611 - Projets terrain en adaptation aux changements climatiques au plan régional : approches, défis et résultats d'étape

Section 600 - Colloques multisectoriels

  • Lundi 27 mai 2019
  • Mardi 28 mai 2019


Responsables
  • Alain Létourneau - UdeS - Université de Sherbrooke
  • Anthony Voisard - UdeS - Université de Sherbrooke
  • Geneviève Baril - ÉNAP - École nationale d'administration publique

Les changements climatiques s’imposent à l’attention notamment au point de vue régional et local, car c’est souvent à ce niveau que les aléas se font sentir, avec les dommages qui s’en suivent (les inondations de mai 2017 ont frappé par leur intensité, tout comme bon nombre de feux de forêts en Ontario et ailleurs en Amérique, sans oublier certaines sécheresses et les vagues de chaleur de l’été 2018, assez exceptionnelles). Prendre cette question au sérieux suppose de poursuivre au plan social les efforts de transition énergétique et d’atténuation afin de diminuer l’émission de gaz à effet de serre. Alors qu’il devient clair que rencontrer les objectifs des accords de Paris 2015 ne sera pas aisé, les perturbations du système climatique se font sentir et vont continuer de le faire. Il faut donc que les communautés humaines s’adaptent, au Québec comme ailleurs, et il faut le faire en tenant compte d’un certain nombre de paramètres : analyse de la vulnérabilité, des types de milieux et des populations, en tablant souvent sur des processus de gouvernance. Depuis quelques années, soutenues par le consortium Ouranos mais en lien avec une grande variété d’organisations publiques, parapubliques, OBNL et regroupement privés, des groupes de recherche/action se sont mis en place, combinant les expertises universitaires et les savoirs du terrain, qui veulent relever les défis de l’adaptation au plan régional, en commençant par se pencher sur les réalités de cet ordre.

Ce colloque sur invitation permettra aux équipes de recherche, mais aussi aux membres du public de prendre une meilleure connaissance de ce qui se fait actuellement en adaptation aux changements climatiques au niveau régional sur le territoire québécois. Le colloque sera l’occasion pour les chercheurs, pour les étudiants de maîtrise, de doctorat ou de post-doctorat rattachés aux différentes équipes, de venir faire le point sur leurs approches concrètes dans le traitement des questions, sur les défis qu’ils rencontrent et sur les résultats qu’ils ont commencé d’obtenir. Parler d’approches c’est soulever la question des méthodologies, qui ont parfois quelque chose de souple; les équipes ont tout intérêt à mieux connaître les méthodologies mises en jeu par d’autres équipes et aussi à pouvoir discuter leurs manières d’obtenir des résultats. Les équipes invitées sont dans la plupart des cas en plein cœur de leur travail, on peut escompter que des défis auront besoin d’être exposés et analysés en profondeur. Dans certains cas, des résultats pourront être communiqués, mais il s’agira surtout de rapports d’étapes et non de bilans complets des recherches menées.

Nous prévoyons deux journées pleines. Chaque intervention durera 30 minutes suivie de 15 minutes d’échange. Chaque journée sera terminée par une table ronde faisant le point sur la journée.  Des blocs spécifiques de travaux sont prévus.