Aller au contenu principal

611 - Faire face à la crise des surdoses : réduire les méfaits différemment

Section 600 - Colloques multisectoriels

  • Jeudi 6 mai 2021

Responsables

En 3,5 ans, 14 000 personnes sont mortes de surdoses au Canada (Santé Canada, déc. 2019.) Le Québec n’est pas en reste.

Les drogues de rue contaminées par des fentanyl, opioïdes et autres substances aux effets indésirables, graves, mortels, affectent les consommateurs de drogues et leurs proches. La « crise des surdoses » exige une mobilisation des intervenants en santé et services sociaux. Dans ce contexte, les pratiques et cadres légaux actuels ne suffisent pas à faire face à cette crise de santé publique; la réduction des méfaits reste un des meilleurs outils d’intervention. Malgré la distribution de naloxone, la formation sur le terrain, l’émergence de centres supervisés et de prévention dans des lieux spécifiques, il y a encore des surdoses. Dans les rues, la détresse se vit loin des institutions. Il apparaît donc urgent d’adapter les politiques, moyens d’intervention et approches d’intervention pour que la nature du filet de sécurité soit plus rapprochée, pertinente et efficace à court terme pour les usagers et les intervenants. Donc, avec le changement de contexte et de cible réelle, le message et les mesures en réduction des méfaits classiques sont à repenser, renouveler avec et sans covid.

Pour progresser en réduction des méfaits en contexte de crise, tous les acteurs.trices du milieu sont interpelés, ensemble ils peuvent développer une meilleure protection et ses solutions. Chaque acteur a des forces essentielles : les usagers peuvent faire comprendre leurs besoins, tactiques et compréhension de ce qui se passe; les intervenants de première ligne savent lire les besoins et accueillir la détresse déguisée; les professionnels en institutions peuvent trouver à mieux faire et être plus accessibles au-delà de leur mandat primaire; les politiques peuvent offrir des cadres répondant à la crise dans la proximité et enfin; les chercheurs peuvent se sensibiliser au terrain et trouver des solutions plus efficaces et pertinentes. La.les crises nous amènent à se parler, à écouter, à échanger pour s’en sortir.

Dans ce forum, les acteurs et actrices intéressés à la crise des surdoses viseront à renouveler la réduction des méfaits. Nous appelons des utilisateurs.trices de drogues, intervenants.es, chercheurs.euses, du milieu médical, infirmier, du travail social et légal ou juridique et des intervenants de rue. Nous tiendrons des présentations, des panels sur les pratiques et les solutions à envisager, des ateliers de concertation permettant d’orienter les politiques et d’identifier de meilleures pratiques en réduction des méfaits. Nous ferons le point sur la situation, remarquerons les pratiques et noterons de nouvelles approches.

Ce colloque, sur 2 jours, utilisera différentes plateformes d’échanges tels présentations, panels, affiches, et réseautage. Un world café stimulera l’innovation des politiques et des pratiques. Une cérémonie de commémoration, en fin de journée (7 mai), en souvenir des personnes décédées, rappellera la détresse due à cette crise.