréquence cardiaque (FC), la consommation d’oxygène (V'O2), la réserve ventilatoire (ventilation-minute (V'E)/ ventilation volontaire maximale (MVV)) et sur la perception d’effort chez des patients ayant une MPOC et des sujets sains.

Résultats : Le travail musculaire total réalisé par les patients ayant une MPOC était significativement moindre que celui des sujets sains. En fin d’effort, la V'O2 des patients était significativement plus basse que celle des sujets contrôles alors que leur V'E/MVV et leur perception de l'effort aux jambes était significativement plus élevées. Aucune différence n’a été observée entre les 2 groupes pour la dyspnée et la FC de fin d’effort.


Conclusion : Même lors d'un exercise musculaire isolé, les patients ayant une MPOC réalisent moins de travail musculaire au détriment d’une demande ventilatoire et d’une perception de l’effort musculaire plus marquées, ce qui semble attribuable à la dysfonction musculaire observée dans cette maladie.

Résumé
4
Quantification de l'activité physique quotidienne après une injection intra-articulaire de corticostéroïdes chez des gonarthrosiques
Yoann Dessery (Université Laval), Étienne BELZILE , Sylvie TURMEL , Binta DIALLO , Philippe CORBEIL

Afin de soulager les douleurs liées à l’arthrose du genou, l’injection intra-articulaire de corticostéroïdes (IAC) est fréquemment utilisée. Par contre, peu d’études ont montré l’efficacité de ce traitement au niveau des capacités fonctionnelles sur une période prolongée. L’objectif de cette étude était donc d’évaluer l’impact fonctionnel d’une injection IAC dans le membre arthrosique sur une période de six semaines.

Quatorze sujets atteints d’arthrose unilatérale du genou ont participé à l’étude. Afin de quantifier l’activité physique, les participants devaient porter quotidiennement un podomètre durant huit semaines. À chaque deux semaines, des données relatives à la douleur ressentie, à la qualité de vie et au patron de marche étaient collectées. Une injection IAC était réalisée au cours de la deuxième semaine.

Pendant les six semaines suivant l’injection, une réduction de la douleur et de la raideur de l’ordre de 50% étaient ressenties par les sujets. La vitesse de marche a également augmenté dans les semaines qui ont suivis l’IAC. Des améliorations au niveau de la durée et de l’intensité des activités physiques ont été observées pendant les quatre premières semaines, puis ces différences ont disparu à partir de la quatrième semaine.

L’injection IAC a pour effets d’améliorer la durée et l’intensité des activités quotidiennes des personnes souffrant d’arthrose du genou, cependant ces effets disparaissent rapidement.

Résumé
5
Un programme d'exercices péri-opératoires pour une arthroplastie de la hanche : les effets sur la locomotion
, Annick CHAMPAGNE , Pascal-André VENDITTOLI , Martin LAVIGNE , François PRINCE

Objectif : L’arthroplastie de la hanche est une intervention chirurgicale reconnue afin de soulager les patients qui souffrent
d’ostéoarthrite. Cependant, la réhabilitation en période post-opératoire est longue et ne permet pas toujours une récupération complète. L’objectif de cette étude est de caractériser la biomécanique et la symétrie entre les deux jambes (opérée et non-opérée) pendant la locomotion après un programme d’exercicespéri-opératoire (pré et post-opératoire), complémentaire au programme de réhabilitation en physiothérapie, chez des patients à la suite d’une arthroplastie de la hanche.Méthode : Onze patients ont participé à cette étude. Un programme d’exercices péri-opératoire de 8 semaines  incluant des exercices cardiovasculaires, musculaires, en plus d’exercices pour la proprioception et la flexibilité, a été effectué. Les paramètres spatio-temporels, un questionnaire sur l’arthrite, la force des muscles de la hanche, la cinématique et la cinétique des membres inférieurs ont été analysés et la symétrie a été calculée. Résultats : Après un programme de réhabilitation en physiothérapie et un programme d’exercices péri-opératoire, une augmentation de la force des muscles abducteurs de la hanche et une meilleure symétrie à la hanche, au genou et à la cheville ont été observés durant la locomotion.Conclusion : Un programme d’exercices
péri-opératoire semble efficace et devrait être proposé à tous les patients en attente d’une arthroplastie de la hanche.

Résumé